Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Funérariums, dépôts mortuaires et services connexes

Sur cette page

Introduction

Cette fiche de conseils est destinée aux employeurs et aux travailleurs des funérariums, des dépôts mortuaires, des cimetières et des crématoriums. Il s’adresse également au personnel médical et aux membres des communautés dans les régions éloignées et isolées.

Dans tous les cas, les directives des autorités locales de santé publique doivent être suivies et des pratiques générales de prévention de la COVID-19 doivent être mises en œuvre, comme l’indique la page Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19.

Pensez aux risques

Le risque de transmission de la COVID-19 augmente lorsque les gens se rassemblent avec d’autres personnes de l’extérieur de leur ménage dans des lieux bondés et des espaces clos où la ventilation est mauvaise. Le risque est plus élevé dans les contextes où ces facteurs se chevauchent et/ou comportent des activités comme des conversations à distance rapprochée, des chants, des cris ou une respiration intense (p. ex., pendant l’exercice).

La participation à des services funéraires et de visite peut impliquer des contacts étroits avec d’autres personnes et avec des surfaces fréquemment touchées. Le risque de propagation de la COVID-19 dans le contexte de ces événements dépend du nombre de personnes qui y prennent part et de leurs caractéristiques (âge, maturité, capacité physique, compréhension, etc.), de la proximité et de la durée des interactions entre les personnes, ainsi que des mesures mises en place par les employeurs.

Chaque service funéraire est unique. Évaluez les risques pour chaque lieu de travail et activité afin de déterminer les mesures à mettre en place pour contrôler la transmission de la COVID-19. Examinez les éléments suivants :

  • Qui s’occupera du corps?
  • Quel équipement de protection individuelle (EPI) est nécessaire et cet équipement est-il disponible?
  • Des protocoles de nettoyage et de désinfection supplémentaires sont-ils nécessaires si l’on sait ou soupçonne que la personne défunte a été infectée par la COVID-19?
  • Comment le corps sera-t-il préparé pour le transport?
  • Quel est le protocole pour le rapatriement des corps au Canada et à l’extérieur du Canada?
  • Des autopsies peuvent-elles être pratiquées? Dans l’affirmative, à quel endroit?
  • Les visites, les funérailles et les autres services en personne peuvent-ils se poursuivre ou doivent-ils avoir lieu virtuellement?
  • Comment les considérations culturelles ou religieuses seront-elles prises en compte?
  • Comment le soutien au deuil sera-t-il offert?
  • Quelles sont les autres considérations psychosociales à prendre en compte pour les employeurs, les employés et les familles des personnes défuntes?

Communications

  • Informer à l’avance les personnes (employés, familles, chefs spirituels et religieux, etc.) des mesures de santé publique mises en place. Cette information peut être communiquée en ligne, par l’intermédiaire de publicités, au moyen d’avis sur les portes d’entrée et verbalement par les employés.
  • Faites participer les chefs spirituels et religieux aux services de planification funéraires, de communication et de soutien au deuil.
  • Bien que le risque de transmission lors de la manipulation d’un corps soit jugé faible, la transmission peut également se faire par les surfaces contaminées. Si le contact avec le corps de la personne défunte est important, invitez les familles à consulter leurs chefs communautaires, culturels ou religieux et le personnel du funérarium. Pour toucher le corps, portez au minimum une blouse à manches longues, un tablier et des gants jetables. Débarrassez-vous de cet équipement dans une poubelle sans contact et lavez-vous les mains de manière appropriée immédiatement après.
  • Aidez les personnes à comprendre que des mesures de protection et des services réduits ou modifiés sont nécessaires et que leur expérience pourrait être différente. Demandez-leur de faire preuve de prévenance à l’égard des employés, des familles et des autres personnes qui offrent des services funéraires.
  • Assurez-vous que l’ensemble des communications conviennent aux personnes de tous les âges, à tous les niveaux de lecture et aux préférences linguistiques des personnes.
  • Placez des affiches dans l’ensemble de l’établissement pour inviter les personnes présentes à maintenir un éloignement physique, à porter des masques non médicaux, à nettoyer et à désinfecter les surfaces fréquemment touchées, à se laver les mains et à suivre l’étiquette respiratoire.
  • Envoyez tous les formulaires nécessaires par voie électronique.
  • Avisez les personnes en cas de fermeture ou de réduction des locaux, y compris un accès restreint aux salles d’exposition, aux toilettes et aux lieux de restauration.
  • Conservez un registre des noms et des coordonnées de tous les employés et visiteurs pour aider à la recherche des contacts, au besoin. Assurez-vous de protéger les renseignements personnels. La liste ne doit servir qu’à des fins de recherche des contacts.

Mesures de contrôle

  • La transmission communautaire de la COVID-19 se poursuit, et de nouveaux variants préoccupants circulent. Tout le monde, y compris les employés, les familles, les visiteurs et les chefs spirituels et religieux, doit être encouragé à utiliser de multiples mesures de prévention personnelles recommandées par les autorités locales de santé publique pour se protéger et protéger les autres.
  • La façon la plus efficace pour les employeurs de réduire le risque de transmission de la COVID-19 en milieu de travail est de suivre la hiérarchie des contrôles et d’utiliser une approche à multiples paliers dans l’élaboration de leur plan de sécurité.

Dépistage

  • Posez des affiches dissuadant les employés, les familles et les visiteurs d’entrer dans l’établissement et les invitant à rester chez eux s’ils se sentent malades ou présentent des symptômes de la COVID-19, s’ils ont reçu un diagnostic de la COVID-19 ou s’ils attendent les résultats d’un test de laboratoire pour la COVID-19, s’ils ont été en contact étroit avec une personne qui est ou pense être atteinte de la COVID-19 ou qui est en quarantaine (auto-isolement) ou en isolement.
  • Posez des questions de dépistage avant que les employés, les familles et les visiteurs entrent dans l’établissement en utilisant une liste de vérification fournie par votre autorité de santé publique ou demandez-leur de remplir un questionnaire.
  • Toute personne qui ne se soumet pas au dépistage ou devient malade pendant qu’elle se trouve dans l’établissement doit porter un masque médical. Si vous n’en avez pas, portez un masque non médical bien fait et bien ajusté, aviser leur superviseur ou leur employeur, retourner à la maison, de préférence pas en transport en commun, et communiquez avec leur fournisseur de soins de santé ou l’autorité locale de la santé publique pour obtenir des conseils sur les prochaines étapes.

Éloignement physique, mesures techniques et mesures administratives

  • Les contacts étroits des personnes décédées de la COVID-19 peuvent être mis en isolement ou en quarantaine et ne doivent pas assister aux services funéraires en personne.
  • Pensez à recourir aux technologies virtuelles (p. ex. téléphone, vidéoconférence, enregistrements vidéo) plutôt qu’aux services et aux rassemblements en personne.
  • Déterminez le nombre maximal de personnes et l’espace dont vous disposez afin de maintenir la plus grande distance physique possible (p. ex., au moins deux mètres) par rapport aux autres. Il peut être nécessaire d’abaisser la limite d’occupation sous la taille maximale des rassemblements.
  • Assurez-vous que les visites et les autres activités permettent un éloignement physique adéquat. Par exemple, envisagez d’échelonner les heures de visites ou d’espacer les visiteurs à l’enterrement.
  • Installez des barrières solides entre les postes de travail et le matériel (p. ex. mur ou fenêtre en plexiglas qui dépasse la hauteur des têtes dans la zone de réception).
  • Placez des marques au sol et d’autres repères visuels pour favoriser l’éloignement physique et les itinéraires à sens unique.
  • Réorganisez et limitez l’usage des places assises, des salles d’accueil, des vestiaires, des aires communes, des halls d’entrée, des toilettes, etc.
  • Limitez l’accès aux zones de l’établissement dans lesquelles les visiteurs n’ont pas besoin d’aller.
  • Tous les visiteurs devraient rester dans l’établissement pendant le temps qui leur est alloué seulement, afin que la zone de visite puisse être nettoyée et désinfectée adéquatement entre les visites.
  • Prévoyez suffisamment de temps entre chaque visite pour minimiser les interactions entre les personnes, optimisez l’aération des lieux et les activités de nettoyage et de désinfection.
  • Dans la mesure du possible, choisissez d’offrir les services à l’extérieur (si le temps le permet).
  • Envisagez de reporter les services à la fin de la période de quarantaine (auto-isolement) ou d’isolement des personnes si cela est possible.
  • Déconseillez les activités qui augmentent le risque de transmission, y compris les embrassades, les poignées de main, les chants et les cris.
  • Les buffets en libre-service ne doivent pas être autorisés dans les cérémonies.
  • Fermez les fontaines à eau ou remplacez-les par des stations de recharge de bouteilles d’eau. Chaque personne devrait utiliser sa propre bouteille d’eau étiquetée.
  • Planifiez une augmentation des services funéraires pendant la pandémie de COVID-19.
  • Évaluez le besoin de soutien supplémentaire en santé mentale et en deuil pour les employés et en réponse aux besoins des personnes et des familles endeuillées.

Ventilation

  • Assurez-vous que les systèmes de ventilation des espaces intérieurs fonctionnent comme il se doit.
    • Les autopsies ne doivent être effectuées que dans des salles adéquatement ventilées. Des salles à pression négative doivent être utilisées lors de toute procédure générant des aérosols.
  • Augmentez l’entrée et la circulation d’air extérieur autant que possible en ouvrant les fenêtres et les portes et à l’aide de ventilateurs ou d’autres méthodes. Toutefois, n’ouvrez pas les fenêtres et les portes si cela présente un risque pour la sécurité des employés ou des participants (p. ex. garder une porte coupe-feu ouverte).
  • Dans les espaces fermés, les ventilateurs de refroidissement portatifs puissants peuvent accroître la propagation de la COVID-19. Utilisez d’autres moyens pour garder les pièces fraîches, comme le réglage des systèmes de ventilation du bâtiment et des conditionneurs d’air.
  • Ajustez les systèmes de ventilation pour :
    • augmenter l’efficacité de la filtration au plus haut niveau approprié pour le système;
    • augmenter le débit d’air frais/pourcentage d’air extérieur (augmenter le pourcentage d’air extérieur dans l’approvisionnement en air du système de chauffage, ventilation et conditionnement d’air [CVCA], ouvrir les fenêtres et les portes, etc.);
    • limiter l’utilisation de l’aération sur demande et faire en sorte que le système fonctionne en continu au niveau de réglage optimal.
  • Songez à utiliser des unités portatives de filtration à haute capacité pour les particules de l’air (HEPA).
  • Consultez un professionnel des systèmes CVCA avant d’apporter des changements au système d’aération.

Hygiène personnelle

  • Lorsque l’on sait ou soupçonne que la personne défunte a été infectée par la COVID-19, dissuadez la famille et les amis de toucher ou d’embrasser le corps après le décès de la personne, après la préparation du corps et pendant les services funéraires. Les personnes qui ont touché le corps doivent s’assurer de bien se laver les mains.
  • Limitez la manipulation de la dépouille si le défunt reste dans la demeure familiale (comme dans les collectivités éloignées et isolées).
  • Les personnes doivent suivre les protocoles de préparation du corps pour le transport, porter l’EPI approprié, bien se laver les mains et adopter les pratiques de nettoyage et de désinfection appropriées.
  • Prévoyez des stations de lavage des mains et de désinfection près de l’entrée et dans d’autres endroits appropriés. Assurez-vous que les stations sont accessibles aux personnes handicapées.
  • Tout le monde doit éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche avec les mains non lavées. Il faut prendre des mesures de santé et d’hygiène en entrant dans l’établissement et en sortant, après avoir utilisé les toilettes, avant et après les services entourant le décès, avant et après avoir touché de l’équipement et des surfaces partagés, et après avoir été en contact avec une autre personne.
  • Invitez les autres à respecter une bonne étiquette respiratoire. Toutes les personnes devraient éternuer ou tousser dans un mouchoir ou dans le creux du coude plutôt que dans leurs mains et procéder ensuite à un lavage des mains.
  • Favorisez l’utilisation de mouchoirs et d’autres moyens pour prévenir la diffusion des fluides corporels. Il faut jeter aussitôt les mouchoirs utilisés dans des poubelles doublées d’un sac et selaver les mains.

Nettoyage et désinfection

  • La transmission de la COVID-19 peut se faire par contact avec des matières couramment utilisées dans les services funéraires, notamment le carton et le polypropylène. Continuez à appliquer les pratiques courantes de prévention et de contrôle des infections, y compris le nettoyage et la désinfection à l’aide de produits avec un numéro d’identification de médicament (DIN) dont l’utilisation est approuvée au Canada.
  • Lisez et suivez les instructions du fabricant concernant l’utilisation sécuritaire des produits (p. ex., porter des gants, les utiliser dans des endroits bien ventilés, laisser suffisamment de temps de contact pour que le désinfectant tue les germes en fonction du produit utilisé).
  • Si vous n’arrivez pas à vous procurer les produits désinfectants commerciaux approuvés, vous pouvez désinfecter les surfaces dures à l’aide d’une solution composée de 5 ml d’eau de Javel (concentration d’hypochlorite de sodium de 5 %) et de 250 ml d’eau. Testez les surfaces avant d’utiliser une solution d’eau de Javel. L’eau de Javel peut être corrosive. Suivez les instructions pour utiliser l’eau de Javel en toute sécurité.
  • Mettez sur pied un programme de nettoyage et de désinfection assorti d’un horaire et de listes de vérification pour l’ensemble des zones et du matériel.
  • Augmentez la fréquence des activités de nettoyage et de désinfection, selon les besoins.
  • Nettoyez et désinfectez les zones de travail, les installations et le matériel partagés entre chaque utilisateur ou quart de travail.
  • Mettez l’accent sur les surfaces et les objets fréquemment touchés comme les portes, les comptoirs, les chaises, les poignées, les rampes, les chaises longues, les dessus de table, les machines de paiement par débit et les guichets automatiques, les écrans tactiles, les téléphones, les interrupteurs, les robinets, les distributeurs de désinfectant, les douches, les stations de remplissage des bouteilles d’eau et toutes les barrières de protection.
  • Retirez l’ameublement textile et les objets mous (p. ex. magazines, journaux) qui ne peuvent pas être nettoyés facilement des salles d’exposition et des zones de réception.
  • Continuez à utiliser des désinfectants approuvés pour les hôpitaux pour nettoyer et désinfecter le matériel et les installations.
  • Suivez les procédures opérationnelles normalisées pour nettoyer et désinfecter les housses et les poches mortuaires si elles ne sont pas jetables, sinon jetez-les avec les déchets dangereux.
  • Évitez le partage d’objets difficiles à nettoyer ou à désinfecter.
  • Si vos activités génèrent du linge sale, évitez de le secouer. Utilisez des gants jetables et lavez vos mains après avoir manipulé le linge sage. Nettoyez et désinfectez les paniers et les bacs avant de remettre du linge propre à l’intérieur.
  • Formez les travailleurs sur les procédures de nettoyage et de désinfection et procurez-leur des fournitures adéquates et l’accès à de l’équipement de protection individuelle. Consultez les fiches ou étiquettes de données de sécurité des produits pour savoir comment les utiliser.
  • Utilisez du matériel de nettoyage réutilisable (chiffons, éponges, balais, etc.) qui peut être lavé avec du savon à lessive, puis séché entièrement.
  • Jetez les mouchoirs, les lingettes, les gants et autre matériel de nettoyage à usage unique dans une poubelle doublée d’un sac de plastique. Videz les poubelles au moins une fois par jour. Utilisez des gants jetables lorsque vous manipulez les poubelles et lavez-vous les mains ensuite.
  • Remplacez les poubelles par des récipients sans contact ou retirez les couvercles qui s’ouvrent avec contact.

Équipement de protection individuelle (EPI)

  • Continuez à utiliser un EPI en cas de dangers ou de situation d’urgence en matière de sécurité au travail, conformément aux directives de votre employeur et aux lois applicables.
  • Les travailleurs doivent continuer de porter l’EPI requis pour effectuer les soins mortuaires standards (gants jetables, masques médicaux, blouses à manches longues, visières de protection).
  • Lorsque des procédures génératrices d’aérosol sont exécutées (p. ex. utilisation de scies électriques), ajoutez des gants de caoutchouc, un tablier et une protection respiratoire (p. ex. respirateur N95) en plus de l’EPI susmentionné.
  • Formez les employés sur la façon de porter, de retirer, d’entretenir l’équipement et de travailler avec ainsi que sur les limites de l’EPI.
  • Nettoyez et désinfectez tout EPI partagé avant de le porter.
  • Se laver les mains avant de mettre et après avoir retiré l’EPI.

Transport et manipulation des corps

  • Suivez les pratiques courantes de prévention et de contrôle des infections pour la manipulation des restes humains de personnes qui étaient atteintes d’une maladie respiratoire infectieuse (semblables aux protocoles pour la tuberculose), y compris l’utilisation d’EPI pour la préparation, la manipulation et le transport des restes humains.
  • Vous pouvez continuer de transporter les corps dans du matériel standard (p. ex. housses et poches mortuaires), surtout en cas d’écoulement excessif de fluides corporels.
  • Assurez-vous que les cavités buccales et nasales du défunt sont recouvertes d’un masque non médical ou d’un morceau de tissu de coton ou sont entourées de coton pour éviter toute propagation du virus venant des poumons.
  • Les restes humains doivent être déballés lentement d’une housse ou d’une poche mortuaire et déplacés avec précaution.
  • Les dépouilles rapatriées au Canada doivent être transportées dans un contenant hermétiquement scellé, ou elles doivent être incinérées.
  • Évitez les procédures qui génèrent des aérosols.
  • Évitez les éclaboussures ou les pulvérisations sur les corps avec des systèmes électriques. Il est préférable de laver les restes en les baignant.
  • L’embaumement et les autopsies peuvent accroître les risques liés aux éclaboussures. Consultez votre territoire de compétence pour obtenir des directives précises sur l’embaumement et les autopsies pendant la pandémie de COVID-19.
  • Vous devez suivre les mesures standards de sécurité et de prévention et de contrôle des infections pour les corps des personnes dont on sait ou soupçonne qu’elles ont été infectées par une maladie transmissible.
  • Après l’incinération ou la mise en cercueil des corps, les protocoles standards sont acceptables pour le transport. Cercueils, véhicules ou permis de conduire spécialisés ne sont pas nécessaires.
  • Suivez les procédures de travail sécuritaires pour ce qui est du niveau ou du type d’implication des fossoyeurs avec le cercueil ou l’urne au cimetière ou sur le lieu de sépulture.
  • Procédez ensuite au nettoyage et à la désinfection de l’ensemble des outils et du matériel.

Masques non médicaux

  • Suivez les recommandations liées au port du masque publiées par votre autorité de santé publique locale ou une autre autorité. Sachez que certaines personnes peuvent choisir de porter un masque, même si ce n’est pas obligatoire.
  • Toute personne qui ne peut pas retirer son masque sans aide (p. ex. en raison de son âge ou d’un handicap) ne devrait pas en porter.
  • Portez des masques non médicaux bien faits et bien ajustés en vous assurant que le nez, la bouche et le menton sont couverts. Ne touchez pas votre masque.
  • Soyez conscient que les masques non médicaux ont des limites et qu’une utilisation et une élimination inadéquates des masques peuvent accroître le risque d’infection.
  • Changez de masque s’il est mouillé ou souillé. Vous pouvez apporter un deuxième masque dans un sac de papier, une enveloppe ou un contenant propre qui ne retient pas l’humidité. Les masques réutilisables souillés devraient être rangés dans un sac ou un contenant séparé. Ne touchez pas l’extérieur du masque au moment de le retirer et lavez-vous les mains quand vous avez terminé.
  • Envisagez l’utilisation d’un masque transparent ou d’une visière de protection pour les personnes qui ont besoin de voir le visage.
  • Veillez à ce que le masque ne constitue pas un danger lors de l’exécution d’autres activités, notamment à ce qu’il ne s’accroche pas à de la machinerie ou à de l’équipement en mouvement.

Fournisseurs de services externes

  • Pour les visites de fournisseurs de services externes comme les livreurs, les entrepreneurs, etc. :
    • communiquez aux fournisseurs de services vos exigences de sécurité relatives à la COVID-19 avant leur visite et collaborez avec eux pour répondre à leurs exigences de sécurité;
    • nettoyez et désinfectez la zone de travail avant l’arrivée du fournisseur de services et après son départ.

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 25 février 2021