Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Clostridium difficile

Qu'est-ce que Clostridium difficile?

Clostridium difficile (aussi appelé C. difficile) est une bactérie qui cause la diarrhée et une inflammation intestinale chez les patients ou les résidents des établissements de soins de santé. On appelle cette affection « diarrhée associée à Clostridium difficile ». Les personnes âgées, les patients qui prennent des antibiotiques, ou les personnes qui ont des problèmes de santé graves (les patients immunodéprimés par exemple) sont à risque de contracter la diarrhée associée à Clostridium difficile.


Qui peut contracter la diarrhée associée à Clostridium difficile?

Habituellement, les personnes qui sont en bonne santé ne sont pas affectées par Clostridium difficile. Les personnes malades qui prennent des antibiotiques risquent de contracter la diarrhée associée à Clostridium difficile. La prise d'antibiotiques peut entraîner une diminution du nombre de « bons » microorganismes présents dans l'intestin, ce qui permet à Clostridium difficile de produire des toxines causant une infection.


Quels sont les symptômes?

Les symptômes de la diarrhée associée à Clostridium difficile sont entre autres :

  • diarrhée aqueuse
  • fièvre
  • perte de l'appétit
  • nausées
  • douleur et sensibilité abdominales

Dans de rares cas, Clostridium difficile peut entraîner le décès. Généralement, l'infection cause une diarrhée pouvant mener à des complications comme la déshydratation.


Comment Clostridium difficile se transmet-il?

Clostridium difficile est présent dans les selles. Il se transmet d'une personne à une autre par contact des mains. Il peut être transmis aux patients par les mains du personnel soignant qui a été en contact avec des patients infectés ou leurs selles.

Une personne qui porte ses mains à sa bouche après avoir touché des objets ou des surfaces contaminés peut aussi contracter la maladie.


Comment peut-on prévenir la transmission de Clostridium difficile dans les hôpitaux et les autres établissement de soins?

Le lavage fréquent des mains (avec du savon et de l'eau) est un moyen efficace d'éviter de propager la bactérie. En l'absence d'eau et de savon, il est possible d'utiliser des désinfectants à base d'alcool.

Les travailleurs de la santé qui soignent des patients présentant des symptômes devraient appliquer les « précautions contre la transmission par contact », en plus des pratiques courantes, et suivre les directives de prévention et de contrôle des infections énoncées dans les lignes directrices de l'Agence de la santé publique du Canada :

Infection à Clostridium difficile : Lignes directrices sur la prévention et le contrôle des infections pour la gestion dans les établissements de soins actifs

Infection à Clostridium difficile : Lignes directrices sur la prévention et le contrôle des infections pour la gestion dans les établissements de soins de longue durée

Par exemple, les précautions suivantes devraient être prises :

  • Se laver les mains fréquemment entre les visites aux chambres.
  • Porter des gants pour soigner les patients.
  • Porter une blouse si des contacts avec le patient ou des surfaces sont prévus.
  • Réserver de l'équipement en vue d'un usage exclusif auprès d'un patient, ou s'assurer que l'équipement est nettoyé et désinfecté avant l'usage auprès d'un autre patient.
  • S'assurer que les surfaces de la chambre sont nettoyées au moins deux fois par jour et lorsqu'elles sont souillées. Porter une attention particulière aux zones « souvent touchées » (p. ex. salle de bain du patient, interrupteurs, mains courantes, tables de chevet).
  • Maintenir ces précautions jusqu'à ce que la diarrhée soit terminée ou selon les lignes directrices de la province, du territoire ou de l'établissement. 

Dernière mise à jour du document le 2 février 2016

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.