Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Premiers soins - Utiliser un auto injecteur d’épinéphrine

Qu'est-ce qu'un auto-injecteur d'épinéphrine?

Lors d'une réaction allergique, le système immunitaire peut réagir de façon très grave. En cas d'allergie sévère, il peut se produire une réaction potentiellement mortelle que l'on appelle l'anaphylaxie. L'anaphylaxie peut provoquer un choc, une chute de pression artérielle et des difficultés respiratoires, voire la mort.

L'épinéphrine, que l'on appelle également adrénaline, est un médicament qui peut atténuer ou stopper les réactions anaphylactiques.

Un auto-injecteur d'épinéphrine est un instrument constitué d'une seringue et d'une aiguille servant à injecter une dose unique d'épinéphrine. Il existe diverses marques d'auto-injecteurs d'épinéphrine, notamment EpiPen®, Auvi-Q®, Allerject®, etc.


Quels sont les signes et symptômes de l'anaphylaxie?

Les symptômes se manifestent habituellement quelques minutes après l'exposition; ceux-ci peuvent toutefois n'apparaître qu'après une trentaine de minutes, et même plus. Une deuxième réaction tout aussi intense peut survenir environ une à huit heures après la première réaction anaphylactique. Les signes et symptômes sont assez variés; il s'agit notamment des suivants :

  • Rougeur ou pâleur cutanée
  • Autres affections cutanées, comme l'urticaire, des démangeaisons et des éruptions cutanées
  • Enflure des paupières, écoulement et démangeaisons oculaires
  • Picotement ou enflure de la langue ou de la gorge
  • Sensation d'avoir une boule dans la gorge
  • Constriction (resserrement) des voies respiratoires, provoquant un sifflement lors de la respiration ou des difficultés à respirer
  • Pouls faible ou rapide
  • Fréquence cardiaque élevée
  • Étourdissements ou évanouissement
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Sentiment de catastrophe imminente

Les éléments qui peuvent déclencher une réaction anaphylactique comprennent notamment les suivants :

  • Certains médicaments
  • Certains aliments
  • Les piqûres ou morsures d'insectes (venin)
  • Certaines substances chimiques, certaines matières et certains produits

Quand l'anaphylaxie ou les réactions allergiques pourraient-elles poser un problème au travail?

Certaines personnes peuvent réagir à des allergènes qui sont associés au lieu de travail, comme des produits en latex, les piqûres d'abeilles et certaines substances chimiques (p. ex. les diisocyanates). Lorsqu'on sait qu'un allergène est présent au travail, il est possible de prendre des mesures pour limiter les expositions (p. ex. éliminer l'allergène, remplacer le produit allergène par un autre, etc.).

Ou alors, si, par exemple, une personne allergique aux piqûres d'insectes se fait piquer en travaillant à l'extérieur, il faut qu'elle puisse compter sur l'aide d'un collègue et il faut qu'il y ait un auto-injecteur d'épinéphrine à portée de main. D'autres facteurs pourraient également aggraver une telle situation, comme le fait de travailler seul ou de travailler en hauteur (p. ex. si la réaction est si grave que la victime ne peut utiliser l'auto-injecteur sur elle-même ou qu'elle s'évanouit et tombe du haut d'une échelle).


Que peut-on faire au travail?

En raison de la facilité d'utilisation des auto-injecteurs, certaines organisations ont décidé d'inclure un auto-injecteur d'épinéphrine dans leurs trousses de premiers soins, ou de mettre de tels auto-injecteurs à la disposition du public.

  • Les employeurs doivent avoir des employés formés à donner les premiers soins, notamment des soins de réanimation cardio-respiratoire (RCR).
  • Les personnes qui se savent sujettes à des réactions anaphylactiques devraient informer leur employeur que leur médecin leur a prescrit un auto-injecteur d'épinéphrine. Ces personnes devraient également porter un bracelet ou un pendentif MedicAlert indiquant ce à quoi elles sont allergiques et l'endroit où se trouve leur auto-injecteur.
  • Si un employé risque de subir une réaction grave, l'employeur devrait obtenir le consentement de l'employé pour divulguer aux secouristes l'identité de la personne, la nature de l'allergie et l'emplacement des auto-injecteurs.
  • Il faut expliquer aux employés les dangers de l'anaphylaxie, les façons de reconnaître les signes précurseurs et d'y réagir, et les meilleurs moyens d'éviter les allergènes connus.
  • Il faut faire la promotion des principes de base permettant de réduire le risque d'exposition à des allergènes, comme se laver les mains, nettoyer et désinfecter les surfaces de travail et savoir comment bien manipuler et préparer les aliments.
  • Il faut enseigner aux employés comment reconnaître les signes et les symptômes d'une réaction allergique, et comment utiliser correctement un auto-injecteur d'épinéphrine.
  • Les personnes qui souffrent d'allergies devraient toujours avoir un auto-injecteur avec elles. Si ce n'est pas possible, ou en guise de précaution supplémentaire, il devrait y avoir un deuxième et même un troisième auto-injecteur d'entreposés dans un endroit sûr, mais facilement accessible (p. ex. dans un tiroir, mais non dans un tiroir verrouillé pour lequel le nombre de clés serait limité).
  • Il ne faut pas entreposer l'épinéphrine dans des températures extrêmes (trop froides ou trop chaudes).
  • L'épinéphrine est sensible à la lumière et doit être conservée dans son contenant d'origine.
  • Les auto-injecteurs d'épinéphrine sont utilisables pendant une période définie (environ 18 mois). Il faut vérifier la date de péremption et s'assurer qu'elle n'est pas dépassée.
  • Il faut remplacer les auto-injecteurs d'épinéphrine immédiatement après leur utilisation.

Au cours d'une réaction, il est possible que la victime ne puisse s'administrer elle-même le médicament. Il faut s'assurer que les collègues immédiats de la personne sujette à des réactions allergiques sachent comment reconnaître les signes d'une réaction, sachent où se trouve l'auto-injecteur et sachent comment s'en servir. Ces collègues doivent également savoir comment appeler les secouristes ou les services d'urgence externes.

Dans certaines situations, lorsqu'on croit qu'une exposition à un allergène est possible, il serait préférable d'affecter la personne allergique à d'autres tâches. Par exemple, si une personne présente une allergie grave aux piqûres d'abeilles ou de guêpes, il y aurait lieu de l'affecter à des tâches qui lui permettraient de rester à l'écart des ruches ou des nids (en particulier si les tâches en question consistent à manipuler des ruches ou des nids). Ou encore, s'il y a un endroit au travail où l'on sert de la nourriture (ou si l'on organise un événement social de type « repas-partage »), il faut informer les gens qu'il y a un risque d'allergie alimentaire, éviter la contamination croisée et bien indiquer quels sont les ingrédients de chacun des aliments.


Quand faut-il utiliser un auto-injecteur d'épinéphrine?

Si une personne vous indique qu'elle est en train de subir une réaction allergique grave, ou si vous soupçonnez qu'une personne subit une telle réaction, il faut lui administrer immédiatement un auto-injecteur d'épinéphrine. S'il s'avère que la personne ne subissait pas une réaction allergique, le fait de lui administrer une seule injection d'épinéphrine serait inoffensif.


Comment administrer les premiers soins en cas d'anaphylaxie?

  • Faire vite. Administrer l'épinéphrine immédiatement, avant que les symptômes empirent.
  • Suivre les indications du fabricant pour utiliser le produit de façon sécuritaire. Pour administrer le médicament, il faut généralement appuyer l'auto-injecteur contre la cuisse de la victime. L'injection peut durer jusqu'à 10 secondes.
  • Appeler les secours médicaux d'urgence. Les symptômes peuvent réapparaître, de sorte que le rétablissement de la victime doit se faire sous la supervision d'un professionnel de la santé.
  • Surveiller l'état de la victime jusqu'à l'arrivée des secours.
  • Si la victime cesse de respirer ou si son cœur cesse de battre, amorcer la RCR si vous avez reçu la formation nécessaire.
  • Coucher la victime afin que celle-ci ne se blesse pas si elle perd connaissance.
  • Desserrer les vêtements de la victime et utiliser une couverture pour la garder au chaud. Ne lui donner rien à boire.
  • Demeurer attentif au cas où la victime commencerait à vomir ou à saigner. En retournant la victime sur le côté, vous l'aiderez à ne pas s'étouffer.
  • Replacer l'injecteur dans le tube de rangement et refermer le bouchon. Remettre l'injecteur aux intervenants d'urgence ou l'apporter à l'hôpital.
  • Prendre note de l'heure à laquelle vous avez administré l'injection.

Faire attention aux risques et aux dangers qui sont associés à l'administration d'un médicament par injection, à savoir le risque de piqûre accidentelle et de transmission d'infection.

La plupart du temps, les effets de l'épinéphrine se feront ressentir immédiatement. Il se peut également que les victimes sentent leur cœur battre rapidement ou qu'elles ressentent une certaine nervosité. Toujours demander l'aide de secouristes ou une aide médicale. Les symptômes peuvent réapparaître ou s'aggraver après l'administration de l'injection. Il ne faut administrer une injection supplémentaire que sur l'ordre d'un médecin.

Dernière mise à jour du document le 7 avril 2017

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.