Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 10, No. 9

Sujet d'actualité

La santé mentale au travail, c'est important!print this article

Imaginez que vous travaillez dans un milieu à production levée dans lequel vous vous sentez en sécurité, respecté et valorisé; le travail est stimulant; les exigences de travail sont raisonnables; vous jouissez d'un bon équilibre travail-vie; et votre employeur appuie votre participation dans votre perfectionnement professionnel et votre développement personnel. C'est ce qu'on appelle un milieu de travail psychologiquement sain.

Qu'est-ce que la santé mentale?

L'Organisation mondiale de la Santé définit la santé mentale non seulement comme l'absence de maladie, mais également comme un sentiment de bien-être qui permet à un individu de mettre à profit ses habiletés, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d'être en mesure d'apporter sa contribution à la communauté.

En milieu de travail, la perception courante de la santé et de la sécurité englobe maintenant une approche exhaustive qui inclut le mieux-être global et la santé mentale des employés, ce qu'on appelle également la santé et la sécurité psychologiques. La santé et la sécurité psychologiques renvoient à la préservation de la santé psychologique des travailleurs, à la promotion du mieux-être psychologique (mental) des travailleurs et au fait de travailler activement à la prévention des préjudices causés par des actes négligents, irréfléchis ou intentionnels.

Les problèmes de santé psychologique les plus courants en milieu de travail sont l'anxiété et la dépression. Une mauvaise santé mentale en milieu de travail peut être très lourde de conséquences et causer des dommages à la personne, la réduction des profits de l'employeur, de même que des coûts en milliards de dollars pour l'économie canadienne chaque année.

Quels sont les facteurs ayant des effets sur la santé mentale des employés?

Il y a plusieurs problèmes ayant des effets importants sur la santé mentale des employés dont les organisations devraient tenir compte dans leurs efforts pour créer des milieux de travail psychologiquement sains. Le guide exhaustif intitulé " Protégeons la santé mentale au travail " présente 13 facteurs de risques psychosociaux (RPS). Ces RPS sont des éléments qui peuvent influer sur les réponses psychologiques des employés par rapport au travail et aux conditions de travail, susceptibles de causer des problèmes de santé psychologique. Ces problèmes finissent par influer sur la santé de l'organisation, des employés individuels et des résultats financiers. Ils ont également des effets sur la façon dont le travail est exécuté (notamment les interactions et les relations auprès des gestionnaires, des collègues de travail et des clients) et sur le contexte dans lequel le travail est exécuté.

Les 13 facteurs psychosociaux :


  1. Soutien psychologique

  2. Culture organisationnelle

  3. Clarté du leadership et des attentes

  4. Courtoisie et respect

  5. Correspondance psychologique avec le travail

  6. Croissance et perfectionnement

  7. Reconnaissance et récompenses

  8. Participation et influence

  9. Gestion de la charge de travail

  10. Engagement

  11. Équilibre

  12. Protection de la sécurité psychologique

  13. Protection de la sécurité physique


Parmi celles-ci figurent des problèmes qui peuvent affecter la santé mentale, comme la stigmatisation et la discrimination, le présentéisme, l'épuisement professionnel, la violence, le harcèlement et l'intimidation, ainsi que l'abus de substances.

Selon la loi, les employeurs sont tenus de protéger la santé physique et mentale de leurs employés. De nombreuses lois provinciales en matière de santé et de sécurité au travail ont été élargies afin d'inclure dans la définition du harcèlement le préjudice causé au mieux-être psychologique. Dans les sphères de compétence qui ne possèdent pas de réglementation particulière explicite traitant de la santé psychologique au travail, la clause d'obligation générale s'applique.

Ce que les employeurs peuvent faire pour favoriser une bonne santé mentale

Tout comme chaque lieu de travail est différent - qu'il s'agisse de la taille de l'organisation, des personnes effectuant les tâches, des tâches à effectuer mêmes, des chefs qui dirigent l'organisation - il n'existe pas de " bonne façon " de créer un milieu de travail psychologiquement sain. Cependant, afin d'intégrer la santé mentale sur votre lieu de travail, l'engagement doit provenir d'abord des échelons supérieurs, avec la participation de tous les niveaux de direction du milieu de travail, notamment le conseil d'administration, la direction, ainsi que les services des finances et des ressources humaines.

Une façon de parvenir à créer un milieu de travail psychologiquement sécuritaire est de mettre en œuvre un Programme exhaustif de santé et de sécurité au travail (PESST). Le programme consiste en une série de stratégies et d'activités, d'initiatives et de politiques connexes élaborées par l'employeur, avec la participation des employés, en vue de continuellement améliorer ou de maintenir la qualité de vie au travail, la santé et le mieux-être des travailleurs. Vous pouvez obtenir de plus amples détails sur l'élaboration d'un PESST en cliquant sur le lien fourni à la fin du présent article.

Pour favoriser la santé mentale positive, vous pouvez :

  1. Encourager la participation active des employés et la prise de décision.

  2. Définir clairement les obligations et les responsabilités des employés.

  3. Faire la promotion de l'équilibre travail-vie auprès de vos employés.

  4. Encourager les comportements respectueux au sein de votre organisation.

  5. Gérer les charges de travail de vos employés.

  6. Faciliter l'éducation continue pour aider les employés à se perfectionner et à croître.

  7. Mettre en place des pratiques de résolutions de conflits.

  8. Reconnaître les contributions des employés pour les aider à se sentir valorisés et comblés.


De plus, vous pouvez :

  • Évaluer la sécurité psychologique sur le lieu de travail et élaborer un plan visant à agir sur cette dernière.

  • Élaborer un énoncé de politique qui reflète l'engagement de l'organisation de faire de la santé mentale au travail une priorité.

  • Inclure de façon précise la santé mentale et la sécurité psychologique dans le mandat du comité de santé et de sécurité au travail.

  • Mettre au point des politiques et des pratiques relatives au harcèlement, à la violence et à l'intimidation au travail. Réviser les politiques et les procédures existantes, et examiner comment elles contribuent, de manière positive ou négative, aux problèmes liés à la violence et au harcèlement.

  • Fournir de l'éducation et de la formation pour s'assurer que les gestionnaires et les employés reconnaissent les risques, dont le harcèlement et l'intimidation, ainsi que les conditions de travail malsaines sur le plan psychologique, et fournir des moyens pratiques pour permettre aux collègues de travail de reconnaître les problèmes de santé mentale en général et d'en discuter. Fournir aux gestionnaires les outils et les connaissances pour déceler les problèmes avant qu'ils ne s'aggravent et y réagir.

  • Sensibiliser tous les membres du comité de santé et de sécurité au travail sur l'importance de la santé mentale au travail.

  • Demander aux représentants des travailleurs qui siègent au comité de santé et de sécurité au travail d'aborder les problèmes généraux de santé mentale qui touchent les employés et non la situation d'un employé en particulier. S'assurer que les questions touchant la vie privée et la confidentialité soient respectées.

  • Élaborer une politique sur l'abus de substances (p. ex. l'utilisation de drogues illicites au travail et la consommation d'alcool, etc.) et en informer tous les employés.


Les défis auxquels les employés doivent faire face en milieu de travail en lien avec les problèmes de santé mentale sont nombreux, et les conséquences, considérables. Toutefois, les employeurs jouent un rôle essentiel dans l'appui de la santé mentale de leurs employés et dans la création d'un milieu de travail sain qui, en fin de compte, permettra d'améliorer la santé tant de l'employé que de l'organisation.

Renseignements supplémentaires


Comment mettre au point un Programme exhaustif de santé et de sécurité au travail, CCHST

Les 13 facteurs psychosociaux de PSMT, Protégeons la santé mentale au travail

Site Web La santé mentale au travail

Programme santé et mieux-être en milieu de travail - Point de départ, CCHST

La santé mentale : sensibilisation cours en ligne, gratuit CCHST

Site Web La santé mentale au travail

Conseils et outils

Utilisation sécuritaire de la scie à chaîneprint this article

Ce qu'il faut faire et ne pas faire pendant l'utilisation d'une scie à chaîne


Chaque année, de nombreuses personnes se blessent en utilisant des scies à chaîne. Les mains, les genoux, les pieds et la tête sont les parties du corps les plus susceptibles d'être coupées par une scie à chaîne. Cependant, si vous utilisez une scie à chaîne régulièrement, d'autres risques pour la santé s'ajoutent, comme la perte auditive causée par le bruit de la scie à chaîne, les dommages aux mains causés par la vibration, l'empoisonnement aux gaz d'échappement de la scie à chaîne si utilisée dans des espaces clos et le risque d'incendie causé par un déversement de carburant. Apprenez ce qu'il faut faire et ne pas faire pendant l'utilisation d'une scie à chaîne et évitez les blessures.

Avant de commencer


  • N'utiliser que des modèles de scie à chaîne dont on a bien appris le fonctionnement et le mode d'utilisation sécuritaire.

  • Lire attentivement le manuel de l'opérateur.

  • Porter l'équipement et les vêtements de protection individuelle appropriés. Pour plus de détails, se reporter au document Réponses SST intitulé Scies à chaîne - Équipement et vêtements de protection individuelle.

  • Utiliser seulement des scies à chaînes fabriquées et entretenues conformément aux dispositions des normes telles que la norme CSA Z62.1-F03 (C2008), Scies à chaîne et qui sont équipées d'une chaîne anti-rebond et d'un frein de chaîne. Vérifier les exigences énoncées dans la réglementation en vigueur dans votre région.

  • Apprendre le fonctionnement des commandes avant de faire démarrer la scie à chaîne.

  • Avant de lancer le moteur, enlever le fourreau ou étui de protection du guide-chaîne et examiner l'outil au complet pour déceler les pièces endommagées, desserrées ou manquantes, les signes d'usure et les fuites du moteur.

  • S'assurer que les fixations du guide-chaîne sont bien serrées et que la chaîne est bien tendue, c'est-à-dire qu'elle épouse le contour du guide sans risque de blocage; régler la tension au besoin.

  • Examiner la chaîne pour s'assurer qu'elle est bien lubrifiée et bien affûtée. Lubrifier et affûter selon les besoins.
  • Vérifier le filtre à air et le nettoyer au besoin.

  • Vérifier le pare-étincelles du silencieux, le cas échéant. Cet accessoire aide à réduire les risques d'incendie, en particulier par temps de sécheresse en forêt.

  • Inspecter l'attrape-chaîne - cet accessoire aide à réduire les risques de blessures en cas de bris ou de déraillement de la chaîne.

  • S'assurer que la chaîne ne touche à rien avant de lancer le moteur.

  • Enclencher le frein de chaîne avant le lancer le moteur.

  • Laisser la scie se réchauffer avant d'amorcer une coupe. Le moteur doit tourner au ralenti, chaîne arrêtée. Si la chaîne continue de tourner lorsque la commande d'accélération est relâchée, fermer le moteur. Puis régler le régime de ralenti selon les instructions du manuel de l'opérateur.

  • Vérifier que la commande d'accélération, le verrou de la commande d'accélération, la gâchette de sécurité, etc., fonctionnent bien.

  • Planifier le travail à exécuter. S'organiser pour obtenir de l'aide.


À ÉVITER

  • Ne pas utiliser une scie à chaîne si elle est endommagée ou mal ajustée, ou encore si certaines pièces sont lâches ou manquantes.

  • Ne pas faire démarrer le moteur en tenant la scie d'une seule main ou lorsque la chaîne est en contact avec le corps. En tenant la scie d'une seule main, on risque de ne pas bien la maîtriser et de se couper à la jambe.

  • Ne pas faire démarrer le moteur à moins de 3 mètres (10 pieds) de distance d'un contenant de carburant homologué.

  • Ne pas régler la chaîne ou le guide-chaîne lorsque le moteur tourne.


Pour utiliser une scie à chaîne :

  • Porter la scie par la poignée avant, silencieux du côté opposé au corps et guide-chaîne pointé vers l'arrière.

  • Savoir en tout temps où se trouvent exactement ses compagnons de travail.

  • Utiliser la scie qui convient à la tâche. Le poids de la scie, sa puissance et la longueur du guide-chaîne doivent tous être adaptés à la tâche.

  • Faire fonctionner les scies à chaîne seulement dans un endroit bien aéré.

  • Trouver un bon point d'appui au sol et répartir son poids également sur les deux jambes.

  • Maintenir la scie fermement au sol, en se servant d'un pied ou en appuyant sur le bloc moteur avec une main.
  • Pointer le guide-chaîne dans une direction libre de tout obstacle, opposée à celle de son propre corps, et tirer d'un coup sec et rapide sur le cordon du démarreur.

  • Tenir la scie fermement à deux mains, pouces et autres doigts bien enroulés autour de la poignée. S'assurer de toujours avoir les pieds solidement appuyés au sol.

  • Couper toujours à plein régime. S'assurer que la chaîne ne bouge pas lorsque le moteur tourne au ralenti.

  • Fermer le moteur avant de faire l'entretien de la scie ou le plein d'essence.

  • Garder la scie propre, c'est-à-dire exempte de sciure, de saletés et d'huile.

  • Porter des gants ou des mitaines de protection pour affûter la chaîne.


À ÉVITER

  • Ne pas faire démarrer la scie lorsqu'elle est appuyée contre le corps, de quelque façon que ce soit.

  • Ne pas refaire le plein à moins de 3 mètres (10 pieds) d'un contenant ou d'un réservoir de stockage d'essence.

  • Ne pas se tenir directement derrière la scie.

  • Ne pas laisser une scie en marche sans surveillance.

  • Ne pas transporter une scie, moteur en marche.

  • Ne pas toucher au silencieux; on peut subir de graves brûlures.

  • Ne pas travailler seul.


Pour obtenir des renseignements détaillés sur l'utilisation sécuritaire d'une scie à chaîne, lisez les fiches d'information des Réponses SST.

Nouvelles sur nos partenariats

C'est votre travail - Concours de Vidéoprint this article

Concours pancanadien de vidéos sur les droits et les responsabilités au travail


Vous êtes passionné de santé et de sécurité au travail ou des droits des travailleurs? Êtes-vous un jeune au profil créatif, qui attend l'occasion de se faire valoir? Si c'est le cas, le nouveau concours national de médias sociaux génial intitulé " C'est votre travail! " pourrait bien être l'occasion que vous attendiez.

Le travail est une partie importante de la vie, mais aucun emploi ne vaut la peine de se blesser. Les blessures au travail surviennent en un clin d'œil, mais les conséquences peuvent avoir un effet durable sur votre capacité de faire ce que vous aimez faire. De plus, les normes d'emploi prévoient que tout travailleur a le droit d'être traité équitablement dans son lieu de travail.

Les ministres du Travail de l'ensemble du Canada ont lancé ce concours de vidéos dans le cadre de leur engagement envers la participation des jeunes et leur sensibilisation en matière de droits et de sécurité en milieu de travail.
Le concours lance un défi aux jeunes Canadiens du secondaire, ainsi qu'aux jeunes Canadiens d'au moins 18 ans et de moins de 25 ans qui ne vont pas au secondaire, en les invitant à user de leur imagination pour créer une vidéo originale qui pourra être utilisée dans les médias sociaux pour informer les jeunes travailleurs de l'importance de travailler de façon sécuritaire ou de leurs droits d'être rémunérés justement pour le travail exécuté.

Des gagnants seront choisis dans toutes les régions du Canada. Vous pourriez gagner des prix en argent pour vous et votre école, et pourriez devenir la prochaine sensation sur YouTube. Les vidéos seront jugées par un comité de vedettes, parmi lesquelles figurent Alan Doyle, du groupe musical Great Big Sea, et Marc Kielburger, de l'organisation Free the Children. Les candidatures canadiennes seront soumises à un concours de vidéo international!

Favorites du public

Une sélection des meilleurs vidéos seront affichées sur YouTube - C'est votre travail du vendredi 4 mai au dimanche 12 mai 2013 à 23 h 59, heure locale, période pendant laquelle le public les visionnera et votera pour ses favorites. Les vidéos ayant reçu le plus de votes dans chaque catégorie obtiendront chacun un prix additionnel de 1 000 $.

Vous pouvez soumettre vos vidéos à compter du 1er février 2013 jusqu'à la clôture du concours, soit le 5 avril 2013 à 23 h 59, heure locale.

Pour obtenir de plus amples renseignements concernant le concours et les prix offerts, veuillez consulter la vidéo suivante yourjobvotretravail ou la page Web suivante www.rhdcc.gc.ca/fra/travail/sante_securite/concours/index.shtml.

Règles et règlements du concours.

De la SST pour emporter

Balados : L'incidence des facteurs psychosociaux sur les TMS et les bonnes pratiques d'hygièneprint this article

Ce mois-ci, les balados de la série De la SST pour emporter! explorent l'incidence, le cas échéant, des facteurs psychosociaux sur les troubles musculo-squelettiques et présentent la rediffusion opportune de l'épisode sur les saines habitudes d'hygiène qui aident à prévenir la propagation des germes.

Balado en vedette : « How Psychosocial Factors Affect Musculoskeletal Symptoms and Disorders »

Mme Birgitte Blatter, Gestionnaire des activités du secteur des milieux de travail sains, vitaux et sécuritaires de l'institut TNO des Pays-Bas, traite du rôle des facteurs psychosociaux en milieu de travail sur l'apparition des troubles musculo-squelettiques et de leurs symptômes. Mme. Blatter sera conférencier invité à l'occasion du IVe Forum, qui aura lieu les 29 et 30 octobre 2012.

La durée du balado est de 12 min 05 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : Aidez à prévenir la propagation

Le CCHST vous présente 9 habitudes d'hygiène personnelle qui aident à prévenir la propagation des germes (et à se protéger contre ceux des autres) pendant la période saisonnière de la toux, du rhume et de la grippe.

La durée du balado est de 3 min 32 s. Écoutez le balado maintenant.

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode.

Nouvelles du CCHST

Compte à rebours vers le IVe Forumprint this article

Le IVe Forum du CCHST : Mieux ensemble est en préparation depuis près de deux ans, et c'est dans quelques semaines seulement que l'événement se tiendra. Cet événement national unique sur la santé et la sécurité, d'une durée de deux jours, réunit dans un même environnement dynamique des spécialistes du domaine, des travailleurs, des employeurs et des représentants du gouvernement venus mettre en commun leurs connaissances et leurs points de vue entourant le mieux-être global des travailleurs. Il n'existe aucun autre événement semblable.

Le Forum est une excellente occasion pour vous d'assister à des présentations d'experts du domaine, comme Barbara Coloroso et Gary Namie, d'obtenir de l'information sur des exemples concrets, tirés des études de cas du Centre de santé Trillium et de Donna Hardaker, et de prendre part à des ateliers sur des sujets clés comme la santé mentale, les facteurs psychosociaux et les troubles musculo-squelettiques, le harcèlement et l'intimidation, ainsi que la santé et la sécurité intégrées en milieu de travail.

Invitation spéciale

En prime, tous les participants au IVe Forum sont invités à assister à une réception organisée par la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC), qui se tiendra le lundi 29 octobre 2012, de 17 h à 19 h. Cette activité de deux heures offrira aux participants du Forum une occasion unique de réseautage ainsi que la possibilité d'en savoir davantage sur la Norme canadienne nationale sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail (dont la publication est prévue pour novembre 2012).

Cette norme d'adhésion volontaire, parrainée par la CSMC et élaborée par l'Association canadienne de normalisation et le Bureau de normalisation du Québec, se veut un guide pour les organisations qui leur permet d'accéder à un processus de promotion et de protection de la santé et de la sécurité psychologiques en milieu de travail. Vous pourrez assister à la présentation d'un expert sur les milieux de travail ayant pris part à l'élaboration de la Norme et aurez la possibilité de poser des questions. Il s'agit d'une bonne occasion d'apprendre comment la Norme peut vous aider dans la promotion de la santé mentale et la prévention des préjudices psychologiques pour toutes les personnes présentes dans votre milieu de travail.

Le temps presse

Le Forum n'est plus que dans quelques semaines, et les places sont réservées à
85 % : inscrivez-vous dès maintenant pour éviter les mauvaises surprises. De plus, vous avez jusqu'au 5 octobre seulement pour profiter du prix spécial de 169 $ la nuit au Marriott Harbourfront, offert spécialement pour le Forum.

Ne manquez pas la chance d'être inspiré, de prendre part aux discussions et de participer à l'élaboration de solutions créatives.

Renseignez-vous davantage sur le IVe Forum du CCHST.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail