Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Convoyeurs - Ergonomie

Comment utilise-t-on les convoyeurs dans le secteur industriel?

Les convoyeurs sont couramment utilisés dans le secteur industriel. Ils servent à la réception et à la livraison des produits et des approvisionnements sur un lieu de travail, ainsi qu'à leur transport d'une partie de l'usine à une autre ou d'un poste de travail à un autre. On trouve des convoyeurs dans toutes les usines de montage, tant dans le secteur microélectronique que dans l'industrie automobile, les convoyeurs – qu'ils soient mécaniques ou non, à rouleaux ou à courroie, aériens ou au niveau du sol.

Des facteurs tels que la hauteur, sa largeur, sa vitesse et son emplacement l’emplacement du convoyeur déterminent l'ensemble de la charge de travail et sur la façon dont les travailleurs effectuent leurs tâches. Pour réduire la probabilité que le travail avec un convoyeur n’entraîne des effets indésirables, il faut tenir compte de certaines considérations sur les plans de l'ergonomie et de l'aménagement.


À quelle hauteur devrait être réglé un convoyeur? 

Si des mouvements de grande amplitude et/ou un effort physique sont nécessaires, le travail en position debout est recommandé.

La hauteur du convoyeur devrait être déterminée en fonction de l'intensité de l'effort physique nécessaire et des dimensions des objets qui sont transportés ou manipulés. Une hauteur variant de 65 à 120 cm peut être adéquate pour la plupart des travailleurs et pour un éventail de tâches. Comme la hauteur de la surface de travail de la plupart des convoyeurs n'est pas réglable, il est recommandé de régler la courroie à une hauteur convenant aux plus grands travailleurs et de fournir des chaises ou des plates-formes de travail ajustables aux travailleurs de moins grande taille. Pour plus d'information sur le travail en position debout, veuillez consulter les documents Réponses SST suivants :

Cependant, il est important de tenir compte du type de travail effectué au moment de déterminer la hauteur du convoyeur. Par exemple :

  • Pour un travail de précision, l'assemblage de pièces microélectroniques par exemple, le convoyeur devrait être à une hauteur de 95 à 120 cm, idéalement à 5 cm au-dessus des coudes.
  • Pour un travail de précision, des sièges tels que ceux décrits dans les documents Réponses SST suivants, ainsi que des accoudoirs devraient être utilisés  :
  • Pour le travail d'intensité légère, le convoyeur devrait être installé de 5 à 10 cm au-dessous des coudes du travailleur. La position assise est optionnelle.
  • Pour le travail d'intensité élevée, le convoyeur devrait être installé de 20 à 40 cm au-dessous des coudes du travailleur. On ne recommande pas l'usage d'un siège, à moins que ce ne soit durant les périodes de repos.


Quels sont les autres facteurs dont il faut tenir compte sur le plan de l’ergonomie lorsque l’on travaille avec un convoyeur?

Dans tous les cas, il faut garder à l’esprit que plus l’exposition d’un travailleur est grande, plus le risque de blessures est élevé.

  • S’assurer de la participation active des travailleurs, par exemple dans l’élaboration des procédures et la conception de l’espace de travail, ainsi que dans les processus de rétroaction et de consultation.
  • L’amplitude des mouvements d’extension concerne à la fois les mouvements qui exigent que le travailleur s’étire vers l’avant et ceux qui exigent que le travailleur s’étire sur le côté. La largeur du convoyeur doit être déterminée de telle sorte que les mouvements répétitifs que l'opérateur doit exécuter ne le contraignent pas à effectuer un mouvement d'extension vers l'avant de plus de 45 cm (18 po) d'amplitude.
  • Il est également possible d’installer des déviateurs qui permettent de diriger le matériel vers le travailleur pour que celui-ci n’ait plus à se pencher ou à s’étirer, ou qu’il ait à le faire moins souvent.
  • Les tablettes ou les étagères pour les récipients devraient être faciles à atteindre; les récipients devraient être inclinés pour éviter les mouvements répétitifs pénibles.
  • Qu'ils travaillent en position debout ou assise, les employés devraient avoir suffisamment d'espace pour les genoux et pour les jambes.
  • Les allées devraient être suffisamment larges pour que les travailleurs puissent effectuer leurs tâches sans être gênés.
  • Tenir compte de la force requise (p. ex. force requise par les mains [préhension], les bras, le dos et les jambes).
  • Déterminer si le travailleur doit effectuer des mouvements de torsion du torse ou demeurer dans des positions inconfortables (p. ex. flexions vers l’avant, sur le côté ou vers l’arrière).
  • Le travailleur est-il soumis à une pression de contact, par exemple par un objet dur ou pointu qui entre en contact avec sa peau? (p. ex. le travailleur doit-il s’appuyer sur le convoyeur ou se pencher au-dessus de celui-ci?)
  • Songer à installer un dispositif de levage lorsque des outils à main électriques lourds sont utilisés.
  • Envisager d’aménager des postes de travail au-dessus des convoyeurs afin d’assurer un accès facile aux outils et aux matériaux, et de dégager l’espace au sol.
  • Songer à installer un tapis anti-fatigue. Il peut réduire la fatigue et les problèmes de pieds attribuables à de longues périodes de travail en position debout sur une surface dure.
  • À des fins d'entretien et en cas d'urgence, les convoyeurs devraient être accessibles des deux côtés, même si le travail ne se fait que d'un seul côté.
  • Lorsqu'il est nécessaire de se déplacer de part et d'autre d'un convoyeur, une passerelle munie d'un garde-fou devrait être installée au-dessus de celui-ci.
  • Ne pas oublier que d’autres facteurs peuvent accroître les effets sur le travailleur, notamment l’utilisation d’outils vibrants et le travail à des températures froides.
  • Fournir de l’information et de la formation aux travailleurs, par exemple en les sensibilisant à l’ergonomie, aux techniques permettant de réduire les blessures et à l’importance de signaler rapidement les symptômes d’un trouble musculo-squelettique.


De quoi faut-il tenir compte lorsque l’on détermine le rythme de travail??

Pour déterminer le rythme de travail, il faut tenir compte du temps de repos et de récupération nécessaire ainsi que de la durée des tâches du travailleur.
  • La vitesse d'un convoyeur devrait être réglée entre celle convenant à l'employé le plus rapide et celle convenant à l'employé le plus lent; la vitesse maximale ne doit pas excéder 10 m/min.
  • Les employés des chaînes de montage devraient avoir un certain contrôle sur leur rythme de travail.
  • Envisager d’affecter un plus grand nombre de travailleurs à la chaîne de montage ou d’assurer une rotation des travailleurs entre les différentes tâches (en particulier pour les tâches qui font appel à d’autres groupes de muscles).

 

 

Dernière mise à jour du document le 6 février 2020

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.