Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 9, No. 11

Quoi de neuf?

Les punaises de lit se propagent : attention, elles mordent!print this article

Elles sont de retour! Après avoir été essentiellement éradiquée des pays occidentaux, la punaise de lit a fait un retour dans les années 1990. Depuis, les infestations de punaises de lit sont en hausse, survenant habituellement aux endroits et autour des endroits où dorment les gens, comme dans les appartements, les hôtels, les maisons de chambres, les refuges, les dortoirs et les résidences privées.

Cependant, comme l'ont montré de récentes éclosions, ces tout petits parasites sont reconnus pour être de grands voyageurs, puisqu'ils peuvent se camoufler dans les bagages, les sacs à main, les vêtements et même les livres et se pointer dans les lieux non résidentiels et les milieux de travail comme les bureaux, les salles d'attente, les magasins de détail, les salles de théâtre et même les bibliothèques. N'importe qui peut se retrouver avec une infestation de punaises de lit, et une telle situation n'est pas l'indice d'un manque d'hygiène.

À propos des punaises de lit

Les punaises de lit (Cimex lectularius) sont de petits insectes sans ailes de forme ovale, qui sont environ de la taille d'un pépin de pomme. Généralement, elles se nourrissent de sang exclusivement, une fois par semaine, mais peuvent survivre pendant des mois sans s'alimenter. Elles s'activent habituellement la nuit pour se nourrir de sang humain ou animal, en mordant leurs victimes pendant leur sommeil. Les punaises de lit ne sont pas connues comme étant des insectes qui répandent des maladies, et leurs morsures ne demandent habituellement aucun traitement médical. Certaines personnes peuvent toutefois montrer les signes d'une réaction allergique aux morsures et présenter des boursouflures qui démangent. Gratter les morsures peut provoquer de l'infection.

Le corps plat des punaises de lit leur permet de se réfugier dans de très petits espaces, comme le long des coutures des matelas, dans les fissures et les crevasses, dans les prises électriques, dans les sommiers, dans la tête et le pied des lits, derrière le papier peint ou dans tout autre objet se trouvant autour du lit ou sur le plancher. Les punaises de lit ne peuvent pas grimper sur les surfaces métalliques ou polies et elles ne peuvent pas voler ou sauter.

Travailleurs pouvant être exposés en milieu de travail

Les punaises de lit peuvent être transportées dans le milieu de travail inconsciemment par des employés, des membres du personnel d'entretien, des visiteurs, des clients, des fournisseurs ou autres personnes. Les personnes qui travaillent sur des lieux ou qui visitent des lieux infestés par des punaises de lit, particulièrement les travailleurs qui doivent manipuler de la literie, des vêtements ou des meubles sur lesquels des punaises de lit pourraient s'être réfugiées, courent un plus grand risque d'exposition. Parmi les professionnels concernés figurent les pompiers, les professionnels de la santé, le personnel de gestion d'habitations, le personnel de maintenance et d'entretien ménager, les policiers et les travailleurs sociaux qui doivent travailler dans des hôpitaux, des centres de soins de longue durée, des refuges, des maisons de chambres, des hôtels, des motels et des résidences ou qui doivent visiter ces endroits.

Si vous devenez l'hôte de punaises de lit au travail, vous pourriez propager l'infestation à d'autres endroits, comme votre lieu de travail principal, votre véhicule, votre résidence, de même que votre équipement de travail et vos efffets personnels.

Que faire pour éviter d'être l'hôte de punaises de lit

Pour se déplacer, les punaises de lit doivent s'accrocher à quelqu'un ou à quelque chose. Afin de réduire les risques de transporter des punaises de lit, prenez les précautions suivantes dans votre milieu de travail :


  • Accrochez vos effets personnels comme vos sacs, vos valises et vos manteaux sur des crochets ou sur une poignée de porte pour les tenir loin du sol.

  • Limitez le nombre d'articles que vous apportez dans un milieu potentiellement infesté - n'apportez que le nécessaire.

  • Protégez tous les effets personnels que vous apportez dans un environnement infesté en les déposant dans des contenants ou des sacs de plastique étanches et en les plaçant au centre de la pièce.

  • Évitez les contacts avec la literie ou les meubles dans les aires de repos à moins que ce ne soit nécessaire et évitez de vous asseoir sur les meubles recouverts de tissu ou de vous adosser contre les murs.

  • Vérifiez régulièrement les fauteuils roulants ou les civières pour repérer la présence de punaises de lit.

  • Couvrez vos vêtements lorsque vous entrez dans un milieu potentiellement infesté en portant de l'équipement de protection individuelle (EPI) comme des gants jetables, des couvre-chaussures et une combinaison, ou en fonction du travail exécuté (p. ex. la manipulation de matelas potentiellement infestés ou la visite d'un client chez lui).

  • Envisagez de mettre vos vêtements et vos chaussures de travail au moment d'arriver au travail et de les enlever avant de quitter (en présence d'un risque d'infestation). Conservez vos vêtements dans des contenants ou des sacs de plastique étanches pour éviter qu'ils n'entrent en contact avec des punaises de lit.

  • Inspectez les semelles de vos chaussures, vos vêtements, les poignets de vos manches, vos poches, votre col ainsi que vos effets personnels après avoir quitté votre lieu de travail ou votre bureau pour déceler la présence de petites taches noires (matières fécales) ou rouge foncé (sang), de même que de punaises de lit vivantes et mortes.

  • Signalez toute infestation de punaises de lit à votre superviseur ou à votre employeur pour que des mesures préventives puissent être prises.



Ce que l'employeur peut faire pour éviter les infestations de punaises de lit


  • Mettez en place des politiques et des procédures de signalement des infestations de punaises de lit (à l'intérieur et à l'extérieur des lieux de travail).

  • Consignez les données sur les infestations, notamment les détails concernant l'endroit et le moment où les infestations ont été découvertes ainsi que l'ampleur de celles-ci.

  • Éduquez vos employés concernant les punaises de lit : comment reconnaître une punaise, quels sont les signes d'une infestation et quelles sont les mesures de prévention à prendre.

  • Élaborez un programme proactif sur la prévention des punaises de lit et les infestations en collaboration avec un fournisseur de services autorisé en lutte antiparasitaire, expérimenté en matière d'extermination de punaises de lit.
  • Cela peut comprendre des traitements chimiques, thermiques ou par congélation.

  • Fournissez aux employés l'EPI approprié, notamment des combinaisons, des couvre-chaussures ou des gants, au besoin, de même que des contenants de plastique étanches pour protéger l'équipement des travailleurs et leurs effets personnels.

  • Mettez en place des procédures pour le lavage des vêtements de travail potentiellement infestés. Fournissez un aspirateur utilisé exclusivement pour l'enlèvement des punaises de lit sur l'équipement ou dans les véhicules infestés et envisagez de faire appel à du personnel formé pour l'exécution de traitements à la vapeur afin d'éliminer toutes punaises de lit vivantes qui pourraient subsister.



Que faire après avoir quitté un endroit potentiellement infesté par des punaises de lit


  • Après avoir quitté l'endroit, inspectez vos chaussures, vos vêtements, votre équipement et autres effets personnels. Secouez vos vêtements et vos chaussures avant de monter dans un véhicule.

  • Gardez des vêtements de rechange dans un contenant étanche pour vous changer en cas de besoin.

  • Si vous craignez d'avoir été infesté par une punaise de lit, enlevez vos vêtements (sur un plancher dur) et déposez-les dans un sac de plastique étanche.

  • Si vous y trouvez une punaise de lit, tuez-la.



Vous avez trouvé une punaise de lit sur les lieux de travail?


  • Si vous apercevez une punaise de lit, tuez-la.

  • Inspectez vos vêtements, vos chaussures, les poignets de vos manches et autres effets personnels ainsi que ceux de vos compagnons de travail pour repérer la présence de punaises de lit après avoir quitté l'endroit. Secouez vos manteaux et vêtements amples avant d'entrer dans une voiture ou d'utiliser le transport en commun.

  • Enlevez vos vêtements avant d'entrer dans la maison ou déshabillez-vous immédiatement après, préférablement sur un plancher dur. Déposez vos vêtements dans un sac étanche à part et gardez-les à l'écart du reste de la lessive.

  • Tuez les punaises de lit par la chaleur en lavant les vêtements au réglage recommandé le plus chaud. Faites sécher les vêtements par culbutage à température élevée pendant 30 minutes. Les vêtements qui doivent être nettoyés à sec doivent être gardés dans un sac de plastique étanche jusqu'au nettoyage à sec.



