Mois : septembre 2011

Les défis à venir

Date de publication :

Je viens de quitter le congrès et je réfléchis aux événements des derniers jours. Je suis persuadé que toutes les personnes associées au CCHST seraient fières de la stature de notre organisation au sein du forum international. Le nom et la réputation du Centre sont reconnus mondialement pour ses travaux crédibles, basés sur des données probantes. Cela est en grande partie attribuable à l’engagement à long terme de personnes comme Abey.

Je reviens enrichi de nouvelles connaissances et équipé d’un réseau de collaboration plus vaste.

Je remarque une détermination renouvelée devant la dichotomie croissante au sein du domaine de la santé et de la sécurité au travail : depuis l’adaptation aux risques psychosociaux émergents, et l’application de mesures très avancées de maîtrise de l’exposition aux nanoparticules – décrites par un chercheur comme « le nouvel amiante » – jusqu’aux besoins les plus fondamentaux en matière de sensibilisation de la population grandissante des travailleurs migrants ou de PME des pays en développement. Des défis importants sont à prévoir pour le CCHST.

Une vision tournée vers l’avenir

Date de publication :

Le premier ministre de la Turquie a pris la parole devant les participants du congrès pour expliquer comment la Turquie s’était dotée d’une importante réglementation en matière de santé et de sécurité au travail au cours de l’année. Il a parlé de l’importante croissance de l’économie et de l’emploi que connaît le pays, et il a rappelé qu’il ne peut y avoir de croissance sans justice sociale, la santé et la sécurité faisant partie des fondements sur lesquels repose ce principe. Il s’agit d’une vision résolument tournée vers l’avenir.

Une foule de discussions ont porté sur la stratégie globale à adopter en matière de santé et de sécurité, compte tenu de la conjoncture économique actuelle.

Le XIX Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail

À l’extérieur du Halic Congress Centre d’Istanbul, en Turquie.

Il importe de rapprocher les pays développés et les pays en voie de développement – qui serait mieux placé pour en parler que cette ville bordant les continents de l’Europe et de l’Asie? Nous nous sommes penchés sur les phénomènes de la précarisation du travail et des emplois « occasionnels » (les travailleurs pauvres) attribuables à la nouvelle économie mondiale, et de leurs effets sur la santé. Le CCHST doit proposer une approche holistique et intégrée préparant la voie à des changements culturels et à la pérennité de la main d’œuvre par le biais de la santé et de la sécurité au travail.

Les activités émergentes de cette économie globale créeront de nouveaux défis en matière de santé et de sécurité, en outre en ce qui concerne les changements climatiques, les emplois verts, les nanotechnologies et les biotechnologies. Autre phénomène observé, une augmentation des travailleurs migrants est enregistrée dans les emplois 3D, soit 3 D pour dégradants, dangereux et difficiles.

Le XIX Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail

Date de publication :

Brève pause durant le XIX Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail à Istanbul, en Turquie.

Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour m’imprégner de la culture, mais le panorama et les bruits de la ville sont spectaculaires, l’accueil est chaleureux et les gens sont très gentils.

Les réunions ont débuté le dimanche qui précédait l’ouverture de la conférence; je rencontrais alors des membres du réseau global des Centres CIS, auquel participe activement le CCHST. Les entretiens ont porté sur les pratiques exemplaires et les mesures qui se sont montrées efficaces dans diverses parties du monde, ainsi que sur le moyen de rendre le réseau CIS plus productif en diffusant l’information aux travailleurs du monde entier.

Des rencontres spéciales avec l’OIT, l’OMS et d’autres organisations en vue de préparer une collaboration et des ententes relatives à de nouveaux programmes et services pouvant nous être mutuellement profitables ont occupé une bonne part de mon temps.

Le désir de progresser et de changer est bien réel, mais toutes les organisations sont aux prises avec les défis que posent les restructurations en cours et les contraintes budgétaires qui les accompagnent.

Date de publication :

Je quitte tout juste la cérémonie d’ouverture de la Pacific Coast University for Workplace Health Sciences située à Port Alberni, en C.-B.Pacific Coast University

L’activité a débuté par une des traditions les plus attachantes de la Région du Pacifique et du Nord-Ouest – la cérémonie de dévoilement d’un totem et sa bénédiction par les Aînés d’un groupe autochtone local. Cette région a adopté la culture locale et l’histoire des membres des Premières nations.

Cette université est le reflet de notre engagement envers les jeunes et leur avenir, mais il importe tout d’abord de se remémorer le passé et de lui rendre hommage.

En raison du mandat de promouvoir la sécurité et de protéger la santé que s’est donné l’université, les artistes autochtones ont créé un totem représentant un sorcier guérisseur au cours d’une cérémonie de guérison.