Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Directives sur les tests de dépistage rapide de la COVID-19 en milieu de travail

Sur cette page

Introduction

Le présent document décrit les avantages et les limites des tests de dépistage rapide ainsi que les considérations pratiques à prendre en compte lors de la mise en œuvre du dépistage rapide en milieu de travail. Le dépistage rapide est un outil de dépistage supplémentaire qui peut aider à prévenir la propagation de la COVID-19.

Le gouvernement du Canada et certains gouvernements provinciaux et territoriaux fournissent gratuitement des tests de dépistage rapide aux milieux de travail selon différentes modalités, en fonction du type de milieu de travail.

Pour connaître les principes généraux de prévention de la COVID-19, les employeurs et les travailleurs peuvent consulter les ressources en santé et sécurité sur la COVID-19, notamment les fiches de conseils « Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19 » et « Intervention auprès des cas soupçonnés ou confirmés ».

Dans tous les cas, il est primordial de respecter les directives des autorités locales de santé publique et celles de votre organisme de réglementation compétent en matière de santé et de sécurité.

Arguments en faveurs du dépistage en milieu de travail

  • Le dépistage en milieu de travail, combiné à d’autres mesures de santé et de sécurité comme le port du masque, l’éloignement physique et le lavage des mains est une mesure importante qui contribuera à protéger les travailleurs de la COVID-19.
  • Selon certaines études, jusqu'à 50 % de la transmission de la COVID 19 pourrait être causée par des personnes ne présentant aucun symptôme (asymptomatiques). Les tests et le dépistage sont des outils importants pour identifier rapidement les personnes asymptomatiques qui doivent se mettre en isolement.
  • Les tests de dépistage rapide ont permis de détecter plus de 3 300 cas présumés de COVID-19 et d’arrêter la transmission associée à ces cas au Canada (selon le rapport de Santé Canada du 6 juillet 2021).
  • D’après les résultats et les témoignages recueillis dans des lieux de travail, y compris d’un projet pilote mené dans des lieux de travail de l’Ontario où des tests de dépistage rapide ont été effectués :
    • La plupart des employeurs et des travailleurs ont ressenti un sentiment accru de protection et de sécurité sur le lieu de travail;
    • Le nombre de résultats positifs était faible par rapport au nombre de tests réalisés;
    • La perturbation globale des activités des lieux de travail a été minime;
    • Le dépistage rapide des personnes asymptomatiques a permis de trouver des cas de COVID-19 qui, autrement, seraient passés inaperçus.

Pensez aux risques

  • Les employeurs doivent prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour protéger la santé et la sécurité de leurs travailleurs. Ces précautions incluent une évaluation des risques associés à la COVID-19 pour le lieu de travail particulier et les activités menées par leurs travailleurs.
  • L’employeur doit ensuite mettre en œuvre des mesures appropriées de gestion des risques en utilisant la hiérarchie des mesures de maîtrise (c.-à-d. élimination, substitution, mesures d’ingénierie, mesures administratives et utilisation d’équipement de protection individuelle). Les employeurs doivent mettre en place des mesures de santé publique appropriées afin d’accroître la protection des travailleurs et de réduire les risques pour ces derniers. Suivez les conseils et les restrictions de votre autorité locale de santé publique.
  • Mettez en œuvre un plan écrit de sécurité en milieu de travail qui traite des expositions potentielles à la COVID-19.
  • Les tests de dépistage rapide peuvent être utilisés comme outil de dépistage supplémentaire. Ils ne remplacent aucune mesure de santé et de sécurité existante comme la vaccination, le port du masque et l’éloignement physique.
  • Même si les résultats du test d’une personne sont négatifs, elle doit tout de même respecter toutes les mesures de santé et de sécurité en place.

