Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Limites de l'exposition au bruit lors des heures de travail prolongées

Existe-t-il des lignes directrices sur les limites d’exposition au bruit liées aux quarts de travail de plus de 8 heures?

La plupart des normes et des lignes directrices relatives aux limites d'exposition au bruit sont fondées sur un quart de travail de 8 heures et fournissent également les limites d'exposition relatives à des journées de travail plus courtes et plus longues. Dans la vie réelle, des journées de travail plus longues sont courantes. Lorsqu'on détermine les limites d'exposition dans le cas de quarts de travail prolongés, par exemple un quart de travail de 12 heures, on doit tenir compte des renseignements sur les effets sur la santé associés à l'exposition au bruit et sur les effets liés à un quart de travail de 12 heures. La réponse finale doit provenir d'une étude sur les lieux de travail qui ont expérimenté ou adopté de telles pratiques de travail.

Pour passer d'un quart de travail de 8 heures à un quart de travail de 12 heures, on doit tenir compte des éléments suivants :

  • Le niveau d'exposition moyen au bruit (en dBA) pondéré sur 8 heures.
  • Les problèmes liés à l'utilisation de protecteurs auditifs pendant un quart de travail prolongé.
  • Les effets combinés des facteurs de stress associés à un quart de travail de 12 heures et à une exposition au bruit.

Comment calcule-t-on la limite d'exposition au bruit?

Règle de l'énergie équivalente

De nombreux organismes de réglementation recommandent un niveau sonore moyen pondéré dans le temps (TWA) de 85 dBA à 90 dBA comme limite d'exposition au bruit pour une journée de travail de 8 heures.

La norme de l'Organisation internationale de normalisation ISO 1999 (1990), Acoustique – Détermination de l'exposition au bruit en milieu professionnel et estimation du dommage auditif induit par le bruit, recommande l'utilisation de la règle de l'énergie équivalente (coefficient d'équivalence de 3 dB) en calculant une moyenne pondérée dans le temps pour un quart de travail de la manière suivante :

Limite d'exposition pour un quart de travail donné = Limite d'exposition - 10 log (T/8)

Où T = durée du quart de travail en heures. Les résultats des calculs pour divers quarts de travail prolongés sont présentés au tableau 1.

Le tableau 1 montre également la limite d'exposition au bruit pour les quarts de travail prolongés, utilisant des coefficients d'équivalence de 5 dB et de 3 dB.

Tableau 1
Calcul des coefficients d'équivalence pour des quartsde travail prolongés
Coefficient d'équivalence de 3 dB Coefficient d'équivalence de 5 dB
Durée (heures)Limite de bruitDurée (heures)Limite de bruit
T8590T8590
488,0193,01490,0095,00
587,0492,04588,3993,39
686,2591,25687,0892,08
785,5890,58785,9690,96
885,0090,00885,0090,00
984,4989,49984,1589,15
1084,0389,031083,3988,39
1183,6288,621182,7087,70
1283,2488,241282,0887,08
1382,8987,891381,5086,50
1482,5787,571480,9685,96
1582,2787,271580,4785,47
1681,9986,991680,0085,00

 

La limite d'exposition au bruit pour un quart de travail de 12 heures à l'aide d'un coefficient d'équivalence de 3 dB et une limite de 85 dB(A), d'après la règle de l'énergie équivalente, est de 83,24 dB(A). En d'autres termes, si le niveau de bruit est maintenu en dessous de 83 dB(A), alors, selon la règle de l'énergie équivalente, la limite d'exposition maximale admissible n'est pas dépassée.

La section Équipements de protection individuelle du répertoire Réponses SST fournit de l'information sur les protecteurs auditifs.

Dernière mise à jour du document le 6 avril 2016

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.