Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Machines à travailler les métaux - Traitement thermique

Que doit-on savoir avant de commencer des opérations de traitement thermique?

Lors d'une opération de traitement thermique, le métal est chauffé ou refroidi, selon le cas, en vue d'acquérir les propriétés spécifiques recherchées dans ce métal.

Les opérations de traitement thermique comportent comme partie intégrante du processus une étape de trempe. Les trempes en milieu liquide se font normalement dans des bains d'huiles minérales, en solutions aqueuses ou dans des bains de sels fondus. Les trempes moins radicales font appel à la circulation de gaz ou de jets d'air ou encore au refroidissement naturel en milieu non agité. Consulter le document Réponses SST intitulé Machines à travailler les métaux – Généralités pour les conseils de sécurité d'ordre général.

Les opérations de trempe posent divers risques pour la santé des travailleurs : travail sous hautes températures et dangers d'incendie et d'explosions.

Les trempes présentent divers risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, notamment l'exposition à des produits chimiques, le travail à des températures élevées et le risque d'incendie ou d'explosion.

Pour réduire ces risques, il faut tenir compte des propriétés des bains de trempe ainsi que des caractéristiques suivantes des fours de traitement thermique : conception, construction, emplacement, commande, surveillance et entretien.

Les opérations de trempe sont souvent suivies d'un dégraissage dans des solvants chlorés ou d'un dégraissage chimique en phase aqueuse.

On ne doit jamais faire fonctionner une installation de traitement thermique sans avoir reçu une formation appropriée.


Quels sont les précautions à prendre au cours des opérations de traitement thermique?

  • Porter un protecteur facial, des lunettes de sécurité, des gants et des vêtements de protection contre la chaleur lorsqu'on traite des métaux brûlants. Les huiles de trempe peuvent être extrêmement chaudes (plus de 100 °C) et leur température peut augmenter en cours de trempe. Les projections et le contact avec la peau peuvent causer des brûlures. Éviter le contact direct en portant des gants et des vêtements de protection.
  • S'assurer que tous les dispositifs de sécurité, tels que robinets d'arrêt automatiques, disjoncteurs à coupure dans l'air, commutateurs de débit d'air et ventilateurs d'extraction fonctionnent correctement avant d'allumer le four.
  • S'assurer que le volume d'agent de refroidissement est suffisant. Au fur et à mesure que le métal refroidit, l'agent de refroidissement absorbe la chaleur. Si la quantité est insuffisante, l'agent de refroidissement s'échauffera de façon excessive et ne refroidira pas le métal au rythme voulu.
  • S'assurer que la zone où se déroulent les opérations de trempe bénéficie d'une ventilation suffisante pour maintenir la concentration du brouillard d'huile à une valeur acceptable.
  • Suivre les instructions du fabricant pour l'allumage du four.
  • Ne pas se tenir devant un four au gaz ou au mazout au moment de l'allumage.
  • S'assurer que l'huile de trempe ne peut entrer en contact avec de l'eau sous l'une ou l'autre de ses formes. Sinon, il y a risque d'explosion.
  • Utiliser des pinces de forge appropriées à la tâche et veiller à ce qu'elles soient sèches avant de saisir une pièce dans un bain liquide de cémentation.
  • S'assurer qu'un bactéricide ou un fongicide approprié a été ajouté au liquide de trempe.
  • Couvrir les bains de trempe pendant les périodes d'inactivité.
  • Éliminer les fuites et déversements d'huile au moyen d'un matériau absorbant ininflammable.
  • Protéger dans la mesure du possible les aires de travail, les supports, les paniers et les outils contre la contamination par l'huile.
  • Se laver les mains soigneusement après le travail, aux pauses (en particulier aux pauses-repas), avant d'entreprendre une nouvelle tâche et avant d'aller aux toilettes.
  • Faire traiter immédiatement toutes les coupures et toutes les abrasions cutanées. Les protéger contre les risques de contamination au moyen de pansements appropriés.
  • Signaler au surveillant et faire traiter les affections cutanées, tant manifestes que présumées.

Que faut-il éviter de faire lorsqu'on procède à des opérations de traitement thermique?

  • Ne pas inhaler les vapeurs et fumées dégagées par un bain de sels fondus de cémentation. Ce procédé produit du monoxyde de carbone. Une bonne ventilation de l'aire de travail s'impose. Ces bains de sels fondus peuvent renfermer du cyanure de potassium ou de sodium, un poison mortel. Il convient de manipuler les sels avec prudence et de surveiller les signes de contamination au contact de pièces métalliques cémentées.
  • Ne pas porter des vêtements imbibés d'huile ou de mettre des chiffons huileux dans ses poches.
  • Ne pas apporter des aliments et boissons dans les aires où des huiles de trempe sont stockées ou utilisées.
  • Ne pas porter ou apporter des vêtements ou du matériel de protection individuelle contaminés par les huiles de trempe dans les locaux où l'on consomme des aliments et boissons.

Dernière mise à jour du document le 1 juin 2011

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.