Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

>Le rapport sur la santé et la sécurité

Janvier 2010 - Vol. 8, No. 1

Sujet d'actualité
Imprimer cet article 

Accumulation de poussières, combustibles et explosions

Le sucre, le charbon, le bois et la farine peuvent sembler inoffensifs, mais, dans certaines conditions et dans de nombreux procédés industriels, les poussières provenant de ces matières, et d'autres substances, peuvent devenir des combustibles et entraîner une explosion. De nombreux travailleurs sont décédés et des centaines d'autres ont été blessés au cours des dernières décennies en raison de l'explosion de poussières. Une partie du problème vient du fait que les risques liés à l'explosion de poussières ne sont pas reconnus. Les enquêtes effectuées sur de tels accidents montrent que les fiches signalétiques (FS), qui sont régies au Canada par le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT), ne décrivent pas de façon adéquate les risques liés aux poussières provenant des substances mises en cause dans ces explosions.

L'Occupational Safety and Health Administration (OSHA) des États-Unis n'a pas actuellement de norme particulière sur les risques liés aux poussières combustibles. Cependant, elle a élaboré plusieurs normes s'appliquant aux installations de manutention de poussières combustibles, ainsi qu'une clause d'obligation générale. Il se peut qu'une classe de danger sur les " poussières combustibles " soit incluse dans le Système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH). Au Canada, bien qu'il n'existe pas à l'heure actuelle de catégorie de danger relative aux poussières combustibles en vertu du SIMDUT, les fournisseurs sont tenus de déclarer tous les dangers du produit sur la FS, comme condition à la vente et à l'importation. Les exigences sont clairement documentées dans le Règlement sur les produits contrôlés (RPC) :

12(11) La fiche signalétique divulgue, outre les renseignements visés au paragraphe (2), tout autre renseignement sur les dangers du produit contrôlé que le fournisseur connaît ou devrait raisonnablement connaître.

Les FS doivent identifier ce danger et divulguer les renseignements sur les mesures d'ingénierie appropriées qui doivent être utilisées pour prévenir ces explosions. Malheureusement, le danger lié aux explosions de poussières n'est pas toujours signalé, ce qui contribue au manque de sensibilisation générale des travailleurs concernant ce danger et au risque potentiel de blessures, voire même de décès.

Industries et substances qui présentent un risque d'explosion de poussières
Un risque d'explosion de poussières combustibles peut être présent dans une variété d'industries, notamment :

  • le traitement des métaux
  • la fabrication de produits en bois
  • la fabrication de produits chimiques
  • la fabrication de nourriture et de produits pharmaceutiques
  • l'entreposage de grains
  • la fabrication de produits en caoutchouc et de produits en plastique
  • les centrales électriques au charbon

Les matières combustibles qui contribuent à des explosions de poussières incluent le charbon, les produits chimiques, le bois, le caoutchouc, les grains, le sucre, la farine et les métaux. La plupart des matières organiques naturelles et synthétiques, ainsi que certains métaux, peuvent former des poussières combustibles lorsqu'elles sont transformées sous forme de poudre.

Comment les poussières peuvent-elles exploser?
Pour qu'une explosion de poussières se produise, cinq conditions doivent être présentes en même temps. Les cinq éléments suivants constituent le pentagone de l'explosion :

  1. Poussières combustibles (carburant)
  2. Source d'inflammation (étincelle ou chaleur)
  3. Oxygène dans l'atmosphère (oxydant)
  4. Dispersion de poussières (dans l'air formant un nuage)
  5. Confinement du nuage de poussières (bâtiment ou plafond)

Un nuage de poussières qui est enflammé dans un contenant, un endroit ou un bâtiment clos ou à demi clos brûle très rapidement et peut exploser, ce qui peut provoquer des incendies, d'autres explosions, la projection de débris et l'écroulement de parties du bâtiment ou de tout le bâtiment. Une première explosion qui se produit dans l'équipement de transformation ou dans un endroit où il y a une accumulation de poussières peut secouer les particules de poussières lâches ou endommager l'enveloppe de confinement (p. ex. un conduit ou un contenant). Si elles sont enflammées, les poussières supplémentaires relâchées dans l'atmosphère peuvent provoquer une ou plusieurs autres explosions qui peuvent être plus destructrices que l'explosion initiale.

Les fournisseurs ne peuvent prédire chaque utilisation possible de leurs produits. Cependant, ils peuvent aider à prévenir les explosions et les blessures en s'assurant que les FS contiennent les renseignements complets sur les dangers, nécessaires aux travailleurs pour utiliser de façon sécuritaire les matières et les substances qui peuvent brûler et/ou exploser.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Questions reliées à des dangers spécifiques - Poussières explosives, Santé Canada

Hazard Communication Guidance for Combustible Dusts, Occupational Health and Safety Administration (OSHA)

Combustible Dust, OSHA

Investigation Report - Combustible Dust Hazard Study, United States Chemical Safety Board, PDF

Site Web du SIMDUT, gouvernement du Canada

Pour en savoir plus sur le SIMDUT, CCHST La base de données CHEMINFO identifie les risques potentiels liés aux poussières combustibles ainsi que tous les rapports d'explosions de poussières mettant en cause un produit chimique donné.

Alertes et bulletins
Imprimer cet article 

La sécurité est toujours de rigueur sur les plates-formes

Nous voyons ces personnes qui travaillent en hauteur sur des plates-formes suspendues construisant des bâtiments, lavant des vitres ou effectuant des réparations. De façon tragique, à la veille de Noël, une plate-forme suspendue à un immeuble d'appartements est tombée d'une hauteur de 13 étages sur le sol. Quatre travailleurs de la construction sont décédés et un autre a été gravement blessé.

Dans un effort pour protéger les travailleurs qui effectuent leurs tâches à partir de plates-formes suspendues, le ministère du Travail de l'Ontario (MTO) mène une campagne de sensibilisation au cours de l'hiver, ciblant les risques de chutes dans le secteur de la construction. Les inspecteurs vérifient les risques que présentent les plates-formes suspendues sur les chantiers de construction et examinent la conformité aux exigences relatives à la protection contre les chutes, y compris les dispositifs de protection contre les chutes appropriés et la formation adéquate des travailleurs.

Le MTO a émis une alerte au danger visant à fournir des renseignements sur l'utilisation sécuritaire, l'entretien et l'inspection des plates-formes de travail et sur les mesures de maîtrise des risques afin de réduire les risques liés à l'utilisation de l'équipement. La nature de l'équipement utilisé et les travaux effectués doivent être évalués en profondeur afin d'assurer la conformité à la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) et à ses règlements.

Types de plates-formes suspendues
Les échafaudages volants sont les plates-formes de travail (plates-formes suspendues ou échafaudages suspendus) les plus couramment utilisées. Ils sont utilisés pour nettoyer les vitres ou pour effectuer des réparations à l'extérieur des bâtiments, et comportent une plate-forme, un garde-corps et un système de suspension.

Les échafaudages suspendus à points d'ancrage multiples sont des plates-formes de travail spécialisées pour lesquelles il existe des exigences particulières de conception et de fonctionnement.

Risque
Le risque le plus important associé à l'échafaudage volant est la chute en hauteur des travailleurs. Les travailleurs peuvent également tomber si l'échafaudage volant renverse parce que le contrepoids n'a pas le poids nécessaire ou que le point d'appui sur le bord du bâtiment fait défaut. L'échafaudage volant peut également s'effondrer parce qu'il est surchargé, les plates-formes sont mal fixées, les moteurs, la plate-forme ou les câbles en acier sont endommagés en raison d'une exposition à des substances chimiques ou corrosives et que l'échafaudage est mal entretenu.

Maîtrise des risques
Les employeurs et les superviseurs doivent prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour protéger la santé et assurer la sécurité des travailleurs. Le MTO présente les conseils ci-après pour maîtriser les risques.

Formation appropriée : Les travailleurs qui effectuent des tâches sur une plate-forme suspendue ou sur un échafaudage suspendu et qui utilisent un dispositif de protection contre les chutes doivent recevoir une formation complète sur la protection contre les chutes. Ils doivent recevoir également une formation sur l'utilisation et l'inspection des plates-formes et des échafaudages.

