Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Conseils pour la conduite hivernale

Quelle est la différence entre un conducteur ordinaire et un bon conducteur?

  • Un conducteur ordinaire réagit aux situations routières qui surviennent.
  • Un bon conducteur anticipe les problèmes et les évite.

Comment préparer un véhicule pour la conduite hivernale?

La conduite hivernale, dans la neige, la glace, l'eau et le froid, est un véritable défi, tant pour les véhicules que les conducteurs. Garder son véhicule en bon état réduit les risques d'accident ou de catastrophe lors de la conduite, surtout en conditions hivernales. Afin de préparer votre véhicule pour l'hiver, soumettez-le à une vérification générale. Portez une attention particulière aux points suivants :

Système électrique

  • Batterie : Rechargez ou remplacez la batterie si celle-ci est faible. Faites également vérifier l'alternateur.
  • Démarreur : Vérifiez les fils d'allumage du chapeau du distributeur pour vous assurer qu'il ne sont pas endommagés.
  • Phares : Vérifiez tous les phares (phares avants, latéraux, feux clignotants d'urgence, clignotants, feux arrières, feux de freinage et feux de stationnement) afin de vous assurer de leur bon fonctionnement.

Freins

  • Faites vérifier et ajuster les freins pour assurer un freinage équilibré.

Pneus

L'adhérence des pneus sur la route détermine l'efficacité des virages, du freinage et du comportement général du véhicule. Il s'agit d'un élément essentiel à la conduite sécuritaire en hiver. Il est très important de choisir judicieusement les pneus de votre véhicule.

  • N'utilisez des pneus radiaux toutes saisons que dans les régions qui reçoivent très peu de neige.
  • Installez des pneus d'hiver dans les régions qui reçoivent beaucoup de neige.
  • Utilisez des chaînes aux quatre roues lorsque vous prévoyez circuler sur des routes très enneigées et glacées. Renseignez-vous auprès de votre ministère des transports pour vérifier si l'utilisation de chaînes est permise dans la région où vous apprêtez à circuler.
  • Vérifiez la pression des pneus et, si nécessaire, ajustez-la au niveau prescrit par le fabricant du véhicule. La pression des pneus diminue de 1 psi pour chaque baisse de 5 ºC (9 ºF) de la température.
  • Ne jumelez pas des pneus radiaux à d'autres types de pneus.
  • Vérifiez que les roues sont équilibrées, sinon, apportez les corrections nécessaires.
  • Vérifiez que les pneus sont alignés, sinon, apportez les corrections nécessaires.

Système d'échappement

  • Vérifiez le système d'échappement pour vous assurer qu'il ne fuit pas. Un système d'échappement étanche réduit les risques d'empoisonnement au monoxyde de carbone.
  • Laissez votre fenêtre légèrement entre-ouverte lorsque vous êtes pris dans la neige. Faites fonctionner le moteur et la chaufferette de votre véhicule pour vous garder au chaud.
  • Enlevez la neige qui pourrait obstruer le tuyau d'échappement. Un tuyau d'échappement obstrué pourrait forcer la pénétration du monoxyde de carbone à l'intérieur du véhicule.

Système de chauffage / de refroidissement

  • Vérifiez le radiateur et les durites pour vérifier qu'il n'y a pas de fuites.
  • Assurez-vous que le niveau d'antigel de votre véhicule est suffisant et qu'il résiste aux températures les plus froides.
  • Vérifiez les dégivreurs (avant et arrière) pour vous assurer de leur bon fonctionnement.

Essuie-glaces

  • Assurez-vous que les essuie-glaces avant fonctionnent correctement. Remplacez-les s'ils sont vieux ou usés.
  • Remplissez souvent le réservoir de liquide lave-glace et utilisez un liquide qui résiste aux températures les plus froides.

Essence

  • Faites le plein d'essence avant votre départ.
  • Ne laissez pas le niveau d'essence descendre trop bas. La prochaine station-service est peut-être plus loin que vous ne le croyez et si vous restez coincé dans la neige, le moteur de votre véhicule sera votre unique source de chaleur.

Que devrait contenir une trousse de conduite hivernale?

Une trousse de conduite hivernale bien préparée permet d'affronter toutes les situations d'urgence. Elle devrait contenir :

  • des chaînes conçues spécialement pour les pneus de votre véhicule
  • un sac de sable ou de calcium (ou de litière)
  • des plaques d'aide à la traction
  • une pelle
  • un balai à neige
  • un grattoir
  • des câbles de démarrage
  • des dispositifs d'avertissement comme des torches de signalisation ou des feux de secours
  • du liquide dégivreur de conduites d'essence (méthanol, également appelé alcool méthylique ou hydrate de méthyle)
  • quelques litres en surplus de liquide lave-glace résistant aux températures les plus froides
  • des serviettes en papier
  • une lampe de poche et des feux clignotants portables (avec des piles de rechange)
  • une couverture
  • des vêtements de rechange dont une tuque, des pantalons coupe-vent et des bottes chaudes
  • une trousse de premiers soins
  • des barres tendres (au chocolat, aux fruits, etc.), de l'eau et d'autres aliments de « secours »
  • des allumettes et des chandelles de secours - à utiliser seulement quand une fenêtre est ouverte afin de prévenir l'accumulation de monoxyde de carbone
  • des cartes routières
  • des dispositifs ou des pancartes de signalisation d'urgence ou d'appel à l'aide de couleurs vives

Comment se préparer à la conduite hivernale?

  • Planifiez votre trajet à l'avance.
  • Évitez de conduire lorsque vous êtes fatigué.
  • Consultez les bulletins routiers provinciaux pour vous renseigner sur l'état récent des routes de la région où vous vous dirigez.
  • Vérifiez les conditions météorologiques le long de votre trajet avant de partir.
  • Prévoyez votre heure d'arrivée en tenant compte des retards provoqués par les bouchons de circulation, la mauvaise visibilité, les barrages routiers, les automobiles abandonnées, les collisions, etc.
  • Informez quelqu'un de votre itinéraire et de votre heure prévue d'arrivée.
  • Habillez-vous chaudement et portez des vêtements confortables. Si vous devez enlever des vêtements d'extérieur pendant que vous conduisez, IMMOBILISEZ tout d'abord le véhicule dans un endroit sûr.
  • Faites réchauffer votre voiture AVANT de partir. Cela empêche la formation de buée sur les parois internes des vitres.
  • Ne réchauffez JAMAIS votre voiture dans un garage dont la porte est fermée.
  • Enlevez la neige et la glace accumulées sur votre véhicule. Vous aurez ainsi une meilleure visibilité et vous serez également plus facilement vu par les autres conducteurs.
  • Portez des lunettes de soleil lors des journées ensoleillées.
  • Apportez un téléphone cellulaire avec vous si vous en possédez un, mais ne le laissez pas dans le véhicule car les piles gèleront.

Comment conduire dans des conditions hivernales?

  • Gardez votre ceinture de sécurité bouclée en tout temps.
  • RALENTISSEZ! Les limites de vitesse affichées sont établies en fonction de conditions routières idéales. Réduire sa vitesse de conduite est la meilleure mesure préventive contre les problèmes qui peuvent survenir lorsque l'on conduit sur une chaussée glissante. La « glace noire » est invisible.
  • Soyez alerte. La glace noire fait paraître la route comme nouvellement asphaltée et le pavé prend une couleur gris-blanchâtre.
  • N'utilisez pas le régulateur de vitesse. En mode de conduite hivernale, vous devez avoir en tout temps le contrôle total de votre véhicule.
  • Ralentissez lorsque vous vous approchez d'une intersection glacée ou enneigée.
  • N'hésitez pas à prendre plus de temps pour faire le trajet ou à tout simplement reporter votre voyage si la température n'est pas clémente.
  • Conduisez avec les phares de croisement allumés. Ils sont plus brillants que les phares de jour et les feux arrière s'activent en même temps. Votre véhicule est ainsi plus visible.
  • Laissez une plus grande distance entre votre véhicule et celui qui vous précède. La distance de freinage sur une chaussée glacée est le double de celle sur une route sèche. Par exemple, elle est d'environ 45 mètres (140 pi) à une vitesse de 60 km/h et de 80 mètres (260 pi) sur une route glacée.
  • Restez dans la voie de droite, sauf lors des dépassements, et utilisez les clignotants lorsque vous changez de voie.
  • Braquez en appliquant des mouvements lents et précis. Le changement de voie trop rapide et la conduite saccadée au moment du freinage ou de l'accélération peuvent entraîner un dérapage.
  • Soyez alerte et ralentissez lorsque vous apercevez un panneau annonçant un pont. Les ponts en acier et en béton sont habituellement glacés, même lorsque le tablier est déneigé (car les ponts ouverts se refroidissent plus rapidement que la route, qui tend à être isolée par la terre ferme).
  • Pensez à vous ranger sur le côté de la route avant d'être en situation de détresse si les conditions météorologiques se détériorent.
  • Soyez patient et ne dépassez les autres voitures que lorsqu'il est sécuritaire de le faire.

Quoi faire en cas de dérapage?

  • Avant tout, RESTEZ CALME!
  • Regardez dans la direction où vous voulez aller et braquez le volant dans cette direction.
  • NE FREINEZ PAS!
  • N'ACCÉLÉREZ PAS!

Doit-on mettre le levier de changement de vitesse au point mort lors d'un dérapage?

Les experts s'entendent sur l'importance, au cours d'un dérapage, de limiter la progression du véhicule afin de l'immobiliser plus rapidement.

De nombreuses sources d'information qui recommandent de mettre le levier de changement de vitesse au point mort proposent la technique suivante :

  • Désactivez le couplage de la force motrice appliquée aux roues en faisant l'une des manœuvres suivantes:
    • Si votre voiture est munie d'une transmission automatique, mettez le levier de changement de vitesse au point mort (neutre). S'il vous est impossible de le faire immédiatement, ne touchez pas à la boîte de transmission.
    • Si votre voiture est équipée d'une transmission manuelle, désembrayez.

D'autres sources suggèrent de laisser le levier de changement de vitesse embrayé, mais de ne pas appuyer sur la pédale de l'accélérateur pendant le dérapage. À la fin du dérapage, il peut être nécessaire d'accélérer légèrement.

La pose de pneus d'hiver et la réduction de la vitesse sont les facteurs les plus importants en ce qui concerne la distance d'arrêt d'un véhicule.


Comment freiner sur une route glissante?

Si la situation ne vous oblige pas à freiner à fond, appliquez une légère pression sur les freins tout en désembrayant (transmission manuelle) ou en plaçant le véhicule au neutre (transmission automatique).

Freinage sans freins antiblocage

  • Utilisez la technique pointe-talon. Gardez le talon sur le plancher et utilisez la pointe du pied pour appuyer fermement sur la pédale de freinage, sans toutefois bloquer les roues.
  • Relâchez la pression exercée sur la pédale et appuyez à nouveau de la même manière.
  • Répétez cette manœuvre jusqu'à l'immobilisation complète du véhicule.

Freinage avec des freins antiblocage

Utilisez également la technique pointe-talon, mais ne retirez le pied de la pédale de freinage que lorsque le véhicule est complètement immobilisé.


Quoi faire si vous restez pris dans la neige?

  • Restez calme!
  • Évitez les efforts exténuants et la surexposition au froid. Le froid peut contribuer au stress cardiaque et à l'exténuation. Les vêtements trempés de sueur et qui moulent la peau perdent leur capacité d'isolant.
  • Restez à l'intérieur de la voiture si vous êtes incapable de la dégager de la neige.
  • Restez à l'intérieur de votre voiture en cas de poudrerie. Ne sortez pas de votre voiture pour demander de l’aide à moins de pouvoir obtenir cette aide tout près et seulement si vous pouvez marcher en toute sécurité. On peut facilement être désorienté dans le blizzard.
  • Faites fonctionner vos clignotants ou utilisez des torches de signalisation. Vous pouvez également placer un morceau de tissu de couleur vive sur l'antenne de la voiture pour la rendre plus visible pendant le jour.
  • Faites fonctionner occasionnellement le moteur de votre véhicule (environ 10 minutes par heure) pour vous réchauffer (et économiser l'essence). Assurez-vous que le tuyau d'échappement n'est pas obstrué par la neige et laissez la fenêtre du côté opposé au vent entre-ouverte afin de prévenir l'accumulation de monoxyde de carbone lorsque le moteur est en marche.
  • Recroquevillez-vous sous une couverture. S'il y a plus d'une personne dans la voiture, partagez la couverture. Deux personnes qui partagent une même couverture se garderont au chaud plus facilement que si chacun est enroulé dans sa propre couverture.
  • Portez un chapeau et un foulard. La tête et le cou sont les principaux points de perte de chaleur du corps.
  • Portez une attention particulière aux premiers signes d'engelures et d'hypothermie.
  • Ne dormez pas. S'il y a plus d'une personne dans la voiture, dormez à tour de rôle.
  • Ne gardez pas la même position trop longtemps. Faites des exercices qui favorisent la circulation. Bougez les bras et les jambes, frottez vos mains, etc.
  • Surveillez la circulation et soyez attentif aux véhicules d'urgence.

Dernière mise à jour du document le 21 janvier 2014

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.