Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Perturbateurs du système endocrinien

Qu'est-ce que le système endocrinien?

Le système endocrinien est composé de glandes qui ne sont pas dotées de canaux et d'autres structures semblables. Le système endocrinien comprend les ovaires, les testicules, les glandes thyroïde, parathyroïdes et surrénales, l'hypophyse, l'épiphyse cérébrale, le pancréas ainsi que les cellules sécrétrices d'hormones situées dans le tube digestif, les reins, le cœur et le placenta. Les glandes endocrines sécrètent des substances chimiques appelées hormones, alors que les autres glandes de l'organisme produisent d'autres substances ou liquides; par exemple, les glandes lacrymales sécrètent les larmes, les glandes salivaires produisent la salive et les glandes sudoripares sécrètent la sueur.

Le système endocrinien

Les hormones (aussi appelées « messagers chimiques ») qui sont produites par les glandes endocrines pénètrent dans les capillaires (et les vaisseaux lymphatiques) de l'appareil circulatoire. Elles se déversent dans la circulation sanguine jusqu'à des « récepteurs » spécifiques situés dans les organes ou les systèmes cibles, où elles peuvent déclencher leurs effets biologiques.

Le système endocrinien est important parce qu'il coordonne et régule nombre des fonctions essentielles de l'organisme, comme :

  • la croissance et le développement
  • le comportement
  • la reproduction et le développement de l'embryon
  • la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie
  • l'équilibration et le maintien électrolytiques (eau et sel) dans l'organisme
  • la réaction aux stimuli par ex. peur, agitation)

Quels sont certains exemples d'hormones?

Voici quelques exemples d'hormones sécrétées par le système endocrinien :

  • hormone adrénocorticotrope (ou ACTH pour adrenocorticotrophic hormone) – hormone produite par l'hypophyse qui agit sur la libération des corticostéroïdes par les glandes surrénales
  • vasopressine (ou ADH pour antidiuretic hormone) – hormone produite par l'hypophyse qui stimule la réabsorption de l'eau par les tubules rénaux
  • adrénaline (épinéphrine) et la noradrénaline (norépinéphrine) – deux hormones produites par les glandes surrénales qui aident l'organisme à réagir (mécanismes de défense du corps) dans des conditions stressantes (ces hormones peuvent augmenter le débit cardiaque, la tension artérielle, la glycémie, la vitesse de coagulation sanguine)
  • œstrogène – hormone sexuelle produite par les ovaires
  • testostérone – hormone sexuelle produite par les testicules et les glandes surrénales
  • insuline – hormone sécrétée par le pancréas qui régule l'utilisation et le stockage des glucides
  • hormones thyroïdiennes – hormones produites par la thyroïde qui agissent sur le fonctionnement de presque toutes les cellules de l'organisme (croissance, développement et métabolisme)

Pourquoi le système endocrinien est-il important?

On s'est intéressé aux conséquences possibles des substances chimiques, étant donné que le système endocrinien régule un grand nombre des activités complexes du corps humain. La plupart des espèces animales, comme les autres mammifères, les vertébrés qui ne sont pas des mammifères (p. ex. les oiseaux, les poissons, les amphibiens et les reptiles) et les invertébrés (p. ex. les insectes, les araignées, les escargots, les crabes, les homards), sont dotées d'un système endocrinien.

Le système endocrinien régule nombre des fonctions de l'organisme, tant des réactions immédiates que des fonctions permanentes. Les hormones stabilisent ou équilibrent les fonctions de l'organisme. Les concentrations hormonales sont à leur tour influencées par les stimuli auxquels l'organisme est exposé et sont régies par des mécanismes complexes de rétroaction. Toute perturbation de cet équilibre peut occasionner des changements dans le développement, la croissance, la reproduction ou le comportement qui peuvent avoir des conséquences pour l'animal ou l'être humain ou la génération suivante.

Certaines substances présentes dans la nature ou produites par l'homme peuvent agir sur le système endocrinien. Par exemple, des substances chimiques d'origine végétale (phytoestrogènes) ont des effets qui rappellent ceux de l'oestrogène. Certains médicaments ou polluants du milieu peuvent imiter ou au contraire bloquer l'activité de certaines hormones. Si la communication normale entre l'hormone « messagère » et les récepteurs cellulaires est perturbée, le message chimique est mal interprété et l'organisme réagit par une réponse anormale.

La compréhension du rôle du système endocrinien (et des hormones produites par ces glandes) dans le fonctionnement normal de l'organisme vous donne une idée des types de problèmes qui peuvent survenir quand le système endocrinien est déréglé. Nombre d'organes agissent sur d'autres organes et, compte tenu de ces interactions très complexes, il est extrêmement difficile de définir ou de prévoir les effets des perturbateurs.


Qu'est-ce qu'un dérèglement du système endocrinien?

Une substance peut perturber le fonctionnement normal du système endocrinien de trois façons :

  1. La substance peut imiter une hormone naturelle et se fixer sur le récepteur cellulaire. Le signal émis par la substance perturbatrice peut alors être plus fort que celui de l'hormone naturelle ou se manifester au « mauvais » moment.
  2. La substance peut se lier à un récepteur cellulaire, ce qui empêche la bonne hormone de se lier au récepteur. Le signal normal n'est pas émis et l'organisme ne réagit pas comme il le devrait.
  3. La substance peut gêner ou bloquer le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs. Cette perturbation, ou entrave, survient seulement en présence de doses relativement importantes de la substance.

Lorsque la substance perturbatrice stimule ou inhibe le système endocrinien, la quantité d'hormone produite peut être supérieure ou inférieure à la normale. Dans certains cas, même une dose infime du perturbateur endocrinien peut avoir un effet détectable. En outre, de petites quantités de diverses substances chimiques qui perturbent le système endocrinien peuvent avoir un effet cumulatif. Dans certains cas, les sous-produits peuvent avoir un effet plus nocif que la substance chimique d'origine.


Quelles substances peuvent perturber le système endocrinien?

L'éventail des substances qui perturbent le système endocrinien est large et varié et il comprend des substances naturelles ou synthétiques. Des perturbateurs du système endocrinien présents dans l'environnement peuvent avoir des conséquences même à de très faibles concentrations.

Nombre de végétaux et d'animaux produisent des substances qui agissent sur le système endocrinien. Bien que certaines de ces substances soient toxiques, elles peuvent avoir des effets bénéfiques dans quelques cas. Par exemple, certains « perturbateurs endocriniens » ont été utilisés dans la régulation des naissances (pilule anticonceptionnelle) et dans le traitement du cancer (corticostéroïdes), des troubles psychiatriques ou autres. Des concentrations anormalement élevées de substances naturelles, comme les hormones sexuelles ou les phytoestrogènes (substances végétales ayant des effets semblables à ceux de l'œstrogène), peuvent être présentes dans les déchets industriels, agricoles et municipaux. L'exposition à ces déchets peut provoquer des réactions chez l'être humain et la faune (poissons ou oiseaux).

Des perturbateurs du système endocrinien sont présents également dans les substances chimiques synthétiques utilisées comme solvants industriels, les lubrifiants et leurs sous produits. Ces substances englobent les polychlorobiphényles (PCB), les polybromobiphényles (PBB) et les dioxines. Le bisphénol A (BPA) des plastiques, le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) des pesticides, la vinclozoline des fongicides et le diéthylstilbestrol (DES) des agents pharmaceutiques sont d'autres exemples de perturbateurs endocriniens. Certains métaux, p. ex. le cadmium, le mercure, l'arsenic, le plomb, le manganèse et le zinc, perturbent également le système endocrinien.

De nombreux produits de consommation comme les cosmétiques, les produits d'hygiène personnelle et les produits nettoyants (en particulier les produits parfumés) contiennent des mélanges complexes de substances chimiques qui ont des propriétés responsables d'une perturbation du système endocrinien.


Quelles sont les sources usuelles de perturbateurs endocriniens?

Les substances synthétiques soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens peuvent atteindre les humains et les animaux par diverses voies. Certains produits chimiques, comme les pesticides, sont rejetés intentionnellement dans l'environnement. Il peut s'agir également de sous-produits des procédés industriels et de l'élimination des déchets, comme les dioxines ou les PCB, ou encore des rejets des systèmes de traitement industriels ou municipaux (voir le tableau ci-dessous).

Voici des sources, des catégories et des exemples de substances qui pourraient perturber le système endocrinien :

SourcesCatégoriesSubstances
Incinération et mise en déchargeComposés polychlorés (résultant de la production industrielle ou sous-produits et substances interdites principalement)Dioxines polychlorées, biphényles polychlorés
Ruissellement agricole et transport atmosphériquePesticides organochlorés (retrouvés dans les insecticides et dont bon nombre sont maintenant abandonnés graduellement)DDT, dieldrine, lindane
Ruissellement agricolePesticides actuellement utilisésAtrazine, trifluraline, perméthrine
PortsOrgano-étains (retrouvés dans les agents antisalissures utilisés pour peindre la coque des navires)Tributyl-étain
Effluents industriels et municipauxAlkylphénols (surfactants – certains types de détersifs utilisés pour enlever l'huile – et leurs métabolites)Nonylphénol
Effluents industrielsPhtalates (retrouvés dans les agents plastifiants)Phtalate de dibutyle, phtalate de benzyle et de butyle
Effluents municipaux

Ruissellement agricole

Hormones naturelles (produites naturellement par les animaux); stéroïdes synthétiques (retrouvés dans les contraceptifs)Estradiol, estrone et testostérone; éthynyl estradiol
Effluents des fabriques de papier Phytoestrogènes (retrouvés dans les plantes) Isoflavones, ligans, coumestans
Produits de consommationCosmétiques, produits d'hygiène personnelle et produits nettoyantsParabens, phtalates, éthers glycoliques, parfums, cyclosiloxanes

(Sources : Les modulateurs endocriniens : le point sur la question, 2000. Environnement Canada, et « Endocrine Disruptors and Asthma-Associated Chemicals in Consumer Products ». R.E. Dodson, M. Nishioka, L.J. Standley, et all. (2012). «Environment Health Perspective ». Vol. 120, No. 7, pages 935-943)


Quels sont les effets possibles sur la santé d’une exposition à des perturbateurs endocriniens?

Les préoccupations les plus importantes et les plus documentées en matière de santé liées à l'exposition à des perturbateurs endocriniens concernent les effets sur le développement et les effets pour la reproduction. Certains des troubles qui ont été observés dans les études chez les animaux comprennent ce qui suit : oligospermie (faible quantité de spermatozoïdes), cancer des testicules et hyperplasie de la prostate chez les mâles adultes; adénocarcinome du vagin, troubles de l'ovulation, cancer du sein et fibromes utérins chez les femelles adultes. La perturbation des fonctions thyroïdiennes, l'obésité, le métabolisme osseux et le diabète sont également liés à une exposition à des perturbateurs endocriniens.

Les risques associés à l'exposition professionnelle à des perturbateurs endocriniens ont été documentés lors d'études limitées. Le tableau présenté ci après résume certaines de ces études.

Perturbateurs endocriniensEmploisEffets Références
PthalateExposition des femmes durant leur grossesse; emploi non précisé.Hypospadias (anomalies urogénitales congénitales touchant les garçons nouveaux-nés)1, 5
Composés alkylphénoliques

Phthalates

BPC

Dioxines

Mécaniciens de véhicules motorisés

Ouvriers à la fabrication du papier

Peintres

Travailleurs forestiers et de l'exploitation forestière

Manœuvres à la fabrication de meubles
Cancer du sein chez les hommes 2
BPATravailleurs d'usineDysfonction sexuelle chez l'homme3
PhthalatesPoseurs de plaque de plastiqueSix fois plus de risque d'être atteint du cancer des testicules

Deux fois plus de risque d'être atteinte du cancer du sein chez les femmes qui travaillent dans l'industrie des matières plastiques et du caoutchouc
4, 6
  1. « Endocrine Disruptors in the Workplace, Hair Spray, Folate Supplementation, and Risk of Hypospadias: Case-Control Study ». G. Ormond et coll. 2009. « Environmental Health Perspectives » 117(2): février 2009.
  2. « Occupation and occupational exposure to endocrine disrupting chemicals in male breast cancer: a case-control study in Europe ».  S. Villeneuve et coll. 2010. « Occupational and Environmental Medicine ».
  3. « Occupational exposure to bisphenol-A (BPA) and the risk of self reported male sexual dysfunction ». D. Li et coll. 2010. « Human Reprod. ». Février 2010; 25(2):519-27.
  4. « The effects of metals as endocrine disruptors ». I. Iavicoli I et coll. 2009. « Journal of Toxicological Environmental Health ». Mars 2009; 12(3):206-23.
  5. « Effect of endocrine disruptor pesticides: A Review ». W. Mnif et al. « International Journal of Environmental Research and Public Health ». Vol. 8, no. 6 (juin 2011), p.2265-2303.
  6. « Breast cancer risk in relation to occupations with exposure to carcinogens and endocrine disruptors: a Canadian case-control study ». J.T. Brophy et al. « Environmental Health ». Vol. 11:87 (november 2012).

Dernière mise à jour du document le 28 août 2013

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.