Mois : octobre 2013

Joyeux Halloween

Date de publication :

halloween

Le personnel du CCHST vous souhaite un joyeux halloween en toute sécurité!

Dialogue avec des membres de la Chambre de commerce Canada-Inde

Date de publication :

J’ai eu l’immense plaisir de recevoir, la semaine dernière, une invitation à prendre la parole devant les membres de la Chambre de commerce Canada-Inde – un nombre imposant de chefs d’entreprise représentant la communauté professionnelle et le secteur des affaires en Inde œuvrant ici au Canada. Les participants, dont bon nombre provenaient des petites et moyennes entreprises, ont montré un réel intérêt pour le mieux-être de leurs employés et pour la « promotion de la culture du lieu de travail exempt de blessures ».

Favoriser la prévention dans le cadre de la culture du travail d’une organisation est devenu crucial dans l’environnement commercial compétitif d’aujourd’hui, particulièrement à ce stade où nous nous dégageons lentement du ralentissement économique mondial alors que les organisations font face à des attentes sociétales changeantes, à des transformations culturelles et démographiques, et à l’augmentation des défis associés à l’équilibre travail-vie personnelle. Ces enjeux ont l’effet d’un catalyseur chez les dirigeants qui, en comprenant que la santé et la sécurité doivent faire partie intégrante de toute stratégie commerciale et que la prévention est un composant fondamental de la croissance économique, sont incités à réunir une main d’œuvre motivée et dévouée au succès de son organisation. Les stratégies de prévention doivent être reconnues comme nécessaires dans la planification des affaires, sinon elles pourraient être mises à l’écart ou même perçues comme faisant partie du problème plutôt que de la solution qui permettra de se doter d’une main d’œuvre solide et engagée.

Cette soirée a été d’un intérêt tout particulier pour moi grâce à la séance de réseautage qui a précédé et au dialogue qui s’est établi après mon exposé. Ce fut l’occasion de mettre à profit mon expertise des affaires de même que les connaissances acquises au sein du CCHST pour discuter personnellement avec des chefs de file des défis particuliers que pose la transformation de leur culture organisationnelle et pour partager certaines expériences liées à des questions opérationnelles. De plus, il est toujours essentiel pour moi de rencontrer directement les intervenants avec lesquels nous travaillons et de vérifier quelles sont leurs priorités afin que le CCHST puisse, avec une plus grande efficacité encore, leur proposer des produits et services pertinents ainsi que des solutions en vue d’éliminer les maladies et les blessures en milieu de travail.

Le CCHST diffuse son message à un public international

Date de publication :

helsinki

Cette semaine, j’ai participé à une série de réunions intéressantes à Helsinki pour le compte du CCHST. Ma première journée a commencé par une table ronde de représentants de plusieurs pays au cours de laquelle nous avons mis en commun les expériences liées aux pratiques de retour de retour au travail et à l’efficacité de divers programmes. Il m’a été particulièrement utile de constater l’ampleur des difficultés entourant la question des travailleurs blessés et les problèmes courants auxquels font face les travailleurs qui effectuent un retour au travail.

Pour assurer l’efficacité de notre organisation, il est essentiel que nous soyons en mesure de dialoguer avec un groupe diversifié d’entités pouvant exercer une influence sur les politiques et les programmes nationaux. Nous avons une vision et une reconnaissance communes quant à l’importance des politiques et des pratiques de gestion de l’incapacité, mais nous en arrivons à une conclusion commune malgré les différences qui caractérisent les points de vue, les difficultés et les sentiments d’urgence de chacun des intervenants. Si les modèles coût­avantages­RCI et les tableaux démographiques représentent pour toute organisation des arguments convaincants en faveur de la mise en place d’un programme officiel de retour au travail , pour un leader, cela ne se limite pas à de telles considérations; il s’agit plutôt d’une responsabilité sociale et de la capacité de soutenir la concurrence au sein d’un marché du travail de plus en plus mobile et exigeant. Pour la prochaine génération, notre réussite reposera sur la manière dont nous répondrons aux défis que présentent les nouvelles réalités économiques et sur la rapidité avec laquelle nous le ferons.

Le jour suivant, j’ai participé à une réunion de préparation en vue du Congrès mondial sur la SST 2014, un congrès mondial qui a lieu tous les 3 ans et qui attire entre 8 000 et 10 000 délégués. Le CCHST est fier de se retrouver aux côtés de la DGUV (German Social Accident Insurance) et de la NAOOSH (National Association of Organizations in Occupational Safety and Health of the Russian Federation) à titre de membre du comité directeur chargé d’organiser le Colloque sur l’enseignement et la formation professionnelle lors du Congrès mondial. Les discussions s’étant poursuivies jusque tard dans la soirée, nous avons dû éteindre les lumières et verrouiller le bâtiment de notre hôte avant de quitter les lieux (Finnish Institute of Health). Nous avons discuté du format, d’un thème commun et de stratégies qui nous permettraient de communiquer efficacement avec un groupe diversifié s’inscrivant dans un continuum de besoins et de niveaux de complexité des programmes.

J’ai consacré la troisième journée à une conférence internationale s’intitulant « Culture of Prevention – Future Approaches », soit culture de prévention – perspectives d’avenir. Cette conférence a été une excellente occasion de discuter de nos points de vue sur l’instauration d’une culture de prévention dans le milieu de travail et sur l’intégration de la sécurité aux impératifs opérationnels d’une organisation.