Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Soudage - Procédés de soudage et dangers associés

Qu'est-ce que le soudage?

Le soudage est un procédé par lequel on assemble des pièces métalliques ou des matières plastiques par chauffage et fusion des parties en contact de manière à réaliser un joint ayant les mêmes propriétés que le matériau constitutif des pièces assemblées.

À la base, trois éléments sont nécessaires pour réaliser une soudure :

  • Une source de chaleur telle qu'un arc, une flamme, une pression ou une friction. Le plus souvent, cette chaleur provient d'un arc électrique. L'arc correspond à l'espace physique entre l'extrémité de l'électrode et le métal de base. Cet espace engendre de la chaleur en raison de la résistance liée au passage du courant et aux rayons de l'arc. L'arc fait fondre les métaux et permet leur fusion.
  • Une protection, par l'utilisation d'un gaz ou d'une autre substance pour protéger la soudure de l'air au moment de sa réalisation. L'oxygène présent dans l'air rend les soudures fragiles et poreuses.
  • Un matériau d'apport, qui correspond au matériau utilisé pour assembler les deux pièces.

Les procédés suivants permettent également de réaliser un joint entre les métaux :

  • Le brasage consiste à assembler des métaux au moyen d'un métal d'apport dont le point de fusion est supérieur à 450 °C (842 °F), mais inférieur au point de fusion des métaux de base.
  • Le brasage tendre consiste à assembler des métaux au moyen d'un métal d'apport dont le point de fusion est inférieur à 450 °C (842 °F). Les métaux assemblés peuvent être de nature différente. Les alliages plomb-étain sont communément utilisés comme métaux d'apport.

Les métaux peuvent également être coupés ou séparés par une flamme ou un arc électrique, ou être retirés par gougeage au moyen d'un arc électrique.


Y a-t-il différents procédés de soudage?

On compte au-delà de 70 procédés de soudage et opérations connexes, dont voici les plus courants :

  • soudage à l'arc avec électrode enrobée (procédé SMAW), aussi appelé soudage manuel avec électrode enrobée (MMAW)
  • soudage à l'arc sous gaz avec électrode de tungstène (procédé GTAW), ou soudage TIG
  • soudage à l'arc avec fil-électrode fourré (procédé FCAW)
  • soudage à l'arc sous gaz avec fil-électrode plein (procédés GMAW, MIG et MAG)
  • soudage plasma (procédé PAW), coupage plasma (procédé PAC) et gougeage plasma
  • soudage à l'arc sous flux en poudre (procédé SAW)
  • soudage par résistance et soudage par résistance par points (procédé RW)
  • coupage et gougeage à l'arc avec électrode de carbone et jet d'air
  • soudage, coupage et chauffage aux gaz (oxygène/acétylène et oxygène/propane sont les mélanges gaz comburant-gaz combustible les plus courants)

Quels sont les principaux dangers liés au soudage?

Procédés de soudage

Dernière mise à jour du document le 1 décembre 2010

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.