Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail
Symbol of the Government of Canada

Liens de la barre de menu commune

Institutional links

Suivez le CCHST sur:
Facebook  Twitter  PinInterest LinkedIn
Youtube  Google Plus  RSS


Est-il dangereux de travailler en espace clos?

Chaque année, de nombreux travailleurs sont blessés et tués pendant qu'ils travaillent en espace clos. On estime que 60 % des victimes d'accidents fatals sont des personnes ayant fait une tentative de sauvetage. Pour des raisons multiples, les espaces clos peuvent comporter plus de risques que tout autre espace de travail ordinaire. Aussi faudrait-il établir un programme d'évaluation et de prévention des risques associés aux espaces clos adapté à votre lieu de travail. Avant d'élaborer un tel programme, assurez-vous de passer en revue la réglementation qui s'applique tout particulièrement à votre lieu de travail. Toutes les réglementations en vigueur au Canada comprennent un règlement portant sur l’entrée dans un espace clos. Ces règlements spécifiques peuvent varier légèrement d'une sphère de compétence à une autre. On peut obtenir une liste d'organismes ressources en consultant le document Réponses SST intitulé Ministères canadiens ayant des responsabilités importantes en matière d'hygiène et de sécurité au travail. On trouvera également des renseignements additionnels concernant les programmes d'évaluation et de prévention des risques dans le document Réponses SST intitulé Espaces clos – Programme.

Si les mesures de sécurité existantes ne suffisent pas à rendre un espace clos sécuritaire pour les travailleurs, alors ces derniers NE doivent PAS y entrer avant que des précautions additionnelles ne le rendent sécuritaire.


Qu'est-ce qu'un espace clos?

De façon générale, un espace clos désigne un lieu totalement ou partiellement fermé qui :

  • au départ, n'est ni adapté ni destiné à l'occupation humaine;
  • est difficile d'accès, en raison de son emplacement, de sa dimension ou des moyens requis pour y entrer et en sortir;
  • représente un risque potentiel pour la santé et la sécurité de quiconque y pénètre, en raison d'un ou de plusieurs des facteurs suivants :
    • sa conception, sa construction, son emplacement ou son atmosphère,
    • les matières ou substances qui s'y trouvent,
    • le travail qu'on y effectue,
    • les risques liés aux mécanismes et aux procédés utilisés, ainsi que les dangers pour la sécurité qui y sont présents.

Les espaces clos peuvent être situés au-dessous ou au-dessus du sol. Presque tous les lieux de travail comportent des espaces clos. En dépit de ce que son nom évoque, un espace clos n'est pas nécessairement petit. Les exemples d'espaces clos englobent les silos, les cuves, les trémies, les galeries techniques, les réservoirs, les égouts, les canalisations, les puits d'accès, les camions-citernes et les wagons-citernes, les ailes d'avion, les chaudières, les trous d'homme, les fosses à purin et les bacs de stockage. Des fossés et des tranchées peuvent également constituer un espace clos lorsqu'il est difficile d'y entrer ou d'en sortir.

TunnelsPuitsTrous d'homme
Entrepôts frigorifiquesCales de naviresRegards de descente
RéservoirsPonceauxSilos
Chambres-fortesFossés

Quels sont les risques associés aux espaces clos?

Tous les risques présents dans un espace de travail ordinaire peuvent aussi se trouver dans un espace clos; toutefois, en espace clos, ces risques peuvent être amplifiés.

Parmi les risques associés aux espaces clos, citons :

  • la piètre qualité de l'air : il se peut que l'atmosphère soit trop pauvre en oxygène pour que le travailleur puisse respirer; elle peut aussi être chargée de substances toxiques susceptibles de rendre le travailleur malade, voire de lui faire perdre connaissance; à elle seule, la ventilation naturelle suffit rarement à assurer une qualité d'air respirable;
  • l'exposition à des produits chimiques par contact cutané ou par ingestion, et l'inhalation d'air de « mauvaise » qualité;
  • le risque d'incendie : l'atmosphère peut être explosive et/ou inflammable en raison de la présence de liquides et de gaz inflammables, ainsi que de poussières combustibles qui, au contact d'une flamme, pourraient déclencher un incendie ou une explosion;
  • les dangers associés aux procédés tels que les produits chimiques résiduels ou le dégagement du contenu d'une canalisation d'alimentation;
  • les bruits;
  • les dangers liés à la sécurité tels que les pièces mobiles d'un équipement, les risques structurels, les emmêlements, les glissades et les chutes;
  • les rayonnements;
  • les températures extrêmes, notamment celles de l'atmosphère et des surfaces;
  • le glissement ou l'effondrement de matériaux en vrac;
  • le bris d'une barrière qui entraîne le déversement ou la fuite d'un produit à écoulement fluide;
  • des sources d'énergie non maîtrisées, par exemple un choc électrique;
  • le manque de visibilité;
  • les risques biologiques.
Lanterneau

Pourquoi les risques sont-ils plus élevés en espace clos que dans tout autre espace de travail?

Lorsqu'on cherche à relever les risques que comporte un espace clos, il faut évaluer plusieurs facteurs. La marge d'erreur est plus petite. En fait, une erreur dans la détermination ou l'évaluation des risques potentiels peut avoir des conséquences plus graves. Dans certains cas, les conditions existant dans un espace clos sont toujours extrêmement dangereuses. Dans d'autres cas, les conditions existantes posent un danger pour la vie en présence d'une combinaison inhabituelle de circonstances. Cette variabilité et cette imprévisibilité expliquent pourquoi l'évaluation des risques est extrêmement importante et doit, chaque fois, être effectuée avec le plus grand sérieux.

Voici quelques exemples :

  • La configuration de l'entrée/la sortie de l'espace clos peut empêcher le travailleur de sortir à temps s'il y a une inondation ou un effondrement de matières solides à écoulement fluide.
  • L'auto-sauvetage par le travailleur lui-même est plus difficile à effectuer.
  • Le sauvetage de la victime pose davantage de difficultés. Souvent, la configuration intérieure de l'espace clos restreint les mouvements des personnes ou le déplacement de l'équipement;
  • Souvent, la ventilation naturelle à elle seule ne sera pas suffisante pour conserver une qualité d'air respirable. La configuration intérieure de l'espace clos n'y favorise pas une libre circulation de l'air.
  • Les conditions peuvent changer très rapidement.
  • Les lieux entourant l'espace clos peuvent influer sur les conditions existant à l'intérieur et vice-versa.
  • Les travaux effectués peuvent engendrer des risques qui n'étaient pas présents au départ.

Quelles mesures devrait-on prendre lorsqu'on s'apprête à entrer dans un espace clos?

Il importe de se rappeler qu'avant de pénétrer dans un espace de travail, un travailleur doit toujours se demander s'il s'agit d'un espace clos. Il faut prendre soin de vérifier que l'évaluation des risques et le programme de maîtrise des risques concernant cet espace clos ont été respectés. Pour des renseignements additionnels, veuillez consulter le document Réponses SST intitulé Espace clos - Programme.

Il faut ensuite se poser la question suivante : est-il absolument nécessaire que le travail soit effectué à l'intérieur de l'espace clos? De nombreux cas de décès en espace clos sont survenus alors que les travaux auraient pu être exécutés à l'extérieur de cet espace!

Avant d'entrer dans un espace clos, une personne formée et expérimentée doit cerner et évaluer tous les dangers existants et potentiels à l'intérieur de l'espace clos. L'évaluation doit prendre en compte tant les activités effectuées à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'espace clos.

L'analyse de la qualité de l'air est une étape importante de la détermination des dangers associés à un espace clos.

Analyse de la qualité de l'air : L'air existant à l'intérieur de l'espace clos doit être analysé de l'extérieur de l'espace clos, avant toute entrée dans cet espace. Il faut prendre soin de vérifier que l'air est analysé dans toutes les parties de l'espace clos – de chaque côté et de haut en bas de l'espace clos. Un travailleur correctement formé devrait procéder à l'analyse de la qualité de l'air à l'aide d'un équipement de détection muni de conduites d'échantillonnage et de sondes à distance. Il faut toujours vérifier que l'équipement d'analyse est correctement calibré et entretenu. L'échantillonnage effectué doit montrer ce qui suit :

  • Les concentrations en oxygène respectent les limites sécuritaires – elles ne sont ni trop basses, ni trop élevées.
  • L'atmosphère dans l'espace clos n'est pas dangereuse (gaz toxiques, atmosphère inflammable).
  • Le système de ventilation fonctionne adéquatement.
Détecteur d'oxygène/gaz combustiblesDétecteur d'oxygène
Détecteur à pistonDétecteur à soufflet

Les résultats des analyses, de même que l'équipement ou la méthode utilisée pour effectuer ces analyses, doivent être consignés sur l'autorisation d'accès. Pour de plus amples renseignements concernant les protocoles d'autorisation d'accès, veuillez consulter le document Réponses SST intitulé Espace clos - Programme.

L'analyse de la qualité de l'air doit parfois être exécutée en continu, selon la nature des dangers éventuels et des travaux exécutés. Les conditions peuvent changer pendant le séjour des travailleurs à l'intérieur de l'espace clos et, dans certains cas, les travaux eux-mêmes engendrent une atmosphère dangereuse dans l'espace clos.


De quelle façon les risques sont-ils maîtrisés dans les espaces clos?

Les méthodes traditionnelles de maîtrise des risques utilisées dans les lieux de travail courants peuvent être efficaces dans un espace clos. Ces méthodes comprennent les mesures d'ingénierie, les mesures administratives et l'utilisation d'équipements de protection individuelle. Les mesures d'ingénierie sont conçues pour éliminer le danger tandis que les mesures administratives et l'utilisation de l'équipement de protection individuelle visent à minimiser l'exposition et le contact avec ce danger.

Toutefois, souvent en raison du type d'espace clos et des risques en présence, il faut parfois prendre des mesures spéciales qui ne sont normalement pas nécessaires dans un espace de travail ordinaire. La ventilation mécanique est une mesure d'ingénierie couramment utilisée en espace clos. Le protocole d'autorisation d'accès est un exemple de mesures administratives utilisées dans les espaces clos. Différents équipements de protection individuelle (appareils de protection respiratoire, gants, bouchons d'oreilles) sont aussi couramment utilisés dans les espaces clos.


De quelle façon la qualité de l'air peut-elle être préservée?

La ventilation naturelle (circulation naturelle de l'air) n'est généralement pas fiable et elle est insuffisante pour maintenir la qualité de l'air. Une ventilation mécanique (soufflantes, ventilateurs) est habituellement nécessaire pour assurer une bonne qualité de l'air.

  • Si une ventilation mécanique est assurée, un système d'avertissement doit être mis en place pour informer immédiatement le travailleur dans le cas d'un danger ou d'une défaillance des appareils de ventilation.
  • Il faut prendre soin de s'assurer que l'air soufflé dans l'espace clos par le système de ventilation est « propre » dans la totalité de cet espace clos.
  • La bonne circulation de l'air dans toutes les parties de l'espace clos doit être vérifiée en raison du danger que peut présenter la formation de poches de gaz toxiques qui n'auraient pas été évacués malgré l'utilisation du système de ventilation mécanique.
  • Ne pas remplacer l'air frais par de l'oxygène. L'augmentation de la concentration d'oxygène élève considérablement les risques d'incendie et d'explosion.
  • L'utilisation d'un système de ventilation mécanique doit être consignée dans le protocole d'autorisation d'accès.
  • Il faut vérifier que l'air extrait de l'espace clos est évacué à bonne distance des travailleurs en poste à l'extérieur de cet espace clos.

Quelles sont les mesures de prévention des incendies et des explosions prévues?

Les travaux effectués en présence d'une flamme ou générant une source d'inflammation (travail à chaud) ne doivent habituellement pas être exécutés dans un espace clos, à moins que les précautions suivantes soient prises :

  • Tous les gaz, liquides et vapeurs inflammables sont évacués avant que tout travail à chaud ne débute. La ventilation mécanique est habituellement utilisée afin de :
    1. Maintenir la concentration de toute substance dangeureuse explosive ou inflammable en deçà de 10 % de sa limite d'explosivité inférieure;
    2. Vérifier que la concentration d'oxygène dans l'espace clos ne crée pas une atmosphère enrichie en oxygène. La concentration d'oxygène doit être inférieure à 23 %, mais elle doit être maintenue à des niveaux supérieurs à 18 %. (Ces valeurs peuvent varier légèrement d'une sphère de compétence à une autre).
  • Les surfaces recouvertes de matières combustibles doivent être nettoyées ou protégées afin de prévenir toute inflammation.
  • Ne pas introduire de combustibles ou de contenants de combustible dans un espace clos (p. ex. de l'essence ou du propane), dans la mesure du possible. Vérifier que l'équipement de soudage est en bon ordre.
  • Si besoin est, utiliser des outils anti-étincelles et vérifier que tout l'équipement est métallisé ou mis à la terre correctement.

Pendant l'exécution de travaux à chaud, les concentrations d'oxygène et de matières combustibles doivent être surveillées afin de s'assurer que les concentrations d'oxygène respectent les plages admissibles et que les concentrations de matières combustibles n'excèdent pas 10 % de la limite inférieure d'explosivité. Dans des cas particuliers, il peut être impossible d'assurer cette surveillance et des précautions additionnelles doivent alors être prises pour garantir la sécurité du travailleur avant son entrée dans l'espace clos.

Appareil de surveillance en continu d'oxygène et de gaz combustibles

Si des risques éventuels concernant l'atmosphère inflammable sont relevés durant l'analyse initiale, l'espace clos doit être nettoyé ou purgé, ventilé et soumis de nouveau à une analyse avant que l'entrée dans l'espace clos ne soit autorisée. Comme les gaz utilisés pour effectuer la purge sont extrêmement dangereux, l'entrée dans l'espace clos ne doit pas être autorisée avant que le résultat de l'analyse de la qualité de l'air soit conforme aux limites admissibles.


Comment maîtrise-t-on les sources d'énergie?

Toutes les sources d'énergie pouvant être dangereuses, telles que l'énergie électrique, mécanique, hydraulique, pneumatique, chimique ou thermique, doivent être mises hors tension et cadenassées avant l'entrée dans l'espace clos afin que l'équipement ne puisse être mis en fonction accidentellement.


Quelles autres précautions peut-on prendre en matière de sécurité?

De nombreux autres dangers et des situations variées peuvent être relevés dans un espace clos. Il est important de s'assurer que tous les risques sont maîtrisés, par exemple :

  • Tous les liquides et matières solides à écoulement fluide doivent être retirés de l'espace clos afin d'éliminer les risques de noyade et de suffocation.
  • Tous les tuyaux doivent être physiquement débranchés ou recouverts d'un écran d'isolation boulonné. Il ne suffit pas de fermer les valves.
  • Une barrière doit être mise en place pour prévenir l'entrée de tous les liquides et matières solides à écoulement fluide dans l'espace clos.
  • L'ouverture servant à entrer et à sortir de l'espace clos doit être suffisamment grande pour permettre le passage d'une personne portant son équipement de protection individuelle.
Retourner au haut de la page

Vous désirez obtenir de plus amples renseignements?

Vous pourriez être intéressé par ces produits et services du CCHST:

Pour obtenir de l'aide sur une question ou un sujet particulier, communiquez avec notre équipe du Service de renseignements et à la clientèle. Ce service est gratuit, fiable et confidentiel.


Dernière mise à jour du document le 4 juillet 2012

Droit d'auteur ©1997-2014 Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail