Le rapport sur la santé et la sécuritéVol. 9, No. 7

Sujet d'actualité

Des tiques minuscules, mais de gros risques pour la santéprint this article

Protégez-vous contre la maladie de Lyme


Si vous travaillez sur une ferme, dans la forêt ou sur une voie ferrée, ou encore dans le domaine de la construction, de l'aménagement paysager ou des services publics, vous pourriez contracter la maladie de Lyme. Si vous travaillez (ou jouez) à l'extérieur, surtout dans les bois ou près de petits arbustes, d'herbes hautes ou de terrains recouverts de feuilles mortes, vous pourriez être exposé à de minuscules tiques qui peuvent vous piquer et vous transmettre cette maladie.

En 2009, le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a confirmé
30 000 cas et 8 500 cas probables de la maladie de Lyme. Les humains attrapent cette maladie à la suite de piqûres de tiques occidentales à pattes noires porteuses de la bactérie Borrelia burgdorferi. On retrouve généralement la bactérie de la maladie de Lyme chez la souris, l'écureuil, le tamia et d'autres petits mammifères; les tiques vivent habituellement dans les zones boisées et les prairies du Canada, des États-Unis, de l'Europe et de l'Asie. La maladie de Lyme ne peut se transmettre d'un humain à l'autre.

Symptômes de la maladie de Lyme

Les piqûres de tiques sont généralement indolores et passent souvent inaperçues. Bien que les symptômes de la maladie de Lyme varient considérablement d'une personne à l'autre, un des premiers signes d'infection est une éruption cutanée circulaire qui ressemble à une cible et qui s'étend en formant des anneaux autour du site de la piqûre. L'éruption cutanée peut apparaître de trois jours à un mois après l'infection.

Vous pourriez aussi ressentir d'autres symptômes tels que fièvre, frissons, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, fatigue ou gonflement des ganglions lymphatiques. Dans la plupart des cas, les personnes atteintes se sentiront légèrement malades et présenteront une éruption cutanée atypique. Il peut toutefois arriver que la bactérie s'attaque aux articulations, au cœur ou au cerveau et entraîne de graves problèmes de santé. Mais, bonne nouvelle : la majorité des cas de maladie de Lyme peuvent être traités efficacement, surtout s'ils sont décelés assez tôt.

Comme la maladie de Lyme peut être difficile à reconnaître, elle est souvent confondue avec d'autres maladies. Il est important que vous consultiez votre médecin si vous croyez en être atteint. Les femmes enceintes doivent consulter immédiatement un médecin, car la maladie de Lyme peut entraîner de graves complications, voire la naissance d'un enfant mort né.

Que peuvent faire les employeurs pour protéger leurs travailleurs?


  • Renseignez vos travailleurs sur la maladie de Lyme, sur sa transmission, sur les risques d'exposition et d'infection, sur les moyens de se protéger des tiques et sur l'importance de signaler toute piqûre de tique et tout malaise connexe.

  • Recommandez à vos travailleurs de porter une chemise à manches longues de couleur pâle, un pantalon qu'ils entreront dans leurs bas, de même qu'un chapeau si possible.

  • Fournissez à vos travailleurs des insectifuges (contenant de 20 % à 30 % de DEET), qu'ils appliqueront sur leur peau et sur leurs vêtements afin d'éviter les piqûres de tiques.

  • Dans la mesure du possible, demandez à vos travailleurs d'éviter les sites boisés, les petits arbustes, les herbes hautes et les amoncellements de feuilles mortes.

  • S'il est impossible aux travailleurs d'éviter ces sites, tentez de réduire les populations de tiques en retirant les amoncellements de feuilles mortes, en coupant les herbes hautes et les broussailles, en contrôlant les populations de rongeurs et de petits mammifères, et en limitant les activités des cerfs.



Que peuvent faire les travailleurs pour se protéger des piqûres de tiques?


  • Portez une attention particulière à votre protection à la fin du printemps et durant l'été, lorsque les jeunes tiques sont le plus actives.

  • Utilisez un insecticide dont la concentration de DEET est de 20 % à 30 % (suivre le mode d'emploi du fabricant); appliquez-le sur votre peau et sur vos vêtements, en évitant les yeux et la bouche.

  • Empêchez les tiques de s'agripper à votre peau en portant une chemise de couleur pâle et à manches longues bien ajustées aux poignets, un pantalon que vous entrerez dans vos bas ou dans vos bottes, d'un même qu'un chapeau dans la mesure du possible.

  • Inspectez attentivement toute la surface de votre corps si vous avez travaillé dans un site propice aux tiques, sans omettre les aisselles, le cuir chevelu, les cheveux, le nombril, le pli de l'aine, et l'arrière des oreilles et des genoux. Vérifier également si des tiques se trouvent sur et sous vos vêtements.

  • Retirez les tiques dans les 24 heures qui suivent afin de réduire considérablement vos risques de contracter la maladie de Lyme :

    • Saisissez la tique fermement à l'aide d'une pince à bec fin (pointue), le plus près possible de votre peau.

    • Tirez lentement sur le corps de la tique; veillez toutefois à ne pas l'écraser, car la bactérie nocive pourrait ainsi pénétrer dans votre organisme.

    • Lavez le site de la piqûre avec de l'eau et du savon.

  • Conservez les tiques vivantes dans un contenant hermétique ou un sac à double glissière, et apportez-les à votre médecin ou à votre établissement de soins de santé pour que des analyses puissent être faites afin de détecter la maladie de Lyme.
  • Laver les vêtements et les sécher à la machine, à l'air chaud, pour éliminer toute tique encore vivante.

  • Apprenez à reconnaître les symptômes de la maladie de Lyme pour être en mesure de les traiter rapidement.

  • Avertissez votre médecin que vous travaillez à l'extérieur sur des sites propices aux tiques.



Sites comportant un risque élevé d'infection

Au Canada, le risque de se faire piquer par des tiques et de contracter la maladie de Lyme est plus élevé dans certaines régions que d'autres :


  • Québec - Montérégie et Estrie, régions situées au sud-est de la province;

  • Ontario - Long Point, Parc national de la Pointe-Pelée, parc provincial Rondeau, pointe Turkey, Réserve nationale de faune de la Pointe-Prince- Edward, Parc national des Îles-du-Saint-Laurent, au cœur des Mille Îles dans l'est de l'Ontario;

  • Nouvelle-Écosse - régions de Lunenburg et de Bedford.

  • Manitoba - région de la pointe Buffalo.

  • Colombie-Britannique - dans la plus grande partie de la province, mais les populations les plus importantes se situent dans les basses terres continentales, sur l'île de Vancouver et dans la vallée du Fraser.



Ces sites changent constamment, selon les mouvements des populations de tiques. Les tiques peuvent être propagées par les oiseaux migrateurs et les animaux.

Renseignez-vous sur la maladie de Lyme et prenez des précautions pour vous protéger de ces minuscules tiques qui peuvent vous causer de gros problèmes de santé.

Pour en savoir davantage sur la maladie de Lyme :


Nouvelles sur nos partenariats

Ralentissez dans la " Zone orange " print this article

Campagne de sensibilisation en C.-B. en vue de protéger les travailleurs des chantiers routiers

Impossible! C'est impossible de ne pas remarquer les cônes orange vif qui s'alignent sur nos routes, particulièrement l'été, pour signaler l'exécution de travaux. Cette " Zone orange " offre une protection très limitée aux milliers de travailleurs aux abords des routes afin d'éviter qu'ils ne soient gravement blessés ou même tués par un véhicule circulant à proximité.

Des travailleurs provenant de tous les secteurs se retrouvent dans les Zones oranges qui constituent un environnement où la circulation si proche peut poser un risque élevé, notamment des employés municipaux, des paysagistes, des signaleurs, des conducteurs de dépanneuses, des ouvriers des équipes d'entretien et de construction routière, des travailleurs spécialisés en télécommunications et services publics ainsi que des équipes d'urgence et d'application de la loi. Bon nombre d'entre eux ont dû esquiver des conducteurs qui n'avaient pas ralenti suffisamment ou n'avaient pas porté toute leur attention sur les cônes durant leur passage dans ces zones de travaux.
Pour sensibiliser davantage les conducteurs aux dangers présents, la Work Zone Safety Alliance a lancé tout récemment la campagne " Zone orange ", une initiative qui incite les conducteurs à ralentir, à porter davantage attention et à être plus respectueux lorsqu'ils circulent près des cônes, donc des travailleurs aux abords des routes. L'objectif de la campagne consiste à réduire le nombre de décès et de blessures chez les travailleurs le long des routes en parlant davantage de leur vulnérabilité dans les Zones oranges.

Au cours des dix dernières années, la WorkSafeBC déclare que 386 travailleurs se retrouvant régulièrement en Zone orange ont été frappés par des véhicules automobiles. De ce nombre, 46 travailleurs ont subi des blessures graves et 12 sont décédés. Le message véhiculé par la campagne est tout simple : ralentissez et soyez attentif dans la Zone orange. Les personnes qui y travaillent sont vulnérables et ont droit à leur sécurité.

Pour éviter la frustration qui accompagne souvent les ralentissements observés près des chantiers routiers, les conducteurs devraient planifier leur itinéraire de manière à éviter les Zones oranges connues et prévoir plus de temps pour leurs déplacements, conduire à la vitesse indiquée sur les panneaux de circulation, et laisser beaucoup d'espace entre leur véhicule et celui qui les précède.

La campagne " Ralentissez dans la Zone orange " est parrainée par la WorkSafeBC, le Ministry of Transportation and Infrastructure et la BCAA Road Safety Foundation.

Précisions additionnelles


Obtenez d'autres précisions concernant la sécurité des travailleurs aux abords des routes en visitant le site de la WorkSafeBC.

Téléchargez et visualisez l'affiche de la WorkSafeBC. (pdf)

De la SST pour emporter

Des balados qui parlent du soleil, de la chaleur et de la sécurité des jardiniers-paysagistes print this article

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!.

Dans l'édition de ce mois-ci, De la SST pour emporter! propose des balados traitant de la façon de vous protéger et de protéger votre peau du soleil en été, et réunit des consignes de sécurité à l'intention des jardiniers-paysagistes.
Au cours de l'entrevue << Summer Sun Safety >>, Gillian Bromfield, de la Société canadienne du cancer, a fait la lumière sur la sécurité sous le soleil en été ainsi que sur les mesures que l'on peut prendre pour se protéger des effets nocifs de l'exposition au soleil. D'une durée de 3 min 44 s, le balado est offert en anglais seulement. Écoutez le balado maintenant.

Le balado Conseils de sécurité à l'intention des jardiniers-paysagistes décrit certains risques auxquels sont exposés les travailleurs qui font de l'aménagement paysager et définit les mesures de précaution générales qu'il faut prendre pour travailler en toute sécurité. La durée du balado est de 3:31 minutes. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado << Working in the Heat: How Hot is Too Hot? >>

Jan Chappel, spécialiste technique principal, CCHST, traite du stress dû à la chaleur et des mesures à prendre pour assurer sa sécurité pendant le travail à la chaleur extrême. D'une durée de 6 min 11 s, le balado est offert en anglais seulement. Écoutez le balado maintenant.

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode!

Nouvelles du CCHST

Comment faire face à l'hostilité selon les nouveaux cours du CCHSTprint this article

Le CCHST et iHR Solutions ont joint leurs efforts pour créer et mettre au point une nouvelle série de cours en ligne visant à aider les entreprises ainsi que les travailleurs à surmonter les difficultés et les problèmes qui surviennent lorsque les interactions humaines tournent au vinaigre.

Comment traiter avec des clients difficiles ou hostiles

Transiger de façon quotidienne avec le public en général entraîne généralement peu de stress. Toutefois, il peut arriver que les préoccupations exprimées par des clients entraînent une telle détérioration de la situation que celle-ci devienne stressante, voire même explosive, tant pour les employés que pour les clients. Étudiez plus en détail le stress et les tensions qui apparaissent lorsque vous traitez avec des clients instables ou hostiles durant ce cours en ligne d'une heure.

Vous pourrez ainsi acquérir une gamme variée d'aptitudes qui vous aideront à faire face à ces interactions possibles. Enfin, vous apprendrez des techniques pratiques de communication et d'adaptation en vue de faire face à la situation et d'améliorer votre rendement individuel.

Comment faire face à un vol

Si vous êtes malencontreusement présent lors d'un vol, vous devez prendre conscience de vos réactions physiques et mentales. Cette sensibilisation combinée aux techniques et aux marches à suivre sur le plan de la sécurité vous permettront de communiquer sans danger avec le voleur et de faire face à cette situation très stressante.

Ce cours permet aux gestionnaires, aux superviseurs et aux employés d'acquérir les habiletés physiques et mentales rappelées par le mot FORT pour faire face à un vol sans problème. Les différents types de vols, les aspects psychologiques qui entrent en jeu, et enfin les conseils et les techniques qui peuvent aider à désamorcer les vols simples comme les vols violents, sont tour à tour étudiés. Les participants se familiariseront aussi avec les marches à suivre après un vol, tant en ce qui concerne les aspects pratiques que les éventuelles répercussions émotionnelles.

Comment faire face à un vol avec prise d'otages

L'une des expériences les plus stressantes à laquelle un employé peut être exposé consiste à être retenu contre son gré. Les recherches ont toutefois montré que le fait de se préparer " au pire " - en acquérant une compréhension élémentaire de ce qui pourrait se produire ou de la manière dont cela pourrait vous affecter - peut réduire les répercussions d'un tel incident.

Bien qu'une prise d'otages demeure peu probable, la possibilité qu'une telle chose se produise ne peut être ignorée et ses répercussions sur les employés de même que sur l'entreprise ne sont pas négligeables. L'équipe de direction devra comprendre ce qu'elle doit faire face à ce type d'incidents. Ce cours réunit à l'intention des membres de la direction de toute installation, magasin ou succursale, les connaissances et les habiletés pratiques requises pour faire face à une prise d'otages de courte durée. Le cours examinera les circonstances dans lesquelles cet incident peut se produire, les tensions psychologiques exercées sur toutes les personnes présentes, les exigences essentielles à satisfaire et les habiletés liées à la création de liens, et enfin le dénouement d'un tel incident.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour vous inscrire à un cours, cliquez ici.

Vous avez demandé

Je suis victime d'intimidation au travail. Que puis-je faire? print this article

Je fais partie des quelques rares femmes travaillant dans un centre de détention. Je travaille avec un groupe d'hommes qui ne cessent de chuchoter et de rire de moi, émettent des commentaires sur mon corps et mon apparence, et m'embarrassent devant d'autres collègues. Leurs insinuations à caractère sexuel sont de plus en plus grossières, si bien que j'évite maintenant de manger avec eux. Ils me disent que je ne devrais pas le prendre aussi mal, que cela va de pair avec le type de milieu de travail. Mais je suis humiliée et la situation me stresse. Que puis-je faire?

D'après les comportements que vous décrivez, vous êtes victime d'intimidation au travail. L'intimidation se situe entre la violence et le harcèlement. Elle prend habituellement la forme d'agissements ou de commentaires à la suite desquels la personne visée se sentira isolée dans son milieu de travail, mais l'intimidation peut aussi se transformer en contacts physiques indésirables. L'intimidation consiste généralement à répéter des agissements ou des comportements dans l'intention d'intimider, de blesser, de dégrader ou d'humilier une personne ou un groupe de personnes en particulier. Ces comportements peuvent être évidents ou plus subtils.

Actuellement, très peu de réglementations régissant la santé et la sécurité au travail au Canada traitent précisément de l'intimidation. La Loi sur les normes du travail du Québec comprend une section portant sur le " harcèlement psychologique " et certaines sphères de compétence disposent de lois sur la violence ou le harcèlement en milieu de travail comprenant des dispositions sur l'intimidation. Par ailleurs, les employeurs sont tenus par une obligation générale de protéger leurs employés contre tout risque au travail, qu'il s'agisse de préjudices physiques ou psychologiques.

Que pouvez-vous faire?

Personne ne devrait tolérer un comportement déraisonnable ou offensant, ou encore qui cause un préjudice au travail. Vous avez le droit de vous sentir en sécurité dans votre milieu de travail. Si vous pensez être victime d'intimidation, de discrimination ou de toute autre forme de harcèlement, vous pouvez prendre certaines mesures.

Dites fermement à vos collègues que leur comportement est inacceptable et demandez leur d'arrêter. Vous pouvez demander qu'un superviseur ou un membre du syndicat soit présent au moment où vous communiquez avec ces personnes.

Notez les incidents chaque jour. Tenez un journal dans lequel vous inscrirez :


  • la date, l'heure et la description de l'incident;

  • le nom des témoins;

  • le résultat de l'incident.


Conservez une copie des lettres, notes de service, courriels ou autre document que vous recevez des personnes qui vous harcèlent.

Signalez le harcèlement à la personne désignée dans la politique de votre milieu de travail, à votre superviseur, au gestionnaire des ressources humaines ou à un gestionnaire délégué. S'il vous semble qu'on prend vos plaintes à la légère et que la réponse obtenue ne vous satisfait pas, consultez l'échelon supérieur de la direction.

Ne rendez pas la pareille à vos agresseurs. Vous pourriez alors passer pour l'auteur du conflit, ce qui ne ferait que compliquer les choses pour les responsables chargés d'évaluer la situation et de prendre les mesures de correction nécessaires.

Où trouver de l'information et de l'aide?


Lisez la fiche de renseignements du CCHST sur l'intimidation en milieu de travail.

Procurez-vous le guide Prévention de la violence en milieu de travail.

Téléchargez gratuitement l'affiche L'intimidation ne fait pas partie du travail.

Écoutez gratuitement le balado Violence and Harassment in the Workplace (durée de 7,13 minutes) [en anglais seulement].

Suivez le cours en ligne gratuit La violence en milieu de travail - Sensibilisation.

Vous avez encore besoin d'aide? Vous pouvez communiquer avec le Service de demandes de renseignements confidentiel du CCHST, offert gratuitement à tous les Canadiens, en composant le 1-800-668-4284 ou en remplissant le formulaire accessible sur le site Web.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2015, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail