Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Toxoplasmose

Qu'est-ce que la toxoplasmose?

La toxoplasmose est une maladie infectieuse causée par un parasite que les animaux transmettent aux hommes. C'est une maladie commune qui est rarement reconnue, puisque la plupart des personnes infectées ne montrent aucun signe ou symptôme. Chez ceux qui présentent des symptômes, la maladie est généralement bénigne et se traduit par des ganglions lymphatiques enflés et un certain inconfort.


Qu'est-ce qui cause la toxoplasmose?

C'est un microbe appelé Toxoplasma gondii qui cause la toxoplasmose. Ce parasite protozoaire atteint les animaux sauvages et domestiques, notamment les oiseaux, les chats, les moutons, les chèvres, les porcs, le bétail et la volaille. Ce sont le plus souvent des chats qui transmettent le microbe de la toxoplasmose aux humains ou aux autres animaux.

Le Toxoplasma gondii se présente sous trois formes : tachyzoïte, qui se reproduit très rapidement; mérozoïte qui se reproduit moins rapidement et qui se loge dans des kystes cellulaires; et sporozoïte qui se loge dans les oocystes.

C'est sous forme de tachyzoïte que le microbe envahit les cellules du corps humain, où il se multiplie rapidement et peut détruire certaines cellules. Lorsque des cellules meurent, elles dégagent des tachyzoïtes qui s'attaquent à d'autres cellules. C'est ainsi que le microbe se propage à des tissus de toutes les parties du corps pendant cette phase aiguë de la maladie, appelée phase extra-intestinale parce qu'elle peut atteindre des cellules en dehors des intestins chez tout animal infecté. Seuls les chats ont une phase intestinale de cette infection, tel que décrit ci-dessous.

Deux ou trois semaines après son premier contact avec l'organisme, le microbe de la toxoplasmose se divise plus lentement et une membrane protectrice se forme autour des cellules parasitiques. Le kyste qui renferme les parasites s'appelle zoïtocyste et les cellules à l'intérieur du kyste s'appellent mérozoïtes. Les kystes tissulaires se forment principalement dans le cerveau, les yeux et les muscles squelettiques et cardiaques. Les mérozoïtes peuvent rester dans les tissus pendant des années, parfois jusqu'à la mort de l'hôte.

Chez le chat, les parasites du toxoplasme se logent dans la paroi de l'intestin grêle, où ils se reproduisent par division asexuée. Après quelques jours de reproduction rapide, ces cellules acquièrent une forme sexuée et se combinent pour former un kyste appelé oocyste. Les oocystes renferment le parasite du toxoplasme sous sa forme sporozoïte. Ces oocystes se retrouvent tant chez les félins sauvages que chez les chats domestiques, mais non pas chez les autres genres d'animaux ou d'oiseaux.


Comment la toxoplasmose est-elle transmise?

Une personne peut contracter la toxoplasmose après avoir consommé de la viande n'ayant pas été cuite suffisamment, particulièrement la viande d'agneau (mouton), de porc et de chevreuil (venaison), ou bien après avoir bu du lait non pasteurisé contaminé par Toxoplasma gondii. Ce parasite peut être éliminé en faisant cuire la viande jusqu'à une température interne d'environ 70 °C (160 °F) ou en la faisant congeler jusqu'à environ -18 °C (0 °F).

Il est aussi possible de contracter le Toxoplasma gondii en touchant de la viande crue ou des animaux contaminés, ainsi qu'en étant exposé à des aliments (p. ex. du porc ou du bœuf cru ou insuffisamment cuit), de l'eau, de la terre (sol) ou des poussières contaminées par des selles de félins. La contamination directe est possible par des plaies ouvertes. Si les gens ne se lavent pas les mains avant de boire ou de manger après avoir touché une source de contamination, le microbe est transmis des mains à la bouche, puis avalé. Bien que cela soit rare, il est déjà arrivé que cette infection soit transmise par transfusion sanguine et par transplantation d'organe.

Le Toxoplasma gondii a déjà été trouvé dans les reins, la vessie et l'intestin chez les humains. De rares cas d'infection à Toxoplasma ont été observés chez des receveurs d'organes.

Il se pourrait que l'infection puisse être transmise dans les selles et l'urine des humains, mais cela n'a pas été prouvé.

