Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Planification de pandémie

Pour la plupart des emplois (sauf ceux dans le milieu de la santé), l’utilisation d’équipement de protection individuelle, comme un masque, ne serait vraisemblablement pas efficace. Selon les Centers for Disease Control and Prevention , (dans les milieux autres que le milieu de la santé) :


« Les adultes peuvent transmettre le virus de l’influenza 24 heures avant l’apparition des symptômes et jusqu’à cinq jours après l’apparition de la maladie; par conséquent, l’utilisation sélective du masque (p. ex. à proximité d’une personne symptomatique) ne limitera pas nécessairement la transmission du virus dans la collectivité. Il faudrait plutôt mettre l’accent sur l’application des mesures d’’étiquette respiratoire dans le cas des personnes qui ont des symptômes respiratoires lorsqu’elles sont en présence d’une autre personne, y compris à la maison et à l’école, au travail et dans d’autres lieux publics ».

L’Agence de santé publique du Canada (ASPC) et les Health and Human Services (HHS) des États-Unis soulignent qu’à ce jour, il existe peu de preuves, sinon aucune, démontrant que l’utilisation d’un masque dans la collectivité confère une protection ou se révèle utile une fois que le virus circule dans la collectivité. On peut exiger des travailleurs de la santé qu’ils portent un masque approprié lorsqu’ils ont des contacts étroits avec des patients.


L’ASPC adresse une mise en garde aux personnes qui décident de porter un masque : Les membres de la population peuvent donc vouloir acheter et utiliser des masques pour leur protection individuelle. Ils doivent prendre d’autres mesures de prévention des infections comme le lavage des mains, car « L’usage de masques, en dehors des activités de lutte contre les infections, a une efficacité limitée et peut générer un faux sentiment de sécurité » (extrait du Plan canadien de lutte contre la pandémie d’influenza dans le secteur de la santé de l’Agence de santé publique du Canada (ASPC) http://www.phac-aspc.gc.ca/cpip-pclcpi/pdf-f/PCLCPI-2006_f.pdf (section 7.4)) Cependant, les masques peuvent être d’une certaine utilité pour empêcher la propagation des germes lorsqu’ils sont portés par des personnes déjà infectées par le virus. (Calgary Health Region)


Les masques ne sont pas tous pareils

Il est important de savoir que les masques ne « fonctionnent » pas tous de la même manière. Les masques chirurgicaux retiennent « à l’intérieur » les grosses gouttelettes projetées lorsque la personne parle, tousse ou éternue. Essentiellement, les masques chirurgicaux peuvent empêcher de propager les grosses gouttelettes dans l’air. Ils ne sont pas ajustés au visage de manière à empêcher l’inhalation d’agents.


En revanche, les appareils respiratoires sont conçus pour réduire l’exposition des utilisateurs à des agents particuliers (particules, virus de tailles données, etc.). Ils sont homologués et conçus pour des utilisations très précises. Il est essentiel d’utiliser l’appareil respiratoire adapté aux fins visées. Par exemple, on recommande au minimum les masques de types N95, N99, et N100 lorsqu’il s’agit de se protéger contre le virus de la grippe aviaire H5N1.


Il est important de bien comprendre que les masques chirurgicaux et les appareils respiratoires ne sont pas la même chose. Les masques chirurgicaux ne sont pas des appareils respiratoires et ils ne sont pas homologués en tant que tels. Ils ne protègent pas les utilisateurs contre l’inhalation de petites particules pouvant demeurer en suspension dans l’air pendant de longues périodes. On peut obtenir des renseignements additionnels dans les Réponses SST sur la Protection des voies respiratoires contre les infections pour les travailleurs de la santé


Que peut faire le milieu de travail?

Les recommandations générales suivantes s’appliquent à la plupart des écoles et des milieux de travail à des fins de prévention des infections, étant donné que nous ne savons pas exactement comment le virus de la pandémie se propagera :

  • Demander aux personnes de rester à la maison pendant qu’elles sont contagieuses.
  • Promouvoir les mesures d’hygiène et d’étiquette respiratoire, de même que le lavage des mains, comme pour toute infection respiratoire. Il s’agit notamment d’encourager les personnes à :
    • se couvrir le nez et la bouche lorsqu’elles toussent ou éternuent, avec un mouchoir ou leur manche,
    • utiliser des mouchoirs pour recueillir les sécrétions respiratoires et jeter les mouchoirs immédiatement après utilisation dans la poubelle la plus proche,
    • ne pas se toucher le visage (yeux et bouche) après avoir touché des surfaces comme des poignées de porte ou des rampes,
    • se laver les mains avec du savon ordinaire et de l’eau, ou avec un gel désinfectant à base d’alcool après avoir été en contact avec des sécrétions respiratoires et des objets contaminés, en particulier avant de manipuler ou de consommer des aliments.

Les employeurs devraient veiller à ce que des mouchoirs (et des poubelles) soient disponibles, de même que du savon et de l’eau ou des désinfectants pour le lavage des mains. Sensibilisez l’ensemble du personnel à l’importance de ces mesures.


Dans quelles circonstances porter l’ÉPI

Pour le moment, on est d’avis que dans la plupart des milieux de travail, l’ÉPI ne sera vraisemblablement pas efficace ou utile pour empêcher la propagation du virus.


Il sera important de se tenir au courant des messages diffusés pendant la pandémie par des organismes comme les autorités de la santé publique ou le bureau du ministère du Travail de votre localité. Les recommandations concernant l’utilisation d’ÉPI dépendront probablement de l’agent lui-même – ou de sa vitesse de propagation, de la taille réelle de l’agent, et de la quantité dudit agent qu’il faut inhaler avant de devenir malade. Si les autorités de la santé publique ou d’autres organisations gouvernementales recommandent l’utilisation d’ÉPI, ou si votre milieu de travail décide d’utiliser l’ÉPI, il sera important d’utiliser correctement l’ÉPI approprié.


Si l’utilisation de l’ÉPI s’impose

S’il devient nécessaire d’utiliser l’équipement de protection individuelle (ÉPI), il est important de l’utiliser correctement.


Les milieux de travail devraient d’abord établir des mesures de prévention et fournir des outils pour réduire le risque de transmission de l’agent, notamment :

  • des mesures d’ingénierie, comme des systèmes de ventilation particuliers pour filtrer l’agent infectieux et en réduire la propagation
  • des pratiques de travail, comme le nettoyage (des outils, des surfaces, etc.), le lavage des mains, des mesures d’hygiène et d’étiquette respiratoire
  • des mesures administratives, comme l’installation d’écrans, ou des mesures de distanciation sociale
  • des outils, du matériel et des services de nettoyage appropriés
  • de l’information et de la formation concernant l’équipement de protection individuelle (ÉPI) requis, son utilisation, son ajustement, sa manipulation, son entretien et son entreposage.

Si des appareils respiratoires, par exemple, sont requis dans votre milieu de travail, il est essentiel d’établir un exhaustif programme d’ÉPI qui comprend l’ajustement de l’appareil respiratoire, la sélection et l’entretien. Voir le tableau 1 ci-après pour un résumé des mesures de protection possibles.


Tableau 1 : Résumé des mesures de protection possibles contre le virus de l’influenza


Mesure de protection Applicabilité
Lavage des mains, étiquette respiratoire, ventilation Tous, en tout temps
Politiques organisationnelles Toutes les organisations, en tout temps
Distanciation sociale Tous, lorsque cette mesure est possible
Écrans de protection Dans les cas où l’employé doit avoir des contacts relativement étroits avec le grand public
Masque chirurgical jetable(ou appareil respiratoire) Les travailleurs œuvrant dans les milieux communautaires ou des soins de santé qui prennent soin des malades (y compris les premiers intervenants) lorsque la pandémie sévit dans la localité (phases 4 et 5 de l’OMS). Peut également être ajouté aux écrans de protection
Masques chirurgicaux jetables (ou appareils respiratoires), protecteurs oculaires, gants, blouses / tabliers Les travailleurs de la santé qui fournissent directement des soins au patient lorsque le risque d’exposition aux sécrétions respiratoires, en suspension dans l’air, en particulier (principalement en milieu hospitalier). En général, lorsque les intervenants fournissent des soins à des patients qui se trouvent à moins d’un mètre d’eux.

Adaptation de : Calgary Health Region. Pandemic Influenza Planning Guide for Businesses (page 24)


Parmi les autres mesures et équipement de protection individuelle éventuellement requis (actuellement recommandés dans le milieu des soins de santé), mentionnons, entre autres :

  • Porter des gants jetables en nitrile ou en vinyle léger ou des gants de travail en caoutchouc robuste qui peuvent être désinfectés. Les gants déchirés ou endommagés doivent être remplacés. Retirer les gants rapidement après utilisation, avant de toucher des surfaces non contaminées.
  • Porter des vêtements de protection, des survêtements ou des combinaisons jetables, de préférence, un tablier imperméable ou une blouse à manches longues à revers, en plus d’un tablier imperméable.
  • Porter des chaussures de protection jetables ou des bottes de caoutchouc ou de polyuréthane qui peuvent être nettoyées et désinfectées.
  • Porter des lunettes de sécurité qui protègent les muqueuses des yeux.
  • Utiliser des appareils de protection respiratoire jetables (p. ex. N-95, N-99, ou N-100) au niveau minimum de protection respiratoire.
  • Jeter l’ÉPI jetable selon les modalités prévues. Nettoyer et désinfecter l’ÉPI réutilisable ou non jetable conformément aux lignes directrices locales ou provinciales (établies par les ministères de la Santé ou du Travail).

Rappelez-vous également qu’il est important de vous laver les mains après avoir enlevé tout ÉPI. (Adaptation de : Center for Disease Control and Prevention : Interim Guidance for Protection of Persons Involved in U.S. Avian Influenza Outbreak Disease Control and Eradication Activities )


Veuillez suivre les lignes directrices concernant le port et l’enlèvement de l’ÉPI«Anglais et Espagnol seulement».