Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Gaz d’échappement des moteurs diesel

Qu'est-ce le gaz d'échappement des moteurs diesel?

Le gaz d'échappement des moteurs diesel est produit par la combustion (brûlage) du carburant diesel. Ce gaz d'échappement est un mélange complexe de gaz, vapeurs, aérosols et substances particulaires. La nature exacte du gaz d'échappement dépend de nombreux facteurs, notamment, le type de moteur, la qualité de l'entretien du moteur, le type de carburant utilisé, la vitesse et la charge imposées au moteur et les systèmes de contrôle des émissions.

Le gaz d'échappement des moteurs diesel peut contenir les éléments suivants :

  • Carbone (suie)
  • Monoxyde de carbone
  • Dioxyde de carbone
  • Oxygène
  • Vapeur d'eau
  • Azote
  • Oxydes d'azote (p. ex. oxyde d'azote, dioxyde d'azote)
  • Oxydes de soufre (p. ex. dioxyde de soufre)
  • Alcools
  • Aldéhydes
  • Cétones
  • Hydrocarbures
  • Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)
  • Matières particulaires diesel (MPD)

Quelles sont les principales préoccupations pour la santé?

L'exposition à court terme au gaz d'échappement des moteurs diesel peut causer de la toux, et de l'irritation des yeux, du nez, de la gorge et des voies respiratoires. L'inhalation de gaz d'échappement diesel peut causer une irritation des poumons ou une réaction allergique pouvant mener à l'asthme (respiration sifflante et difficultés respiratoires) ou encore causer l'aggravation d'une condition asthmatique préexistante.

Une exposition à de très grandes quantités peut causer une asphyxie par intoxication au monoxyde de carbone.

L'exposition à long terme peut avoir de graves répercussions sur la santé. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui fait partie de l'Organisation mondiale de la Santé, a classé les gaz d'échappement des moteurs diesel dans la catégorie des substances cancérogènes pour les humains (Group I), déterminant ainsi que l'exposition aux gaz d'échappement des moteurs diesel augmente le risque de cancer du poumon et potentiellement le cancer de la vessie.


Qui court un risque d'exposition au gaz d'échappement des moteurs diesel?

La méthode d'exposition la plus courante consiste à respirer l'air qui contient des matières particulaires diesel. Il est possible d'inhaler les particules fines et ultrafines, donc les particules peuvent éviter de nombreux mécanismes de défense du système respiratoire humain et entrer profondément dans les poumons.

Personnes qui peuvent courir un risque :

  • Personnes qui se trouvent dans les zones où des véhicules qui fonctionnent au carburant diesel sont utilisés, comme les chariots élévateurs, locomotives de chemin de fer, autobus, camions, véhicules de construction ou véhicules agricoles.
  • Personnes qui se trouvent dans les lieux où le gaz d'échappement des moteurs diesel peut s'accumuler, comme les entrepôts, gares d'autobus, dépôts d'automobiles, traversiers/bateaux, garages, sites d'essais de véhicules, casernes de pompiers, mines ou les endroits où des générateurs ou des moteurs de treuil qui fonctionnent au carburant diesel sont utilisés.
  • Personnes qui exercent leur métier dans des zones où les niveaux de gaz d'échappement sont élevés ou peuvent s'accumuler, comme, les agents de police ou de circulation, agents des douanes/cabines de contrôle frontalier, employés des postes de péage, chauffeurs de véhicules qui fonctionnent au carburant diesel (autobus, métros/trains, camions, taxis, chariots élévateurs, etc.), membres des équipes au sol des compagnies aériennes, agriculteurs, employés de la maintenance des véhicules, employés des ports/navires de cargaison, mineurs.

Comment déterminer si l'exposition au gaz d'échappement des moteurs diesel constitue un problème?

Procédez à une évaluation des risques afin de déterminer les risques pour la santé à la suite de l'exposition et afin de déterminer les étapes nécessaires pour contrôler ces risques. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, consultez le document Réponses SST sur l'évaluation des risques.

Voici quelques questions à étudier :

  • Quelle est la probabilité d'exposition?
  • Quelle est la durée de l'exposition?
  • Quelles personnes et combien de personnes sont touchées?
  • Des préoccupations pour la santé ont-elles été signalées?
  • Est-il possible d'éteindre les moteurs ou d'éviter la marche au ralenti? Est-il possible de faire tourner les moteurs à l'extérieur seulement?
  • Les moteurs sont-ils en bon état?
  • De quelle façon les gaz d'échappement sont-ils expulsés ou éliminés des lieux?
  • Le moteur produit-il de la fumée visible?
  • De la suie s'accumule-t-elle sur le lieu de travail?
  • Quels contrôles sont actuellement en place?
  • De quelles façons est-il possible de réduire ou d'éliminer l'exposition?

Cette liste de vérification n'est pas complète. Assurez-vous d'étudier toutes les questions pertinentes à votre lieu de travail ou situation.


Comment peut-on contrôler l'exposition au gaz d'échappement des moteurs diesel?

Diverses mesures peuvent aider à réduire l'exposition au gaz d'échappement des moteurs diesel. Les lieux de travail peuvent étudier les mesures les plus efficaces dans leur situation. Voici quelques mesures de contrôle :

  • Éliminer ce gaz en remplaçant les moteurs diesel par d'autres types de sources d'alimentation (ne pas oublier de gérer les risques liés à l'adoption des nouvelles sources d'alimentation).
  • Utiliser d'autres carburants, lorsque les circonstances le permettent.
  • Utiliser des moteurs à faible taux d'émission.
  • Utiliser des systèmes de traitement des gaz d'échappement, comme des filtres ou des convertisseurs catalytiques, et respecter les programmes de maintenance correspondants.
  • Faire fonctionner les moteurs à l'extérieur (au lieu de l'intérieur).
  • Effectuer la maintenance des moteurs afin de contribuer à leur efficacité.
  • Effectuer la maintenance de la carrosserie des véhicules, afin de garantir qu'aucune fuite de gaz d'échappement ne se produit dans la cabine ou l'espace passager.
  • Modifier la disposition de l'aire de travail afin de séparer les zones où les employés travaillent des zones où le gaz d'échappement est produit, par exemple : isoler le générateur dans un endroit séparé et aéré, ou isoler les employés dans une cabine scellée et climatisée (munie d'un filtre à air), lorsque les circonstances le permettent.
  • Ventiler les zones de travail adéquatement, notamment au moyen de la ventilation à pression positive, d'appareils d'extraction des gaz d'échappement, de la ventilation générale (dilution) par entrée de l'air et l'échappement des gaz ou de la ventilation locale des gaz d'échappement (comme un tuyau de gaz d'échappement).
  • Maintenir les ouvertures des cabines de frontière, de billets, de péage ou de services alimentaires aussi petites que possible, et fermées autant que possible, lorsque l'exposition au gaz d'échappement se produit. Si les cabines se trouvent dans un endroit où le gaz d'échappement s'accumule, ventiler les cabines adéquatement afin d'y faire entrer de l'air frais.
  • Utiliser des contrôles administratifs, notamment :
    • Offrir aux employés de la formation théorique et pratique au sujet de l'exposition au gaz d'échappement des moteurs diesel et de l'utilisation adéquate des mesures de contrôle.
    • Éteindre les moteurs, chaque fois que les circonstances le permettent.
    • Effectuer un entretien périodique des moteurs.
    • Réduire le nombre d'heures de travail durant lesquelles l'exposition au gaz d'échappement se produit, au moyen de la rotation d'emplois et des horaires.
  • L'utilisation d'équipement de protection individuelle, comme des appareils de protection respiratoire.

Dernière mise à jour du document le 26 août 2016

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.