Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbole du gouvernement du Canada

Format : PDF
Langue : Français | Anglais
Price :  225,00 $* CAD

Le prix et la disponibilité des produits sont sujets à changement sans préavis.



Description du produit

La mise à  jour #2 est disponible pour cette norme.

Pour télécharger une mise à  jour et/ou pour vous inscrire afin de recevoir les avis transmis par courriel au sujet des futures mises à  jour, cliquez ici

Préface

Ce document constitue la deuxième édition de la norme CSA Z412, Guide sur l'ergonomie au bureau, laquelle remplace la première édition publiée en 1989.

Cette édition a été mise à  jour et augmentée en vue de tenir compte des percées technologiques et des nouvelles méthodes de travail qui ont vu le jour au cours des dix dernières années. Les ordinateurs portatifs, les dispositifs d'entrée autres que les claviers, les écrans grand format, le courrier électronique et les bureaux à  la maison sont quelques-unes des nouvelles réalités du monde du travail. Se voulant le reflet de l'attention croissante dont les lésions musculo-squelettiques font l'objet, la nouvelle édition de la norme Z412 illustre l'ampleur du rôle que l'ergonomie peut jouer dans la prévention des risques de blessures ainsi que dans la mise en place d'un environnement de travail productif.

Par ailleurs, des lignes directrices relatives aux tâches de manutention effectuées en milieu de travail ont été ajoutées à  cette édition de la norme.

La structure générale de la norme Z412 a également subi des changements majeurs. Mettant davantage l'accent sur l'établissement d'un processus, cette édition de la norme décrit les étapes à  suivre en vue de concevoir un système bureautique qui tienne compte d'un maximum de facteurs ergonomiques. Chacune des étapes présentées ici est accompagnée d'une grille d'évaluation qui permettra aux utilisateurs de cerner les éventuels problèmes et d'y trouver des solutions.

Cette édition de la norme Z412 s'adresse aux employeurs ainsi qu'aux employés de bureau chargés d'administrer les programmes d'ergonomie et de santé et sécurité au travail de leur entreprise. Cette norme présente également un intérê pour les concepteurs d'installations de travail, les acheteurs, les responsables de l'entretien des immeubles, les organismes de réglementation du secteur de la santé et de la sécurité au travail ainsi que les fabricants et les concepteurs qui doivent tenir compte des principes d'ergonomie au bureau.

Nous aimerions remercier madame Judy Village, de Judy Village & Associates, pour le travail qu'elle a accompli au nom du Comité concernant la création du processus de conception par étapes, l'ébauche de ce document ainsi que la rédaction de ses nombreuses modifications et révisions.

Domaine d'application

Généralités

Ce document incorpore l'ergonomie à  un processus de conception par étapes qui permet de créer un système bureautique des plus efficaces, ce qui inclut notamment la conception et l'organisation du travail, l'aménagement des bureaux, les conditions environnementales et la conception des postes de travail. Ce document s'adresse tout particulièrement aux employeurs et aux employés de bureau chargés d'administrer les programmes d'ergonomie et de santé et sécurité au travail de leur entreprise. Les pages qui suivent présentent également un intérê pour les concepteurs d'installations de travail, les acheteurs, les responsables de l'entretien des immeubles, les organismes de réglementation du secteur de la santé et de la sécurité au travail ainsi que les fabricants et les concepteurs qui doivent tenir compte des principes d'ergonomie au bureau.

Objectif

L'objectif général de ce document est de favoriser la conception d'un système bureautique adapté aux utilisateurs. Pour ce faire, le document propose une démarche qui consiste à  tenir compte des caractéristiques et des habiletés des éventuels utilisateurs dans l'organisation du travail et la conception des tâches, des écrans de visualisation, des dispositifs d'entrée ainsi que des aires et du milieu de travail.

La réalisation de cet objectif permet aux personnes travaillant dans un bureau :

- d'êre en meilleure santé ;

- d'améliorer leur efficience ;

- d'augmenter leur efficacité ;

- d'améliorer leur rendement ;

- de ne plus ressentir de malaises ;

- d'accroaître leur sentiment de satisfaction.

Sous-objectifs

Les sous-objectifs suivants visent à  faciliter la réalisation de l'objectif général du document. Les utilisateurs de ce document seront donc en mesure :

- de cerner les caractéristiques et les préoccupations propres aux employés de bureau de leur organisme et de solliciter leur participation à  la conception de l'environnement de travail ;

- d'«adapter» le matériel et l'ameublement de bureau aux employés qui les utilisent pour accomplir leurs tâches ;

- d'améliorer l'aménagement des postes de travail ;

- d'optimiser la conception du travail, c'est-à -dire celle de la fonctionnalité des tâches et celle de l'organisation du travail ;

- d'optimiser les conditions environnementales (par exemple, l'éclairage et la qualité de l'air) ;

- d'améliorer l'aménagement de l'ensemble du bureau ;

- d'examiner la conception du bureau au moyen de techniques telles que la fabrication de maquettes et la mise à  l'essai auprès des utilisateurs ;

- d'adopter une démarche systémique et de rechercher l'engagement de toutes les parties intéressées au sein de l'organisme ;

- d'élaborer des programmes d'instruction et de formation ;

- de déterminer et de comprendre les répercussions de la conception des bureaux, y compris les effets néfastes tels que les troubles musculosquelettiques liés au travail et le syndrome des bâtiments malsains ;

- d'employer une grille d'évaluation Puisque bon nombre d'employés de bureau permettant d'analyser chaque n'exercent qu'une faible influence sur la composant du système bureautique.

Utilisateurs cibles et domaines d'application

Comme l'illustre le tableau 1, ce document a été conçu à  l'intention d'un certain nombre d'utilisateurs cibles et peut servir à  plusieurs fins. Ce document s'adresse tout particulièrement aux employeurs et aux employés de bureau chargés d'administrer les programmes d'ergonomie et de santé et sécurité au travail de leur entreprise. Ce document traite non seulement de l'utilisation des ordinateurs, le principal outil de travail de la majorité des personnes travaillant dans un bureau, mais il aborde également la question des autres tâches effectuées dans un tel environnement, notamment la manutention. Ce document permettra d'abord et avant tout aux employeurs et aux employés de bureau d'analyser les problèmes vécus dans leur milieu de travail et d'y trouver des solutions. Ils pourront également s'appuyer sur les exigences présentées ici lorsqu'ils seront appelés à  participer à  la modification d'un système bureautique, à  la conception d'un nouveau système ou à  l'achat d'outils technologiques, de matériels ou d'ameublement de bureau.

Puisque bon nombre d'employés de bureau n'exercent qu'une faible influence sur la conception ou la modification du système ou la modification du système bureautique au sein duquel ils évoluent, ce document s'adresse également aux architectes, aux planificateurs, aux concepteurs ainsi qu'aux responsables des achats et des installations techniques. Ceuxci devraient se référer à  ce document lorsqu'ils conçoivent un nouveau système bureautique, lorsqu'ils procèdent à  des rénovations ou lorsqu'ils achètent du matériel et de l'ameublement de bureau.

En outre, les pages qui suivent revêent un certain intérê pour les pouvoirs de réglementation et les organismes du secteur de la santé et de la sécurité au travail qui offrent des services de formation et de consultation et qui élaborent des règlements et des codes de pratiques exemplaires. Les professionnels tels que les ingénieurs, les ergonomes, les hygiénistes du travail et les autres spécialistes pourront également consulter ce guide, notamment aux fins de formation et d'éducation. Enfin, les fabricants et les concepteurs trouveront dans ce document des renseignements généraux qui leur permettront de créer des produits qui répondent aux exigences minimales établies ici.

Parallèlement à  l'élaboration de la présente norme, le Canada a agi à  titre de membre votant au sein du comité responsable des normes de la série ISO 9241, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écran de visualisation (TEV) de l'Organisation internationale de normalisation (ISO). CSA a d'ailleurs adopté plusieurs normes de la série ISO 9241 à  titre de Normes nationales du Canada. Établissant les exigences ergonomiques relatives au travail de bureau avec terminaux à  écran de visualisation, ces normes ont servi à  l'élaboration de ce document et plusieurs des sections présentées ici y font référence.

Ce document répondra aux besoins fondamentaux de la plupart des utilisateurs En effet, les exigences établies ici vont au-delà  des normes de l'ISO et présentent l'information technique en ergonomie au bureau sous la forme d'un processus de conception par étapes qui pourra êre mis en oeuvre au sein du milieu de travail. Les utilisateurs qui désirent obtenir de plus amples renseignements sur les principes de base ou sur les spécifications et les critères de mise à  l'essai des écrans de visualisation, des claviers et des dispositifs d'entrée autres que les claviers devront toutefois se référer aux normes ISO adoptées par CSA. Il convient de noter que la norme ISO 9241 —Partie 1 donne un aperçu général des autres normes de la série.

CSA a adopté les normes ISO 9241 suivantes

- CAN/CSA-ISO 9241-1-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Introduction générale (ISO 9241-1 : 1997) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-2-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Guide général concernant les exigences des (tâches (ISO 9241-2 : 1992) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-3-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Exigences relatives aux écrans de visualisation (ISO 9241-3 : 1992) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-4-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Exigences relatives aux claviers (ISO 9241-4 : 1998) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-5-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Aménagement du poste de travail et exigences relatives aux postures

- CAN/CSA-ISO 9241-7-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Exigences d'affichage concernant les réflexions (ISO 9241-7 : 1998) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-8-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Exigences relatives aux couleurs affichées (ISO 9241-8 : 1997) ;

- CAN/CSA-ISO 9241-9-00, Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à  écrans de visualisation (TEV) — Exigences relatives aux dispositifs d'entrée autres que les claviers ISO 9241 — (ISO 9241-9 : 2000) ;

Ce document ne traite pas de la conception des logiciels ni de la façon dont l'information est présentée sur les écrans d'ordinateurs. De tels facteurs peuvent toutefois avoir un rôle important à  jouer pour promouvoir l'efficacité et la santé relatives au travail de bureau. Les concepteurs de logiciels et les autres parties intéressées sont donc invités à  consulter les normes ISO 9241, Parties 10 à  17.

Les exigences contenues dans ce document se présentent sous deux formes distinctes : d'une part, les principes ergonomiques exprimés sous forme d'objectifs de performance (par exemple, «la chaise doit convenir à  l'utilisateur») et, d'autre part, les spécifications recommandées (par exemple, les dimensions de la chaise). Il faut bien comprendre qu'il se peut fort bien qu'un système bureautique puisse êre conforme aux spécifications alors que certains individus peuvent encore susciter des problèmes ou ne peuvent atteindre les objectifs de performance. L'utilisation correcte de ce document suppose donc qu'on comprenne d'abord les principes d'ergonomie et les objectifs de performance pour ensuite considérer les spécifications recommandées comme une option permettant d'atteindre ces objectifs. Si les spécifications présentées ici ne répondent pas aux besoins des travailleurs, il convient alors de consulter les normes de la série ISO 9241 ou d'autres publications.

Structure

La majorité des utilisateurs de ce document seront appelés à  résoudre les problèmes vécus dans leur environnement de travail, à  concevoir de nouveaux systèmes bureautiques optimaux ou à  faire l'acquisition de nouveaux outils technologiques, de matériel et d'ameublement de bureau. Le document est donc présenté sous la forme d'un processus de conception par étapes en vue de faciliter ces différentes tâches. La figure 1 illustre le processus de conception type qui permet d'accomplir ces tâches et le tableau 2 explique en détails chacune des étapes de ce processus.

Afin d'obtenir les meilleurs résultats possibles en matière d'ergonomie au bureau, les utilisateurs visés par ce document devraient respecter l'ordre dans lequel les étapes sont présentées. Même un changement apporté seulement à  l'un des systèmes bureautiques, tel que l'achat d'ameublement, peut bénéficier d'une compréhension approfondie des utilisateurs, des tâches, de l'aménagement du bureau et des facteurs environnementaux. De plus, une évaluation du design proposé ainsi que des essais après des utilisateurs amélioreront tout changement apporté. Par ailleurs, on reconnaaît que le degré de formalité, la rigidité de la structure et la quantité de documentation associés à  chacune des étapes du processus varient selon la taille des entreprises. Afin d'illustrer les différentes démarches qu'une entreprise peut adopter dans le cadre du processus de conception par étapes, l'appendice A présente deux études de cas, dont l'une met en scène une petite entreprise et l'autre, une grande société.

Chacune des étapes décrites dans les pages qui suivent se termine par la présentation d'une grille d'évaluation, ou liste de vérification, qui résume les principaux aspects abordés. Toutes ces listes de vérification sont regroupées en une seule grille à  la fin du document. La conception d'un système bureautique optimal permet de répondre par l'affirmative à  chacune des questions posées par ces grilles à  chacune des étapes.