Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Manipulation du courrier suspect

Pourquoi dois-je porter attention au courrier reçu sur le lieu de travail?

Lorsqu'on parle de courrier suspect, il s'agit, dans la plupart des cas, du courrier pouvant contenir une bombe ou une substance chimique, biologique, radioactive ou nucléaire. Il est de bonne pratique de faire un examen initial du courrier reçu afin de déceler les éventuelles caractéristiques inhabituelles.


À quoi peut ressembler un courrier suspect?

Vous savez quel type de courrier et de colis vous recevez actuellement. Portez attention aux détails qui seraient hors de l'ordinaire. Un élément peut être suspect si plusieurs des caractéristiques suivantes sont réunies :

  • L'affranchissement est excessif et il est effectué avec des timbres de faible valeur nominale.
  • L'adresse de retour est omise, indéchiffrable ou à l'extérieur du pays.
  • Le nom, le titre de poste ou l'adresse est erroné ou contient une faute. Ces inscriptions peuvent révéler une écriture déformée ou encore le nom et l'adresse peuvent être composés d'étiquettes maison ou de caractères découpés et collés.
  • Il y a trop de pellicules d'emballage, de corde, de ruban ou autre matériel de fixation.
  • Vous pouvez palper des fils, une pellicule d'aluminium ou des matières pulvérulentes à l'intérieur et/ou faisant saillie hors de l'emballage.
  • La lettre ou le colis semble trop lourd, il peut être de forme irrégulière avec des zones molles, ou des excroissances.
  • La lettre ou le colis est sale, taché d'huile ou de graisse ou encore comporte une fuite.
  • Il dégage une odeur étrange ou laisse entendre un bruit ou un son de ballottement.
  • Les timbres d'oblitération ou d'annulation peuvent indiquer une adresse différente de l'adresse de retour ou révéler que l'objet a été posté d'un pays étranger.
  • Les lettres piégées peuvent sembler rigides, de forme inégale ou adressées tête en bas.
  • Les colis contenant des bombes peuvent être adressés à des personnes spécifiques et ils peuvent porter des mentions telles que « Personnel », « Privé », « Doit être ouvert seulement par » ou encore « Fragile – Manipuler avec soins » ou « Urgent – ne pas retarder».

Adaptation de l'article de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) sur l'intervention face au colis suspect (aucune date) et l'affiche Avertissement au sujet du courrier suspect (aucune date) de Postes Canada.


Quel courrier sera acceptable?

Il n'y a habituellement aucune raison de s'inquiéter en ce qui concerne :

  • Le courrier et les colis que vous recevez de personnes que vous connaissez.
  • Le courrier et les colis que vous recevez d'entreprises que vous connaissez.
  • Les articles que vous avez commandés d'un magasin, tel que des livres, de la nourriture ou des vêtements.

Que dois-je faire si je crois avoir décelé une bombe?

Si vous croyez qu'une lettre ou un colis peut contenir une bombe, vous pouvez le refuser.

Si le colis suspect est déjà dans vos locaux :

  • NE PAS L'OUVRIR.
  • Le conserver dans un endroit isolé.
  • Quitter le secteur immédiatement.
  • Ne pas placer cet article dans l'eau ou dans un espace clos tel qu'un tiroir de bureau ou un classeur.
  • Avertir votre superviseur.
  • Composer le 911.

Que dois-je faire si je crois qu'il s'agit d'une substance chimique ou biologique nocive?

Si vous croyez qu'une lettre ou un colis puisse contenir une substance chimique ou biologique nocive, vous pouvez le refuser.

  • Garder votre calme.
  • Ne pas ouvrir la lettre ou le colis.
  • Couvrir la lettre ou le colis d'une pellicule de plastique ou d'un imperméable, ou encore si vous ne pouvez en trouver, laisser le colis à l'endroit où il se trouve.
  • Évacuer la pièce et fermer toutes les portes et les fenêtres
  • Isoler l'endroit où se trouve le colis.
  • Avertir votre superviseur.
  • Composer le 911.
  • Attendre dans un endroit sécuritaire (un autre lieu) où il y a un téléphone, jusqu'à l'arrivée des intervenants d'urgence.

Dois-je m'inquiéter si j'ai déjà ouvert le colis?

Le contenu d'une lettre ou d'un colis peut être une source d'inquiétude :

  • Si vous apercevez des matières particulaires ou un liquide.
  • S'il contient une lettre de menace.
  • S'il contient un objet que vous n'attendiez pas ou que vous ne pouvez identifier.

Si vous avez touché à une lettre ou un colis qui pourrait contenir une substance nocive ou que vos vêtements sont souillés par une substance nocive :

  • Garder votre calme.
  • Laisser la lettre ou le colis à l'endroit où il se trouve.
  • Laver vos mains avec soin.
  • Retirer tout vêtement sali par des matières particulaires ou un liquide et les sceller dans un sac de plastique.
  • Évacuer la pièce et fermer la porte.
  • Laver de nouveau vos mains ou prendre une douche avec de l'eau et du savon.
  • Avertir votre superviseur.
  • Composer le 911.
  • Attendre dans un endroit sécuritaire (un autre lieu) où il y a un téléphone, jusqu'à l'arrivée des intervenants d'urgence.

Que se passera-t-il ensuite?

Le service de police, d'autres travailleurs des équipes d'urgence et les responsables de la santé publique vous transmettront des conseils concernant la suite des choses.

Adaptation de l'article sur l'intervention face au courrier suspect (aucune date) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de l'article Courrier et colis suspects – Que faire? (2004) de l'Agence de la santé publique du Canada.

Dernière mise à jour du document le 19 juin 2012

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.