Le rapport sur la santé et la sécuritéJuillet 2009 - Vol. 7, No. 7

Quoi de neuf?

Comment éviter les accidents à la fermeprint this article

L'agriculture est un mode de vie pour un grand nombre de familles canadiennes et le métier d'agriculteur constitue l'une des occupations les plus dangereuses au Canada. Les statistiques le prouvent : le milieu de l'agriculture présente le taux le plus élevé de blessures invalidantes et les agriculteurs ont 5 fois plus de chances de mourir des suites d'un accident de travail que les travailleurs œuvrant dans tout autre domaine. Le Programme canadien de surveillance des traumatismes à la ferme rapporte que, chaque année au Canada, les familles et les collectivités rurales pleurent la perte de plus de 100 personnes et en soutiennent 1 499 autres qui ont été grièvement blessées dans des accidents liés à l'agriculture.

L'une des causes les plus fréquentes de blessures et de décès est l'utilisation non sécuritaire du matériel. Ces blessures peuvent être évitées en prenant les mesures de sécurité adéquates. Les propriétaires de ferme sont responsables de la sécurité de leurs employés. Ils doivent s'assurer que les employés et les travailleurs familiaux ont été formés pour qu'ils s'acquittent de leurs tâches de manière appropriée et sécuritaire. Des mesures préventives comme la vérification périodique de l'équipement, des installations et des terres, et la correction immédiate des situations problématiques peuvent aussi réduire les risques de blessures et de maladies.

Conseils généraux pour un usage sécuritaire de l'équipement agricole

Le Programme canadien de surveillance des traumatismes à la ferme rapporte que 70 % des décès en milieu agricole sont associés à de l'équipement agricole. Tenez compte des conseils suivants lorsque vous travaillez avec de l'équipement agricole ou à proximité de ce dernier :


  • Lisez et suivez le guide de sécurité de l'utilisateur et les étiquettes de chaque pièce d'équipement agricole que vous devez utiliser.

  • Assurez-vous que les employés ont reçu une formation adéquate et qu'ils sont en mesure d'utiliser de manière sécuritaire l'équipement agricole.

  • Restez alerte. Assurez-vous d'être suffisamment reposé, prenez des pauses au besoin et ne buvez pas d'alcool avant d'utiliser de l'équipement agricole.

  • Ne laissez pas les enfants s'approcher de la zone de travail.

  • Assurez-vous que tous les protecteurs, écrans de protection et portes d'accès sont bien en place lorsque l'équipement est utilisé. Si, pour quelque raison que ce soit, ceux-ci doivent être retirés, assurez-vous que l'équipement n'est pas utilisé jusqu'à ce qu'ils soient remis en place. Remplacez tout protecteur ou écran manquant ou endommagé.

  • Avant d'effectuer toute tâche d'entretien, d'ajustement, de nettoyage ou de désobstruction sur de l'équipement, assurez-vous d'éteindre le moteur, de couper le courant et d'attendre que les éléments en mouvement soient immobilisés. Laissez l'appareil refroidir avant de faire le plein.


Principes généraux de sécurité concernant les tracteurs

Les tracteurs constituent la principale cause de décès et de blessures sur la ferme. En effet, près de la moitié des décès en milieu agricole sont causés par un tracteur qui bascule ou heurte une personne. Faites toujours passer la sécurité avant tout et suivez ces directives afin de travailler de manière sécuritaire avec les tracteurs :

  • Sachez comment opérer le tracteur de manière sécuritaire. Apprenez l'emplacement et la fonction des commandes, et comment arrêter rapidement le tracteur en cas d'urgence.

  • Offrez une formation adéquate aux nouveaux opérateurs et supervisez-les avant de les laisser conduire seuls.

  • Effectuez une inspection du tracteur avant de le mettre en marche. Assurez-vous qu'aucune pièce ne s'est desserrée; resserrez les pièces au besoin et remplacez toute pièce qui n'est pas en bon état. Vérifiez le niveau d'huile et de carburant lorsque le moteur est froid.

  • Portez des vêtements ajustés qui ne se coinceront pas dans la machinerie et qui assureront une protection adéquate (p. ex. des bottes à semelle d'acier, des pantalons longs). Au besoin, portez un équipement de protection individuelle (p. ex. une protection des yeux).

  • Aucun passager ne doit monter sur le tracteur; une seule personne doit être à bord.

  • Installez un cadre de protection contre le retournement approuvé ainsi qu'une ceinture de sécurité, et assurez-vous de les utiliser.

  • Mettez le levier de vitesses au neutre ou à la position de stationnement avant de démarrer le tracteur, et ne le démarrez que lorsque vous êtes bien assis sur le siège du conducteur. Ne contournez en aucun cas le système de démarrage (l'opérateur pourrait, par exemple, " contourner " les procédures de sécurité et de démarrage en joignant les contacts de démarrage avec un tournevis pour activer le moteur). Ceci est très dangereux et peut entraîner une perte de contrôle du véhicule. Une personne pourrait ainsi être heurtée, blessée et même tuée.

  • Débrayez les vitesses et éteignez le moteur avant de laisser le tracteur sans surveillance.

  • Attachez les charges à la barre d'attelage, pas plus haut. Lorsque vous utilisez des attelages arrière à trois points ou transportez de lourdes charges, ajoutez des masses d'alourdissement à l'avant afin d'assurer la stabilité et le contrôle de la direction.


Conduire un tracteur de manière sécuritaire

Avant de démarrer, assurez-vous que personne ne se trouve derrière, sous ou devant le tracteur.

  • Au volant d'un tracteur, démarrez lentement, changez de vitesse prudemment, et lorsque vous transportez de lourdes charges, donnez du gaz progressivement.

  • Pour éviter que le tracteur ne bascule, évitez les fossés, les pentes raides et les courants d'eau.

  • Montez les côtes en marche arrière, c'est plus sécuritaire.

  • Ralentissez lorsque vous tournez, rencontrez des pentes ou conduisez sur un sol rocailleux, glissant ou vaseux.

  • Lorsque vous conduisez sur une route ou à vitesse élevée, bloquez les pédales de frein ensemble pour un freinage à simple action.


Le présent article traite principalement de la sécurité en matière d'équipement et de tracteur. Il existe cependant beaucoup d'autres formes de danger sur une ferme, comme le déplacement du bétail, les produits agrochimiques et les pertes d'audition. Pour en apprendre davantage sur ces sujets, visitez les liens proposés ci-dessous.

Ressources supplémentaires

Pour obtenir de plus amples renseignements concernant la sécurité en matière de tracteurs, visitez le site du Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Alberta Farm Safety (en anglais seulement)

Renseignements sur l'usage sécuritaire d'autres types d'équipement agricole, Texas State University, Environmental Health, Safety & Risk Management (en anglais seulement).

Programme canadien de surveillance des blessures en milieu agricole

Alertes au danger

Tuyaux sous pressionprint this article

Deux travailleurs dans un atelier de soudage vérifiaient les soudures de deux " gares de piston-racleur " (sections d'un pipeline qui permettent d'introduire des outils dans le pipeline et de les retirer). Pour ce faire, les travailleurs ont mis les gares de piston-racleur à une pression de 2 150 lb/po2.

Une fois l'essai terminé, un des travailleurs (un jeune travailleur) a commencé à démonter le raccord entre la gare de piston-racleur qui venait d'être mise à l'essai et l'appareil enregistreur de pression. Le tuyau n'avait pas été mis hors pression. Alors qu'il tentait d'enlever à l'aide d'une clé à tube un raccord d'essai en T, ce dernier ne s'est pas détaché du robinet. Au contraire, c'est plutôt le robinet qui s'est détaché du raccord fileté qui le retenait à la gare de piston-racleur encore sous pression, projetant en l'air le robinet et le raccord d'essai en T - qui ont heurté le travailleur. Le travailleur est décédé à la suite d'une intervention chirurgicale rendue nécessaire en raison des blessures qu'il a subies.

WorkSafeBC a émis une alerte au danger accompagnée des pratiques de travail sécuritaires suivantes :


  • S'assurer qu'un système sous pression est mis complètement hors pression avant d'effectuer des travaux sur ce dernier

  • Élaborer des procédures de sécurité écrites en ce qui concerne les opérations relatives à l'essai de la pression, et les mettre à exécution, notamment :

    • Un processus étape par étape pour mettre un système sous pression et hors pression, y compris les instructions relatives aux dispositifs de sécurité requis (soupape de surpression, jauge de pression, etc.)

    • Le nombre de travailleurs nécessaires pour effectuer de façon sécuritaire l'essai de la pression

    • Le rôle spécifique de chaque travailleur durant l'essai de la pression

  • Fournir aux jeunes et aux nouveaux travailleurs l'orientation et la formation requises. Conserver les dossiers de toutes les orientations et formations.

  • Superviser les travailleurs de façon adéquate durant l'essai de la pression afin d'assurer leur sécurité.


Lisez l'alerte au danger de WorkSafeBC (en anglais seulement).

Nouvelles sur nos partenariats

Une recherche montre que le facteur " nouveauté " constitue une source de risques supplémentairesprint this article

Le facteur " nouveauté " est une source de risques supplémentaires en matière d'accidents de travail. C'est l'un des nombreux sujets traités dans la nouvelle collection " Issue Briefings " publiée par l'Institut de recherche sur le travail et la santé (Institute for Work and Health). Cette collection, qui s'adresse principalement aux décideurs, présente brièvement, dans un langage simple, les conclusions des recherches menées sur divers sujets d'intérêt à l'Institut de recherche sur le travail et la santé et ailleurs.

Une nouvelle étude montre que le facteur " nouveauté " est associé à un risque plus élevé d'accidents liés au travail. Qu'il s'agisse de jeunes travailleurs, de travailleurs de tout âge commençant un nouvel emploi, de travailleurs nouvellement émigrés ou d'employés travaillant dans une jeune entreprise, les faits montrent que ces travailleurs courent un risque plus élevé d'accidents de travail ou occupent des emplois plus dangereux. La publication " Issue Briefings " de l'Institut de recherche sur le travail et la santé présente un résumé des travaux de recherche qui ont mené à ces conclusions ainsi qu'une réflexion sur les conséquences pour les décideurs de la fonction publique et les fournisseurs de services de santé et de sécurité.

L'étude de l'Institut de recherche sur le travail et la santé a examiné différents aspects liés au facteur " nouveauté ". Voici les grandes lignes des conclusions qui ont été tirées.

Nouveaux travailleurs

Les jeunes hommes présentent un taux d'accidents professionnels plus élevé que les autres travailleurs. Le taux plus élevé de blessures est surtout lié au fait que ces travailleurs occupent généralement leur emploi depuis peu de temps, qu'ils acceptent des emplois à plus haut risque ou que ces emplois nécessitent souvent un effort physique plus intense.

Travailleurs occupant un nouvel emploi

Les travailleurs occupant un nouvel emploi depuis moins d'un mois présentent quatre fois plus de demandes d'indemnisation que les travailleurs plus expérimentés qui occupent le même emploi depuis plus d'un an. Cette augmentation peut être attribuée en partie au fait que la plupart des nouveaux employés ne reçoivent pas une formation adéquate. En effet, une étude récente montre que plus de 75 % des employés occupant un emploi depuis moins d'un an n'ont pas reçu de formation en santé et sécurité.

Nouveaux travailleurs immigrants

Les nouveaux immigrants doivent à la fois s'adapter à un nouveau pays et à un nouvel emploi. Au cours de leurs cinq premières années au Canada, les immigrants de sexe masculin ont subi deux fois plus d'accidents de travail nécessitant des soins médicaux que leurs collègues nés au Canada. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation, notamment le fait que les nouveaux immigrants sont plus susceptibles que les Canadiens de naissance d'occuper des emplois à plus haut risque ou plus exigeants sur le plan physique.

Nouvelles entreprises

Les nouvelles entreprises ayant ouvert leurs portes l'année dernière ou cette année ont présenté 25 % plus de demandes d'indemnisation des accidentés du travail que les autres entreprises. Cette situation peut s'expliquer par le fait qu'il est plus difficile pour une jeune entreprise de former ses employés si elle a dû embaucher un grand nombre de travailleurs en peu de temps.

L'article Le facteur " nouveauté " et les risques d'accidents de travail ("Newness" and the risk of occupational injury), paru dans la publication " Issue Briefings " de l'Institut de recherche sur le travail et la santé, résume les principaux éléments de recherche ayant mené à ces conclusions en plus de proposer une réflexion sur les conséquences possibles pour les décideurs de la fonction publique et les fournisseurs de services de santé et de sécurité.

Nouvelles du CCHST

Des balados SST prêts à emporterprint this article

Depuis des années, le CCHST fournit aux Canadiens les renseignements dont ils ont besoin pour les aider à travailler de façon sécuritaire. Des Réponses SST sur le site Web aux cours en ligne et aux webinaires, le CCHST possède une longue tradition en ce qui concerne l'utilisation de la technologie pour joindre et servir les Canadiens. Aujourd'hui, le CCHST passe à l'étape suivante : la diffusion de renseignements dans un format audio MP3.

Le CCHST a lancé dernièrement une nouvelle série de balados intitulée De la SST pour emporter! qui offre des " micro-parcelles " de renseignements sur une vaste gamme de sujets liés à la santé, à la sécurité et aux mieux-être. Chacun des balados dure de 7 à 10 minutes et, surtout, ils sont gratuits.

Chaque balado vise à vous tenir au courant et à vous fournir des conseils et des renseignements sur le mieux-être des travailleurs canadiens. La série a été lancée avec des entrevues de spécialistes qui partagent leur expérience et leur vision sur le Jour de deuil national, la planification en cas d'influenza et la sécurité des jeunes travailleurs. À l'automne, les balados seront diffusés à raison de deux par mois. Ils mettront l'accent sur les questions courantes en matière de santé et de sécurité, et offriront des conseils pratiques aux employeurs et aux travailleurs.

Le balado de ce mois-ci porte sur le travail à la chaleur - comment déterminer quand il fait trop chaud? Jan Chappel du CCHST explique ce qu'est le stress thermique, les facteurs qui l'influence et les personnes à risque. Jan présente également les causes et les symptômes du stress thermique, et donne des conseils que les travailleurs peuvent utiliser pour assurer leur sécurité lorsqu'ils travaillent à une chaleur extrême.

Écoutez un balado de De la SST pour emporter! Vous pouvez télécharger le fichier audio dans votre ordinateur ou dans votre lecteur MP3 et l'écouter au moment qui vous convient le mieux. Ou mieux encore, inscrivez-vous au fil RSS. Lorsque de nouveaux balados seront diffusés, ces derniers seront téléchargés et sauvegardés automatiquement jusqu'à ce que vous soyez prêt à les écouter.

Écoutez les segments qui vous intéressent, qui vous tiennent informés et vous disposent à inspirer le changement!

Consultez la liste complète des balados du CCHST.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail