Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Arthrose

Qu'est-ce que l'arthrose?

L'arthrose, que l'on nomme aussi arthropathie chronique dégénérative, est une maladie qui affecte les articulations. La surface des os au niveau des articulations est recouverte d'un tissu appelé « cartilage ». La surface lisse et polie des cartilages facilite les mouvements articulaires. Parfois, le cartilage entre les os ramollit et une partie de ses fibres se séparent. La surface du cartilage, qui est normalement régulière, se fissure et s'effrite, ce qui peut entraîner la disparition de segments complets de cartilage. Il y a ensuite formation d'excroissances osseuses qui nuisent aux mouvements des articulations et des tendons adjacents. Ces altérations rendent les mouvements articulaires difficiles et très douloureux; elles sont aussi des signes indicatifs d'arthrose.

L'arthrose est la forme la plus courante de l'arthrite. Au Canada, l'arthrose touche environ 10 % de la population adulte. Elle atteint le plus souvent les articulations, telles que les genoux, les mains (les articulations des doigts et du pouce), le cou, le bas du dos et les hanches.


Quelles sont les causes de l'arthrose?

On ne connaît pas la cause de l'arthrose. Certains chercheurs soutiennent que l'une des causes de l'arthrose est le surmenage ou le stress mécaniques, par exemple des mouvements rapides et répétitifs et des efforts physiques dans des positions extrêmes, qui peuvent causer un traumatisme au niveau de l'articulation. D'autres soutiennent qu'une surcharge mécanique entraîne la dégénérescence du cartilage. Cependant, de nombreux chercheurs ne sont pas d'accord avec ces deux hypothèses fondées sur des facteurs mécaniques. Selon eux, divers facteurs, dont le stress mécanique, pourraient entraîner la sécrétion de substances qui détruiraient le cartilage. De toute façon, tant le travail que les activités à l'extérieur du milieu de travail pourraient contribuer à ce phénomène.


L'arthrose est-elle un risque professionnel?

Il n'existe pas de relation claire entre l'arthrose et les activités en milieu de travail. Il existe d'autres facteurs de risque qui ne sont pas liés au travail, comme l'âge, le sexe, l'hérédité, l'obésité, et les maladies des os et des articulations, soit congénitales (présentes à la naissance), soit acquises (au cours du développement). Le fait d'avoir déjà été atteint d'une maladie inflammatoire des articulations est un autre facteur de risque, qui peut être lié ou non au travail.

D'autres facteurs de risques qui peuvent être liés ou non au travail sont les maladies des articulations antérieures et les blessures aux articulations.

Il est fort probable que la dégénérescence des articulations est causée par un ensemble de facteurs héréditaires, constitutionnels et environnementaux. Des facteurs de stress en milieu de travail (le transport de lourdes charges, par exemple) peuvent causer des altérations comme la dégénérescence des articulations. De mauvaises postures, des mouvements extrêmes et des lésions peuvent entraîner des symptômes ou les aggraver chez les travailleurs qui sont déjà atteints d'arthrose. Quelles que soient les causes de l'arthrose, l'âge pourrait être un facteur de risque. La maladie est peu fréquente chez les moins de 40 ans. Par contre, environ 80 % des personnes de plus de 75 ans sont atteintes d'arthrose. C'est dans le groupe des 40 à 50 ans que le plus grand nombre de cas est diagnostiqué. La perte de la fonction des articulations que ce trouble entraîne est une des principales causes d'incapacité au travail à long terme.


Quelles mesures un lieu de travail peut-il prendre?

Il est important de faire un bon usage de la mécanique du corps dans toutes les activités quotidiennes – y compris au travail – afin de réduire la tension exercée sur les articulations et de diminuer la douleur, dans la mesure du possible.

La mise en application des principes relatifs à la mécanique du corps peut aider les employés, par exemple :

  • Lever les livres ou les dossiers avec les doigts tendus ou entre les paumes plutôt que de les saisir les doigts pliés.
  • Placer le travail directement devant soi, et non sur le côté. Éviter les mouvements de torsion en centrant son corps par rapport au travail.
  • Utiliser les articulations les plus fortes en fonction de l'activité à effectuer (p. ex. lever un objet à l'aide des muscles des jambes et non en utilisant ceux du dos); rouler des objets plutôt que les lever; utiliser un chariot.
  • Éviter les tâches qui exigent de serrer ou d'exercer une tension le long du pouce et de la main, par exemple en soulevant des pièces ou des matériaux.
  • Éviter la position debout ou assise prolongée afin de réduire la raideur des muscles, la douleur et la fatigue.

D'autres options consistent à fournir des outils et des installations adaptés aux employés, notamment :

  • Réduire l'effort musculaire et augmenter la force à l'aide d'outils munis de poignées – par exemple des ciseaux et des ustensiles.
  • Installer un siège de toilette surélevé pour se relever plus facilement et sans danger.
  • Prévoir des tâches alternatives ou des pauses de façon à changer la position du corps.
  • Discuter avec son employeur des différentes options en ce qui concerne les horaires de travail flexibles et les tâches afin de planifier les changements requis en raison des troubles liés à l'arthrite.

Dernière mise à jour du document le 17 août 2010

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.