Prévention de la COVID-19 chez les travailleurs

Se protéger et protéger les autres

Tout le monde a un rôle à jouer pour garder le milieu de travail sain et sécuritaire. Les travailleurs peuvent contribuer à réduire le risque de propagation de la COVID-19. Apprenez ce que vous pouvez faire pour rester en sécurité tout en protégeant votre famille, vos collègues et la communauté.

Deux travailleurs avec un masque qui pensent aux facteurs de protection contre la COVID-19.

Sur cette page

Je retourne au travail. À quoi puis-je m’attendre?

Chaque personne en milieu de travail joue un rôle dans la sécurité d’autrui. Au moment de retourner au travail, le plan de santé et de sécurité de votre employeur pour lutter contre la COVID-19 vous sera présenté. Le plan résumera les étapes visant à réduire l’exposition, les procédures permettant la surveillance de l’exposition et de la santé, et les mesures à prendre si quelqu’un rapporte ou montre des signes ou des symptômes. Les employeurs et les superviseurs doivent tout faire dans les circonstances pour mettre en place les mesures de contrôle nécessaires, informer les travailleurs de ces mesures et s’assurer que les travailleurs suivent les procédures. Les travailleurs ont le devoir de suivre ces étapes pour se protéger et protéger les autres. N’oubliez pas que :

  • Certaines pratiques de travail peuvent être modifiées pour réduire la durée de l’interaction des personnes et le nombre de personnes qui interagissent entre elles. Votre milieu de travail peut établir des groupes ou décaler les heures et les jours de travail.
  • Votre employeur surveillera les cas positifs de COVID-19 dans le milieu de travail. Attendez-vous à faire l’objet d’un dépistage régulièrement.
  • Des communications fréquentes peuvent être nécessaires à propos de ce que chaque personne du milieu de travail doit faire pour assurer sa sécurité. Cela comprend le travail à la maison. Posez des questions si vous n’êtes pas certain de ce que vous devez faire.
  • Votre employeur fournira également de l’information sur toute politique mise à jour en matière de congés de maladie, d’absences autorisées et de mesures d’adaptation.
  • Vous devez faire part de vos préoccupations à votre superviseur ou employeur, à votre comité de santé et de sécurité ou à son représentant. Demandez-leur des précisions sur les mesures de contrôle qui sont en place pour protéger les travailleurs et avisez-les si vous croyez que ces mesures sont insuffisantes.

Que puis-je faire pour me protéger et protéger les autres contre la COVID-19?

  • Restez informé, soyez préparé et suivez les conseils de santé publique.
  • Surveillez l’apparition de symptômes. Votre autorité de santé publique locale dispose de questionnaires d’autoévaluation accessibles en ligne.
  • Si vous êtes à votre résidence et avez des symptômes ou croyez être malade, restez à la maison et loin des autres jusqu’à ce que vous respectiez les exigences pour cesser l’isolement. Communiquez avec votre fournisseur de soins de santé ou l’autorité de santé publique locale, et suivez leurs conseils.
  • Si vous partagez une résidence ou un pavillon-dortoir avec d’autres employés et avez des symptômes ou croyez être malade, dites-le à votre employeur. Il prendra immédiatement les moyens nécessaires pour vous placer en quarantaine. Il communiquera également avec l’autorité de santé publique locale.
  • Si vous croyez avoir été exposé à la COVID-19, communiquez avec votre autorité de santé publique locale et suivez ses directives. Vous devez également en informer votre superviseur ou employeur.
  • Si vous devenez malade au travail :
    • isolez-vous immédiatement dans une zone séparée et portez un masque (chirurgical, de préférence);
    • dites à votre superviseur que vous ne vous sentez pas bien et rentrez à la maison;
    • évitez de prendre des transports en commun (par exemple, autobus, train, taxi, covoiturage), si possible.
  • Si vous présentez un risque plus élevé de devenir gravement malade, limitez le temps que vous passez à l’extérieur de votre maison dans la communauté et évitez le plus possible les foules. Discutez avec votre employeur s’il y a des mesures d’adaptation (comme le télétravail) pour réduire vos risques.
  • Maintenez une distance physique de deux mètres lorsque vous êtes à l’extérieur de la maison, y compris au travail.
  • Suivez les règles d’hygiène suivantes :
    • Lavez vos mains souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes, ou utilisez un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool.
    • Évitez de toucher votre visage lorsque vos mains ne sont pas lavées.
    • Toussez ou éternuez dans un mouchoir ou dans le creux de votre coude.
  • Suivez les conseils de votre autorité de santé publique locale et de votre employeur sur l’utilisation d’un masque non médical en milieu de travail.
  • Nettoyez et désinfectez fréquemment les surfaces et objets que vous touchez ou partagez souvent avec des produits de désinfection approuvésCeci est un lien vers un site Web externe.
  • Participez à des activités de formation à la demande de votre employeur.
  • Portez un équipement de protection individuelle (EPI), tel qu’exigé par votre employeur.
  • Assurez-vous de comprendre comment travailler en toute sécurité. Si vous avez des questions ou des préoccupations, discutez-en avec votre superviseur.
  • Rapportez immédiatement toute préoccupation ou tout danger lié à la santé et sécurité à votre employeur ou superviseur.