Dépistage des travailleurs

  • Procédez à un dépistage des symptômes et des expositions possibles de vos travailleurs et des autres personnes avant leur entrée dans le milieu de travail, en suivant les recommandations de votre autorité locale de santé publique.
  • Le « dépistage actif » peut être exigé par la loi dans certaines administrations. Il consiste à poser des questions sur la santé de la personne et sur ses expositions possibles. Utilisez une liste de vérification ou un questionnaire fourni par votre autorité locale de santé publique. Le dépistage actif n’est pas une évaluation clinique et ne remplace pas un avis médical. C’est plutôt une façon d’identifier les personnes susceptibles de propager le virus afin que des mesures soient prises pour éviter toute transmission. Assurez-vous de conserver un registre des noms et coordonnées de tous les travailleurs pour faciliter la recherche des contacts au besoin.
  • Il faut demander à toute personne qui échoue au dépistage de ne pas entrer dans les locaux, de porter un masque médical (ou, à défaut, un masque non médical bien conçu et bien ajusté), de rentrer chez elle (en évitant autant que possible les transports en commun), de communiquer avec son fournisseur de soins de santé ou l’autorité locale de santé publique et de suivre ses conseils.
  • Les tests de dépistage rapide peuvent être utilisés comme un outil de dépistage supplémentaire auprès des travailleurs qui ont passé avec succès ce dépistage préliminaire.

Communication

  • Avant de mettre en place des tests de dépistage rapide, préparez les travailleurs en leur fournissant des explications :
    • Fonctionnement d’un test de dépistage rapide;
    • Lieu où les tests seront réalisés;
    • À quoi s’attendre;
    • Il s’agit d’un test de dépistage utilisé pour aider à enrayer la propagation du virus;
    • Les résultats obtenus au moyen de tests de dépistage rapide ne constituent pas un diagnostic et doivent être confirmés par des tests plus précis administrés par les autorités locales de santé publique.
    • Les avantages et les limites des tests de dépistage rapide;
    • Les résultats des tests sont confidentiels. Seuls le travailleur et les personnes devant être informées y auront accès;
    • Les tests de dépistage rapide ne remplacent aucune des mesures de santé et de sécurité en place sur le lieu de travail.
  • Répondez à toutes les questions ou préoccupations des travailleurs.
  • Envisagez de créer un document à l’intention des travailleurs.
  • Veillez à ce que toute information sur les tests de dépistage rapide soit communiquée à tous les travailleurs dans une langue et un format faciles à comprendre.
  • Examinez les politiques relatives aux absences et aux congés de maladie et renseignez les travailleurs sur les ressources disponibles, y compris sur les aides du gouvernement.

Réalisation de tests de dépistage auprès des travailleurs

  • Des tests de dépistage rapide peuvent être réalisés chez les travailleurs qui ne présentent aucun symptôme et qui ont passé avec succès le dépistage préliminaire.
  • À l’heure actuelle, on ne sait toujours pas si les tests rapides peuvent détecter une infection chez les personnes vaccinées.
  • Les travailleurs qui ont été atteints de la COVID-19 au cours des trois derniers mois ne devraient pas se soumettre à un test de dépistage rapide, car ils pourraient obtenir un résultat faussement positif.
  • Les tests de dépistage rapide ne doivent pas être effectués en cas d’éclosion soupçonnée ou confirmée en milieu de travail, sauf s’ils sont utilisés en plus des tests diagnostiques (et non en remplacement de ceux-ci) conformément aux directives de l’autorité locale de santé publique.
  • La plupart des programmes de dépistage en milieu de travail sont offerts aux travailleurs sur une base volontaire.

Réalisation des tests de dépistage rapide

  • Les travailleurs asymptomatiques devraient subir un test au moins deux fois par semaine.
  • Les tests de dépistage rapide peuvent être effectués par un professionnel de la santé ou une personne formée qui possède les connaissances et les compétences appropriées pour effectuer le test, selon les exigences des autorités responsables de votre administration.
  • Le prélèvement de l’échantillon de dépistage rapide peut également être effectué par la personne qui passe le test (c’est-à-dire par auto-écouvillonnage) si une personne formée la supervise.
  • Des ressources de formation sont mises à disposition par les provinces et territoires (Alberta, Colombie-Britannique, Saskatchewan et Ontario).
  • Assurez-vous que des précautions contre la COVID-19 sont en place lorsque des tests de dépistage rapide sont réalisés.
  • Veillez à ce que la personne qui fait passer le test porte un équipement de protection individuelle (EPI) adéquat, notamment :
    • des gants;
    • une protection oculaire;
    • une blouse à manches longues;
    • un masque médical.
  • Les personnes qui passent les tests doivent porter un masque bien conçu et bien ajusté.
  • Nettoyez et désinfectez les surfaces entre chaque personne.
  • Ayez une bonne hygiène des mains.
  • Autant que possible, maintenez un éloignement approprié entre les personnes (par exemple, lorsque les travailleurs attendent de passer le test).
  • Réalisez les tests dans un espace bien ventilé.

Avantages des tests de dépistage rapide

  • Les tests de dépistage rapide sont faciles, rapides et sécuritaires à réaliser.
  • Les prélèvements n’ont pas besoin d’être envoyés à un laboratoire.
  • La plupart des tests de dépistage rapide peuvent être effectués par prélèvement nasal à l’aide d’un écouvillon. Un écouvillonnage profond du nasopharynx n’est pas nécessaire.
  • Les tests de dépistage rapide peuvent être effectués par un professionnel de la santé ou une personne formée, selon les exigences des autorités responsables de votre administration.
  • Certains tests de dépistage rapide peuvent produire des résultats en 15 à 20 minutes.
  • Ils sont surtout efficaces pour détecter les personnes qui ont une charge virale élevée et un fort risque de transmettre le virus.

Limites des tests de dépistage rapide

  • Si un résultat positif préliminaire est obtenu à partir d’un test de dépistage rapide, le résultat doit être confirmé par un test en laboratoire par un test PCR (amplification en chaîne par polymérase) par l’entremise de l’autorité locale de santé publique.
  • Les tests de dépistage rapide ne permettent pas de différencier les variants préoccupants.

Intervention en fonction des résultats des tests

  • Un résultat positif obtenu à partir d’un test de dépistage rapide est considéré comme un « résultat positif préliminaire » et doit être confirmé par un test en laboratoire, par l’intermédiaire de l’autorité locale de santé publique, dès que possible. La personne qui a reçu un résultat positif préliminaire au test de dépistage rapide doit se mettre en isolement jusqu’à ce que le résultat du test en laboratoire soit connu.
  • Chaque province a des procédures différentes. Il est important de vérifier si un résultat positif préliminaire doit être déclaré à la province/au territoire et de respecter les exigences en matière de déclaration.
  • Veillez à prévenir toute stigmatisation des travailleurs qui reçoivent un résultat positif préliminaire.
  • Apportez votre soutien aux travailleurs qui ont besoin de se mettre en isolement. Il peut s’agir d’un soutien financier (par exemple, des congés payés) et de ressources en matière de santé mentale (programme d’aide aux employés, site Web Espace mieux-être Canada du gouvernement du Canada, etc.)
  • Un résultat négatif ne doit pas être interprété comme la preuve que le travailleur n’a pas d’infection. Toutes les mesures de santé publique et les mesures de contrôle de la COVID-19 en milieu de travail doivent continuer d’être suivies.
  • Les travailleurs ayant obtenu un résultat positif préliminaire peuvent retourner au travail seulement s’ils reçoivent un résultat négatif après leur test de confirmation en laboratoire ou si la période d’auto-isolement appropriée est passée.
  • Un résultat indéterminé ou invalide au test de dépistage rapide signifie qu’aucun résultat négatif ou positif n’a été enregistré. Le test devra être refait immédiatement, ou la personne devra passer un test en laboratoire par l’entremise de l’autorité locale de santé publique.
  • Les résultats des tests doivent rester confidentiels. Déterminez qui aura accès aux résultats, comment les résultats seront conservés et pendant combien de temps. Conformez-vous aux lois sur la protection des renseignements personnels qui s’appliquent à votre milieu de travail et renseignez vous auprès de votre autorité locale de santé publique pour connaître les exigences relatives à la conservation et à la destruction des documents.

Communication des résultats des tests

  • Élaborez des messages appropriés et cohérents pour transmettre les résultats aux travailleurs.
  • Résultats négatifs : indiquez clairement que le test de dépistage rapide n’exclut pas une infection par le coronavirus et que toutes les directives de santé publique doivent être respectées.
  • Résultats positifs préliminaires: indiquez clairement que la personne doit immédiatement s’isoler et passer un test en laboratoire par l’entremise de l’autorité locale de santé publique.

Entreposage et gestion des déchets

  • Suivez les instructions du fabricant pour les conditions d’entreposage des tests de dépistage rapide.
  • De nombreuses trousses doivent être conservées à une température supérieure à 2 °C et doivent avoir une température supérieure à 15 °C avant la réalisation des tests.
  • Ne congelez pas les trousses.
  • N’utilisez pas de tests périmés.
  • Entreposez, manipulez et transportez en toute sécurité les déchets biodangereux conformément aux exigences de votre administration.

Présenter une demande pour obtenir des trousses de dépistage rapide

Le gouvernement du Canada et certains gouvernements provinciaux et territoriaux fournissent gratuitement des tests de dépistage rapide aux organisations pour le dépistage sur le lieu de travail. Les entreprises et les organisations à but non lucratif peuvent présenter une demande. Les organisations peuvent présenter une demande pour obtenir des trousses de dépistage rapide sur cette page.

Selon l’emplacement de votre organisation et le nombre de travailleurs ayant des contacts étroits, vous serez dirigé vers la meilleure source de tests rapides pour votre situation :

  • le gouvernement fédéral
  • un gouvernement provincial ou territorial
  • un partenaire de distribution, y compris :
    • les pharmacies;
    • les chambres de commerce;
    • la Croix-Rouge canadienne.

Autres considérations

  • Désignez une personne responsable de la mise en œuvre des tests de dépistage rapide au sein de votre organisation.
  • Consignez par écrit les procédures relatives à la formation requise pour effectuer les tests de dépistage rapide; les mesures de sécurité; la communication et la consignation des résultats; le suivi auprès des travailleurs; le stockage et la mise au rebut du matériel contaminé.
  • Passez en revue la documentation associée à la formation et à l’intégration pour la trousse de dépistage rapide.
  • Assurez-vous que le personnel affecté aux tests est disponible et formé.
  • Choisissez un espace privé pour le dépistage et veillez à préserver la confidentialité des personnes qui passent les tests.
  • Choisissez un lieu sûr pour la conservation des renseignements de nature délicate (par exemple, les copies papier des résultats des tests, l’ordinateur portable pour enregistrer les dossiers, etc.) afin de préserver la confidentialité.
  • Veillez à ce que de l’EPI, des fournitures et des contenants à déchets soient disponibles dans l’espace réservé aux tests.
  • Trouvez un lieu où les trousses de dépistage peuvent être stockées en toute sécurité et conformément aux directives du fabricant.
  • Élaborez un horaire pour les tests.
  • Prévoyez plus de temps le premier jour de dépistage, car les travailleurs peuvent avoir des questions.
  • Communiquez les résultats aux travailleurs et précisez les mesures de suivi éventuelles.
  • Ne redistribuez pas et ne revendez pas les tests de dépistage rapide gratuits fournis par le gouvernement. Il est également interdit de faire payer les personnes pour le test.
  • Examinez et mettez à jour votre plan de continuité des activités pour tenir compte de l’incidence des résultats positifs des tests sur votre capacité à fournir vos produits ou services.
  • S’il y a lieu, consultez votre syndicat et passez en revue la convention collective concernant le temps consacré aux tests obligatoires, les renseignements médicaux de nature délicate et la protection des renseignements personnels des travailleurs.
  • Continuez à travailler avec votre comité de santé et de sécurité ou votre représentant pour la mise en œuvre des tests de dépistage rapide et des autres mesures de santé et de sécurité.

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 29 juillet 2021