Dispositif de protection contre les chutes : Un travailleur qui se trouve sur une plate-forme, qui monte sur cette dernière ou en descend doit porter un harnais de sécurité (baudrier complet). Le harnais doit être attaché à un dispositif de protection contre les chutes au moyen d'un cordage de sécurité indépendant ou qui est solidement attaché à la plate-forme suspendue ou à l'échafaudage si l'ensemble à plus d'un moyen de support indépendant.

Conception, fabrication et utilisation appropriées de l'équipement : Les plates-formes suspendues ou les échafaudages suspendus doivent être installés, entretenus et utilisés conformément aux règlements de sécurité, aux normes et aux spécifications du fabricant. La plate-forme ne doit pas être surchargée. L'équipement doit être maintenu dans un état qui ne mette pas en danger la vie d'un travailleur. Les échafaudages qui comportent plus d'une plate-forme ou qui excèdent le poids prescrit dans les règlements de sécurité doivent être conçus, érigés et inspectés conformément à la réglementation applicable.

Entretien de l'équipement, du matériel et des dispositifs de protection contre les chutes : Les employeurs doivent s'assurer que l'équipement, le matériel et les dispositifs de protection contre les chutes sont maintenus en bon état.

Inspection adéquate de l'équipement : Chaque jour avant d'être utilisés et au début de chaque quart de travail, les plates-formes suspendues ou les échafaudages suspendus doivent être inspectés par un travailleur compétent.

Le résumé ci-dessus donne un aperçu de l'alerte de danger émis par le MTO. Il ne constitue pas un document complet sur le règlement en matière de santé et de sécurité ou sur les précautions liées aux plates-formes de travail suspendues.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les plates-formes et les échafaudages suspendus, consultez les documents suivants :

Le texte intégral de l'alerte au danger du MTO

Ce qu'il faut faire et éviter de faire lorsqu'on travaille sur une plate-forme suspendue, CCHST

Loi sur la santé et la sécurité, Ontario

Nouvelles sur nos partenariats
Imprimer cet article 

LATR - Une douleur au cou, au dos, au bras et…

Le 29 février est le seul jour non répétitif du calendrier. C'est pourquoi il a été choisi pour souligner la Journée internationale de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif (LATR). Les années bissextiles, elle a lieu le 28 février. Ce jour-là, les travailleurs, les professionnels de la santé et de la sécurité, les professionnels des soins de santé et d'autres intervenants profitent de l'occasion pour accroître la sensibilisation aux LATR et à la nécessité de prendre des mesures visant la prévention, de même que la réadaptation et l'indemnisation des travailleurs.

Qu'entend-on par troubles musculo-squelettiques liés au travail?
Les troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT), également appelés lésions attribuables au travail répétitif (LATR), est le terme générique utilisé pour décrire une variété d'affections douloureuses touchant les tendons, les muscles, les nerfs et les articulations au niveau du cou, du torse, des épaules, des bras et des mains. Les TMSLT présentent un grave problème de santé au travail dans le monde. Ils sont une importante cause de souffrance humaine. Ils entraînent une perte de productivité et constituent un lourd fardeau économique pour la société.

Causes
Les TMSLT peuvent être causés par des tâches fréquentes et répétitives ou par de mauvaises postures, notamment par :

  • des postures fixes ou contraignantes
  • a répétition continue de mouvements
  • une force concentrée sur des petites parties du corps, notamment la main ou le poignet
  • un rythme de travail qui ne permet pas de récupérer entre les mouvements

La chaleur, le froid et les vibrations contribuent également à l'apparition de TMSLT. Ces troubles sont généralement causés par une combinaison de facteurs - plutôt que par un facteur unique.

Prévention
La meilleure façon de maîtriser un risque est de l'éliminer à la source. Dans le cas de TMSLT, la principale source de risque est la répétition des tâches. La prévention doit viser à éliminer la répétitivité des tâches par une conception appropriée des tâches. Lorsque cela n'est pas possible, il faut envisager d'adopter des stratégies préventives comme un bon aménagement des lieux de travail, une conception appropriée des outils et de l'équipement ainsi que des pratiques de travail adéquates. Il importe de faire un diagnostic précoce de ces affections puisque les traitements médicaux deviennent moins efficaces si les affections sont à un stade avancé.

