Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Bruit - Effets auditifs

Comment l'exposition au bruit affecte-t-elle la santé?

L'exposition au bruit peut exercer deux sortes d'effets sur la santé. Ces effets sont auditifs et non auditifs. Les effets non auditifs comprennent le stress, les effets physiologiques et comportementaux connexes, ainsi que les risques pour la sécurité. Les effets auditifs comprennent la déficience auditive due à une exposition excessive au bruit. Le déficit auditif permanent dû au bruit est le principal risque associé à l'exposition au bruit en milieu de travail.


Exemples d'effets auditifs sur la santé

Les principaux effets auditifs comprennent :

Le traumatisme acoustique :

Dommage auditif soudain causé par un bruit bref de très forte intensité (tel qu'un coup de fusil).

L'acouphène :

Tintement ou bourdonnement dans l'oreille.

Le déficit auditif temporaire :

Également appelé déplacement temporaire de seuil ou TTS (« Temporary Threshold Shift »). Phénomène qui se manifeste immédiatement après une exposition à un niveau sonore élevé. Soustraite au bruit, la personne recouvre graduellement sa capacité auditive. Un rétablissement complet peut prendre plusieurs heures.

Le déficit auditif permanent :

Le déficit auditif permanent, également appelé déplacement permanent du seuil ou PTS (« Permanent Threshold Shift ») se manifeste peu à peu, lorsque l'exposition au bruit se prolonge mois après mois et année après année. La déficience auditive ne se remarque que lorsqu'elle est devenue importante au point de gêner les activités courantes. À ce stade, des dommages définitifs et irréversibles ont été subis. Aucun traitement médical ne peut guérir les dommages sur le système auditif dûs au bruit et ceux-ci s'aggravent si l'exposition continue.

Lorsque la personne cesse d'être exposée au bruit, la capacité auditive perdue ne revient pas. Lors du vieillissement, la capacité auditive de l'employé peut empirer, la perte auditive due au vieillissement s'ajoutant à la perte auditive due au bruit.


Quelles sont les caractéristiques du déficit auditif permanent dû au bruit?

Voici les principales caractéristiques du déficit auditif permanent dû au bruit :

  • Le déficit auditif dû au bruit est un processus cumulatif : tant le niveau sonore que le temps d'exposition auxquels le travailleur est soumis tout au long de sa vie professionnelle représentent des facteurs importants.
  • À un certain niveau, les bruits de basses fréquences (moins de 100 Hz) sont moins dommageables que les bruits de moyennes fréquences (1000 - 3000 Hz).
  • Le déficit auditif permanent dû au bruit se manifeste au hasard parmi les personnes exposées.
  • Certaines personnes sont plus susceptibles d'être atteintes de déficit auditif dû au bruit que d'autres.
  • Durant les premiers stades, le déficit auditif dû au bruit est plus prononcé à 4000 Hz mais il s'étend aux autres fréquences quand le niveau sonore et/ou le temps d'exposition augmentent.

Le vieillissement affecte-t-il l'audition?

Lorsqu'on vieillit, notre acuité auditive baisse. Cet état s'appelle la presbyacousie. Tout comme dans le cas du déficit auditif dû au bruit, tout le monde n'est pas affecté de la même manière. La diminution de l'acuité auditive due au vieillissement s'ajoute au déficit auditif dû au bruit. La capacité auditive peut continuer à faiblir même si la personne arrête de travailler dans un environnement bruyant.


Autres causes de déficit auditif

Le bruit affecte les organes auditifs (cochlée) de l'oreille interne. C'est pourquoi le déficit auditif dû au bruit est un déficit dit de perception. Certains médicaments et certaines maladies peuvent aussi causer des dommages à l'oreille interne susceptibles d'entraîner également un déficit auditif. Il est généralement impossible de différencier le déficit auditif de perception dû au bruit du déficit auditif de perception dû à une autre cause. On se base alors sur l'exposition du patient au bruit pour trancher. Les personnes qui travaillent dans des environnements bruyants en même temps qu'elles sont exposées à des vibrations (ex. marteau pneumatique) peuvent subir des pertes d'audition plus importantes que les personnes exposées au même niveau sonore mais à aucune vibration.

Certains produits chimiques sont ototoxiques. Cela veut dire qu'ils sont toxiques pour les organes auditifs et d'équilibration ainsi que pour les nerfs qui innervent ces organes. Donc, les travailleurs exposés à la fois au bruit et aux produits chimiques ototoxiques (ex.: toluène, désulfure de carbone) peuvent être atteints d'une incapacité auditive plus importante que les travailleurs exposés au même niveau sonore mais à aucun produit chimique athétosique.


Comment mesurer le déficit auditif

Le déficit auditif se mesure à l'aide d'un audiomètre et s'exprime en nombre de décibels (dB) de déplacement du seuil auditif. Un déplacement de seuil de 0 dB équivaut au seuil d'audition moyen d'un jeune adulte n'étant atteint d'aucune maladie du système auditif. Le déplacement permanent du seuil, mesuré par audiométrie, est le niveau, en dB, des sons de différentes fréquences qui sont tout juste audibles pour la personne. Un déplacement de seuil positif indique une perte d'audition et un déplacement de seuil négatif signifie une acuité auditive supérieure à la moyenne.


Comment exprimer ou évaluer l'incapacité auditive

Plusieurs méthodes permettent de calculer le pourcentage d'incapacité auditive. La formule présentée par l'American Medical Association (AMA) et l'American Academy of Otolaryngology (AAO) est largement acceptée en Amérique du Nord. La méthode actuellement recommandée par l'AMA/AAO va comme suit :

  1. Pour chaque oreille, calculer le seuil d'audition moyen à 500, 1000, 2000 et 3000 Hz.

  2. Calculer le pourcentage de déficience de chaque oreille (perte monoaurale) en multipliant par 1,5 l'écart entre le seuil d'audition moyen et 25 dB (seuil de risque de surdité). Pour un seuil d'audition moyen de 92 dB, la déficience auditive est de 100 %.

  3. Pour calculer l'incapacité auditive (évaluation binaurale), multiplier le pourcentage de déficience le plus bas (meilleure oreille) par 5, ajouter le pourcentage de déficience le plus élevé (autre oreille) et diviser le total par 6.

Exemple de calcul de l'incapacité auditive

Le tableau ci-dessous montre comment les lectures audiométriques sont converties en pourcentage d'incapacité auditive.

Tableau 1
Calcul de l'incapacité auditive selon la formule de l'American Medical Association
Fréquence (Hz) Seuil d'audition (dB) 
  Oreille droite Oreille gauche
500
1 000
2 000
3 000
30
45
60
85
15
25
45
55
Total
Moyenne
Seuil de risque de surdité
N de dB au-dessus du seuil de risque de surdité
% déficience
220
55
25
30
45
140
35
25
10
15
Incapacité [45 + (5x15)]/6 = 20%

Le montant des indemnités accordées pour un pourcentage d'incapacité auditive donné varie selon l'organisme d'indemnisation.


Quel lien y a-t-il entre l'exposition au bruit et le déficit auditif?

Grâce aux données scientifiques recueillies jusqu'à présent, il est possible de déterminer le risque de perte auditive parmi un groupe de personnes exposées au bruit. Pour y parvenir, il faut les données suivantes :

  • Le niveau d'exposition sonore quotidien
  • Le temps d'exposition sonore (mois, années)
  • L'âge de la personne
Figure 1 - Pourcentage des gens exposés ayant subi une perte auditive de plus de 25 dB pour des niveaux sonores et des années d'exposition variables
Figure 1

Figure 1. - Pourcentage des gens exposés ayant subi une perte auditive de plus de 25 dB pour des niveaux sonores et des années d'exposition variables, selon la méthode de la norme ISO 1999-1990. La perte auditive est exprimée en déplacement moyen du seuil d'audition à 500, 1000, 2000 et 3000 Hz.

Si l'on prend une personne ayant été exposée au bruit, il est impossible de savoir si sa perte auditive est due au bruit ou non. Cependant, dans un groupe de personnes exposées au bruit, le pourcentage des personnes atteintes de déficit auditif varie selon le niveau d'exposition sonore et la durée d'exposition. Le pourcentage de personnes atteintes de déficit auditif est plus élevé quand le niveau d'exposition sonore et la période d'exposition sont plus importants. Cette observation constitue la base du calcul du déficit auditif dû au bruit exposé dans la norme internationale ISO 1999-1990 et dans la norme nationale des États-Unis ANSI S3.44 - 1996.

Dernière mise à jour du document le 15 août 2008

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.