Que doit faire mon employeur pour aider à me protéger contre la COVID-19?

Les employeurs doivent :

  • prendre toutes les précautions et mesures de contrôle nécessaires pour vous protéger;
  • vous sensibiliser et vous former sur les dangers potentiels et les mesures qui sont prises;
  • s’assurer que vous avez accès à une formation adéquate sur l’utilisation de tout EPI ou tout produit de nettoyage;
  • enquêter sur toute plainte formulée en matière de santé et de sécurité signalée par vous ou d’autres travailleurs;
  • suivre les directives de l’autorité de santé publique locale;
  • réaliser des évaluations des risques – consulter le comité ou le représentant de santé et de sécurité, les travailleurs qui accomplissent les tâches et d’autres personnes qui peuvent réaliser des évaluations des risques;
  • s’assurer que les nouvelles mesures ne créent pas de nouveaux dangers (ouverture d’une porte coupe-feu, blocage des sorties d’urgence);
  • évaluer les changements pour s’assurer que les mesures vous protègent, et les mettre à jour, au besoin;
  • évaluer les répercussions potentielles des mesures de lutte contre la COVID-19 sur la préparation en cas d’urgence et indiquer la façon d’intervenir en toute sécurité, le cas échéant – vous dire de quelle façon intervenir en toute sécurité en cas d’urgence, y compris en cas de changement touchant les procédures ou votre rôle;
  • communiquer tout changement sur la manière dont l’organisation livrera les biens ou services.

Quelles sont les étapes particulières que mon employeur et moi pouvons suivre pour réduire le risque d’exposition?

Éloignement physique, mesures d’ingénierie et mesures administratives

  • Demeurez à deux mètres les uns des autres en tout temps.
  • Travaillez à distance, si possible.
  • Respectez toute limite quant au nombre de personnes permises dans un espace intérieur ou commun.
  • Suivez les parcours à sens unique, la signalisation et autres indications dans le milieu de travail.
  • Interrogez votre superviseur ou employeur sur l’emploi de barrières physiques lorsque l’éloignement ne peut pas être maintenu (p. ex. utilisation d’un plexiglas ou de cloisons d’une hauteur supérieure à celle de la tête).
  • Interrogez votre superviseur ou employeur sur le système de ventilation et son entretien.
  • Si vous êtes affecté à une équipe ou à une cohorte au sein de laquelle vous travaillerez avec le même groupe de personnes et prendrez des pauses ensemble, tenez-vous à l’écart des personnes qui ne font pas partie du groupe.

Nettoyage et désinfection

  • Suivez l’horaire de nettoyage et de désinfection, et consignez-le lorsque le nettoyage a été faitCeci est un lien vers un site Web externe.
  • Nettoyez et désinfectez fréquemment les surfaces touchées, c’est-à-dire les ordinateurs, l’équipement partagé, les tables, les chaises, les poignées de porte et de fenêtre, et les interrupteurs d’éclairage.
  • Avisez votre superviseur ou le personnel de l’installation lorsqu’il manque de savon ou de papier dans les toilettes.
  • Utilisez des produits désinfectants ménagers ou commerciaux pour détruire ou inactiver le virus.
    • Utilisez des désinfectants pour surfaces dures approuvés portant un numéro d’identification de médicament (DIN). Ce numéro signifie que son utilisation a été approuvée au Canada.
    • Lisez et suivez les instructions des fabricants afin d’utiliser de façon sécuritaire les produits de nettoyage et de désinfection (p. ex. porter des gants, utiliser les produits dans un endroit bien aéré, laisser le désinfectant suffisamment longtemps sur la surface pour qu’il tue les germes selon le produit utilisé).
    • Si les produits de désinfectants à usage domestique ou commercial ne sont pas accessibles, les surfaces dures peuvent être désinfectées à l’aide d’une solution de 5 ml d’eau de Javel (concentration d’hypochlorite de sodium de 5 %) et de 250 ml d’eau. Testez les surfaces avant d’utiliser de l’eau de Javel, car celle-ci peut être corrosive. Suivez les instructions sur la manipulation sécuritaire de l’eau de Javel fournies sur l’étiquette ou dans la fiche de données de sécurité.
    • Si les liquides ne risquent pas de les endommager, désinfectez les appareils électroniques fréquemment touchés (comme les écrans tactiles, les claviers, les tablettes, les tableaux électroniques) avec de l’alcool ou des lingettes désinfectantes.
  • Utilisez des lingettes de nettoyage et des gants jetables lorsque vous utilisez le produit de nettoyage et de désinfection. Pour obtenir de l’information, lisez l’étiquette du produit et consultez la fiche de données de sécurité.
  • Videz les poubelles au moins une fois par jour. Portez des gants jetables lorsque vous manipulez les ordures.
  • Assurez-vous de savoir à quel endroit trouver les fournitures et l’EPI dont vous avez besoin pour exécuter votre travail en toute sécurité, ou à qui vous devez vous informer pour les trouver.

Hygiène des mains et étiquette respiratoire

  • Lavez-vous les mains fréquemment avec de l’eau et du savon pendant 20 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool (au moins 60 % d’alcool), si vous n’avez pas accès à de l’eau et du savon :
    • au début et à la fin de la journée, ou lorsque vous entrez de nouveau dans le bâtiment;
    • avant de manger ou de boire;
    • après avoir touché des objets partagés;
    • après être allé aux toilettes;
    • après avoir manipulé des déchets.
  • Toussez ou éternuez dans le creux de votre coude, et non dans votre main, ou encore dans un mouchoir, et jetez celui-ci immédiatement dans une poubelle sans contact doublée d’un sac de plastique, puis lavez-vous les mains.
  • Ne partagez pas d’objets, comme les téléphones, les tablettes ou de l’équipement, à moins qu’ils puissent être nettoyés ou désinfectés entre chaque utilisateur.
  • Apportez votre propre bouteille d’eau préremplie. Ne partagez pas votre bouteille d’eau.

Préparation du bâtiment

  • Votre employeur peut inspecter et mettre à jour les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation pour accroître le taux d’échange d’air, réduire l’air recyclé et améliorer la filtration.
  • Discutez avec votre superviseur avant d’ajouter un ventilateur ou un appareil de chauffage, d’ouvrir ou de fermer une porte ou fenêtre, ou d’ajuster un thermostat. Vérifiez votre espace de travail pour vous assurer que les ouvertures de chauffage et d’aération ne sont pas bloquées.
  • Votre employeur peut également inspecter le réseau d’alimentation en eau du bâtiment, et y faire des changements. L’accès aux distributeurs d’eau peut être restreint ou interdit.
  • Il peut y avoir des changements dans les salles de bain, notamment un accès réduit, un nombre limité de toilettes accessibles, l’utilisation de papier au lieu de séchoirs à mains.

Équipements de protection individuelle (EPI)

  • Continuez d’utiliser l’EPI pour les urgences et les dangers courants en matière de sécurité au travail, conformément aux lois applicables et aux directives de votre autorité de santé publique locale et de votre employeur.
  • Voici des exemples de situations où on peut envisager d’utiliser un EPI pour se protéger contre la COVID-19 :
    • Port de gants pendant le nettoyage, conformément aux instructions de travail sécuritaire ou à la fiche de données de sécurité du produit.
    • Port de gants jetables pour essuyer du sang ou des liquides corporels.
  • Participez à des séances de sensibilisation et de formation sur la façon de porter, de retirer, d’utiliser et d’entretenir l’EPI, et de comprendre ses limites.
  • Nettoyez et désinfectez tout EPI partagé avant et après l’avoir porté, conformément aux instructions du fabricant.
  • Lavez vos mains avant d’enfiler des gants, et lavez vos mains de nouveau après les avoir retirés. Suivez les étapes appropriées pour enfiler et retirer des gants.

Port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage

  • Respectez les recommandations relatives aux types de masques et aux exigences relatives à l’âge qui ont été publiées par votre autorité de santé publique, votre employeur ou un autre organisme réglementaire. L’Agence de la santé publique du Canada recommande le port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage lorsque l’éloignement physique ne peut être respecté.
  • Reconnaissez que les personnes peuvent choisir de porter un masque, même s’il n’est pas obligatoire.
  • Portez le masque correctement, en vous assurant que le nez et la bouche sont couverts. Vous ne devez pas toucher au masque lors du port. Ne portez pas un masque si vous ne pouvez pas le retirer sans aide.
  • Changez de masque s’il est mouillé ou souillé. Par exemple, vous pouvez apporter un deuxième masque et le ranger dans un sac de papier, une enveloppe ou un contenant propre qui ne retient pas l’humidité. Rangez les masques souillés réutilisables dans un sac ou un contenant distinct. Ne touchez pas l’extérieur du masque au moment de le retirer et lavez-vous les mains quand vous avez terminé.
  • Dans certaines situations, le fait de ne pas voir clairement le visage et la bouche de la personne peut causer des difficultés. Envisagez d’utiliser un masque transparent, si nécessaire.
  • Si une protection des yeux est nécessaire, un écran facial ou des lunettes à coque peuvent protéger les yeux et le visage des éclaboussures ou des projections en provenance d’autrui. Portez-les en même temps que le masque pour réduire la propagation du virus.
  • Si vous avez des problèmes de santé liés au port du masque, consultez votre fournisseur de soins de santé.
  • Connaissez les différences entre les respirateurs, les masques chirurgicaux et les masques non médicauxCeci est un lien vers un document PDF. Sachez comment utiliser en toute sécurité le masque non médicalCeci est un lien vers un document PDF.
  • Veillez à ce que le masque ne constitue pas un danger, en restant accroché à des pièces en mouvement ou à de l’équipement, lorsque vous exécutez différentes tâches ou activités.

Comité mixte de santé et de sécurité ou représentant de la santé et de la sécurité

  • La formation d’un comité mixte de santé et de sécurité ou la désignation d’un représentant en santé et sécurité est obligatoire ou soumise à une décision ministérielle dans toutes les administrations canadiennes. Certains types de milieux de travail peuvent être exemptés d’une telle exigence, selon la taille de l’effectif, le type d’industrie, le dossier d’incidents ou une combinaison de ces facteurs.
  • Votre comité peut s’appeler un comité conjoint de santé et de sécurité, un comité de santé et de sécurité au travail ou avoir une désignation connexe, selon l’endroit où vous travaillez.
  • Votre comité est formé de membres représentant les travailleurs (employés) et la direction. Généralement, les membres représentant cette dernière sont sélectionnés par la direction (employeur). Les membres salariés sont sélectionnés par les employés ou par le syndicat (s’il y en a un).
  • Apprenez-en davantage sur l’exigence relative à votre milieu de travail et sur la façon dont les membres sont sélectionnés.
  • Le nom des membres et leurs coordonnées sont affichés dans votre milieu de travail.
  • Bien que les rôles exacts puissent varier d’une sphère de compétence à l’autre, en général, le comité aide l’employeur à faire ce qui suit :
    • repérer les risques dans le milieu de travail;
    • évaluer les dangers et les risques qui peuvent occasionner des incidents, des blessures et des maladies;
    • participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes visant à protéger la santé et la sécurité au travail des employés;
    • traiter les plaintes des employés et donner suite aux suggestions en matière de santé et de sécurité;
    • assurer la tenue de registres sur les blessures et les dangers au travail;
    • examiner les rapports sur les dangers au travail et en assurer le suivi, et recommander l’adoption de mesures;
    • établir et promouvoir la formation des employés et les programmes de sensibilisation;
    • participer aux enquêtes et répondre aux demandes de renseignements sur la santé et la sécurité, au besoin;
    • consulter des experts des domaines professionnels et techniques;
    • participer au règlement des refus de travailler et des arrêts de travail;
    • faire des recommandations à la direction en ce qui a trait aux activités de prévention des incidents et au programme de sécurité;
    • surveiller l’efficacité des procédures et des programmes liés à la sécurité.