La transmission du microbe de personne à personne ne se produit que par une mère à l'enfant qu'elle porte. La femme enceinte qui contracte la toxoplasmose peut transmettre ce microbe au fœtus par voie du placenta. Le degré de risque et la gravité de l'infection dépendent du stade de grossesse où la mère contracte l'infection. L'enfant court les plus grands risques lorsque la mère contracte la maladie pendant son troisième trimestre de grossesse. Cependant, plus l'infection survient tôt dans la grossesse, plus les effets sur l'enfant sont importants. Nombre d'infections précoces entraînent des fausses couches ou des mortinaissances. Les enfants qui survivent seront peut-être atteints de convulsions, d'hypertrophie du foie ou de la rate, de jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) ou d'infections oculaires graves. Certains effets secondaires ne se manifesteront pas à la naissance, mais plutôt à l'adolescence ou plus tard.


Quels sont les signes et symptômes de la toxoplasmose?

La toxoplasmose est rarement diagnostiquée ou déclarée parce que la plupart des personnes atteintes possèdent un système immunitaire en santé et ne présentent aucun signe ou symptôme de la maladie. À brève échéance, la toxoplasmose peut notamment causer la fièvre, la douleur musculaire, le mal de gorge, le mal de tête, l'enflure des ganglions, et la fatigue. À moins que des tests ne soient faits pour confirmer qu'il s'agit d'une toxoplasmose, ces symptômes peuvent être pris pour ceux de la grippe.

À la longue, l'infection peut se manifester par des kystes qui se forment dans le cerveau ou dans les cellules musculaires. Ces kystes, qui peuvent rester toute la vie dans le corps d'une personne, peuvent se rompre et causer une maladie grave, notamment des lésions au cerveau, aux yeux et à d'autres organes. Une autre forme de cette maladie peut s'attaquer aux yeux (la toxoplasmose oculaire), rendant une personne partiellement ou totalement aveugle d'un oeil ou des deux yeux.

Chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, la toxoplasmose peut causer des maladies graves.

Combien de temps la toxoplasmose met-elle à se développer?

Il est difficile de savoir combien de temps s'écoule entre la première exposition à la source de contamination et l'apparition des symptômes. Dans un cas particulier, la maladie s'est développée entre 10 et 23 jours après que les sujets atteints eussent mangé de la viande qui n'était pas assez cuite. Dans un autre cas, la maladie s'est déclarée entre 5 et 20 jours après l'exposition à des selles de félins infectés.


Quel est le traitement pour la toxoplasmose?

Il est recommandé de consulter un médecin si l'on croit avoir été exposé au microbe de la toxoplasmose. Le genre de traitement nécessaire et la durée dépendent de la gravité de l'infection et de la possibilité d'atteinte aux organes vitaux. La toxoplasmose se soigne ordinairement en à peu près quatre semaines, avec des médicaments antibactériens et antiparasitaires.

Des analyses de sang et de tissus peuvent être faites en laboratoire pour confirmer s'il s'agit d'une infection au Toxoplasma gondii.


Quelles sont les professions à risque?

Les sources d'exposition professionnelle à la toxoplasmose sont notamment le contact avec de la viande crue, des animaux infectés, des sols ou de l'eau contaminée ou le contact avec des matières fécales de chats contaminées. Il est déjà arrivé que des laborantins contractent la toxoplasmose en maniant des aiguilles ou des vases de laboratoire contaminés.

La toxoplasmose présente donc un risque professionnel pour les travailleurs suivants :

  • vétérinaires, éleveurs, gardiens de jardin zoologique et leurs assistants
  • employés d'abattoirs, de boucheries, de cuisines, apprêteurs ou inspecteurs de viande
  • agriculteurs
  • paysagistes et jardiniers
  • laborantins
  • professionnels de la santé

Comment peut-on prévenir la toxoplasmose?

Précautions particulières

Gardiens et soigneurs d'animaux

Éliminer chaque jour les excréments des félins. Jeter la litière sèche sans la secouer. Chasser les excréments dans une toilette, les envelopper soigneusement en attendant de les jeter, les brûler, ou les enterrer à une bonne profondeur. Ébouillanter chaque jour les plateaux de litière. Porter des gants de protection jetables pour manier la litière ou pour travailler dans la terre ou le sable où il peut y avoir des excréments de félins. Se laver les mains après avoir enlevé les gants de protection.

Héberger tous les félins à l'écart des autres animaux pour les empêcher de contaminer ceux-ci. Désinfecter à l'autoclave ou chauffer à 70 °C (pendant au moins 10 minutes) les balais, pelles ou autres articles ayant servi à nettoyer la cage ou l'enclos des félins.

Ne pas donner de viande crue aux félins. S'il n'est pas possible de faire cuire la viande, s'assurer qu'elle a été bien gelée pour réduire le risque d'infection. Dans la mesure du possible, conserver dans la zone même tout ce qui sert à nettoyer les excréments des félins.

Employés d'abattoirs, de boucheries, de cuisines, apprêteurs ou inspecteurs de viande et toute personne entrant en contact avec de la viande crue

S'il y a lieu, porter des gants lorsqu'on est en contact avec de la viande crue. Se laver les mains à fond avec de l'eau et du savon. Ne pas se toucher la bouche ou les yeux après avoir touché de la viande crue. Laver à l'eau savonneuse toutes les planches à découper, les couteaux, les éviers, les comptoirs et toute surface ou tout article entré en contact avec de la viande crue. Éloigner des aliments et des aires de préparation les blattes et tout autre insectes risquant de communiquer les oocystes aux aliments.

Agriculteurs

La terre peut être une source de contamination, surtout aux endroits fréquentés par les chats. Bien se laver les mains après avoir travaillé la terre ou touché des animaux. Si une femelle avorte, envoyer l'embryon et des spécimens de sang et de placenta à un laboratoire pour savoir s'il y a infection au Toxoplasma gondii. Ne pas toucher l'avorton à mains nues. Toute matière avortée qui n'est pas envoyée à un laboratoire doit être enterrée ou incinérée. Éliminer tout résidu de matière avortée pour empêcher les chats et les rongeurs d'y être attirés et de propager la contamination. Tenir les chats à l'écart du fourrage.

Éliminer du fourrage toute trace d'excréments de félins. Ne laisser que des chats adultes pénétrer dans les granges. Stériliser les femelles et éloigner les chats errants. Un chat adulte ayant développé une résistance au microbe de la toxoplasmose risque moins d'avoir des oocystes dans ses selles.

Paysagistes et jardiniers

Porter des gants pour éviter l'exposition à de la terre contaminée au Toxoplasma gondii par des excréments de félins. Bien se laver les mains après avoir enlevé les gants.

Laborantins

Les femmes enceintes devraient éviter de travailler avec des spécimens soumis pour analyse de Toxoplasma gondii.

Tout travailleur exposé à des substances contaminées doit porter des vêtements de protection. Les vêtements contaminés doivent être marqués d'un avertissement de risque biologique et lavés selon les méthodes de désinfection prescrites.

Il faut éviter autant que possible de produire des aérosols de tissus animaux et de s'y exposer.

Les techniques de laboratoire acceptables, telles que consignées dans le Guide canadien sur la biosécurité, devraient être appliquées.

Professionnels de la santé

Rien n'a démontré que la toxoplasmose pouvait être transmise par de l'urine ou des selles humaines contaminées. Par prudence, toujours porter des gants jetables pour travailler avec des personnes atteintes d'incontinence fécale.

Se laver soigneusement les mains et les ongles avec de l'eau savonneuse après avoir enlevé les gants.

Précautions générales

Les femmes enceintes devraient éviter de nettoyer les plats de litière et d'entrer en contact avec des chats dont elles ne connaissent pas les habitudes alimentaires. Si personne d'autre ne peut nettoyer la litière, porter des gants jetables et se nettoyer les mains avec de l'eau et du savon tout de suite après.

Porter des gants pour faire du jardinage ou nettoyer des litières. Se nettoyer les mains avec de l'eau et du savon immédiatement après ces activités et avant de manger ou de boire.

Ne donner aux chats domestiques que des aliments cuits, mis en conserve ou desséchés. Essayer de garder les chats domestiques à l'intérieur pour les empêcher de se nourrir de débris organiques.

Couvrir les carrés de sable des enfants pour empêcher les chats de s'en servir comme bac à litière.

Manger de la viande qui a été bien cuite, salée ou fumée.

Laver les fruits et légumes avant de les manger.

Éviter de manger des œufs crus. Éviter de boire du lait ou d'autres produits laitiers non pasteurisés.

Dernière mise à jour du document le 1 mai 2018

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.