COMMUNAUTÉ

INFORMEZ VOS AMIS, VOTRE FAMILLE, VOS VOISINS ET VOS GROUPES SOCIAUX

Les collectivités doivent être prêtes à faire face à une éclosion de grippe ou de maladie infectieuse. Le service de santé publique ou les autorités de santé locale joueront un rôle important pour tenir votre collectivité informée de la situation. Vérifiez auprès de l'administration locale, provinciale et territoriale pour connaître leurs plans de lutte en cas de pandémie. Les décisions prises par les responsables de la santé peuvent avoir une incidence sur vos groupes sociaux, équipes de sport, écoles, restaurants et installations communautaires. Informez vos amis, votre famille, vos voisins et vos groupes sociaux de l'importance de se préparer, des sources d'information fiables à consulter pendant une pandémie et des mesures à prendre pour rester en aussi bonne santé que possible.

Qu'est-ce que la « grippe » (influenza)?

Le terme « influenza » (ou la « grippe ») s'applique à une famille de virus hautement contagieux. Ces virus peuvent rendre malades en pénétrant dans le nez, la gorge et les poumons. Les adultes qui ont la grippe ressentent soudainement les symptômes suivants : fièvre, toux, mal de gorge, malaise et douleurs généralisées.


Cependant, tous ne seront pas touchés de la même manière. Les enfants peuvent en outre ressentir des symptômes comme la nausée, des vomissements, ou la diarrhée. Les très jeunes enfants peuvent ne présenter aucune fièvre ou présenter une fièvre moins importante que chez les adultes. Les personnes âgées présentent fréquemment de la fièvre et parfois des frissons, mais ces symptômes peuvent ne pas être aussi sévères que chez les adultes des autres groupes d'âge. Durant une saison grippale « normale », 4 000 Canadiens, en moyenne, meurent de l'influenza et de ses complications, et certains années, le nombre de décès peut atteindre 8 000.


On a tendance à confondre grippe saisonnière (« ordinaire »), « grippe intestinale » (qui, en fait, n'est pas l'influenza mais une gastro-entérite - une inflammation de l'estomac et de l'intestin), et le rhume de cerveau. Le tableau suivant indique les différences entre les trois :


Influenza (grippe) Grippe intestinale (gastro-entérite) Rhume
  • Apparition soudaine des symptômes suivants :
    • Forte fièvre durant 3 ou 4 jours
    • Toux, malaise pulmonaire
    • Mal de tête
    • Douleurs musculaires
    • Fatigue extrême – généralement au début
    • Fatigue et faiblesse pouvant durer 2 ou 3 semaines ou plus
    • Mal de gorge
    • Écoulement nasal, congestion nasale, et parfois éternuements
  • Les symptômes peuvent durer de 4 à 10 jours et ils peuvent s'aggraver. La toux et la fatigue généralisée peuvent durer plusieurs semaines.
  • Complications possibles, comme la déshydratation, la pneumonie et l'insuffisance respiratoire; elles peuvent aggraver un problème de santé chronique; elles peuvent mettre la vie en danger.
  • Le vaccin antigrippal annuel aidera à prévenir ou à soulager les symptômes (mais ne peut protéger contre une nouvelle souche du virus de l'influenza)
  • Certaines personnes sont plus susceptibles de présenter des complications plus graves, comme la pneumonie (p. ex. les personnes de plus de 65 ans; celles qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète et le cancer)
  • Crampes d'estomac
  • Vomissements et diarrhée
  • Dure généralement de 24 à 72 heures
  • Le vaccin antigrippal annuel ne confère aucune protection (étant donné que cette maladie n'est pas causée par un virus de l'influenza)
  • Écoulement nasal ou congestion nasale
  • Éternuements
  • Quintes de toux
  • Mal de gorge
  • La fièvre est rare
  • Le mal de tête est peu fréquent
  • Parfois, légères douleurs généralisées
  • Parfois, légère fatigue
  • Complications possibles, comme la congestion des sinus ou un mal d'oreille

Adaptation de l'affiche : « Had influenza (flu) lately? » du ministère de la Santé de la C.-B. et de « Is it a cold or the flu? » de la Coalition canadienne pour la sensibilisation et la promotion de la vaccination


Période de contagion : Les personnes infectées peuvent transmettre le virus (c.-à-d. être contagieuses) 24 à 48 heures avant et sept jours après l'apparition des symptômes. Il est difficile de prévenir l'influenza justement en raison de cette période durant laquelle la personne peut transmettre le virus alors qu'elle n'a pas encore de symptômes. Les enfants peuvent être contagieux durant une période allant jusqu'à 10 jours


Comment le virus de la grippe se transmet-il?

Le virus de l'influenza est très contagieux et il se propage très rapidement, en particulier où il y a une forte concentration de population. Lorsqu'une personne tousse ou éternue, elle projette dans l'air de fines gouttelettes contenant le virus. Vous pouvez contracter la grippe en aspirant ces gouttelettes par le nez ou la bouche, ou lorsque celles-ci entrent en contact direct avec vos yeux. Le virus grippal se trouve également sur les mains des personnes infectées, ainsi que sur les surfaces qu'elles touchent (comme une poignée de porte). Vous pouvez donc contracter le virus si vous serrez la main de ces personnes ou si vous touchez les surfaces contaminées et que vous transférez le virus à vos yeux, votre nez ou votre bouche.


Les personnes qui entrent en contact avec le virus de l'influenza ne deviendront pas nécessairement malades, mais elles pourraient néanmoins transmettre le virus (ces personnes sont appelées « porteurs »).


Qu'est-ce qu'une pandémie?

Une pandémie est l'éclosion, à l'échelle mondiale, d'une maladie donnée qui se propage facilement et rapidement. Il s'agit généralement d'une maladie grave qui touche un pourcentage élevé de la population, qui n'a aucune immunité, sinon une immunité limitée, contre la maladie.


Qu'est-ce qu'une grippe pandémique?

Dans le cas des pandémies de grippe, qui frappent trois ou quatre fois par siècle, le virus de l'influenza de type A « normal » change d'une manière radicale et un nouveau virus apparaît. Étant donné que ce virus est tout à fait différent, le système immunitaire ne peut le combattre efficacement. Le virus peut donc se propager rapidement et rendre un grand nombre de personnes malades, d'où le nom de grippe pandémique. Toutes les personnes sont susceptibles de contracter ce nouveau virus, et le risque qu'elles développent des complications graves comme la pneumonie est plus élevé que dans le cas de la grippe saisonnière (« ordinaire »). La grippe pandémique peut ressembler à la grippe saisonnière en ce qui concerne les symptômes : fièvre, mal de tête, congestion nasale, douleurs musculaires, éternuements, mal de gorge et toux.


Une pandémie pourrait durer jusqu'à deux ans et, d'après les pandémies antérieures, elle pourrait sévir par vagues. Chaque vague pourrait durer de six à huit semaines et survenir à des intervalles de trois à neuf mois.


Une autre différence est que le nouveau virus pourrait toucher des personnes qui ne contractent normalement pas la grippe saisonnière, comme les jeunes adultes en santé. Les personnes très jeunes et les personnes âgées, ou les personnes dont le système immunitaire est affaibli, pourraient être encore plus à risque. On s'attend à des taux élevés de maladie et de mortalité en cas de pandémie. Cette éventuelle pandémie aura des répercussions sur les aspects sociaux et économiques de notre vie quotidienne, notamment sur la disponibilité d'aliments, de fournitures, ou d'autres biens, de même qu'elle pourrait entraîner des perturbations de services comme les services d'électricité ou d'approvisionnement en eau.

Durant une pandémie

Quelles devraient être les répercussions d'une pandémie d'influenza?

Il est difficile de prévoir les répercussions d'une pandémie d'influenza, étant donné que nous ne savons pas combien de personnes seront malades et à quel point elles le seront. Cependant, la plupart des experts préviennent qu'en cas de pandémie générale, nos activités quotidiennes seront perturbées d'une manière ou d'une autre.


On évalue à environ 35 %, au moins, la population qui sera trop malade pour travailler, et à 1 % de cette population, les cas de décès potentiels. Des organisations pourraient décider de fermer leurs portes, ou être contraintes de le faire, parce qu'un grand nombre de leurs employés seraient malades ou prendraient soin de membres de leur famille qui le sont.


Perturbations des services

On s'attend à ce que la plupart des entreprises composent avec un personnel ou des services réduits. Les services suivants, entre autres, pourraient être perturbés :

  • Services publics (gaz, électricité)
  • Services bancaires
  • Épiceries, pharmacies ou autres commerces
  • Services de santé, service de police, service d'incendie, ou services de transport en commun
  • Services municipaux comme les services de traitement de l'eau et d'approvisionnement en eau, les services de collecte des ordures, les services de traitement des eaux usées
  • Les services gouvernementaux (fédéraux et provinciaux) (p. ex. bureau des passeports, service sociaux, assurance?emploi, indemnisation des accidents du travail, etc.)

De plus, les services de santé pourraient être submergés par les demandes de soins. En raison de la demande accrue de certains types de fournitures (papiers mouchoirs, ordonnances), il pourrait être plus difficile d'obtenir ces articles. Il pourrait même y avoir pénurie de certaines fournitures.


Annulation de rassemblements publics

Afin de freiner la propagation du virus de l'influenza, les autorités de la santé publique pourraient demander l'annulation des activités qui ont cours dans des lieux publics, notamment les lieux suivants :

  • Écoles
  • Garderies
  • Transport (terrestre, ferroviaire et aérien)
  • Commerces de détail
  • Lieux de travail
  • Lieux de culte
  • Salons funéraires
  • Salles ou centres où sont tenus des événements (culturels – p. ex. théâtre / événements sportifs)

Autres changements

Les personnes pourraient également faire face à d'autres changements.

  • Les tâches pourraient être modifiées. Vous pourriez être formé pour accomplir des tâches remplies antérieurement par des collègues qui sont devenus malades. Des tâches normalement accomplies en personne (face à face) pourraient devoir être exécutées par téléphone, par courrier ou par courriel – ou encore, les services pourraient être interrompus temporairement.
  • Certains employés pourraient décider de ne pas se présenter au travail, s'exposant à ne pas être rémunérés. Veillez à vous informer auprès de votre employeur des règles qui s'appliquent dans les circonstances.
  • On pourrait demander à certains employés de travailler à partir de leur domicile.

Étant donné que des personnes préféreront s'isoler ou seront tenues de rester à la maison, les entreprises observeront un changement dans les activités de leurs clients, en particulier les restaurants, les théâtres, les centres sportifs, etc. Certaines personnes pourraient également décider de restreindre leurs activités sociales durant une certaine période après la fin de la pandémie (comme dans le cas de la crise du SRAS à Toronto).


Le stress et la peur interviendront également. Des personnes prendront soin des malades. D'autres pleureront la perte de membres de leur famille ou d'amis. Par suite des perturbations des activités découlant de la pandémie, des personnes seront en chômage et / ou recevront un revenu réduit.


Bien que ce scénario puisse sembler très alarmant (ou pure science-fiction), il est plausible. Il y a tout lieu de réfléchir à ces choses et de planifier à l'avance. Agissez maintenant pour être dûment préparé.


Comment saurai?je ce qui se passe?

Il est impossible de savoir à l'avance quelles organisations seront fermées, quand elles le seront ou pendant combien de temps elles le seront. Les autorités de la santé publique prendront ces décisions au fur et à mesure de l'évolution de la pandémie. Vous pourrez vous informer de l'évolution de la situation dans votre localité en écoutant les nouvelles à la radio, à la télévision, en lisant les journaux, ou encore, en consultant les autorités locales de la santé publique.

Qu'est-ce qu'une quarantaine?

« Quarantaine » désigne toutes les mesures, tant obligatoires que volontaires, prises en vue de restreindre les activités des personnes exposées à une maladie transmissible.

La « quarantaine obligatoire » vise à séparer (en vertu d’un ordre juridique) les personnes susceptibles d’avoir été exposées au virus de celles qui ne l’ont pas été.


La « quarantaine volontaire » concerne les membres de la population qui acceptent volontiers de restreindre leurs activités conformément aux recommandations des autorités fédérales, provinciales ou locales de la santé.


La loi confère au médecin-hygiéniste le pouvoir d’utiliser ces mesures de contrôle, notamment annuler les rassemblements publics (rencontres, événements mondains, etc.) ou imposer une quarantaine.


Il est généralement recommandé que les personnes infectées par le virus de l’influenza durant une pandémie restent à la maison ou soient isolées à l’hôpital.


Autres types de quarantaine

D’autres mesures peuvent être prises pour réduire le risque d’infection par le virus. On peut recourir à une quarantaine de courte durée, c’est-à-dire demander à tous les employés de rester à la maison pendant une journée ou deux (comme lors des « tempêtes de neige »). Les quarantaines plus restrictives sont généralement utilisées lorsqu’on est d’avis que toutes les autres mesures de contrôle sont inefficaces.


Auto-quarantaine – Durant une pandémie, un grand nombre de personnes ou de familles pourraient décider elles-mêmes de se mettre en quarantaine en restant à la maison (ne pas se présenter à l’école ou au travail). Elles éviteront également les activités sociales, comme les rassemblements ou les événements sportifs. L’auto-quarantaine est un moyen efficace de réduire le risque pour la personne et la famille.


Maintien sur place – Étant donné que la limitation des contacts face à face est également un moyen efficace de freiner la propagation de la maladie, les entreprises pourraient exceptionnellement demander à des effectifs « de base », essentiels, de loger temporairement sur les lieux de travail ou dans un hôtel à proximité.


Pour des renseignements additionnels sur la quarantaine, veuillez consulter :