Pour qu'elles soient vraiment efficaces, les mesures de prévention et les mesures de maîtrise des risques exigent un engagement de la part des travailleurs, de leurs représentants et de la direction.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Consultez les Réponses SST du CCHST sur les symptômes, les causes et les conseils de prévention associés aux troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMSLT).

Téléchargez et écoutez le balado gratuit renfermant des conseils pour prévenir les TMSLT ou LATR, qui sera offert à la mi-février 2010.

Nouvelles du CCHST
Imprimer cet article 

Affiches et balados à regarder et écouter

REGARDEZ
Lorsque vous travaillez toute la journée assis à votre bureau ou devant votre ordinateur, il ne vous vient pas à l'esprit de changer de position ou d'étirer vos muscles endoloris. L'affiche couleur du CCHST, Pour libérer les tensions, étirez-vous!, est un rappel amical. L'affiche est imprimée en français d'un côté et en anglais de l'autre. Elle est offerte en version imprimée pleine couleur moyennant un coût ou en version téléchargeable offerte gratuitement.

ÉCOUTEZ
Jennifer, la productrice des balados du CCHST, s'affaire à ajouter au populaire programme de balados, qui ne cessent d'augmenter, plusieurs nouveaux épisodes. Écoutez et apprenez. Ils sont gratuits.

Cyberintimidation
Nous vivons dans un monde qui repose sur un flot continu de nouvelles informations et, bien que cela présente de nombreux aspects intéressants, ce phénomène entraîne aussi son lot de conséquences néfastes. Écoutez les diverses mesures que vous pouvez prendre pour éviter de devenir une cible de cyberintimidation.
Écoutez-le immédiatement. 4:56 minutes

<< Systematic Approach to Creating Healthier, Safer Workplaces >>
Écoutez et apprenez sur la façon la plus facile de gérer la santé et la sécurité, et comment les systèmes de gestion peuvent vous aider à obtenir une meilleure performance et un lieu de travail plus sain. Écoutez-le immédiatement. 8:29 minutes

La conduite d'hiver se renverse
Écoutez les conseils sur la conduite sécuritaire en hiver et dans les conditions météorologiques rigoureuses qui prévalent au Canada, p. ex. sur la glace, la neige et la neige fondante. Écoutez-le immédiatement. 4:15 minutes

Le bruit en milieu de travail
Le bruit est un des risques les plus courants en santé et sécurité en milieu de travail et peut toucher les gens différemment. Découvrez les différents types de bruit en milieu de travail et comment il peuvent nuire à votre santé.
Écoutez-le immédiatement. 4:12 minutes

Surveillez le balado sur la Prévention des troubles musculo-squelettiques - à venir à la mi-février.

Voir la liste complète des balados.

Mot de la fin
Imprimer cet article 

Faites connaître votre opinion durant le IIIe Forum

Il reste encore des places pour le IIIe Forum du CCHST qui se tiendra les 8 et 9 mars 2010 dans la région de la capitale nationale.

Ne manquez pas l'occasion d'entendre des experts sur les sujets suivants :

  • Diriger @ la vitesse du changement
  • Intégrer le leadership au système canadien de SST
  • Points de vue patronal et syndical sur le leadership et la responsabilité
  • Mise en oeuvre de programmes d'ergonomie participative fructueux
  • Préparons une stratégie nationale pour contrer la violence au travail au Canada
  • Quatre générations - quatre visions du travail

La participation au Forum III donne droit aux crédits suivants:

  • Conseil canadien des professionnels en sécurité agréés (BCRSP)
  • Conseil canadien d'agrément des hygiénistes du travail (CRBOH)
  • << American Board of Industrial Hygiene (ABIH) >>
  • << Ontario Kinesiology Association (OKA) >>
  • Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) – Bien que cette activité de formation ne soit pas officiellement appuyée par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), les infirmières et infirmiers peuvent la compter comme activité d’apprentissage continu (AC) en vue de renouveler leur titre de certification de l’AIIC si elle se rapporte à leur spécialité infirmière.

Apprenez-en plus sur le programme du IIIe Forum et inscrivez-vous.

À lire et relire

Attention! Poussières inflammables!

Évitez le piège à souris

Quelques conseils pour pelleter la neige en toute sécurité





Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2013, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail