Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 9, No. 2

Sujet d'actualité

Étude: Le stress lié au travail est plus élevé chez les travailleurs engagésprint this article

La plupart des gens qui travaillent ont occasionnellement ressenti un stress lié à leur travail. Toutefois, dans le cas des travailleurs qui sont soumis à un niveau élevé de stress de façon continue, le stress peut se transformer en épuisement professionnel, en problèmes de santé mentale et en diverses maladies physiques. Une étude récente menée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (Centre for Addiction and Mental Health ou CAMH) a indiqué que 18 % des travailleurs estimaient que leur travail était très stressant. Les responsabilités et les caractéristiques des emplois qui augmentent la probabilité que le travailleur ressente un grand stress en raison de son travail sont encore plus révélatrices.

L'étude a tenté de scruter la relation entre le stress au travail d'une part et, d'autre part, les responsabilités et les caractéristiques du travail telles que le travailleur les perçoit. Les renseignements ont été recueillis et analysés à l'aide d'un sondage effectué auprès de 2737 travailleurs adultes de l'Alberta qui avaient travaillé au cours de l'année précédente dans des conditions trs variées, notamment dans les bureaux et les secteurs de la fabrication, de la construction, de l'agriculture et des services.

Parmi les conclusions, citons le constat selon lequel les employés les plus engagés face à leur travail étaient deux fois plus susceptibles de signaler un niveau de stress élevé. Les caractéristiques des tâches associées au stress orientaient les recherches vers les travailleurs qui étaient responsables et qui se dévouaient à leur travail. Les travailleurs étaient plus enclins à qualifier leur travail de " très stressant " s'ils occupaient un poste de gestionnaire ou de niveau professionnel, s'ils travaillaient à un endroit éloigné de leur lieu de résidence, ou s'ils effectuaient un travail consistant à divertir ou imposant des déplacements, de longues heures de travail ou un horaire irrégulier (travail par postes, travail sur demande, semaine de travail comprimée ou temps supplémentaire). Le risque d'être extrêmement stressé augmente également si le travailleur a le sentiment que sa faible performance pourrait entraîner des blessures physiques tant pour lui-même que pour ses collègues ou une détérioration du matériel, de la réputation ou de la situation financière de l'entreprise.

D'un autre côté, environ 82 % des travailleurs interrogés ont déclaré ne pas être stressés ou être très peu stressés. Sur le plan statistique, ce groupe se composait essentiellement d'hommes de moins de 25 ans, célibataires ou jamais mariés, n'ayant pas terminé leurs études secondaires. Les travailleurs qui étaient satisfaits de leur travail ou qui ne considéraient pas leur emploi comme une carrière en tant que tel étaient beaucoup moins susceptibles de le décrire comme très stressant.

Les conclusions de cette étude peuvent aider les employeurs à définir les aspects sur lesquels doivent porter leurs efforts en vue d'alléger le stress auquel sont soumis leurs employés à risque.

De quelle façon les employeurs peuvent-ils aider

Les employeurs doivent évaluer le milieu de travail afin de mieux cerner les sources de stress. Ils doivent rechercher les tensions professionnelles qui pourraient engendrer des niveaux élevés de stress durant de longues périodes, et tenter de déterminer chez quels employés ces tensions peuvent occasionner des préjudices. Il importe de définir quelles mesures peuvent être prises pour empêcher que ces tensions ne deviennent des facteurs de stress dommageables, notamment :


  • Traiter tous les employés de façon juste et équitable.

  • Concevoir les tâches de manière à favoriser une répartition équilibrée de la charge de travail. Accorder aux employés le plus de contrôle possible sur les tâches dont ils doivent s'acquitter.

  • S'efforcer de limiter les exigences du travail à ce qui est raisonnable en assurant des échéances et des heures de travail acceptables, de même que des tâches variées, intéressantes et clairement définies.

  • Faire participer les employés au processus décisionnel et obtenir leurs suggestions ou leurs commentaires par interaction directe ou par le biais de comités, etc.

  • Ne tolérer aucune forme de harcèlement ou d'intimidation.

  • Demeurer à l'affût des signes et des symptômes révélant qu'un employé a de la difficulté à faire face au stress, et traiter ces indices avec sérieux.

  • Inciter les gestionnaires à faire preuve de compréhension et à adopter une attitude proactive en recherchant les signes de stress au sein de leur personnel.

  • Effectuer un sondage parmi les employés et leur demander leur aide en vue de cerner les sources de stress.

  • Une fois les sources fondamentales de stress repérées, les mesures nécessaires pour y faire face doivent être prises aussi rapidement que possible.

  • Mettre en œuvre des programmes de santé et de mieux-être au travail qui agissent sur ces sources de stress.

  • Faciliter l'accès du personnel au Programme d'aide aux employés (PAE) et aux autres ressources traitant des enjeux liés à la santé mentale.

  • Veiller à ce que les employés aient les compétences, la formation et les ressources dont ils ont besoin.


Lire l'étude publiée par le CAMH dans le International Journal of Occupational and Environmental Medicine.

Familiarisez-vous davantage avec le stress en milieu de travail en lisant les Réponses SST.

Visitez le site Web de Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH).

Quoi de neuf?

Le sommeil perdu lors du passage à l'heure avancée peut augmenter les blessures professionnellesprint this article

Chaque année, le deuxième dimanche de mars, les Canadiens et les Américains peuvent enfin avancer leurs montres et leurs horloges d'une heure pour bénéficier de la lumière du jour pendant une heure de plus par jour; cette transition très attendue a pourtant l'inconvénient de leur voler de précieuses minutes de sommeil. C'est ainsi que nous passons à l'heure avancée (HA), laquelle définira notre emploi du temps jusqu'au premier dimanche de novembre.

Selon une analyse des données compilées dans une base du U.S. Bureau of Labor Statistics qui indiquent de quelle façon les Américains occupent leur temps, les travailleurs dorment 40 minutes de moins en moyenne durant la nuit du dimanche au cours duquel nous passons à l'heure avancée. Cette perte de sommeil peut sembler minime, mais une étude menée par des chercheurs de l'Université du Michigan a révélé que le lundi suivant le passage à l'heure avancée peut être particulièrement dangereux. Ces chercheurs ont analysé les renseignements colligés dans la base de données du U.S. National Institute of Occupational Safety and Health sur les blessures associées à l'exploitation minière de 1983 à 2006. Leurs recherches ont indiqué des hausses de 5,7 % des blessures professionnelles et de 67,6 % du nombre de jours de travail perdus en raison de blessures le premier lundi suivant le passage à l'heure avancée.

Cette étude donne donc à penser qu'une diminution du sommeil peut augmenter l'incidence et la gravité des blessures.
Le danger accru ne se limite pas au milieu de travail. La Insurance Corporation of British Columbia (ICBC) signale un risque plus élevé lors de la conduite automobile le premier lundi suivant le passage à l'heure avancée. Selon les statistiques compilées de 2005 à 2009, les accidents de voiture augmentent de 23 % le lundi qui suit le passage à l'heure avancée.

On ne s'en étonne pas vraiment, les gens ont beaucoup moins de mal à s'adapter lors du retour à l'heure normale. On n'observe pas ces pourcentages élevés de blessures et d'accidents les lundis du mois de novembre alors que la journée s'allonge d'une heure.

Ainsi, à l'approche du deuxième lundi de mars, porter une attention soutenue aux horaires de travail des employés, à leur sommeil et à leur sécurité parce que, si l'on en croit les statistiques, le gain d'une heure additionnelle de clarté associé à l'heure avancée ne s'effectuerait peut-être pas sans problèmes sur le plan humain.

Conseils pour atténuer les effets du passage à l'heure avancée


Se reposer : Couchez-vous un peu plus tôt pour bénéficier de votre nombre habituel d'heures de sommeil afin d'être alerte et bien reposé.

Reporter les tâches dangereuses : Reportez l'exécution des tâches particulièrement dangereuses à un autre jour de la semaine, dans la mesure du possible, lorsque les employés auront bénéficié d'un peu plus de temps pour ajuster leur horaire de sommeil.

Planifier en conséquence : Prévoyez plus de temps pour conduire jusqu'à votre lieu de travail et en revenir; utilisez plutôt le transport en commun ce lundi, spécifiquement, pour éviter un éventuel accident.

Augmenter la sécurité : Prenez des précautions supplémentaires et désignez des responsables de la sécurité additionnels durant les jours qui suivent le passage à l'heure avancée afin d'éviter le plus possible les éventuelles blessures en milieu de travail.

Pour obtenir des précisions additionnelles


Lire l'étude « Changing to Daylight Saving Time Cuts Into Sleep and Increases Workplace Injuries » (PDF), de la American Psychological Association.

Tirer avantage des « Smart driving tips for Daylight Saving Time », préparés par la Insurance Corporation of British Columbia.

Nouvelles sur nos partenariats

Journée de sensibilisation aux LATR : lorsque douleur et entorse sont au menu quotidienprint this article

La Journée internationale de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif (LATR) est célébrée chaque année le dernier jour de février. Les travailleurs, les professionnels de la santé et de la sécurité, les professionnels des soins de santé et d'autres intervenants profitent de cette journée pour accroître la sensibilisation aux LATR et à la nécessité de prendre des mesures visant la prévention, de même que la réadaptation et l'indemnisation des travailleurs.

Les LATR, également connues sous le nom de " Troubles musculo-squelettiques liés au travail (TMS) " sont désignées par cette expression générique qui englobe une variété d'affections douloureuses touchant les tendons, les muscles, les nerfs et les articulations au niveau du cou, des régions inférieure et supérieure du dos, du torse, des épaules, des bras et des mains.

Vous connaissez peut-être davantage ces conditions sous les noms suivants :


  • pathologie gestuelle articulaire

  • lésions dues aux efforts répétés

  • traumatisme d'accumulation

  • névralgie cervico-brachiale professionnelle

  • syndrome de surutilisation

  • troubles musculo-squelettiques régionaux

  • lésions des tissus mous


Les mouvements normaux du bras et de la main, comme la flexion, l'extension, la préhension, la torsion, le fait de tenir ou de serrer un objet ou d'allonger le bras peuvent être dangereux en situation de travail s'ils sont liés à des activités qui nécessitent :

  • l'adoption de postures fixes ou contraintes,

  • la répétition continuelle des mouvements,

  • la concentration de la force sur de petites parties de l'organisme, comme la main ou le poignet,

  • une cadence de travail qui ne permet pas une récupération suffisante entre les mouvements.


En général, aucune de ces conditions ne cause à elle seule des LATR. Les blessures semblent plutôt apparaître en présence d'une combinaison de facteurs et de leur interaction respective. La chaleur, le froid et les vibrations peuvent également contribuer au développement de LATR.

Les LATR constituent une importante préoccupation en matière de santé au travail dans le monde et une des principales causes de souffrance chez l'être humain, en plus d'entraîner un manque à produire et de constituer un fardeau financier considérable pour la société. De nombreuses organisations ont rassemblé des renseignements et des outils efficaces pour vous aider à parfaire vos connaissances au sujet de leurs causes, et à identifier et éliminer ou atténuer ces risques professionnels afin de prévenir ces douloureuses blessures.

Vous pouvez obtenir de l'aide


Réduire les risques de LATR en milieu de travail : un guide sur les programmes d'ergonomie participative efficaces

L'Institut de recherche sur le travail et la santé (IRTS) a élaboré ce guide étape par étape fondé sur les résultats d'un examen approfondi systématique en vue de vous aider à faire face aux principaux éléments faisant obstacle à une démarche d'ergonomie participative; à créer des équipes d'ergonomie participative réunissant les personnes appropriées; et à définir les responsabilités des membres de ces équipes.

MSD Tool Kit

Le Conseil de la santé et la sécurité au travail de l'Ontario a élaboré le MSD Tool Kit offert gratuitement pour aider à réduire, voire éliminer, les risques de LATR. Cette trousse à outils donne une orientation sur les méthodes exhaustives d'évaluation des risques et comprend les Lignes directrices de prévention des TMS pour l'Ontario de même que de nombreux documents traitant des notions fondamentales et de la marche à suivre pour s'attaquer au problème.

Outil en ligne sur les blessures musculo-squelettiques

L'outil en ligne de la WorkSafe Victoria (en Australie) fournit de nombreux renseignements sur les blessures musculo-squelettiques en milieu de travail. Ce site traite des risques de LATR et des conseils de prévention spécifiques concernant 12 emplois et domaines professionnels différents, y compris les secteurs du nettoyage, de l'agriculture, de la fabrication, de la construction et du commerce au détail.

Il suffit de cliquer sur les liens ci-après :

De la SST pour emporter

Des balados traitent de la consommation d'alcool et de drogues ainsi que des troubles musculo-squelettiquesprint this article

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Dans l'épisode de ce mois-ci, De la SST pour emporter! a enregistré pour vous une rencontre face à face intitulée « Substance Use and the Workplace » au cours de laquelle M. Matthew Young, analyste principal des politiques pour le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies, et Mme Barbara Butler, présidente de Barbara Butler and Associates Inc., discuteront de ces questions. D'une durée de 12 minutes, le balado est offert en anglais seulement. Écoutez-le balado maintenant.

Dans notre second épisode intitulé Prévention des troubles musculo-squelettiques, nous effectuons en 4 minutes un survol des blessures musculo-squelettiques d'origine professionnelle et des diverses façons de les prévenir. Écoutez-le balado maintenant.

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode!

Nouvelles du CCHST

Moisissures, spores et autresprint this article

Vous trouverez des moisissures partout, y compris sur les lieux de travail, et il est parfois difficile, et même compliqué, de gérer les enjeux associés aux moisissures. Ce webinaire vous permet d'acquérir une meilleure compréhension des questions élémentaires se rapportant aux moisissures sur les lieux de travail, et comprend un survol des démarches et des principes généraux pouvant assurer une résolution efficace du problème. Diverses façons de garantir des communications efficaces entre les parties intéressées y sont aussi exposées. Ce webinaire présente des exemples concrets qui aideront les responsables de lieux de travail confrontés pour la première fois à cette situation à traiter avec succès avec les spécialistes et à résoudre d'éventuels problèmes de moisissures en milieu de travail.

Le webinaire sera présenté par Chris Liddy, B.Sc., M.Sc., qui travaille pour le CCHST en qualité de spécialiste de la santé et de la sécurité au travail. Les exposés sur des sujets liés à l'environnement lors de conférences nationales et la participation au développement de produits du CCHST sont au nombre de ses acticités. Chris Liddy a obtenu un baccalauréat ès sciences en science de l'environnement et une maîtrise ès sciences en biologie de l'environnement à l'Université de Guelph.

Ce webinaire intéressera tout particulièrement les professionnels de la santé et de la sécurité au travail, les responsables de la santé et de la sécurité, les gestionnaires, les superviseurs, les propriétaires d'entreprises et toute personne soucieuse de la qualité de l'air intérieur.


« Mould, Spores and More: The Real Deal »


Présentateur: Chris Liddy, CCHST

Mercredi, 9 mars 2011, 13 h - 14 h 30 HNE

69$ CAD

Obtenez des crédits


  • American Board of Industrial Hygiene (ABIH) - 0,25 point (CM) en hygiène industrielle

  • Conseil canadien d'agrément des hygiénistes du travail (CRBOH) - 0,25 point en maintenance

  • Ontario Kinesiology Association (OKA) - 2 points dans une catégorie secondaire OKA CESP


Inscrivez-vous dès maintenant au webinaire.

Familiarisez-vous davantage avec les moisissures à l'aide du guide du CCHST intitulé Les moisissures dans le milieu de travail : un guide de base.

Mot de la fin

Dates à retenirprint this article

Jour de deuil national, 28 avril


Le 28 avril est le Jour de deuil national au Canada. Le drapeau canadien sera hissé à mi-mât sur la Colline du Parlement. Nous nous recueillerons en mémoire à ceux et celles qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés au travail, et nous réfléchirons sur la façon de prévenir d'autres tragédies.

Vous pouvez montrer votre appui grâce à l'épinglette du Jour de deuil national. Ou vous pouvez télécharger et installer dans votre lieu de travail notre affiche gratuite. Des affiches imprimées sont également offertes à prix modique. Pour recevoir vos articles à temps, vous devez commander d'ici le 31 mars.

La marche « Steps for Life », 1er mai


Le 1 mai, dans 35 villes au Canada, la marche de 5 km « Steps for Life » inaugurera la Semaine nord américaine de la sécurité et de la santé au travail (SNASST) 2011. L'événement est non seulement divertissant, mais il aide également à sensibiliser les gens sur le fait qu'il est possible de prévenir et d'éliminer les blessures en milieu de travail. La marche " Steps for Life " est la principale campagne de financement de « Threads of Life » une organisation caritative nationale qui vise à aider les familles de victimes d'accidents de travail mortels, de blessures invalidantes ou de maladies professionnelles sur le chemin du rétablissement.

Notre équipe du CCHST marchera encore une fois lors de cet événement qui aura lieu à Hamilton. Trouvez la marche qui aura lieu près de chez vous et formez votre équipe. Ce sera un dimanche inoubliable. Apprenez-en plus sur la façon de participer à cette marche sur le site Web « Steps for Life ».

Pour obtenir de plus amples renseignements

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail