Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Allergie au latex

Quelles sont les réactions au latex?

L'allergie au latex est un problème grave chez les travailleurs qui deviennent sensibilisés aux gants en latex et à d'autres produits en caoutchouc naturel faisant partie des fournitures médicales. Bien que les symptômes varient d'un cas à l'autre, la réaction la plus fréquente aux produits faits de latex est l'apparition sur la peau de zones sèches ou irritées créant des démangeaisons (dermatite de contact irritant). Cette réaction ressemble à celle causée par l'herbe à puce.

Parmi les autres réactions, signalons les éruptions et les cloques, qui peuvent apparaître à une certaine distance de la région de la peau en contact avec le latex (dermatite de contact allergique).

Une personne peut également être exposée en respirant (par inhalation) des particules de latex en suspension dans l'air (p. ex. des particules mises en suspension durant le retrait des gants). Parce que les particules de latex peuvent être transportées dans l'air, une personne peut réagir sans nécessairement toucher un produit qui renferme du latex, si des poussières contenant la protéine se déposent sur d'autres surfaces.

Les réactions plus graves peuvent comprendre une hypersensibilité immédiate accompagnée de symptômes respiratoires, comme un écoulement nasal, des éternuements, des démangeaisons oculaires, une irritation de la gorge et des symptômes d'asthme, y compris la toux, une respiration sifflante, un essoufflement, une gêne respiratoire et des réactions plus graves, comme l'inflammation du visage, des lèvres et des voies respiratoires.

Habituellement, les symptômes s'atténuent rapidement après le retrait de l'allergène; néanmoins, la personne demeure sensibilisée.

Des réactions graves telles qu'un choc anaphylactique peuvent aussi survenir. Une réaction constituant un danger de mort est rarement le premier signe d'une allergie au latex. Si vous observez une réaction grave, consultez immédiatement un médecin.


Qu'est-ce que le latex?

Le latex est un suc visqueux et laiteux produit par certains types de plantes, d'arbustes et d'arbres, dont l'arbre à caoutchouc commercial (Havea Braziliensis). Le cytoplasme est composé de minuscules gouttelettes renfermant de l'eau et un hydrocarbure polymérique enrobées d'une couche de protéines. Le caoutchouc naturel est produit à partir de cette sève.

Divers produits chimiques peuvent être ajoutés au latex pour donner au caoutchouc naturel la résistance, l'extensibilité et la durabilité recherchées. On a parfois recours à l'amidon pour empêcher les produits de latex d'adhérer les uns aux autres. Il est également plus facile d'enfiler des gants de latex dont l'intérieur est saupoudré d'amidon.


Quelles sont les causes de l'allergie au latex?

Les recherches ont identifié une substance protéique présente dans le caoutchouc naturel qui serait principalement responsable de l'allergie. La protéine peut être absorbée par la peau ou la poudre contenant la protéine peut être inhalée. Toutefois, des produits chimiques tels que le diéthyldithio-carbamate de zinc (qui est ajouté au latex) et la poudre d'amidon (présente dans les gants neufs)ont également provoqué des réactions allergiques chez des personnes sensibles.


Quels emplois sont à risque?

L'allergie au latex est un risque professionnel auquel de nombreuses personnes sont exposées, y compris :

  • les travailleurs de la santé (travailleurs de salles d'opération, travailleurs de centres dentaires, infirmiers/infirmières généralistes et spécialisés, premiers intervenants)
  • les techniciens de laboratoire
  • les ouvriers de serre
  • les travailleurs des salons de coiffure
  • les esthéticiens/esthéticiennes
  • les travailleurs des fabricants de gants
  • les travailleurs du secteur de la restauration
  • les travailleurs des services alimentaires
  • les préposés à l'entretien ménager
  • les policiers et/ou autres responsables de l'application de la loi
  • les autres travailleurs portant des gants de latex pour se protéger

Le latex se retrouve également dans d'autres produits :

  • d'autres types de gants (pour laver la vaisselle, etc.)
  • d'autres dispositifs médicaux (tubes, brassards de tensiomètre, appareils de protection respiratoire, masques, tampons, etc.);
  • de la moquette
  • des élastiques fixés aux vêtements
  • des ballons
  • des poignées d'outils/de bicyclettes/de raquettes, etc.
  • des pneus, des tubes
  • des effaces, des bandes élastiques
  • des jouets et des pièces à base de caoutchouc

Cette liste n'est surtout pas exhaustive.


Est-ce qu'il s'agit d'un trouble courant?

Aux États-Unis, l'OSHA estime que 8 à 12 % des travailleurs de la santé sont sensibilisés au latex. Des preuves montrent que des personnes qui sont allergiques à certains aliments (banane, avocat, kiwi, châtaigne), certains pollens et certaines herbes peuvent également développer une réaction allergique au latex.


Comment peut-on prévenir l'allergie au latex?

On peut prévenir l'allergie au latex en réduisant l'exposition au latex chez les travailleurs. L'employeur doit :

  • Utiliser des produits équivalents sans latex.
  • S'assurer que les travailleurs utilisent de bonnes méthodes de nettoyage et d'entretien pour éliminer du lieu de travail la poussière renfermant des particules de latex, notamment éviter le contact avec les yeux et le visage, se laver les mains après avoir enlevé les gants, et utiliser un aspirateur HEPA pour enlever la poussière.
  • Offrir aux travailleurs des programmes d'éducation sur l'allergie au latex.
  • Distribuer régulièrement des questionnaires de dépistage sur les lieux de travail où des gants de latex sont utilisés couramment.

Les personnes allergiques aux produits faits de caoutchouc naturel devraient consulter un allergologue, qui déterminera si elles sont vraiment allergiques au caoutchouc naturel ou plutôt aux composés chimiques présents dans les caoutchoucs synthétiques. Elles devraient également informer de leur allergie leur médecin et leur dentiste, afin que d'autres produits soient utilisés à la place.

Dernière mise à jour du document le 28 septembre 2016

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.