Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbole du gouvernement du Canada

Format : PDF
Langue : Anglais | Français
Price :  107,00 $* CAD

Le prix et la disponibilité des produits sont sujets à changement sans préavis.

Pour effectuer une commande hors ligne, communiquez avec les Services à la clientèle en composant le 1-800-668-4284 ou le 905 570 8094.



Description du produit

La mise à jour #1 est disponible pour cette norme.

Pour télécharger une mise à jour et/ou pour vous inscrire afin de recevoir les avis transmis par courriel au sujet des futures mises à jour, cliquez ici

Préface

Ce document constitue la huitième édition de la CSA Z94.3, Protecteurs oculaires et faciaux. Il remplace les éditions publiées en 2007 et en 2002 et qui portaient le même titre, et les éditions publiées en 1999, 1992, 1988, 1982 et 1969, intitulées Protecteurs oculaires et faciaux pour l'industrie.

Les principales modifications suivantes ont été apportées à cette édition :

  • ajout du type de risque I (lasers) et d'exigences visant la protection contre les rayonnements laser (chapitre 4 et article 8.6) ;

  • ajout du type de risque J (éclairs d'arc) et d'exigences visant la protection contre les éclairs d'arcs électriques (chapitre 4 et articles 8.7, 9.3.6 et 10.5) ;

  • modification des exigences optiques visant les lunettes de protection équipées de verres plans sans segment correcteur pour la lecture (article 12.6) ;

  • modification de la fausse tête utilisée pour les essais de choc et de pénétration (articles 12.2.1, 12.11.1 et 12.13) ;

  • ajout de deux grosseurs de billes d'acier et élargissement de la gamme de duretés des billes d'acier utilisées pour les essais de choc (articles 6.1.3.1, 6.1.3.2 et 12.2.1.3) ;

  • mise à jour du tableau 5 visant les types de lentilles supposément conformes à cette norme ;

  • précision des exigences et modes opératoires d'essai visant l'ignition et la résistance à la flamme (articles 6.2 et 12.3) ;

  • clarification des points d'impact pour les écrans faciaux et les protecteurs pour le soudage (article 12.2.2) ;

  • élargissement détermination du champ de vision - pour tenir compte des lentilles courbées (articles 8.4.1, 12.12.2 et 12.12.3) ; et

  • ajout de l'annexe F montrant des exemples de lentilles soumises à l'essai de choc.

  • Les exigences de comportement de base, ajoutées en 2002, s'appliquent à tous les protecteurs visés par cette norme, tandis que les modes opératoires d'essai prescrits diffèrent selon qu'il s'agit de lentilles correctrices ou de lentilles non correctrices.

    Comme dans les éditions précédentes, en ce qui a trait aux protecteurs oculaires non correcteurs, on doit mettre en oeuvre les modes opératoires d'essai prescrits en utilisant le produit complet (et non les composants). Par contre, en ce qui a trait aux protecteurs de catégorie 1 à lentilles correctrices, les exigences de comportement et les modes opératoires d'essai visent les lentilles et les montures séparément. Cette norme énonce des exigences visant la fabrication de ces protecteurs (p. ex., l'assurance de la qualité). En outre, on traite dans cette édition du rôle du professionnel en ophtalmie en ce qui a trait à l'ajustement et à la modification des lunettes. Dans l'ensemble, ces exigences permettent l'évaluation de la conformité des lunettes de protection à lentilles correctrices.

    Domaine d'application

    1.1
    Cette norme traite des protecteurs oculaires et faciaux utilisés au travail ainsi que dans les maisons d'enseignement et les écoles de métiers durant les activités pouvant entraîner des accidents aux yeux et au visage. Les accidents types sont imputables aux particules ou aux objets projetés, aux éclaboussures de liquides ou de métaux fondus, aux rayonnements ultraviolets, visibles et infrarouges. La norme ne tient pas compte des accidents imputables aux rayons X, aux rayons gamma, au rayonnement particulaire de matière à forte énergie, aux matières radioactives ni aux masers.

    Note : On devrait suivre les lignes directrices de l'annexe A lorsqu'on se livre, à la maison, pendant ses loisirs ou pour certains sports, à des activités susceptibles d'entraîner des dangers. Toutefois, on devrait consulter d'autres normes pour certaines activités sportives (p. ex., la CSA Z262.2).

    1.2
    Cette norme établit les exigences minimales de comportement en ce qui a trait aux essais auxquels sont soumis les protecteurs oculaires et faciaux, mais ne traite pas de facteurs de conception comme le confort, la durée de vie utile ou l'esthétique de ces protecteurs.

    Note : La conformité des protecteurs à ces exigences ne signifie pas qu'ils présentent tous le même comportement, ni qu'ils peuvent assurer une plus grande protection que celle spécifiée dans cette norme.

    1.3
    Dans cette norme, le terme «doit» indique une exigence, c'est-à-dire une prescription que l'utilisateur doit respecter pour assurer la conformité à la norme ; «devrait» indique une recommandation ou ce qu'il est conseillé mais non obligatoire de faire ; et «peut» indique une possibilité ou ce qu'il est permis de faire.

    Les notes qui accompagnent les articles ne comprennent pas de prescriptions ni de recommandations. Elles servent à séparer du texte les explications ou les renseignements qui ne font pas proprement partie de la norme.

    Les notes au bas des figures et des tableaux font partie de ceux-ci et peuvent être rédigées comme des prescriptions.

    Les annexes sont qualifiées de normatives (obligatoires) ou d'informatives (facultatives) pour en préciser l'application.