Renseignements sur la prévention des punaises de lit

Réponses SST

Trois facteurs de risques ergonomiques liés au travail de bureauprint this article

Le travail de bureau peut sembler exempt de tout danger pour les travailleurs assis devant un ordinateur tout au long de la journée. Toutefois, ce travail en position assise et l'entrée de données au clavier ainsi que la manipulation d'une souris durant de longues heures sans interruption peut paver la voie à diverses blessures aussi appelées troubles musculo-squelettiques (TMS). Les symptômes des TMS peuvent comprendre la douleur, la raideur articulaire, les muscles faibles ou endoloris, la rougeur et l'inflammation, l'engourdissement et le picotement, une sensation de brûlure ou d'échauffement, et un sentiment général de fatigue.

Les trois facteurs de risques les plus souvent responsables de TMS sont :


  1. les postures fixes et contraignantes qui sont souvent inconfortables, limitées par des contraintes d'espace et maintenues durant de trop longues périodes,

  2. les mouvements manuels répétitifs et exigeant beaucoup de force, et

  3. une cadence de travail élevée.


Douleur et tension associées à une position fixe du corps

Le corps humain a été construit pour bouger - et non pas pour être immobile durant de longues périodes. Lorsque vous demeurez assis durant une période prolongée, vos muscles doivent fournir beaucoup d'effort pour maintenir le haut du corps bien droit et immobile. Ces efforts contribuent à l'accumulation de ce que l'on appelle une charge statique, c'est-à-dire une bataille constante mais invisible à l'œil nu contre la gravité et la fatigue, qui peut se révéler dommageable pour le système musculo-squelettique.

Le maintien de la tête à une distance optimale de l'écran et le positionnement approprié des bras pour l'entrée de données au clavier augmentent la charge statique exercée sur tout le haut du corps, particulièrement au niveau du cou et des épaules. Une mauvaise posture réduit la circulation sanguine, accélère la fatigue et vous expose à des TMS. Une mauvaise posture peut être attribuable à différentes conditions, notamment :

  • un poste de travail non réglable ou autrement inadéquat;

  • une configuration déficiente du poste de travail ou un poste de travail qui ne convient pas à son utilisateur;

  • un manque de connaissances ou d'expérience en ce qui concerne la façon d'ajuster correctement un poste de travail réglable en fonction des besoins du travailleur (en tenant compte à la fois du gabarit de l'utilisateur et des tâches à effectuer);

  • de mauvaises habitudes de travail que le travailleur ne corrige pas;

  • une mauvaise conception du travail exigeant que le travailleur demeure continuellement assis durant des périodes de plus d'une heure; et

  • le manque de formation adéquate, entraînant un manque de vigilance.


La fatigue et l'usure occasionnées par les mouvements monotones et répétitifs

L'immobilisation du haut du corps vous permet d'exécuter les mouvements fins de la main utilisés pendant l'entrée de données au clavier ou la manipulation d'une souris (reconnus comme facteurs contributifs d'une charge dynamique). Lorsque ces mouvements sont répétés des centaines ou des milliers de fois, heure après heure, jour après jour, année après année, ils exercent des tensions et causent graduellement " une fatigue et une usure " des muscles et des tendons des avant-bras, des poignets et des doigts. Les travailleurs qui effectuent un travail répétitif exigeant qu'ils maintiennent une position statique fixe sont encore plus susceptibles de souffrir de TMS.

L'inconfort, l'engourdissement et le picotement sont des signes révélant la présence de conditions dangereuses qui signalent l'apparition éventuelle de douleur, de problèmes chroniques et d'une invalidité prolongée si aucun correctif n'est apporté.

Un prix élevé à payer pour une cadence de travail trop rapide

Comme les mouvements répétitifs et monotones, une cadence de travail très rapide est une chose courante dans les bureaux et, comme eux, elle contribue à l'apparition de TMS.

La cadence de travail détermine combien de temps de repos et de récupération vous accordez entre chaque mouvement aux muscles que vous sollicitez. Plus la cadence est élevée, plus le temps de récupération est court et moins il est productif. Cette état de fait contribue à son tour à accroître le risque de TMS.

Il se peut que vous soyez en mesure de déterminer votre cadence de travail et de vous adapter aux différents stress qu'elle occasionne. Toutefois, les facteurs les plus dommageables sont ceux qui échappent à votre contrôle en augmentant la cadence à respecter, en outre :

  • les échéances serrées et fréquemment modifiées;

  • la surveillance de votre rendement par un système électronique quelconque;

  • les surcharges de travail.


Il s'ensuit que vous n'avez aucun contrôle sur le moment et la vitesse d'exécution du travail, ce qui crée le sentiment de toujours travailler à la hâte. Cette course continuelle et le stress qui en découle engendrent des tensions musculaires, qui, à leur tour, peuvent augmenter considérablement les risques de TMS auxquels vous êtes exposé.

Renseignements concernant la prévention des TMS


Écoutez nos balados gratuits : Maintien de la position assise : les risques de demeurer assis trop longtemps et Prévention des troubles musculo-squelettiques.


Téléchargez l'affiche gratuite : Pour libérer les tensions, étirez-vous.

Instruisez-vous grâce aux cours en ligne : Les troubles musculo-squelettiques : prévention et L'ergonomie au bureau.


Ressources additionnelles


Guide de poche La santé et la sécurité au bureau

Cours en ligne La santé et la sécurité au bureau

Guide de poche L'ergonomie au bureau

Manuel de référence La mise en œuvre d'un programme de santé et de sécurité au travail

De la SST pour emporter

Les rayonnements et le bruit en milieu de travailprint this article

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Dans l'édition de ce mois-ci, De la SST pour emporter! propose un balado intitulé Les rayonnements en milieu de travail : notions élémentaires.


Suivez le CCHST et Claire Cohalan, une scientifique spécialisée en rayonnements à l'Institut de radioprotection du Canada, durant cette série de deux épisodes portant sur les rayonnements en milieu de travail. Cet épisode traite surtout des notions élémentaires relatives aux rayonnements, expliquant en quoi consistent les rayonnements, où sont-ils générés et quels sont leurs effets sur la santé des travailleurs.


La durée du balado est de 10 min 40 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : Le bruit en milieu de travail

Le bruit en milieu de travail est l'un des risques les plus courants pour la santé et peut toucher les gens de façon différente, selon leur degré de susceptibilité. Le CCHST explique les différents types de bruit en milieu de travail et comment ils peuvent nuire à la santé.

La durée du balado est de 4 min 12 s. Écoutez le balado maintenant.

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode!

Nouvelles du CCHST

Un programme d'adhésion qui fait toute une différenceprint this article

Programme d'adhésion annuel du CCHST a été mis sur pied en vue de créer des liens plus étroits et plus dynamiques entre les organisations qui accordent une grande valeur aux produits, aux services et aux renseignements relatifs à la santé et à la sécurité au travail offerts par le CCHST.

Les adhésions annuelles sont offertes à partir d'aussi peu que 100 $. Les membres Platine sont également présentés dans le bulletin Liaison - il s'agit d'une excellente occasion de faire valoir votre organisation. De plus, une option est offerte à 25 $ pour les étudiants qui désirent donner un coup de pouce à leur carrière en santé et sécurité au travail.

Faites progresser le programme de santé et de sécurité de votre organisation en prenant part au Programme d'adhésion du CCHST.

À titre de membre du CCHST, vous profiterez d'un ensemble d'avantages, dont les suivants :


  • Prix et rabais spéciaux pour les produits et services du CCHST;

  • Outils et ressources visant à promouvoir la santé et la sécurité au travail au sein de votre organisation;

  • Crédits relatifs aux publications du CCHST;

  • Programme d'adhésion - Parlons-en! Un bulletin trimestriel exclusif pour les membres seulement.


Joignez-vous à plus de 200 membres qui appuient déjà les initiatives de santé et de sécurité lancées dans leur milieu de travail grâce au Programme d'adhésion du CCHST.

Renseignez-vous sur le Programme d'adhésion du CCHST et inscrivez-vous en ligne.

Mot de la fin

À la recherche d'une bourse d'études? Ne cherchez plus!print this article

Le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST) accepte les candidatures pour les bourses d'études annuelles Dick Martin. Si vous êtes inscrit à un programme en santé et sécurité au travail (menant à l'obtention d'un certificat ou d'un diplôme en santé et sécurité au travail) dans un collège ou une université canadienne, vous êtes admissible. Veuillez transmettre cette information à un étudiant si vous n'en êtes pas un vous-même. Cette année, le CCHST offre trois bourses de 3 000 $ chacune.

Comment poser sa candidature

Tout ce qu'il faut faire est de soumettre une rédaction de 1 000 à 1 200 mots sur un sujet lié au domaine de la santé et de la sécurité au travail. Les rédactions seront jugées en fonction de leur contenu, de leur valeur pratique et théorique, et de la présentation et du style.

Agissez maintenant! - La date limite pour poser sa candidature est le 31 janvier 2012.

Apprenez-en davantage sur les bourses d'études Dick Martin et posez votre candidature.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2015, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail