Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Pesticides - Délai de sécurité après traitement

Qu'est-ce qu'un délai de sécurité après traitement?

Le délai de sécurité après traitement désigne la période minimale qui doit s'écouler entre le moment de l'application d'un pesticide (un produit antiparasitaire) dans une zone ou sur une surface ou une culture et le moment où des personnes peuvent circuler sur cette surface ou dans cette zone sans vêtements protecteurs ni équipement de protection individuelle.

NOTE : Le terme « pesticide » désigne une grande variété de produits chimiques ou de produits de lutte antiparasitaire. Il importe donc d'obtenir dans chaque cas des renseignements précis concernant le produit particulier que vous utilisez. Pour obtenir de plus amples précisions, vous pouvez consulter les autres documents Réponses SST de cette série, à savoir :


Quelle est l'importance du délai de sécurité après traitement?

Le délai de sécurité après traitement est fixé afin de protéger les gens (et les animaux, dans un chenil par exemple) contre un empoisonnement par des pesticides causé par le retour, sans un équipement de protection individuelle adéquat, dans une zone traitée trop peu de temps après l'application du pesticide.

Une personne peut être mise en contact avec un pesticide de nombreuses manières. De façon générale, l'exposition aux pesticides après leur application sur les surfaces cibles peut survenir par :

  • inhalation de vapeurs, de poudres ou de brouillards;
  • contact dermique avec des résidus;
  • contact oculaire avec des vapeurs, des poudres ou des brouillards, ou encore par frottement des yeux avec votre main, un gant ou un vêtement contaminé par des résidus de pesticide;
  • ingestion (manger des aliments qui ont été traités ou manger sans se laver les mains auparavant).

Un certaine quantité de pesticide peut entrer en contact avec la peau si l'on touche à des végétaux traités en exécutant d'autres activités telles que le désherbage, l'éclaircissage ou le débroussaillement. Les travailleurs dans un champ peuvent également occasionner le soulèvement de résidus accumulés sur les plantes ou au sol sous forme de poudre – cette poudre se dépose sur la peau des travailleurs et/ou elle est inhalée. Les personnes circulant dans des zones traitées peuvent aussi respirer des émanations (des vapeurs) provenant d'une récente application de pesticides.

Il n'est pas toujours aussi facile qu'on pourrait le croire d'éviter toute exposition à ces résidus. Prenez garde aux pulvérisations effectuées sur des propriétés avoisinantes. Par temps venteux, les pesticides pulvérisés peuvent dériver sur des distances étonnantes! Si vous percevez une odeur de « solvant » et/ou que vous observez un dépôt de résidus sur le feuillage des plantes que vous manipulez, quittez cette zone et demandez à l'exploitant agricole s'il a pulvérisé un produit récemment; au besoin, demandez aussi aux exploitants voisins.


Comment puis-je trouver les délais de sécurité après traitement?

L'étiquette apposée sur le contenant de pesticide fournit les renseignements nécessaires concernant le délai de sécurité après traitement. L'étiquette d'un contenant de pesticide se compose de plusieurs fenêtres : si les données pertinentes ne peuvent toutes tenir dans ces fenêtres, les renseignements supplémentaires seront regroupés dans un feuillet distinct. Des autocollants, des étiquettes volantes, des capsules, des pellicules enveloppantes, des fiches, des fourreaux et des feuillets peuvent également être fixés ou joints aux contenants. Pour obtenir des précisions additionnelles, veuillez vous reporter au document Réponses SST intitulé Pesticides - Étiquettes

Des directives provinciales peuvent également traiter des délais de sécurité après traitement. Par exemple, le règlement sur la santé et la sécurité au travail de la Workers' Compensation Board de la Colombie-Britannique précise que le délai de sécurité minimum après traitement ou la durée minimale de l'interdiction d'accès après l'application :

  • d'un pesticide légèrement toxique est de 24 heures, et
  • d'un pesticide modérément ou très toxique est de 48 heures.

Des panneaux indiquant qu'une pulvérisation a été effectuée et quel est le délai de sécurité après traitement doivent aussi être posés.


Est-ce que le délai de sécurité après traitement est toujours le même?

Non. Des pesticides différents exigeront des délais de sécurité après traitement différents. Chaque pesticide peut nécessiter le recours à un ou plusieurs délais de sécurité après traitement, selon le cas.

Ces délais de sécurité sont établis en fonction des facteurs ci-après :

  1. la toxicité de la matière active (l'ingrédient poison) du pesticide;
  2. la composition des résidus après l'application du pesticide, lorsqu'il s'agit d'un mélange;
  3. la préparation même du pesticide (y compris les adjuvants); par exemple, les solvants organiques contenus dans la préparation de pesticide peuvent augmenter la toxicité pour la peau de certains insecticides;
  4. la conversion des pesticides en composés plus toxiques en présence de certaines conditions environnementales;
  5. la concentration et la méthode d'application, notamment si le produit est appliqué à l'extérieur ou dans un espace clos (une serre ou une grange par exemple);
  6. les caractéristiques des plantes sur lesquelles il est pulvérisé (type de culture, hauteur des plantes à maturité, densité du feuillage, méthode de manipulation des plantes, période séparant la pulvérisation et la récolte); comme des concentrations différentes sont utilisées pour chaque culture, le délai de sécurité après traitement peut varier d'un type de culture à un autre - le délai de sécurité peut être de 7 jours pour les framboises et de 14 jours pour les pommes;
  7. les conditions météorologiques telles que les fluctuations de la température, l'ensoleillement, l'humidité et le vent, peuvent influer sur la formation de dépôts de résidus; par exemple, les composés organophosphorés et les carbamates se décomposent plus lentement par temps chaud et sec, ce qui exige parfois des délais de sécurité après traitement plus importants (1 à 2 semaines) afin de prévenir un empoisonnement aigu des travailleurs au champ;
  8. le type d'opérations effectuées après l'application du pesticide; les diverses activités humaines n'entraînent pas nécessairement le même genre de contact avec les plantes traitées et le délai de sécurité après traitement peut être de 14 jours dans le cas d'un éclaircissage, mais de 48 heures seulement dans le cas de travaux d'irrigation.

Comment peut-on savoir si l'on a été exposé?

Une bonne connaissance des symptômes d'un empoisonnement vous aidera à savoir que vous devez quitter immédiatement cette zone et que vous devez recevoir les premiers soins le plus tôt possible, le cas échéant. Pour obtenir la liste des effets sur la santé, veuillez vous reporter au document Réponses SST intitulé Pesticides – Effets sur la santé.

Certains symptômes d'un empoisonnement par des pesticides peuvent demeurer assez vagues et peuvent être facilement être confondus avec ceux d'autres malaises telles que la grippe, l'exposition à des températures très élevées ou l'intoxication alimentaire. Gardez en tête que les symptômes d'un empoisonnement aigu peuvent se manifester dans les minutes qui suivent l'exposition ou encore ne pas apparaître avant plusieurs heures. Ayez recours au compagnonnage et gardez un oeil attentif sur vos collègues de travail. Si l'un d'entre vous se comporte de façon inhabituelle, ne se sent pas très bien ou laisse voir des signes d'empoisonnement, consultez un médecin et téléphonez au centre antipoison de votre région.

Si vous ressentez certains symptômes ou les observez chez un collègue, vous devez procéder comme suit :

  • Quitter immédiatement la zone traitée avec un pesticide. Déterminer quel pesticide a été appliqué.
  • Obtenir des soins médicaux. Fournir tous les renseignements que vous avez au sujet du pesticide, par exemple en apportant l'étiquette ou le contenant chez le médecin ou à l'hôpital.
  • Si l'exposition se produit au travail, signaler votre état sur-le-champ à votre superviseur.
  • Nettoyer à fond avec de l'eau et du savon toute surface exposée, plus particulièrement les mains et le dessous des ongles.
  • Laver soigneusement tous les vêtements contaminés (les laver à deux reprises séparément des vêtements non contaminés et effectuer ensuite un cycle de rinçage à vide afin de nettoyer votre lave-linge).

Dernière mise à jour du document le 3 octobre 2007

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.