Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 11, No. 7

Sujet d'actualité

Le stress thermique et votre santéprint this article

Que vous exécutiez votre travail dans une fonderie ou à l'extérieur durant les mois d'été, l'exposition à la chaleur pose certains dangers. Les travailleurs qui sont exposés à une chaleur extrême ou qui effectuent des tâches dans un environnement chaud sont plus susceptibles de souffrir de stress thermique dû à la chaleur.

Dans les fonderies, les aciéries, les boulangeries, les fours de fusion, les usines de verre et les chaudières, les matériaux extrêmement chauds ou fondus constituent la principale source de chaleur. Dans le cas des personnes exécutant des travaux extérieurs dans des secteurs tels que la construction, la réfection des routes, l'exploitation de mines à ciel ouvert et l'agriculture, le soleil peut créer un environnement très chaud en été. Dans les blanchisseries, les cuisines des restaurants et les conserveries, le taux élevé d'humidité s'ajoute à la chaleur intense. Dans tous ces cas, la cause du stress thermique est un milieu de travail qui risque de faire échec à la capacité de l'organisme de s'adapter à la chaleur.

Le " stress thermique " est une accumulation de chaleur corporelle générée par la combinaison des efforts que vous effectuez en vous acquittant de vos tâches, des conditions ambiantes (température de l'air, humidité, circulation de l'air, rayonnement du soleil et surfaces chaudes ou sources de chaleur), et des vêtements de même que de l'équipement que vous portez.

La plupart des gens sont confortables lorsque la température de l'air est comprise entre 20 °C et 27 °C, et que l'humidité relative se situe entre 35 et 60 %. Si la température de l'air ou l'humidité est plus élevée, vous pouvez ressentir un inconfort, mais votre organisme sera en mesure de faire face à une certaine élévation de température. Néanmoins, les environnements très chauds peuvent faire augmenter votre température corporelle de plusieurs degrés au-dessus de la température normale de 37 °C, surchargeant de ce fait les mécanismes naturels de thermorégulation de votre organisme et provoquant une série de troubles graves, parfois même mortels.

Problèmes attribuables à une exposition à la chaleur

Le risque de problèmes attribuables à la chaleur diffère d'une personne à une autre. Vous êtes davantage exposé au risque de stress thermique si vous souffrez déjà de certains problèmes de santé (p. ex. un surplus de poids, une cardiopathie, une hypertension artérielle ou une maladie respiratoire), si vous avez 65 ans ou plus, ou si vous prenez des médicaments susceptibles d'entraîner certaines réactions en présence d'une chaleur intense. Enfin, vous pourriez être plus sensible à la chaleur si vous souffrez d'une maladie de peau ou d'une éruption cutanée.

Le stress thermique expose les travailleurs à différents problèmes de santé tels que les crampes de chaleur, la syncope due à la chaleur, l'épuisement dû à la chaleur et le coup de chaleur. La chaleur peut également entraîner des accidents lorsque les paumes des mains sont moites et glissantes ou encore lors d'un contact accidentel avec des surfaces très chaudes. Au moment où un travailleur passe d'un environnement froid à un environnement chaud, la buée qui se forme sur ses lunettes peut obstruer brièvement sa vision, posant ainsi un risque pour sa sécurité. La première étape pour prévenir ce type de risques consiste à s'informer davantage au sujet des problèmes de santé liés à la chaleur et des répercussions qu'ils peuvent avoir sur votre santé en général.

Les crampes de chaleur sont de vives douleurs au niveau des muscles qui apparaissent si le sel perdu par sudation n'est pas remplacé et cause un déséquilibre de sel dans l'organisme. Ces crampes surviennent le plus souvent lorsque vous buvez de grandes quantités d'eau sans toutefois compenser les pertes de sel (pertes d'électrolytes). Les crampes de chaleur peuvent ou non être accompagnées par l'un ou l'autre des autres problèmes de santé causés par la chaleur.

La syncope due à la chaleur survient lorsque vous vous sentez étourdi, la tête légère ou que vous faiblissez soudainement et perdez conscience en raison d'une très basse pression artérielle. Elle peut être causée par l'accumulation de sang dans les jambes si vous êtes demeuré longtemps debout et immobile dans un environnement chaud, ou encore par la perte de liquides organiques durant la sudation. Votre risque de syncope due à la chaleur augmente si vous n'avez pas eu un temps suffisant pour vous adapter (acclimater) à un environnement chaud ou que vous êtes déshydraté. Le repos dans un endroit frais permet habituellement une récupération rapide.

L'épuisement dû à la chaleur survient lorsque l'organisme perd trop d'eau et de sels minéraux après une sudation très abondante. Les signes et les symptômes de l'épuisement dû à la chaleur sont nombreux : sudation importante, sensation de faiblesse, étourdissements, troubles de la vue, soif intense, nausées, maux de tête, vomissements, diarrhée, crampes musculaires, difficultés respiratoires, palpitations, picotements et sensation d'engourdissement dans les mains et les pieds. Les gens récupèrent généralement bien après une période de repos dans un endroit frais et après avoir bu des boissons froides contenant des électrolytes (p. ex. des boissons pour sportifs)

Le coup de chaleur et l'hyperpyrexie (température corporelle élevée) sont les plus graves problèmes de santé attribuables à la chaleur et nécessitent immédiatement les premiers soins et une assistance médicale. Les symptômes du coup de chaleur comprennent une température corporelle souvent supérieure à 41 °C, et une perte de conscience partielle ou complète. Les symptômes de l'hyperpyrexie sont assez semblables, sauf que la peau demeure moite. La transpiration n'est pas un symptôme fiable en cas de stress thermique, car il existe deux types de coups de chaleur : le coup de chaleur " classique ", où il y a peu ou pas de sudation (survient habituellement chez les enfants, les malades chroniques et les aînés); et le coup de chaleur " à l'effort ", où la température corporelle augmente en raison d'un exercice ou d'un travail ardu et où vous suez abondamment.

Le coup de chaleur peut entraîner un décès ou une invalidité permanente si le traitement d'urgence n'est pas administré ou s'il est retardé.

Conseils de prévention destinés aux employeurs

Chaque année, des travailleurs canadiens perdent la vie sur les lieux de travail à cause de problèmes liés à la chaleur. En qualité d'employeur, vous devez gérer ce risque - évaluez la situation et déterminez les mesures de maîtrise des risques appropriées. Selon le lieu de travail dont il s'agit, il peut être nécessaire de mettre en place un programme de maîtrise du stress thermique. Vous pouvez aider à réduire ce risque en gérant les activités professionnelles de telle sorte qu'elles soient adaptées à la condition physique du travailleur et à la température ambiante.

Donner de la formation. Prenez le temps de former les travailleurs concernant les risques graves associés aux problèmes de santé causés par la chaleur, sur la façon de les éviter et d'en reconnaître les symptômes, ainsi que sur les mesures à prendre si de tels problèmes surviennent.

Veiller à ce que les travailleurs restent au frais et s'hydratent bien. Montrez vote engagement à l'égard de la santé des travailleurs en acceptant une certaine flexibilité dans les modalités de travail durant les périodes de grande chaleur. Dans la mesure du possible, planifiez l'exécution des tâches plus exigeantes et des travaux qui imposent l'utilisation d'un équipement de protection individuelle durant les périodes plus fraîches telles que tôt le matin ou en soirée par exemple. Maintenez les aires de travail plus fraîches ou prévoyez des aires de repos climatisées. Fournissez d'amples quantités d'eau aux travailleurs qui doivent effectuer leurs tâches sous la chaleur et encouragez-les à boire même s'ils n'ont pas soif et à prendre de fréquentes pauses pour se reposer.

Conseils de prévention destinés aux travailleurs

S'acclimater. Prenez le temps de vous acclimater. Il faut parfois jusqu'à deux semaines pour s'habituer à un milieu de travail chaud. Adaptez votre travail et votre rythme selon la température ambiante et votre capacité d'acclimatement.

Prendre des pauses. Prenez une pause pour vous rafraîchir à l'ombre ou encore dans un bâtiment ou un véhicule climatisé : c'est une mesure toute simple qui pourrait vous sauver la vie en aidant votre organisme à réguler sa température. S'il n'y a pas d'endroits frais ou ombragés à proximité, réduisez vos efforts physiques.

Rester au frais. Évitez le soleil dans toute la mesure du possible. Si vous devez accomplir des tâches exigeantes sur le plan physique, essayez de le faire au début de la matinée ou à la fin de l'après-midi, lorsque la chaleur du soleil est moins intense. Portez un chapeau et des vêtements légers. Le risque de problèmes de santé dus à la chaleur peut être plus important si vous devez utiliser certains types d'équipements de protection individuelle. Au besoin, songez à porter une veste de refroidissement pour vous aider à maintenir la température de votre organisme à un degré acceptable.

Boire beaucoup d'eau. Hydratez-vous : c'est essentiel! En guise de consigne générale, vous devez boire une tasse d'eau toutes les 15 à 20 minutes, que vous ayez soif ou non.

Éviter l'alcool et les médicaments. Ils peuvent aggraver les effets des problèmes de santé dus à la chaleur. Si vous devez prendre des médicaments, lisez les étiquettes et discutez avec votre médecin afin de bien comprendre comment votre organisme pourrait réagir au soleil et à la chaleur.

Repérer les symptômes du stress thermique chez vous et chez vos collègues de travail. Ces symptômes sont les suivants : éruptions cutanées, crampes, perte de conscience, sudation excessive, maux de tête et étourdissements. Il se peut que vous ne soyez pas en mesure de relever ou de déceler ces effets vous-même. Par conséquent, ayez toujours recours au système de surveillance mutuelle.

Les problèmes de santé dus à la chaleur posent un risque pour la santé qui est sérieux, mais facile à éviter.

Renseignements additionnels sur les problèmes de santé dus à la chaleur :

Conseils et outils

La sécurité des pieds en tout premier lieu print this article

Qu'est-ce que les caissiers, les travailleurs à la chaîne et les travailleurs de la santé ont en commun? Ils occupent des postes qui exigent de rester debout durant de longues périodes ou de travailler dans des zones dangereuses, ce qui augmente le risque de fatigue importante des pieds et de blessure aux pieds. Les pieds peuvent subir des blessures au travail. Ils peuvent être perforés, écrasés, lacérés ou foulés. Le manque d'attention portée à la sécurité des pieds peut également causer des glissades et des trébuchements et des chutes.

Les pieds ne subissent pas des blessures uniquement lorsqu'ils sont en mouvement - ils peuvent également subir des blessures lorsqu'on se tient debout trop longtemps au même endroit. Le pied humain est conçu pour être mobile. La station debout prolongée non seulement fatigue les pieds, mais elle peut entraîner un désalignement des articulations des pieds. Elle peut même occasionner de l'inflammation qui causera ensuite du rhumatisme ou de l'arthrite.

Le port de mauvaises chaussures peut causer des ampoules, des callosités, de la corne, de l'arthrite, une malformation des orteils, un affaissement des voûtes plantaires, des oignons et d'autres problèmes.

Il existe toutefois certains moyens de réduire les problèmes et les blessures infligés aux pieds sur les lieux de travail en préservant la santé des pieds et en repérant les risques pertinents. Commencez par prendre les mesures qui suivent :

Conception de la tâche

Les tâches devraient faire appel à diverses postures du corps, qui solliciteront différents muscles. La rotation des postes de travail, l'élargissement des tâches, le travail par équipe ainsi que des pauses courtes et fréquentes sont tous des moyens qui peuvent contribuer à réduire les blessures aux pieds.

Conception du poste de travail

Un poste de travail devrait permettre au travailleur de changer de position. Un appui-pieds ou un repose-pieds permet de déplacer le poids d'une jambe sur l'autre, ce qui réduit la fatigue du bas des jambes et des pieds. Dans la mesure du possible, un travailleur devrait avoir la possibilité de travailler assis ou debout à son choix. Même lorsque le travail peut uniquement être exécuté debout, un siège devrait lui être fourni pour lui permettre de se reposer périodiquement.

Surface de plancher

Un plancher très dur, comme le béton, produit le même effet qu'un marteau qui cognerait sur les pieds à chaque pas. Tout autre type de plancher est préférable - le bois, le liège, la moquette ou le caoutchouc. En dernier ressort, un tapis anti-fatigue procure un coussinage qui réduit la fatigue des pieds, mais ce dernier doit être utilisé avec précaution (pour connaître les limites des matelas anti-fatigue, consulter les Réponses SST.

Chaussures

Les problèmes de chaussures ne sont toutefois pas tous aussi évidents. Une bonne chaussure doit posséder les caractéristiques suivantes :


  • La face interne doit être bien droite du talon jusqu'au bout du gros orteil.

  • La chaussure doit retenir fermement le talon.

  • Le bout doit permettre aux orteils de bouger librement.

  • La chaussure doit être attachée sur le coup-de-pied afin d'empêcher le pied de glisser pendant la marche.

  • La chaussure doit être munie d'un talon bas et large; on recommande les chaussures à talon plat.

  • La chaussure doit être ajustée. Ne croyez pas que des chaussures serrées s'étendront avec le temps.

  • Des semelles amortissant les chocs peuvent aider à protéger les pieds contre les chocs.


Dans le cas des travailleurs exposés à des blessures ou des problèmes aux pieds, le port de chaussures de protection est essentiel en vue de préserver la santé et d'assurer la sécurité des pieds. Les chaussures et les bottes de protection protègent effectivement vos pieds, aident à prévenir les blessures sur les lieux de travail et en réduisent la gravité lorsqu'elles surviennent malgré l'adoption de ces mesures. Toutes les sphères de compétence au Canada exigent que les travailleurs utilisent un équipement de protection adéquat contre les risques présents en milieu de travail. Pour ce qui est des travailleurs exposés à des risques de blessures aux pieds, l'équipement requis consiste en chaussures de protection certifiées par l'Association canadienne de normalisation (norme CAN/CSA-Z195-09, Chaussures de protection). Vérifier que vos chaussures de protection sont conformes aux normes pertinentes dans votre sphère de compétence. Toutes les chaussures de travail, pour les hommes comme pour les femmes et qu'il s'agisse ou non de chaussures de sécurité, devraient assurer le confort de vos pieds sans compromettre la protection qu'ils vous assurent.

Soin des pieds

De nombreux problèmes peuvent affecter la peau des pieds et les ongles des orteils. Les travailleurs peuvent les éviter par de simples règles d'hygiène :

  • Se laver les pieds tous les jours avec du savon, les rincer parfaitement et bien les sécher, surtout entre les orteils.

  • Tailler les ongles en ligne droite, pas trop courts; ne pas tailler les coins.

  • Examiner régulièrement vos pieds pour repérer les callosités, les cors et les crevasses.

  • Porter des bas ou des chaussettes propres et en changer tous les jours.


La transpiration abondante, chez certaines personnes, peut causer le pied d'athlète. Là encore, quelques règles d'hygiène simples peuvent être utiles :

  • Choisir des chaussures de cuir ou de toile plutôt qu'en matériaux synthétiques.

  • Avoir plusieurs paires de chaussures et en changer tous les jours afin de les laisser aérer.

  • Les chaussettes blanches de laine ou de coton sont recommandées, puisque la teinture peut provoquer ou aggraver les allergies de la peau chez certains travailleurs.

  • Utiliser de la poudre pour les pieds.

  • Si des problèmes persistent, consulter un médecin ou un spécialiste en soins des pieds.


En cas de persistance d'ongles incarnés, de callosités, de cors, d'infections fongiques et d'autres affections plus graves, comme les pieds plats et l'arthrite, consulter un médecin et suivre ses conseils.

Renseignements supplémentaires


Confort et sécurité des pieds au travail, Réponses SST, CCHST


Chaussures de protection, Réponses SST, CCHST

« Foot Health », Canadian Podiatric Medical Association

Nouvelles sur nos partenariats

Avis de recherche : Commentaires au sujet du SGHprint this article

Santé Canada invite toutes les parties intéressées à lui présenter par écrit leurs observations sur le projet qui vise à abroger et à remplacer le Règlement sur les produits contrôlés et à apporter les modifications corrélatives aux règlements connexes, en vue de mettre en œuvre le SGH au Canada.

La mise en œuvre du SGH, se réalisant par l'entremise des modifications réglementaires proposées, vise à concrétiser l'engagement du Conseil de coopération Canada-États-Unis en matière de réglementation d'harmoniser et de synchroniser la mise en œuvre d'exigences de classification et d'étiquetage communes pour les produits chimiques dangereux utilisés au travail qui relèvent du mandat de Santé Canada et de l'Occupational Safety and Health Administration des États-Unis.

Les modifications proposées à la réglementation aideraient le gouvernement du Canada à faciliter le commerce international en imposant des exigences communes pour l'étiquetage et la communication des renseignements sur les dangers, à diminuer les coûts pour les entreprises et les consommateurs en réduisant le nombre de tests et de classifications répétés des produits chimiques provenant de différents marchés ou destinés à différents marchés, ainsi qu'à accroître les protections offertes aux travailleurs grâce à l'adoption d'une norme reconnue à l'échelle mondiale pour la communication des dangers associés aux produits chimiques utilisés au travail.

En outre, il est proposé d'apporter des modifications au Règlement sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses et au Règlement sur les procédures des commissions d'appel constituées en vertu de la Loi sur le contrôle des renseignements relatifs aux marchandises dangereuses pour tenir compte des changements apportés à la Loi sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses qui sont entrés en vigueur le 1er avril 2013, suivant la Loi de 2012 sur l'emploi et la croissance.

Le présent avis donne l'occasion au public de formuler des commentaires sur les modifications proposées avant que les règlements ne fassent l'objet d'une publication préalable dans la Gazette du Canada. Une période de consultation publique sera également offerte pendant le processus de publication préalable.

Les modifications réglementaires proposées seront affichées sur le site Web de Santé Canada à l'adresse suivante : www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/consult/_2013/ghs-sgh/index-fra.php.

Vous pourrez, d'ici au 15 septembre 2013, soumettre par écrit, à l'adresse indiquée ci-après, vos commentaires concernant les modifications que l'on se propose d'apporter à la réglementation.

Toute question, demande de renseignements supplémentaires ou observation sur l'avis et les règlements proposés peut être soumise à la Direction des matières dangereuses utilisées au travail, Santé Canada, 427, avenue Laurier Ouest, 7e étage, Ottawa (Ontario) K1A 1M3, 613-993-9167 (téléphone), 613-993-5016 (télécopieur), whmis_simdut@hc-sc.gc.ca (courriel).

De la SST pour emporter

Balados : L'inventaire de vos produits chimiques et L'ergonomie des sièges d'automobile print this article

Ce mois-ci, les balados de la série De la SST pour emporter! traitent de l'inventaire des produits chimiques présents sur les lieux de travail et reprennent la diffusion du balado portant sur l'ergonomie des sièges d'automobile.

Balado en vedette : Les produits chimiques au travail : savez-vous ce qui vous entoure?

Il est essentiel de savoir quels produits chimiques sont présents dans votre milieu de travail. Un inventaire des produits chimiques est un élément essentiel de votre programme de sécurité chimique et constitue la première étape vers votre conformité aux exigences concernant la sécurité chimique - qu'il s'agisse de la formation SIMDUT, de l'information environnementale ou de la planification des mesures d'urgence. Ce balado traite de la création d'un programme d'inventaire de produits chimiques en milieu de travail ou des mesures à prendre pour améliorer le programme existant.

La durée du balado est de 5 min 31 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : L'ergonomie des sièges d'automobile

Dhananjai Borwankar, spécialiste technique pour le compte du CCHST, explique comment les conducteurs peuvent ajuster leur siège pour conserver une posture adéquate et ainsi éliminer douleurs et tensions au volant.

La durée du balado est de 8 min 45 s. Écoutez le balado maintenant.

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode!

Nouvelles du CCHST

Restez au frais par temps chaudprint this article

Une nouvelle affiche propose des conseils pour vous aider à travailler à l'extérieur sans danger

Le travail à l'extérieur pendant l'été peut évoquer des images de soleil et de douce chaleur. Par contre, les températures élevées, l'humidité et la piètre qualité de l'air augmentent les risques de déshydratation et d'exposition aux rayons UV nocifs et à des maladies dues à la chaleur.

Apposez l'affiche Restez au frais remplie de conseils de sécurité à l'intention des travailleurs qui doivent travailler au soleil et à des températures extrêmes. Buvez beaucoup, prenez le temps de vous acclimater, couvrez-vous, protégez-vous, calculez bien le temps consacré à vos tâches et prenez des pauses pour vous permettre de « garder la tête froide » pendant tout l'été.

Téléchargez gratuitement la version PDF ou commandez l'affiche couleur 16" x 25" recto verso (français d'un côté et anglais de l'autre).

Obtenez plus de détails sur cette affiche.

Voir toutes les affiches du CCHST.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail