Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Escaliers - Prévention contre les chutes

Pourquoi est-il si important de prévenir les chutes dans les escaliers?

Depuis des temps immémoriaux, des escaliers de tous types ont été utilisés, et parce que ces ouvrages sont dangereux en soi, ils ont été la cause de blessures et même de décès pour un grand nombre de personnes. En Amérique du Nord, des dizaines de personnes meurent et des dizaines de milliers d'autres sont blessées chaque année à la suite de chutes dans des escaliers. L'American National Council on Compensation Insurance estimait qu'au cours de l'exercice 2001-2002, les coûts associés aux blessures dues aux chutes dans les escaliers étaient les deuxièmes en importance après ceux associés aux accidents causés par des véhicules motorisés.

La grande majorité des chutes dans les escaliers sont attribuables à une perte d'équilibre, tout comme dans le cas des chutes de plain-pied. À cet égard, veuillez consulter le document Réponses SST intitulé Prévention contre les chutes – Comment éviter de glisser, de trébucher et de tomber.

La négligence des utilisateurs de tenir la main courante est un facteur important qui contribue aux chutes dans les escaliers, et les conséquences de tels incidents peuvent être assez pénibles.

Parce que les chutes dans les escaliers peuvent causer des blessures graves, voire même la mort, les exigences des codes du bâtiment relatives aux escaliers et aux rampes d'accès sont très rigoureuses. Une conception appropriée prévoyant des moyens de garder ou de retrouver son équilibre peut permettre de réduire grandement les risques de trébuchement, mais même une conception exceptionnelle ne peut éliminer entièrement les risques de chutes. Il en est de même pour les rampes d'accès. Le fait est que plusieurs incidents résultent d'un manque d'attention ou d'un comportement négligent.

La meilleure façon de minimiser les risques de chutes dans les escaliers est d'encourager la construction d'escaliers bien conçus tout en favorisant une sensibilisation aux risques potentiels.


Pour concevoir des escaliers plus sûrs, quels facteurs doit-on prendre en considération?

Dimensions des éléments d'un escalier

La figure 1 montre les principaux éléments d'un escalier avec indication des plages de dimensions recommandées pour chacun.

Figure 1 - Éléments d'un escalier
Figure 1

Figure 1 : Légende

A – Angle d'ouverture optimal : 30° à 35°
B* – Hauteur de la main courante : 80 à 96,5 cm
C* – Hauteur de la contremarche : 12,5 à 20 cm
D* – Largeur de la marche : au moins 90 cm min.
E* – Giron : 23,0 à 35,5 cm

* Dans un escalier, les marches doivent être de dimensions uniformes, et le giron ne doit pas varier de plus de 0,6 cm.

* Les valeurs sont tirées du Code national du bâtiment du Canada (2005). Vérifiez toujours avec votre sphère de compétence locale, comme les exigences sont différentes dans chaque région.

La pente maximale d'un escalier doit varier entre 20° et 50°. Cependant, comme la majorité des gens préfèrent une pente entre 30° et 35°, cette dernière est celle qui est recommandée.

Plus un escalier est incliné, plus il faut déployer d'efforts pour le monter. Le rapport entre la hauteur de la contremarche et le giron doit être ajusté en conséquence. (Se reporter aux figures 2 et 3).

Figure 2 - La pente et le type de structure
Figure 2
Figure 3 - La pente régulière d'un escalier
Figure 3

Ces figures sont tirées du document « Kodak's Ergonomic Design for People at Work », 2e édition, 2004 John Wiley & Sons, page 244.

La hauteur de la contremarche et le giron d'une marche d'escalier ne doivent pas varier de plus de 1 cm. Lorsque des portes donnent directement sur une cage d'escalier, un palier de 50 cm de largeur doit être prévu, en sus de l'espace calculé pour l'ouverture de la porte. Le nombre maximal de marches recommandé entre deux paliers est de 18, avec au plus deux volées sans changement de direction. La profondeur de tout palier doit être au moins égale à la largeur des marches.

Marches

Pour réduire les risques de glissades dans les escaliers, il importe que la surface des marches, ou du moins le nez de celles-ci, soit antidérapante. Du caoutchouc, du métal ou une peinture antidérapante peuvent être utilisés comme revêtements à cette fin. Un entretien régulier des escaliers, dans le but de les garder propres et en bon état, peut réduire les risques de trébuchement.

Mains courantes

Les efforts déployés pour concevoir des escaliers attrayants, y compris les mains courantes, ne doivent pas compromettre la fonctionnalité de ces derniers. La principale fonction d'une main courante est de servir d'appui à l'utilisateur qui monte ou qui descend l'escalier; il importe donc que celui-ci puisse l'agripper rapidement, facilement et fermement s'il commence à perdre l'équilibre.

La figure 4 montre une main courante appropriée, avec section et dimensions recommandées. Idéalement, une main courante doit être de section circulaire (4 à 5 cm de diamètre, 12 à 14 cm de circonférence) pour permettre une bonne prise ferme.

Figure 4 - Une main courante appropriée avec section et dimensions recommandées
Figure 4

L'utilisateur doit être capable de laisser glisser sa main tout le long de la main courante sans avoir à modifier sa prise, laquelle doit être, autant que possible, similaire à la prise en main d'une raquette de tennis.

Des garde-corps d'au moins une hauteur de 40 cm au-dessus de la surface des marches doivent être installés pour prévenir les chutes sur les côtés de l'escalier lorsque celui-ci n'est pas pourvue d'une balustrade.

Éclairage dans les escaliers

L'amélioration de l'éclairage dans les escaliers permet de réduire de façon significative les risques d'incidents causés par un jugement erroné des distances, qui fait qu'on peut trébucher sur une marche ou la rater complètement, ou encore coincer son talon sur le bord ou le nez d'une marche. Ces incidents sont souvent la cause de foulures aux chevilles, d'entorses aux genoux ou d'autres blessures plus sérieuses occasionnées par une chute complète.

  • Assurer le niveau d'éclairement minimal recommandé, qui est de 50 lux.
  • Utiliser un éclairage d'angle et des couleurs contrastées pour améliorer la perception de profondeur.
  • Utiliser des revêtements de finition mats sur les marches pour éviter les éblouissements.
  • Éviter les tapis-moquettes à motifs qui peuvent camoufler les dénivellations.
  • Rappeler qu'il importe d'être particulièrement vigilant dans les escaliers lorsqu'on porte des lunettes bifocales.

Travail

  • Toujours tenir la main courante lorsqu'on monte ou qu'on descend un escalier (des moyens de persuasion doivent être prévus).
  • Éviter de transporter des objets avec les deux mains.
  • Éviter de transporter de gros objets susceptibles d'obstruer la vue.

Entretien ménager

De bonnes pratiques d'entretien ménager sont essentielles à la sécurité dans les escaliers.

  • Rien ne doit faire saillie sur les marches, les mains courantes ou les balustrades (comme des clous ou des éclats de bois) qui pourraient entraîner une chute.
  • Les déversements, les flaques de liquides et les débris doivent être enlevés immédiatement.
  • Les appareils d'éclairage brisés ou défectueux doivent être réparés ou remplacés.

Pour de plus amples renseignements sur l'entretien ménager et la tenue des locaux, veuillez consulter les documents Réponses SST ci-après :

Tenue des locaux – Guide de base

Tenue des locaux – Liste de vérification pour la tenue des locaux

Dernière mise à jour du document le 16 juin 2010

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.