Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune



Pourquoi trouve-t-on de la moisissure dans les maisons et les bâtiments?

Les moisissures et les champignons sont des éléments naturels de l'environnement et jouent un rôle essentiel dans la décomposition des feuilles, des arbres et des débris végétaux. Ces microorganismes peuvent pénétrer directement dans un bâtiment ou encore s'y introduire sous la forme de spores en suspension dans l'air. Dans une maison ou un bâtiment, les moisissures et les champignons se logeront généralement sur les murs, les cloisons sèches telles que plaques ou enduits de plâtre et panneaux Sheetrock®, le mobilier, les tissus, le papier peint, les tentures, les carreaux d'un revêtement de plafond ainsi que les tapis et les moquettes.

L'humidité est l'élément vital de la croissance des champignons et des moisissures. C'est pourquoi on les retrouve si souvent au sous-sol, dans la cuisine et dans la salle de toilette.

Dans les bâtiments modernes, la présence de moisissure peut être causée par divers facteurs, notamment :

  • une inondation
  • des fuites provenant du toit ou de la tuyauterie
  • l'étanchéité du bâtiment empêchant l'évacuation de l'humidité accumulée
  • les sources d'humidité tels que douches, appareils de cuisson et autres
  • une humidité excessive

*Dans le répertoire Réponses SST, le terme moisissure désigne indistinctement les champignons, les levures, le mildiou et tous les types de moisissures.


Quels sont les différents types de moisissures?

Bien qu'il puisse être intéressant de déterminer le type de moisissures observées dans un bâtiment, leur identification n'est en aucun cas nécessaire. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) indique que toutes les moisissures doivent être traitées de la même façon en ce qui concerne les risques qu'elles posent pour la santé et la façon de les éliminer.

Voici les types de moisissures les plus couramment relevées dans les maisons et les bâtiments :

  • Stachybotrys chartarum (aussi appelée Stachybotrys atra)
  • Aspergillus sp.
  • Penicillium sp.
  • Fusarium sp.
  • Trichoderma sp.
  • Memnoniella sp.
  • Cladosporum sp.
  • Alternaria sp.

De quelle façon les moisissures sont-elles reliées à des problèmes de santé?

La présence de moisissures ne se traduit pas toujours par l'apparition de problèmes de santé. Toutefois, l'inhalation des particules ou des spores de moisissures ou encore des moisissures elles-mêmes peut causer des problèmes de santé, aggraver une maladie ou détériorer l'état de santé de certaines personnes.

De plus, un bon nombre de ces moisissures produisent des mycotoxines : ce sont des métabolites ou des produits de transformation issus des moisissures qui sont reconnus toxiques chez l'être humain. Ces toxines peuvent, avec le temps, affaiblir le système immunitaire et entraîner allergies et difficultés respiratoires.

De façon générale, les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • congestion et écoulement nasal
  • irritation des yeux
  • toux ou congestion
  • aggravation de l'asthme
  • fatigue
  • maux de tête
  • difficulté de concentration

Les moisissures peuvent aussi exacerber les symptômes d'allergies, notamment la respiration sifflante, la gêne respiratoire, l'essoufflement de même que la congestion nasale et l'irritation oculaire. Les personnes immunodéprimées ou ayant récemment subies une intervention chirurgicale sont habituellement plus susceptibles d'éprouver des problèmes de santé attribuables aux moisissures.


Que peut-on faire pour prévenir la contamination par les moisissures?

En présence d'humidité, les moisissures peuvent se développer dans n'importe quel endroit et sur n'importe quelle matière ou presque. C'est pourquoi la meilleure manière de les prévenir consiste à réduire le degré d'humidité.

Le degré optimal d'humidité relative se trouve entre 30 % et 50 %. Voici quelques mesures de prévention qui faciliteront le maintien de ce niveau d'humidité :

  • Ventiler les douches et autres sources d'humidité directement vers l'extérieur.
  • Régler le niveau d'humidité à l'aide de déshumidificateurs et/ou d'appareils de conditionnement de l'air*.
  • Utiliser des ventilateurs d'extraction durant la cuisson d'aliments, lorsque le lave-vaisselle ou la machine à laver (lave-linge) fonctionne (particulièrement dans les zones servant au repas et au lavage) ou pendant d'importants travaux de nettoyage.
  • Isoler les surfaces froides pour empêcher la condensation à la surface de la tuyauterie, des fenêtres, des murs extérieurs, de la couverture et des planchers, dans la mesure du possible.
  • Maintenir le bâtiment et les appareils de chauffage, de ventilation et de conditionnement d'air (CVCA) en bon ordre.
  • Nettoyer tout déversement ou toute inondation immédiatement (en deçà de 48 heures) et se reporter aux documents indiqués ci-dessous pour obtenir des précisions additionnelles.
  • Débarrasser immédiatement les planchers, les tapis et les moquettes de toute tache ou salissure; réduire le plus possible la quantité d'eau utilisée durant le nettoyage des tapis et des moquettes.
  • Ne pas poser de tapis autour des abreuvoirs, des lavabos, des bains et des douches ni directement sur les planchers de béton, où l'on relève plus fréquemment des fuites et de la condensation.

*Il importe de garder en tête que les déshumidificateurs et les appareils de conditionnement de l'air utilisés doivent être maintenus en bon ordre. Vider les collecteurs d'eau régulièrement afin que le liquide ainsi recueilli ne contribue pas à l'accumulation d'humidité et nettoyer fréquemment les humidificateurs que vous utilisez.


Que doit-on rechercher au cours d'une inspection?

L'inspection visuelle demeure la méthode de diagnostic la plus fiable pour déceler la présence de moisissures. Les signes courants de dommages causés par l'eau sont la décoloration et les taches observées sur les surfaces. Les moisissures se manifestent souvent sous la forme de cernes, de zones plus foncées ou de salissures. Si vous repérez une zone suspecte, vous pouvez vérifier s'il s'agit de champignons ou de moisissures en tamponnant cette zone avec une petite quantité d'agent de blanchiment. Si la surface change de couleur ou que le cerne, la zone foncée ou la salissure disparaît, il s'agit vraisemblablement d'éléments organiques et probablement de moisissures (Société canadienne d'hypothèques et de logement, 1999).

Au cours d'une inspection, il est important de vérifier différentes surfaces en observant non seulement leur aspect, mais aussi en examinant à l'intérieur et en dessous des surfaces énumérées ci-après :

  • les carreaux de plafond
  • les murs, y compris les revêtements de papier peint et les cloisons sèches telles que plaques de plâtre et panneaux Sheetrock ® [USG]
  • les planchers
  • les appuis de fenêtres
  • les matériaux isolants
  • les tapis et moquettes
  • le mobilier (état du revêtement de tissu et du rembourrage, etc.)
  • les surfaces dissimulées par des murs ou des conduits d'air (souvent à l'aide d'un petit miroir), dans la mesure du possible
  • l'état des éléments fabriqués avec tout type de papier ou de carton

Il importe aussi de recherche toute forme d'eau stagnante, telle qu'une accumulation d'eau autour ou sous les éviers, les baignoires, les bacs collecteurs des déshumidificateurs, des appareils de conditionnement d'air et des réfrigérateurs, pouvant contribuer à la formation ou encore favoriser la croissance de moisissures dans une maison ou un bâtiment.

Un échantillonnage des surfaces peut être exécuté en raclant ou en essuyant les zones jugées suspectes lorsqu'une évaluation médicale le prescrit; ces prélèvements doivent cependant être effectués par un spécialiste qualifié. L'analyse de la qualité de l'air peut également être réalisée, mais ne fait pas partie des mesures usuelles (New York City Department of Health, 2000).

Des dispositifs d'analyse peuvent mesurer le degré d'humidité des cloisons sèches, des éléments en bois, etc. Ces instruments aident à déterminer le degré de l'humidité ambiante et, de ce fait, si cette dernière pourrait ou non contribuer à l'apparition de moisissures.


Comment peut-on nettoyer les surfaces contaminées par les moisissures?

Il est généralement recommandé, une fois la présence de moisissures constatée, de jeter ou de remplacer autant que possible, plutôt que de les nettoyer, tous les éléments faits de matières poreuses telles que les cloisons sèches, les carreaux de plafond, les éléments en tissus, les tapis et les moquettes. Les matériaux non poreux, le métal, le verre et les matières plastiques rigides par exemple, ainsi que les matériaux semi-poreux tels que le bois et le béton peuvent fort bien être nettoyés et conservés si leur structure n'est pas attaquée.

La méthode de nettoyage recommandée varie en fonction de l'étendue et de la gravité des dommages.

Contamination de petites surfaces – moins de 30 pieds carrés :

  • Porter des gants, des lunettes de sécurité et un appareil de protection respiratoire jetable. Un appareil respiratoire muni d'un filtre à très haute efficacité (HEPA) assurera une protection plus efficace.
  • Évacuer de cette zone les personnes travaillant à proximité ainsi que celles qui sont immunodéprimées, qui ont des problèmes respiratoires chroniques (asthme, allergies ou autres) ou qui ont depuis peu subi une intervention chirurgicale. Il n'est pas nécessaire d'évacuer les autres occupants du bâtiment durant l'exécution des travaux.
  • Avoir recours, de préférence, à une méthode de réduction des poussières, telle qu'une légère pulvérisation des surfaces, avant le début des travaux de nettoyage.
  • Nettoyer toute cette zone avec de l'eau et un détergent.
  • Laisser les surfaces de cette zone sèches et exemptes de toute contamination visible, une fois les travaux terminés.

Contamination sévère ou très étendue :

Dans le cas de projets de décontamination ou de mesures correctrices de grande envergure, il est préférable de confier les travaux à des spécialistes qualifiés. Néanmoins, les méthodes de travail recommandées prévoient en outre les dispositions suivantes :

  • Obtenir une formation adéquate concernant le nettoyage des surfaces attaquées par une contamination biologique et l'élimination des produits résiduels.
  • Porter un appareil respiratoire muni d'un filtre à très haute efficacité (HEPA) ainsi que des gants et des lunettes de protection appropriés. Utiliser des vêtements de protection jetables telles que combinaisons, cagoules et couvre-chaussures.
  • Isoler la zone traitée du reste des espaces de travail à l'aide d'un revêtement de pellicule plastique et de ruban adhésif qui permettra de sceller les conduits d'air et autres ouvertures.
  • Installer un ventilateur d'extraction muni d'un filtre HEPA pour mettre cette zone en pression négative.
  • Évacuer de cette zone les personnes travaillant à proximité ainsi que celles qui sont immunodéprimées, qui ont des problèmes respiratoires chroniques (asthme, allergies ou autres) ou qui ont depuis peu subi une intervention chirurgicale. Il n'est pas nécessaire d'évacuer les autres occupants du bâtiment durant l'exécution des travaux.
  • Sceller les débris et les matériaux jetés dans des sacs de plastique en vue de leur élimination. Les parois externes des sacs doivent être essuyées ou nettoyées avec un aspirateur muni d'un filtre HEPA avant de les transporter à l'extérieur de la zone isolée du reste du bâtiment.
  • Nettoyer la zone ainsi confinée de même que son accès avec un aspirateur muni d'un filtre HEPA, puis les laver avec une solution détergente.

Contamination des appareils de chauffage, de ventilation et de conditionnement d'air (CVCA) :

  • Nettoyer les petites surfaces attaquées par une contamination légère selon les instructions susmentionnées. Les surfaces de très grandes dimensions ou sévèrement contaminées doivent être traitées par des spécialistes qualifiées.
  • Fermer les appareils CVCA avant de commencer les travaux de nettoyage.
  • Assécher toutes les surfaces avant de remettre ces appareils en marche.
  • Vérifier auprès des fabricants les caractéristiques techniques et les directives concernant la manutention des produits de traitement biocide offerts pour différents appareils CVCA, les bacs de condensation et les serpentins de refroidissement par exemple.
  • Nettoyer les zones visées par les travaux avec un aspirateur muni d'un filtre HEPA, puis les laver avec une solution détergente.

Précautions recommandées :

  • l'emploi de désinfectants chimiques, le chlore par exemple, n'est pas recommandé pour la décontamination de surfaces attaquées par les moisissures
  • l'emploi de désinfectants chimiques peut causer des problèmes de santé aux occupants du bâtiment
  • le nettoyage effectué avec un aspirateur peut augmenter le niveau d'exposition aux spores et aux moisissures en les mettant en suspension dans l'air – Un système central d'aspiration qui évacue l'air directement à l'extérieur ou qui est équipé d'un filtre à très haute efficacité (HEPA) réduit cependant ce type d'exposition.
  • l'élimination des matériaux contaminés par les champignons ou les moisissures n'est assujettie à aucune exigence particulière, mais il est recommandé de sceller ces matériaux dans des sacs de plastique lorsqu'il est possible de le faire

Pour obtenir un relevé plus détaillé des différents travaux de nettoyage et de décontamination recommandés, se reporter aux documents énumérés ci-après.

Guidelines on Assessment and Remediation of Fungi in Indoor Environments (Lignes directrices applicables à l'évaluation et l'élimination de la contamination fongique en milieu intérieur). New York City Department of Health and Mental Hygiene. (É.-U.)

Contamination fongique dans les immeubles publics. Guide facilitant la détermination et la gestion des problèmes. Santé Canada

(*Les documents de ces organismes sont cités dans le seul but de vous fournir d'autres sources de renseignements utiles. Vous devez communiquer directement avec ces organismes pour obtenir de plus amples renseignements sur les services et les publications qu'ils offrent. La mention de ces documents et de ces organismes ne doit en aucun cas être assimilée à une recommandation ou à un endossement des organismes en question par le CCHST et ne signifie pas qu'ils doivent avoir préséance sur d'autres entreprises ou organisations que vous pourriez connaître.)

Retourner au haut de la page

Vous désirez obtenir de plus amples renseignements?

Vous pourriez être intéressé par ces produits et services du CCHST:

Pour obtenir de l'aide sur une question ou un sujet particulier, communiquez avec notre équipe du Service de renseignements et à la clientèle. Ce service est gratuit, fiable et confidentiel.


Dernière mise à jour du document le 5 avril 2006

Droit d'auteur ©1997-2014 Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail