Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Comité mixte de santé et de sécurité – De quoi s'agit-il?

Qu'est-ce qu'un comité mixte de santé et de sécurité?

Dans les lois canadiennes, les comités de santé et de sécurité au travail sont désignés sous divers noms. Nous avons utilisé le nom de comité mixte de santé et de sécurité pour en refléter la composition. Le comité peut aussi être connu comme le comité conjoint de santé et de sécurité sur le lieu de travail, le comité de santé au travail, le comité sur la sécurité et la santé des travailleurs, ou le comité de santé et de sécurité.

Un comité mixte de santé et de sécurité est une instance permettant de mettre en pratique le système de responsabilité interne. Le comité se compose de représentants de la gestion et des travailleurs qui se rencontrent de façon régulière pour discuter de questions relatives à la santé et à la sécurité. L'avantage du comité mixte est qu'il allie la connaissance pratique approfondie de tâches précises (employés) à la perspective plus large des politiques et procédures de l'entreprise (gestion). Il est aussi utile parce qu'il permet d'améliorer le sens de la coopération entre tous les éléments de la main-d'œuvre en vue de résoudre les problèmes liés à la santé et à la sécurité. Dans des entreprises plus modestes, qui comptent moins que le nombre déterminé d'employés, il faut généralement un représentant à la sécurité. Il faut consulter la législation sur la santé et la sécurité applicable en votre lieu de travail pour obtenir plus de détails.


Qui est responsable de la mise sur pied d'un comité mixte de santé et de sécurité?

Les employeurs sont chargés de mettre sur pied des comités de santé et de sécurité. La plus grande partie de la législation canadienne sur la santé et la sécurité fixe des lignes directrices sur l'organisation du comité, sa structure, la fréquence des réunions ainsi que les rôles et responsabilités de ses membres.

Les employeurs fixent des mandats qui s'appliquent à la formation, à la structure et au fonctionnement du comité. Ce mandat doit permettre :

  • le respect de la législation en matière de SST
  • l'efficacité du comité à répondre aux besoins particuliers du lieu de travail
  • l'implication la plus grande possible des employés

Que fait un comité mixte de santé et de sécurité?

Bien que les rôles exacts peuvent varier d'une sphère de compétence à une autre, de façon générale, le comité aide l'employeur à :

  • Repérer les risques dans le lieu de travail.
  • Évaluer le risque d'accidents ou d'incidents, de blessures et de maladies.
  • Participer à l'élaboration et à la mise en œuvre de programmes en vue de protéger la santé et la sécurité des employés.
  • Traiter les plaintes et donner suite aux suggestions des employés concernant la santé et la sécurité.
  • Assurer la tenue et le suivi des registres concernant les blessures et dangers d'accident.
  • Examiner et suivre les rapports de situation dangereuse et recommander des mesures.
  • Mettre sur pied et promouvoir des programmes en vue d'améliorer la formation et l'éducation des employés.
  • Participer à toutes les enquêtes et demandes de renseignements concernant la santé et la sécurité au travail.
  • Consulter des experts techniques et professionnels.
  • Contribuer à régler les refus de travailler et les arrêts de travail en cas de danger.
  • Faire des recommandations à la gestion en matière de prévention des accidents et d'activités liées aux programmes de sécurité.
  • Contrôler l'efficacité des programmes et des procédures liés à la sécurité.

La loi impose-t-elle un comité ou un représentant?

Dans toutes les régions administratives, la mise sur pied d'un comité mixte de santé et de sécurité ou la nomination de représentants est obligatoire ou soumise à une décision ministérielle. Certains types de lieux de travail peuvent être exemptés de cette obligation, selon le nombre d'employés, le type d'industrie, le dossier des accidents ou une combinaison quelconque de ces facteurs. Il faut consulter la législation la plus récente sur le sujet afin de savoir quelles sont les obligations pour chaque lieu de travail.


D'où viennent les mesures législatives concernant les comités mixtes de santé et de sécurité?

Voici des renvois aux dispositions législatives fédérales et provinciales dans lesquelles vous trouverez les lignes directrices concernant les comités mixtes de santé et de sécurité pour les différentes administrations au Canada. Compte tenu des modifications successives, il est recommandé de consulter l'administration concernée pour obtenir l'information la plus récente.

Canada

Code canadien du travail, Partie II (S.R.C 1985, C. L-2), articles 135 à 137

Colombie-Britannique

« Worker's Compensation Act », (R.S.B.C. 1996 [tel que modifiée]), Partie 3, titre 4, articles 125 à 140

« Occupational Health and Safety Committees », articles 3.5 et 3.6

Alberta

« Occupational Health and Safety Act » (R.S.A. 1980, c. O-2), article 31

« Occupational Health and Safety Code, Part 13 Joint Work Site Health and Safety Committee » (oct. 2003), articles 196 à 207

Saskatchewan

« Saskatchewan Employment Act » (S.S., 2013, c. S-15.1), articles 3-22 à 3-27

(appelé « Occupational Health Committee »)

« Occupational Health and Safety Regulations », 1996 (R.S.S., ch. O-1, r.1), articles 38 à 49

Manitoba

Loi sur la sécurité et l'hygiène au travail (L.R.M. 1987, c. W210), article 40

(appelé comité de santé et de sécurité au travail)

Règlement sur la sécurité et la santé au travail (Règl. du Man. 217/2006), Partie 3

Ontario

Loi sur la santé et la sécurité au travail (S.R.O. 1990, c. O.1), article 9(2)

Québec

Loi sur la santé et la sécurité du travail (L.R.Q., c. S-2.1), Chapitre IV, articles 68 à 86

et Règlement sur les comités de santé et de sécurité (R.R.Q. 1981, c. S-2.1, r. 6.1, D. 2025-83)

(appelé comité de santé et de sécurité)

Nouveau-Brunswick

Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail (L.N.B. 1983, c. O-0.2), articles 14 à 18

Nouvelle-Écosse

« Occupational Health and Safety Act » (S.N.S. 1996, c.7), articles 29 à 32

Île-du-Prince-Édouard

« Occupational Health and Safety Act » (R.S.P.E.I. 2004, c. 42) article 25

Terre-Neuve-et-Labrador

« Occupational Health and Safety Act » (R.S.N. 1990, c. O-3), articles 37 à 40

(appelé « Health and Safety Committees »)

Yukon

Loi sur la santé et la sécurité au travail (S.R.Y. 1986, c. 123), articles 12 et 13

Territoires-du-Nord-Ouest

Loi sur la sécurité (S.R.T.N.O. 1988, c. S-1), article 7.1

(appelé comité mixte de santé et de sécurité au travail)

et Règlement sur la santé et la sécurité au travail  (Règl des TN-O 039-2015), Partie 4 

Nunavut

Loi sur la sécurité (S.R.T.N.O. 1988, c. S-1), article 7

(appelé comité mixte de la santé et la sécurité sur le lieu de travail)


Quand un comité de santé et de sécurité est-il nécessaire, quel est le nombre de ses membres et qui sont-ils?

Le tableau 1 fournit une brève information sur les comités, indique quand ils sont nécessaires, le nombre de membres et qui ils représentent. Ce résumé ne fournit que des renseignements sommaires. Veuillez consulter la législation qui s'applique à votre lieu de travail pour obtenir l'information exacte.

Tableau 1
Obligations législatives concernant les comités d'hygiène et de sécurité
  Quand un comité est-il nécessaire? Nombre de membres Représentation
Canada Obligatoire – 20 employés ou plus Au moins 2 La moitié au moins des membres doit représenter les employés
Colombie-Britannique Obligatoire – quand il y a 20 employés ou plus ou lorsqu'il est « exigé en vertu d'une ordonnance » Pas moins de 4 La moitié au moins du comité doit représenter les travailleurs
Alberta Selon ce que détermine le ministre Au moins 3 et pas plus de 12 Au moins deux employés et une personne de la gestion ou au moins la moitié sont des employés
Saskatchewan Obligatoire – pour 10 employés ou plus Au moins 2 et pas plus de 12 La moitié au moins du comité doit représenter les employés
Manitoba Obligatoire – pour 20 employés ou plus comme le détermine le Lt-Gouverneur Au moins 4 et pas plus de 12 La moitié au moins doit représenter les employés
Ontario Obligatoire – pour 20 employés ou plus, ou quand le Ministre l'ordonne ou quand une substance dangereuse est utilisée (aucun nombre minimum d'employés) Au moins 2 (moins de 50 employés); au moins 4 (50 employés ou plus) La moitié au moins doit représenter les employés
Québec 20 employés ou plus et là où requis par CNESST* Au moins 4 La moitié au moins doit représenter les employés
Nouveau-Brunswick Obligatoire – pour 20 employés ou plus Tel que convenu entre les employés et l'employeur Représentation égale
Nouvelle-Écosse Obligatoire – 20 employés ou plus Tel que convenu entre les employés et l'employeur La moitié au moins doit représenter les employés
Î.-P.-É. Obligatoire – 20 employés ou plus Tel que convenu entre les employés et l'employeur La moitié au moins doit représenter les employés
Terre-Neuve-et-Labrador Obligatoire – pour 10 employés ou plus Au moins 2 et pas plus de 12 La moitié au moins doit représenter les employés
Yukon Obligatoire – 20 employés ou plus Au moins 4 et plus de 12 La moitié au moins doit représenter les employés
Territoires-du- Nord-Ouest Obligatoire – 20 employés ou plus, ou comme le prescrit le Directeur en chef de la sécurité Non précisé Représentation égale
Nunavut Comme le prescrit le Directeur en chef de la sécurité Non précisé Représentation égale

*CNESST = Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Dernière mise à jour du document le 2 février 2016

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.