Le rapport sur la santé et la sécuritéMai 2009 - Vol. 7, No. 5

Quoi de neuf?

Préserver sa sécurité et sa vie au volantprint this article

La saison estivale est à nos portes et nous ramènent une cohorte de vacanciers gui s'agglutinent sur les routes : c'est l'occasion parfaite de nous rappeler les risques associés aux accidents de la route - particulièrement pour ceux qui travaillent derrière le volant. Que vous conduisiez une voiture de fonction, une semi-remorque, un engin de construction ou un camion de livraison, si vous le conduisez dans le cadre de votre travail, ce véhicule constitue votre milieu de travail. Et contrairement aux autres lieux de travail, les véhicules ne sont pas des " milieux contrôlés ", ce qui en soi pose certains défis concernant la sécurité des travailleurs.


  • Les accidents routiers demeurent la principale cause de traumatismes mortels liés au travail. On estime qu'il y a eu 199 décès liés au travail à la suite d'accidents de la route, soit plus de 30 % de tous les traumatismes ayant entraînés un décès, en Ontario seulement de 2000 à 2005.

  • Les coûts sociaux directs et indirects des accidents routiers dépassent 9 milliards de dollars par année en Ontario.
    Source : www.roadsafe.ca/facts.html.


Bien que les employeurs ne peuvent contrôler les conditions de la route, ils peuvent aider à prévenir les accidents en adoptant une stratégie combinant les principes d'une conduite sécuritaire aux bonnes pratiques de gestion de la sécurité. La meilleur façon consiste encore à aborder les questions touchant à la conduite d'un véhicule de travail de la même façon que tous les autres risques en matière de santé et de sécurité.

Ce que les employeurs peuvent faire

Pour maîtriser les risques professionnels associés au travail sur la route, les employeurs doivent se doter de solides programmes de gestion de la santé et de la sécurité, et d'un plan d'action éprouvé.

Établir une politique

  • Rédiger un énoncé de politique concis qui définit les marches à suivre et les objectifs généraux en matière de sécurité au volant, et le transmettre à tous les employés et à tous les entrepreneurs. Cet énoncé de politique doit obtenir l'aval de la haute direction et il doit être respecté.

  • Imposer l'utilisation obligatoire de la ceinture de sécurité.

  • Ne pas exiger des conducteurs de l'entreprise qu'ils travaillent à des heures irrégulières ou qu'ils prolongent leur journée de travail de façon indue.

  • Veiller à l'établissement d'horaires de travail permettant aux conducteurs de se conformer aux limites de vitesse et à la réglementation concernant les heures de service.

  • Ne pas exiger des conducteurs ni permettre aux conducteurs d'effectuer des appels d'affaires avec un téléphone cellulaire pendant qu'ils sont au volant.


Adopter une démarche soigneusement planifiée en matière de sécurité

  • Effectuer des évaluations des risques et consigner les résultats.

  • Définir les critères de rendement en vue d'éliminer ou tout au moins de maîtriser les risques relevés au cours des évaluations.

  • Réviser les évaluations des risques et en assurer le suivi en vue de garantir que les risques auxquels les conducteurs sont exposés durant leur travail sont maîtrisés.

  • Définir clairement les échéances et les cibles prioritaires en vue du respect de la démarche.

  • Instaurer des marches à suivre concernant le suivi du rendement en fonction des cibles établies, vérifier les méthodes de gestion de la santé et de la sécurité, puis effectuer une rétroaction afin de favoriser l'amélioration continue du rendement et l'élimination des risques.

  • Mesurer le rendement en matière de sécurité - de façon proactive, en surveillant le degré de conformité aux normes, et de façon réactive, en enquêtant sur les causes des incidents et des accidents.


Instaurez des programmes de sécurité

  • Enseigner aux travailleurs les méthodes permettant de reconnaître et de gérer la fatigue au volant ainsi que les sources de distraction à l'intérieur des véhicules.

  • Donner la formation appropriée aux travailleurs opérant de l'équipement ou des véhicules motorisés spéciaux.

  • Insister sur l'importance, pour les travailleurs, d'adopter des règles de conduite sécuritaires pendant leur travail et après les heures de travail.


Gérer votre parc de véhicules

  • Mettre en place un programme structuré de maintenance des véhicules.

  • Fournir des véhicules de fonction qui offrent aux conducteurs et aux passagers le plus haut niveau de protection.


Rendement des conducteurs

  • Vérifier que les travailleurs chargés de conduire des véhicules dans le cadre de leur travail possèdent un permis de conduire valide et approprié au type de véhicules en question.

  • Examiner le dossier de conduite des employés potentiels et effectuer des vérifications aléatoires après leur embauche.

  • Tenir des dossiers complets et exacts sur la qualité de la conduite de ces travailleurs.

  • Donner toute la formation nécessaire aux conducteurs, le cas échéant (conduite dans des conditions hivernales, sécurité des véhicules hors-route, etc.).


Ce que les conducteurs doivent faire et doivent éviter de faire

  • Ne pas conduire après avoir consommé de l'alcool. L'alcool affecte la capacité de conduire et augmente le risque d'accident.

  • Ne pas conduire si vous êtres fatigué ou malade, ou encore si vous prenez un médicament entraînant de la somnolence.

  • Conduire prudemment et respecter la réglementation pour éviter l'inscription de points d'inaptitude à votre permis de conduire.

  • Demander la formation souhaitée à votre employeur afin de vous améliorer davantage sur la route.

  • Vérifier et effectuer adéquatement l'entretien de votre véhicule pour gagner du temps et éviter les accidents.

  • Planifier vos déplacements vous permettra de réduire votre stress ainsi que la tentation de rouler à une vitesse excessive.

  • Fermer votre téléphone cellulaire pour éviter les distractions.

  • Attacher votre ceinture de sécurité : la loi l'exige… et vous serez assuré d'une plus grande sécurité.


Pour obtenir d'autres renseignements :

Site Web Driving for Work, UK ( en anglais )

Working Safely Behind the Wheel (pdf), Workers' Compensation Board, Alberta ( en anglais )

Les employés qui conduisent, Conseil canadien de la sécurité

RoadSafe.ca (en anglais)

Work-related Roadway Crashes: Prevention Strategies for Employer, NIOSH ( en anglais )

Conseils concernant la conduite - Utilisation d'un téléphone cellulaire et d'autres dispositifs, CCHST

Alertes au danger

Ne perdez pas votre charge : les chariots élévateurs et la sécurité print this article

Les chariots élévateurs permettent de déplacer rapidement des charges importantes avec un minimum d'employés. Toutefois, une blessure récente subie par un travailleur au moment où un chariot a perdu sa charge a mis en lumière l'importance d'adopter des pratiques de travail sécuritaires - et de s'assurer qu'elles sont mises en pratique.

En Colombie-Britannique (C.-B.), un opérateur de chariot élévateur d'un atelier de fabrication de produits métalliques déplaçait une charge de plaques métalliques. Les plaques étaient transportées sur une plate-forme de manutention façonnée sur mesure et fixée au chariot élévateur. Les dimensions imposantes de cette plate-forme en acier de 664 livres (299 kilogrammes) ont compromis la manœuvre sécuritaire du chariot élévateur. La charge mesurait plus d'un mètre et demi (5 ½ pieds) de largeur et pesait environ 2 794 kilogrammes (6 208 livres). La charge a été soulevée à près de 6 pieds (2 mètres) de hauteur pendant son déplacement afin de dégager un écran de soudage installé à proximité du poste de travail d'un métallurgiste.

Le chariot élévateur s'est approché du poste de travail où le métallurgiste effectuait une opération de soudage, dos au chariot élévateur. Cet ouvrier portait un casque de soudage et des protecteurs auditifs; il ne pouvait donc pas entendre l'opérateur du chariot qui tentait de l'interpeller. Le métallurgiste s'est retourné face au chariot juste au moment où l'opérateur du chariot a mis les freins. Les plaques de métal ont glissé de la plate-forme, inclinant de ce fait le chariot vers l'avant et entraînant la plate-forme hors du chariot. Le métallurgiste a été coincé sous la plate-forme et les plaques métalliques qui s'y trouvaient encore, et il a subi des fêlures et des fractures.

Méthodes de travail sécuritaires

Établir par écrit des méthodes de travail sécuritaires se rapportant précisément à l'opération d'un chariot élévateur et veiller à ce que les opérateurs reçoivent une formation adéquate à ce sujet. Les méthodes de travail sécuritaires visant à éviter les blessures infligées lors de travaux avec un chariot élévateur ou à proximité d'un tel chariot englobent ce qui suit :


  • Consulter le fabricant du chariot élévateur ou un ingénieur avant d'utiliser un attachement de manutention, un accessoire, une plate-forme ou un support façonné sur mesure qui pourrait compromettre la stabilité du chariot.

  • Déterminer pour chaque opération la charge en masse, la distance entre la face avant du chariot et le centre de gravité de la charge, et le centre de gravité du chariot une fois chargé.

  • Ne pas dépasser la limite de charge recommandée pour votre chariot. La limite de charge maximale figure sur la plaque signalétique de tous les chariots élévateurs.

  • Disposer la charge en fonction de la position recommandée pour le centre de gravité. La limite de charge du chariot élévateur diminue au fur et à mesure que s'élève son centre de gravité.

  • Ne pas ajouter de poids supplémentaire pour contrebalancer une surcharge.

  • Placer la charge près des roues avant afin de préserver la stabilité du chariot.

  • Utiliser un moyen de communication efficace pour signaler aux travailleurs se trouvant à proximité la présence d'un chariot élévateur en déplacement.

  • Vérifier que l'opérateur a une bonne vision de l'aire de travail avant de déplacer une charge.

  • Vérifier que les attachements de manutention, accessoires, plates-formes ou supports façonnés sur mesure préalablement approuvés qui pourraient basculer sont correctement fixés avant de déplacer le chariot. Si ce n'est pas le cas, recommencer la mise en pile ou attacher la charge à une plate-forme avec des courroies solides.

  • Ne pas transporter de charges élevées à l'aide d'un chariot; une telle manœuvre peut réduire la stabilité du chariot.


Pendant les déplacements effectués avec un chariot élévateur, prendre garde à ce qui suit :

  • Incliner la charge vers l'arrière.

  • Effectuer les déplacements en maintenant les fourches le plus près du sol possible et inclinées vers l'arrière.

  • Adapter la vitesse en fonction de la charge, de l'environnement et des conditions de conduite.

  • Réduire la vitesse à tous les coins ou les angles, actionner le klaxon et surveiller à la fois le balancement de la charge et de l'arrière du chariot.

  • Surveiller les piétons.

  • Éviter d'effectuer des arrêts brusques.

  • Vérifier que les trajectoires empruntées par le chariot élévateur demeurent dégagées. Au besoin, réaménager la configuration des lieux de travail pour garder les trajectoires du chariot élévateur à bonne distance des autres travailleurs et des piétons.


Liser le texte intégral de l'alerte sur le site WorkSafeBC.

Manutention de la charge, Réponses SST du CCHST.

Nouvelles sur nos partenariats

La nouvelle campagne MIME de la Nouvelle-Écosse incite les jeunes travailleurs à briser le silenceprint this article

C'est le temps de l'année où les étudiants sont occupés à trouver leur important emploi d'été. C'est précisément pour cette raison que la commission des accidentés du travail de la Nouvelle-Écosse a choisi le mois de mai pour lancer sa nouvelle campagne " Le silence ne paie pas " destinée aux jeunes travailleurs.

La campagne fait appel à un mime comme personnage central pour faire passer le message suivant : " lorsqu'on évite de parler de sécurité au travail, des gens peuvent subir de blessures ". En personnifiant le silence sur la sécurité, la nouvelle campagne encourage les jeunes travailleurs à poser des questions et à parler à leur superviseur s'ils ne se sentent pas en sécurité dans leur emploi, et rappelle aux employeurs l'importance d'une orientation et d'une formation appropriées.

" Pour atteindre les jeunes travailleurs par le biais d'un message sur les droits en matière de sécurité, nous savons qu'il faut amener ces derniers à participer à leur propre rythme - d'une manière fascinante sans verser dans la morale, mais qui favorise les comportements sécuritaires au travail " affirme Mme Shelley Rowan, vice-présidente responsable de la stratégie de mobilisation des employés au sein de la commission des accidentés du travail. " Notre campagne vise à aider les jeunes à comprendre leurs droits au travail et à les amener à parler lorsqu'ils se sentent en danger. "

La commission des accidentés du travail indique que l'an dernier environ 900 jeunes Néo-Écossais (de 16 à 24 ans) ont subi des blessures graves au travail - qui ont nécessité un congé. En 2008, deux jeunes travailleurs comptaient parmi les 29 Néo-Écossais qui sont décédés au travail.

Des mimes représentant une variété de blessures ont lancé la campagne en mai en se produisant dans les cinémas de Halifax, Dartmouth, Truro, New Glasgow et Sydney, et dans d'autres endroits à travers la province. La campagne se déroulera pendant l'été, en ligne et dans les médias traditionnels, et aura recours aux médias sociaux, à la publicité imprimée, à des équipes de rues et à différents événements pour rejoindre les jeunes travailleurs.

" Nous croyons qu'en fournissant aux jeunes travailleurs de l'information et en les amenant à défendre leurs droits, et en rappelant aux employeurs l'importance d'une orientation et d'une formation appropriées, nous réduirons le nombre de blessures chez les jeunes et nous les préparerons à entrer sur le marché du travail en toute sécurité ", a déclaré Mme Rowan.

Nouvelles du CCHST

Emboîtez le pas print this article

Tirez avantage du nouveau Programme d'adhésion

Depuis plus de trente ans, le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST) est " LA " source de référence incontournable pour obtenir des renseignements, des conseils, des produits, de la formation et des services éducatifs ayant trait à la santé et à la sécurité au travail. Le CCHST a récemment créé un nouveau programme visant à offrir des produits et des services améliorés à ses clients ainsi qu'à tisser des liens plus étroits et plus dynamiques avec sa clientèle. Le Programme d'adhésion offre aux organisations la possibilité de parfaire leur programme de santé et de sécurité au travail en s'affiliant au CCHST et en collaborant de plus près avec lui ainsi qu'avec son réseau étendu de partenaires et de sources d'information.

Votre adhésion au programme peut améliorer la capacité de votre organisation à garantir sa conformité à la réglementation, à faire preuve de diligence raisonnable et à atteindre l'excellence dans tous les aspects de ses activités touchant à la santé et la sécurité au travail. Le programme comporte quatre catégories : Adhésion Platine, Adhésion Or, Adhésion Argent et Adhésion Bronze.

Avantages exclusifs offerts aux adhérents :



  • Prix spéciaux et remises sur les produits et services du CCHST,

  • Accès à la communauté en plein essor de la santé et de la sécurité au travail,

  • Mention dans le Liaison, un bulletin de nouvelles électronique du CCHST,

  • Outils et ressources destinés à promouvoir la santé et la sécurité en milieu de travail au sein de votre organisation
  • .


" Un bon nombre de nos clients nous ont confié qu'ils trouvaient plus difficiles, en cette période de turbulence, de promouvoir activement et de faire progresser leur programme de santé et de sécurité au travail, " affirme Mme Eleanor Westwood, Directrice des Communications, CCHST. " Notre nouveau Programme d'adhésion resserre nos liens avec nos clients en alliant à la fois le soutien nécessaire et l'accès à une gamme exhaustive de ressources d'une très grande qualité, à la commodité accrue d'un accès garanti par une source dont la fiabilité est solidement établie. "
Voici les trois façons de joindre le Programme d'adhésion du CCHST :


  1. Visitez l'adresse www.cchst.ca/membership/ et cliquez sur Adhérer maintenant.

  2. Composez le 1-800-668-4284 (sans frais au Canada et aux É.-U.).

  3. Envoyez un courriel à l'adresse memberships@ccohs.ca.


Vous obtiendrez d'autres précisions sur le Programme d'adhésion du CCHST à l'adresse www.cchst.ca/membership/.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail