Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 10, No. 11

Sujet d'actualité

La sécurité dans les parcs de stationnement print this article

Conseils de sécurité pour les déplacements dans un stationnement


Que vous gariez votre véhicule de façon pratique tout près du travail, ou dans un stationnement public à quelques coins de rue, votre sécurité personnelle pourrait être compromise lorsque vous vous déplacez entre la voiture et le travail. Beaucoup de personnes se sentent plus vulnérables lorsqu'elles quittent leur véhicule ou qu'elles y retournent et qu'il fait sombre, et ce, surtout le soir.

La bonne nouvelle, c'est qu'il existe quelques principes de sécurité de base que vous pouvez utiliser pour rester en sécurité dans les stationnements lorsque vous vous rendez à votre voiture ou que vous la quittez.

Se garer dans un stationnement


  • Choisissez bien votre espace de stationnement. Garez-vous le plus près possible de votre destination, dans un endroit visible et bien éclairé. Évitez les espaces de stationnement situés à proximité d'arbustes ou sur des étages vides ou rarement utilisés. Lorsque vous vous trouvez dans un stationnement intérieur, garez-vous près du commis au stationnement, des ascenseurs ou d'une aire de sortie pour piétons achalandée et bien éclairée.

  • Garez votre voiture en marche arrière pour être positionnée face à la sortie au moment d'entrer et de sortir de votre véhicule. De cette façon, vous aurez une meilleure vue de votre entourage et vous serez en mesure de quitter le stationnement plus rapidement si un inconnu s'approche de vous.

  • Prenez note de l'endroit où vous êtes garé pour éviter de devoir vous promener dans le stationnement pour trouver votre voiture à votre retour.

  • Gardez à l'abri des regards et en sécurité tous vos objets de valeur, y compris vos valises, sacs à main, argent ou monnaie, appareils électroniques (ordinateurs portables, appareils GPS), ainsi que tout ce qui porte votre nom et votre adresse. Si vous devez les laisser dans la voiture, verrouillez-les dans le coffre arrière.

  • Conservez avec vous votre permis de conduire, ainsi que vos papiers d'immatriculation et d'assurance.

  • Verrouillez les portières et fermez les fenêtres lorsque vous quittez votre véhicule.

  • Ne cachez pas de clé supplémentaire à l'intérieur de votre véhicule.

  • Variez votre routine en garant votre voiture à différents endroits, à différents moments pour éviter de devenir une cible facile.

  • Si vous conduisez seule, faites du covoiturage ou demandez à quelqu'un de vous attendre au stationnement.

  • Avant de quitter votre véhicule, regardez bien autour de vous pour vérifier qu'il n'y a aucune activité ni aucune personne suspecte.

  • Prévoyez à l'avance votre façon de réagir si vous êtes attaqué ou si vous vous sentez menacé, tout en prenant note de la façon la plus rapide de sortir.


Se rendre au travail à partir de la voiture

Soyez prêt lorsque vous quittez votre véhicule pour vous rendre au travail :

  • Restez sur vos gardes, et marchez rapidement et avec confiance vers la sortie ou l'ascenseur.

  • Gardez vos clés ou votre carte d'accès prêtes à déverrouiller la portière de votre voiture ou à ouvrir la porte au travail.

  • Demeurez sur les rues bien éclairées, au centre du trottoir, loin des coins propices à la dissimulation comme les buissons, les cadres de portes, les allées et les voitures garées. Traversez la rue si nécessaire.


Retourner à votre véhicule

Lorsque vient le temps de quitter le travail et de marcher jusqu'à votre voiture, prenez les moyens pour rester en sécurité et éviter de devenir une cible facile :

  • Si vous marchez entre votre travail et votre voiture après la tombée du jour, ou dans un quartier à risque élevé, essayez de marcher avec un ami, un collègue de travail ou un garde de sécurité. Offrez à votre accompagnateur de le reconduire à l'entrée principale pour qu'il ne soit pas tenu de marcher seul pour revenir.

  • Rendez-vous vers le stationnement en compagnie de quelqu'un que vous connaissez et en qui vous avez confiance, ou en groupe. Si vous devez marcher seul, demandez à un collègue de travail de vous surveiller par la fenêtre et envoyez-lui la main en vous rendant vers votre véhicule. Envoyez la main même si personne ne vous surveille pour donner l'impression que quelqu'un vous surveille.

  • Planifiez votre itinéraire et évitez les raccourcis dans des endroits sombres peu utilisés. Restez plutôt au centre des allées piétonnières dans des endroits bien éclairés.

  • Marchez jusqu'à votre véhicule avec vos clés en main pour éviter de les chercher dans vos poches, dans votre sac à main ou dans votre valise au milieu d'un terrain vide.

  • Marchez avec assurance et détermination. Gardez la tête haute et restez conscient de votre entourage, en surveillant tout objet ou toute personne qui vous semble suspect. Regardez les gens que vous croisez directement, sans les fixer des yeux. Faites confiance à votre intuition si vous sentez que quelque chose ne tourne pas rond.

  • Demeurez vigilant; ne portez pas d'écouteurs et évitez de parler avec votre téléphone portable ou d'envoyer des messages texte.

  • Gardez un sifflet ou tout autre type d'alarme à portée de main (conseil : attachez-le à votre porte-clés de voiture).

  • Préparez vos clés à l'approche de votre véhicule ou de votre portière et ne déverrouillez la portière qu'une fois devant votre véhicule.

  • Au moment d'approcher de votre voiture, regardez autour, à l'intérieur et sous la voiture pour vérifier que personne n'est dissimulé. Si vous avez des doutes, rendez-vous à un endroit sécuritaire et demandez de l'aide.

  • Si un gros camion ou véhicule se trouve à côté de vous, vous pouvez pénétrer dans la voiture sur le côté passager.

  • Une fois à l'intérieur de votre voiture, verrouillez les portières, allumez les lumières et quittez le stationnement. Ne restez pas dans la voiture pour faire d'autres choses. Si vous devez utiliser le téléphone, conduisez jusqu'à un autre endroit bien éclairé pour le faire.


Si vous êtes suivi

  • Si vous croyez être suivi, marchez ou courez jusqu'au lieu public le plus près (une boutique ou un commerce ouvert) où des personnes pourront vous offrir de l'aide en cas de besoin, et où il vous sera possible d'appeler pour obtenir de l'aide.

  • Faites le nécessaire pour vous faire remarquer : criez, utilisez votre sifflet ou klaxonnez.


Se garer dans un stationnement est une chose que bon nombre d'entre nous faisons tous les jours. Prenez les précautions nécessaires pour réduire les risques et rester en sécurité dans les stationnements.

Consultez les Réponses SST du CCHST sur la sécurité dans les parcs de stationnement.

Quoi de neuf?

Les risques de cancer du sein et votre travailprint this article

Une nouvelle étude se penche sur les professions associées à un plus haut risque de cancer du sein


Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes dans les pays industrialisés; en Amérique du Nord, les taux sont parmi les plus élevés du monde. Certains de ces cancers sont liés au travail, mais très peu de recherches ont été réalisées sur le sujet. Une étude récente réalisée au Canada avait pour but de relever les emplois associés à des taux élevés de cancer du sein.

Méthode

L'étude, menée sur une période de six ans, a été réalisée dans les comtés d'Essex et de Kent, dans le sud de l'Ontario, une région dont les taux d'incidence de cancer du sein élevés se maintiennent à long terme. Des chercheurs ont examiné les antécédents professionnels de 1 006 femmes qui étaient atteintes du cancer du sein, et de 1 146 femmes choisies au hasard qui n'avaient aucun antécédent de cancer du sein ou de l'ovaire.

Les renseignements recueillis auprès de chaque participante comportaient les données sur leurs 12 derniers emplois et les facteurs de risque liés à la reproduction (p. ex. le nombre de grossesses menées à terme, le recours à l'hormonothérapie de remplacement et aux contraceptifs oraux, et les antécédents familiaux).

Chaque emploi a reçu un code selon le secteur d'activité. Un expert leur a ensuite attribué un code de classification de l'exposition pour indiquer la probabilité et l'intensité de l'exposition à des agents cancérogènes ou à des perturbateurs endocriniens, pour ensuite leur attribuer une cote d'exposition (faible, modérée, élevée).

Résultats

Les résultats de l'étude ont confirmé des relations déjà connues, par exemple, entre le risque accru de cancer du sein et les antécédents de tabagisme, et entre le risque de cancer du sein et un nombre relativement élevé de grossesses.

L'étude a également permis d'identifier des secteurs d'activité précis associés à des taux de cancer du sein plus élevés, dont ceux qui suivent :


  • l'exploitation agricole - 1,36 fois plus à risque; parmi les facteurs de risque figure l'exposition aux pesticides;

  • les endroits ou les bars où l'on joue à des jeux de hasard (p. ex. les casinos, les champs de courses) - 2,28 fois plus à risque; parmi les facteurs de risque figurent l'exposition à la fumée secondaire et le travail par quarts;

  • la fabrication de matières plastiques de l'industrie automobile - 2,68 fois plus à risque; parmi les facteurs de risque figure l'exposition à des produits chimiques œstrogéniques (p. ex. les phtalates et le bisphénol A);

  • la mise en conserve d'aliments - 2,35 fois plus à risque; parmi les facteurs de risque figurent l'exposition à des résidus de pesticides et au bisphénol A);

  • le travail des métaux - 1,73 fois plus à risque; parmi les facteurs de risque figure l'exposition à des hydrocarbures aromatiques polycycliques et à des fluides métallurgiques).


On a observé le plus haut taux de risque de cancer du sein chez les femmes non ménopausées occupant des emplois liés à la fabrication de matières plastiques pour l'industrie automobile (4,76 fois) et à la mise en conserve d'aliments (5,70 fois).

Limites de l'étude

Il est important de noter que les chercheurs n'avaient pas de données concrètes quant à l'exposition individuelle des travailleuses aux produits chimiques précis ou à l'ampleur de l'exposition. De plus, les évaluations de l'exposition des participantes étaient basées sur les antécédents professionnels obtenus par le biais d'un questionnaire. Cette méthode pourrait entraîner une mauvaise classification et influer sur la validité des données. Changer les tendances des secteurs d'activité (p. ex. les processus industriels, les produits chimiques utilisés) pourrait également entraîner une mauvaise classification.

Néanmoins, cette étude exploratoire a permis de faire état d'importantes relations entre les expositions en milieu de travail et le cancer du sein. Les données ainsi recueillies constitueront les fondements de futures études plus ciblées. Par ailleurs, elle souligne l'importance d'une consignation détaillée des antécédents professionnels des patients atteints du cancer.

La recherche se poursuit

En novembre 2012, la Société canadienne du cancer a annoncé qu'elle finançait une nouvelle étude dont le but était d'examiner les effets sur les humains et sur l'économie de l'exposition en milieu de travail à 44 agents cancérogènes connus ou soupçonnés, ainsi que leur association à 27 types de cancer. L'objectif de l'étude de quatre ans est d'obtenir un portrait détaillé de l'incidence du cancer professionnel sur les Canadiens en estimant le nombre de nouveaux cas de cancer et de décès causés par le cancer pouvant être attribués au milieu de travail, ainsi que les coûts associés pour le système de santé. On espère que l'étude permettra de produire des données qui pourront être utilisées dans l'avenir pour prévenir les cancers professionnels.

Consultez le document PDF de l'étude.

Renseignements supplémentaires du CCHST


Professions ou groupes professionnels associés à une exposition à des substances cancérogènes, Réponses SST

Cancer professionnel, Réponses SST

Cours de sensibilisation gratuit à l'intention des professionnels de la santé :
Le cancer d'origine professionnelle et environnementale : reconnaissance et prévention

De la SST pour emporter

Préparation aux situations d'urgence et la consommation d'alcool et de droguesprint this article

Ce mois-ci, les balados de la série De la SST pour emporter! explorent la préparation aux situations d'urgence, ainsi que la rediffusion opportune de l'épisode sur la consommation d'alcool et de drogues au travail.

Balado en vedette : Préparation aux situations d'urgence en milieu de travail

On ne peut pas toujours prévoir à quel moment des situations d'urgence surviendront; elles peuvent se produire rapidement, pour ainsi dire sans avertissement. Ce que nous savons toutefois, c'est que la planification et la préparation peuvent vous aider, vous et votre organisation, à surmonter plus facilement les difficultés, pendant et après un désastre important, et à réduire le plus possible l'incidence sur les familles, les milieux de travail et la communauté. Le présent balado offre des conseils pour les milieux de travail concernant l'élaboration d'un plan de préparation en cas d'urgence.

La durée du balado est de 5 min 53 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : « Substance Use and the Workplace &aquo;

Durant cet épisode, nous nous pencherons sur les enjeux concernant la consommation d'alcool et de drogues sur les lieux de travail en compagnie de M. Matthew Young, analyste principal des politiques pour le Centre canadien de lutte contre l'alcoolisme et les toxicomanies, et de Barbara Butler, présidente de Barbara Butler and Associates Inc.

La durée du balado est de 12 min 20 s. Écoutez le balado maintenant.

Faites-nous part de vos commentaires et vous pourriez gagner un prix!

Aidez-nous à améliorer le Programme de balados du CCHST « De la SST pour emporter! » en participant à notre sondage, vous pourriez vous mériter une carte-cadeau de 25 $ échangeable chez Starbucks.

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode!

Ressources du CCHST


Plans d'intervention d'urgence, Réponses SST

Abus de substances en milieu de travail, Réponses SST

Guide de planification des mesures d'urgence

Les préparatifs d'urgence pour les travailleurs, cours en ligne

Nouvelles du CCHST

La conduite sécuritaire : faire marche arrièreprint this article

Faire marche arrière est une affaire risquée! Dans les organisations qui possèdent leur propre parc automobile, près de la moitié des accidents de voiture devant être signalés se produisent en marche arrière. Ces accidents ont des répercussions sur les vies humaines et sur l'économie, et causent souvent des dommages à la propriété et, dans certains cas, des blessures ou même la mort.

Il est important de comprendre pourquoi ces types de collisions se produisent pour prendre des mesures efficaces afin de réduire ou d'éliminer les accidents en marche arrière.

Le CCHST a lancé un cours en ligne, La conduite sécuritaire : faire marche arrière, pour vous aider à réduire les possibilités qu'un accident ne survienne pendant l'exécution de manœuvres en marche arrière.

Vous apprendrez les sept éléments de base de la marche arrière sécuritaire, notamment les thèmes suivants : éviter la marche arrière, bien regarder vers l'arrière, effectuer un tour d'inspection, reculer lentement, avoir recours à un guide, éviter les distractions et pratiquer.

Élaboré en collaboration avec Thinking Driver, le cours comprend des vidéos qui donnent à l'apprentissage en ligne un aspect interactif. On y trouve également des tests-éclair permettant de mesurer et d'encourager l'apprentissage.

Une fois le cours complété, vous serez en mesure de déterminer :


  • Quelles sont les stratégies pour réduire le besoin de faire marche arrière

  • Comment et où procéder à un tour d'inspection

  • Comment s'assurer d'avoir un bon champ de vision vers l'arrière lorsque qu'il faut faire marche arrière

  • Quelle est la vitesse sécuritaire pour une manœuvre donnée en marche arrière

  • Comment utiliser un guide pour vous assister

  • Quelles sont les distractions pouvant augmenter les risques

  • Comment pratiquer vos compétences pour améliorer votre capacité de faire marche arrière de façon sécuritaire


Ce cours est recommandé à tous les employés qui doivent conduire des véhicules d'entreprise ou personnels pour les besoins de leur travail; de plus, il peut être utile pour tous d'apprendre les méthodes de marche arrière sécuritaire à des fins personnelles. Ce cours peut se faire en une heure approximativement.

Renseignez-vous davantage, ou commandez le cours intitulé : La conduite sécuritaire : faire marche arrière.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'organisation Thinking Driver, consultez le site Web suivant : www.thinkingdriver.com/ (en anglais seulement).

Mot de la fin

Le respect : tout le monde y a droit print this article

Si vous servez le public dans le cadre de votre travail, vous pourriez vous trouver dans des situations où vous devez traiter avec des clients en colère, frustrés ou même agressifs. Tout le monde a droit à un milieu de travail où règne le respect, et où l'intimidation, les menaces et l'abus n'ont pas leur place.

Les comportements liés à l'intimidation et aux menaces de violence influent sur la santé globale d'une organisation. Le CCHST a créé une nouvelle affiche que vous pouvez exposer là où vos employés et vous risquez d'interagir avec des visiteurs, des clients et des membres du public, à titre de rappel que le respect est un principe qui fonctionne dans les deux sens. Tout le monde mérite d'être traité avec courtoisie.

Téléchargez gratuitement l'affiche en format PDF ou commandez-la en grand format, imprimée recto verso sur papier brillant, le français d'un côté et l'anglais de l'autre.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail