Mois : août 2012

Santé, sécurité et enseignement supérieur

Date de publication :

Steve Horvath with Obi Ejim

J’ai récemment eu l’occasion de discuter avec le professeur Obi Ejim, recteur de l’Université Renaissance au Nigéria, au sujet de l’établissement d’un programme universitaire de premier cycle et d’une faculté de la santé et de la sécurité au travail. Au Nigéria, et en Afrique subsaharienne en général, les besoins sont criants. C’est pourquoi le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) est fier d’appuyer de telles initiatives qui auront une incidence positive dans cette région du monde. Au cours de notre rencontre, nous avons établi un protocole d’entente visant la collaboration avec l’université en vue d’appuyer la création d’une faculté vouée à l’amélioration de l’environnement de travail dans la région.

À l’approche imminente de la fin de l’été et du début de la nouvelle année scolaire, nous pensons aux étudiants canadiens qui veulent poursuivre des études postsecondaires en santé et sécurité. Il existe fort heureusement partout au Canada de nombreux établissements qui offrent des programmes reconnus et complets menant à l’obtention de grades, de diplômes et de certificats en santé et sécurité au travail, dont certains en ligne.

Pour aider les étudiants à tirer profit du vaste réseau d’information et de ressources du CCHST, nous avons créé pour eux un Programme d’adhésion, qu’ils soient inscrits à plein temps ou à temps partiel. Le CCHST offre également des bourses d’études nationales, à des étudiants candidats canadiens inscrits à un cours menant à l’obtention d’un certificat, d’un diplôme ou d’un grade en santé et en sécurité au travail. Les bourses Dick Martin ont été instaurées en 2002 et la date limite de soumission des candidatures est le 31 janvier. Écoutez un balado mettant en vedette deux anciens récipiendaires de la bourse d’études.

Le CCHST s’est engagé à appuyer la prochaine génération de leaders dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.