Que puis-je faire à l’extérieur du travail pour aider à réduire la propagation de la COVID-19?

  • Vous et vos collègues de travail pouvez aider à vous protéger les uns les autres en appliquant une bonne hygiène des mains, une hygiène respiratoire, les directives d’éloignement physique et d’autres recommandations de la santé publique, et en portant des masques non médicaux lorsque vous n’êtes pas au travail et êtes dans la communauté.
    • Lavez-vous les mains souvent avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes.
    • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche lorsque vos mains ne sont pas lavées.
    • Évitez tout contact avec des personnes qui ne font pas partie de votre bulle sociale.
    • Toussez et éternuez dans le creux de votre coude ou dans un mouchoir.
    • Surveillez l’apparition de symptômes et avisez votre superviseur et restez à la maison si vous êtes malade.
  • N’allez pas au travail si vous avez eu des contacts avec une personne qui pourrait avoir été contaminée par la COVID-19 ou dont la contamination est confirmée. Suivez les directives de votre autorité de santé publique locale.
  • Nettoyez et désinfectez les surfaces fréquemment touchées à la maison et dans votre véhicule, et les objets comme le téléphone cellulaire si d’autres personnes y touchent ou l’utilisent.
  • Évitez tout voyage non essentiel. Respectez les exigences en matière de santé publique sur l’isolement volontaire, si vous voyagez.
  • Pensez à télécharger l’application de notification d’exposition COVID Alert.

Où puis-je obtenir plus d’information?

Consultez souvent les directives sur la COVID-19 au fur et à mesure que la situation évolue. Selon votre emploi, le type d’industrie, l’administration, la convention collective, l’association professionnelle et d’autres facteurs, les exigences relatives à votre milieu de travail peuvent être différentes de ce que contient cette page.

Dernière mise à jour du document le 16 octobre 2020

Vos droits et vos responsabilités

Il incombe à votre employeur de prendre toutes les précautions raisonnables pour vous protéger contre les maladies et les blessures. Vous devez connaître, comprendre et suivre les politiques et les pratiques de votre milieu de travail. Vous pouvez aussi avoir des préoccupations particulières sur la COVID-19 et ses répercussions sur votre travail. Apprenez-en plus sur vos droits et vos responsabilités.

Deux travailleurs avec un masque qui pensent aux facteurs de protection contre la COVID-19.

Sur cette page

Quels sont mes droits dans le contexte de la COVID-19 et de la santé et de la sécurité? Puis-je refuser du travail dangereux?

De façon générale, vous avez trois droits :

  1. Le droit d’être informé des questions de santé et de sécurité, y compris du risque d’exposition à la COVID-19, et de recevoir de l’information, des instructions, des renseignements, de la formation et de la supervision.
  2. Le droit de participer aux décisions qui pourraient avoir une incidence sur votre santé et sécurité. Vous pouvez participer au comité de santé et de sécurité, lui faire part de vos préoccupations et donner votre opinion.
  3. Le droit de refuser un travail qui pourrait nuire à votre santé et à votre sécurité ainsi qu’à celles d’autrui. Ce droit est généralement exercé seulement après que d’autres étapes n’aient pas résolu la situation. Suivre le processus de refus de travailler qui a été établi pour votre administration.

Que devrais-je faire si je suis préoccupé par ma sécurité?

Si vous êtes préoccupé par le travail que vous réalisez :

  • Faites immédiatement part de vos préoccupations à votre employeur, superviseur, comité sur la santé et la sécurité ou votre représentant, ou à votre syndicat (le cas échéant).
  • L’employeur ou le superviseur doit répondre à vos préoccupations et, s’il est d’accord, il prendra des mesures pour résoudre le problème. Si votre superviseur est en désaccord, il doit vous en expliquer la raison.
  • Si vous n’êtes pas satisfait des mesures prises par votre superviseur et que votre lieu de travail a un comité ou un représentant de santé et de sécurité, faites-lui part de vos préoccupations. Ils peuvent enquêter en votre nom et faire des recommandations à votre employeur.
  • Si vous croyez que le travail est dangereux pour vous ou d’autres travailleurs, vous avez le droit de refuser de travailler. Informez immédiatement votre superviseur ou employeur que vous refusez du travail dangereux et attendez dans un endroit sûr de votre milieu de travail.
  • Votre employeur doit mener une enquête, en collaboration avec le comité de santé et de sécurité ou le représentant, le cas échéant.
  • Si vous n’êtes pas satisfait du règlement de l’enquête, vous pouvez joindre l’organisme de réglementation en matière de santé et de sécurité au travail pour vous fournir, et fournir à votre employeur, de nouvelles directives.
  • L’employeur a le droit de vous réaffecter temporairement à un autre travail pendant que l’enquête est menée.
  • L’employeur peut également confier le travail que vous avez refusé à un autre travailleur, mais seulement après l’avoir avisé de votre refus de travailler et des raisons de ce refus.
  • Tout au long du processus de refus de travailler, vous pouvez consigner vos préoccupations concernant la situation ou la condition dangereuse, les personnes auxquelles vous avez parlé et le résultat de toute conversation.
  • Il est important que vous et votre employeur suiviez le processus de refus de travailler pour vous assurer que les étapes requises sont respectées.

Mon employeur peut-il imposer le port d’un masque?

Le port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage peut être imposé par l’administration locale ou l’autorité de santé publique, selon le taux local d’infection.

Conformément aux lois en matière de santé et de sécurité au travail, il incombe à votre employeur de prendre toutes les précautions raisonnables nécessaires pour protéger la santé et la sécurité des employés. Si les directives de votre autorité de santé publique locale recommandent le port du masque, il serait raisonnable que votre employeur impose ces directives dans votre milieu de travail également, même s’il ne s’agit pas d’un espace public. Votre employeur prendra des décisions en collaboration avec le comité de santé et de sécurité ou le représentant, et les travailleurs. Des évaluations des risques doivent être menées pour s’assurer que cette nouvelle exigence ne causera pas d’autres dangers.

  • Déterminez s’il est possible de mettre en place d’autres mesures d’adaptation (p. ex. télétravail, installation de barrières physiques, réorganisation des postes de travail). Il peut être nécessaire de porter un masque lorsque vous vous situez dans des endroits communs, mais pas à votre poste de travail si vous êtes à plus de deux mètres de distance d’une autre personne et que des barrières physiques sont installées. Si le port du masque vous préoccupe sur le plan de la santé, demandez conseil à un professionnel de la santé.
  • Votre employeur doit collaborer avec vous pour tenir compte de vos besoins.

Que devrais-je faire si le retour au travail m’occasionne du stress et de l’anxiété?

Que dois-je faire si je ne veux pas aller travailler, car mon état présente un risque supérieur de complications graves si je contracte la COVID-19?

  • Discutez de vos préoccupations avec votre superviseur. Le représentant en santé et sécurité au travail ou le syndicat peuvent également vous conseiller et vous soutenir.
  • Les employeurs devraient être souples et ne devraient pas surcharger le système de soins de santé en demandant des notes de médecin. Cependant, il se peut que vous deviez fournir des renseignements sur des questions relatives à la santé en raison votre demande de ne pas vous rendre sur les lieux du travail. Vous n’avez pas besoin de fournir de diagnostic médical.
  • Vous et votre employeur devez travailler ensemble pour cerner des mesures d’adaptation visant un retour au travail sûr.
  • Votre employeur doit assurer la confidentialité le plus possible et ne doit pas divulguer de renseignements personnels, notamment votre diagnostic médical, à autrui.
  • Demandez à votre employeur si vous pouvez prendre un congé autorisé. Faites une demande de Prestation canadienne d’urgence (PCU)Ceci est un lien vers un site Web externe ou une demande d’assurance-emploi si elles sont accessibles et si vous respectez les critères d’admissibilité.

Dernière mise à jour du document le 16 octobre 2020