Le rapport sur la santé et la sécurité
Vol 16, No. 07

Sujet d'actualité

Maîtriser le stress en milieu de travailprint this article

Un milieu de travail sain favorise la santé et le bien-être de ses employés et s’efforce de les protéger des préjudices psychologiques, y compris le stress. Un livre blanc publié récemment par Morneau-Shepell et la Commission de la santé mentale du Canada révèle que plus du tiers (34 %) des Canadiens citent le stress au travail comme étant la principale cause de leurs problèmes de santé mentale.

Comme beaucoup d’autres problèmes relatifs à la santé mentale, le stress est souvent mal compris ou stigmatisé. Cependant, s’il est traité comme un problème organisationnel plutôt que comme un défaut individuel, le stress peut être tout aussi gérable que les autres risques pour la santé et la sécurité au travail.

Avantages

Un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire permet aux travailleurs d’avoir un équilibre entre le travail et la vie privée, prévoit des exigences raisonnables au travail, offre aux travailleurs de l’appréciation et du respect, leur procure un travail stimulant, leur offre des possibilités de croissance et de perfectionnement et leur procure un milieu de travail sécuritaire. De telles conditions rendent l’environnement de travail plus agréable, accroissent la productivité des employés et font en sorte que ceux-ci sont plus heureux, se sentent encouragés et soutenus, et sentent que leurs efforts sont reconnus.

Reconnaître le stress en milieu de travail

Le stress au travail n’a pas de cause unique. De nombreux facteurs du milieu de travail peuvent influencer les sentiments de stress, notamment la conception du travail, le rôle du travailleur dans l’organisation, les relations de travail interpersonnelles, la culture du milieu de travail, le style de gestion, le déséquilibre entre le travail et la vie personnelle, et les conditions de travail. Par ailleurs, les problèmes liés à la famille, aux finances, à la santé et à la collectivité, qui sont vécus à l’extérieur du travail, peuvent avoir une incidence sur la réaction des employés à leurs conditions de travail. L’on peut raisonnablement affirmer que les travailleurs sont soumis en tout temps à divers facteurs, personnels ou liés au travail, et qu’ils gèrent leur santé mentale tous les jours, de façon continue.

Cependant, les travailleurs peuvent ressentir du stress lorsque les exigences de leur travail sont excessives et supérieures à leur capacité à y faire face. En plus des problèmes de santé mentale, les travailleurs qui souffrent d’un stress prolongé peuvent ultérieurement présenter de graves problèmes de santé physique, comme des maladies cardiovasculaires ou des problèmes musculo-squelettiques.

Les effets néfastes du stress au travail peuvent comprendre une hausse des cas d’absentéisme ou de présentéisme (lorsque les travailleurs se présentent au travail alors qu’ils sont malades et incapables de fonctionner efficacement) et une augmentation du nombre d’accidents et de blessures. Les absences sont généralement plus longues que celles qui résultent d’autres causes, et le stress lié au travail peut contribuer à l’augmentation des taux de retraite anticipée. Le coût pour les entreprises et la société peut être considérable.

Solutions

Un environnement psychosocial positif peut améliorer le rendement et le développement personnel, ainsi que le bien-être mental et physique des travailleurs. Dans cet environnement de travail favorable, les compétences des travailleurs sont adaptées à leurs tâches, et ceux-ci sont motivés à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Une bonne conception du travail tient compte des capacités mentales et physiques de l’employé et peut aider à minimiser ou à maîtriser le stress en milieu de travail. Les emplois devraient comporter des exigences raisonnables et offrir à l’employé au moins un minimum de variété dans ses tâches. Les employés devraient être en mesure d’apprendre sur le terrain et de continuer à apprendre au fur et à mesure que leur carrière progresse. En permettant aux employés de prendre des décisions, on peut favoriser leur perfectionnement et leur autonomie. La reconnaissance en milieu de travail est importante, et l’employé doit sentir qu’il a un potentiel de développement dans le cadre de ses fonctions.

Les recommandations du livre blanc de Morneau-Shepell comprennent notamment les suivantes :

Il faut soutenir la relation employé-gestionnaire. Les employés doivent se sentir en sécurité au travail et avoir confiance en leur employeur. Le fait d’encourager des conversations ouvertes sur la santé mentale et de réduire la stigmatisation peut aider à créer une culture de la santé mentale attentionnée.

Une mesure à la fois avantageuse et proactive consiste à former les gestionnaires pour qu’ils comprennent et soutiennent les employés ayant des problèmes de santé mentale et des maladies mentales. Il faut normaliser les questions relatives à la santé mentale dans l’ensemble de l’effectif. En aidant les gens à raconter leurs expériences, on peut aider à vaincre la stigmatisation et empêcher les attitudes et les comportements négatifs de se propager.

Utilisez la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail – la première en son genre au monde. Il s’agit d’un ensemble de lignes directrices volontaires, d’outils et de ressources destinés à guider les organisations dans la promotion de la santé mentale et la prévention des préjudices psychologiques au travail.

Autres conseils pour les employeurs :

  • Traitez tous les employés d’une manière juste et respectueuse.
  • Encouragez les conversations ouvertes sur le stress et la santé mentale.
  • Prenez garde aux signes et aux symptômes qui montrent qu’une personne éprouve de la difficulté à gérer son stress.
  • Faites participer les employés à la prise de décisions et permettez-leur de formuler leurs commentaires directement ou par l’entremise de comités, etc.
  • Offrez des programmes de santé et de mieux-être au travail qui ciblent la véritable source du stress. Sondez les employés pour mieux comprendre leurs défis.
  • Intégrez la prévention du stress ou la promotion de la santé mentale positive dans vos politiques et votre énoncé de mission.
  • Fournissez aux travailleurs la formation, les compétences et les ressources dont ils ont besoin pour réussir dans leurs fonctions.
  • Concevez les tâches de façon que la charge de travail soit équilibrée. Accorder aux employés le plus de contrôle possible sur les tâches dont ils doivent s’acquitter.
  • Valorisez et soulignez les résultats et les compétences des personnes.
  • Assurez-vous que les exigences du travail sont raisonnables en donnant des échéances et des heures de travail gérables, des tâches claires ainsi qu’un travail intéressant et varié.
  • Permettez l’accès aux programmes d’aide aux employés (PAE).

La santé mentale n’est pas seulement l’absence de maladie. C’est aussi une préoccupation qui doit être intégrée à tous les aspects du travail, depuis les activités quotidiennes jusqu’aux politiques et aux programmes.

 

Ressources :

Conseils et outils

Attention à l'anaphylaxieprint this article

Marcie était dans la salle à manger avec des collègues lorsqu’elle a utilisé un couteau qui était entré en contact avec des crevettes. Elle a senti sa gorge se resserrer et elle a eu du mal à respirer. Elle a alerté ses collègues, qui ont immédiatement appelé le 911. Marcie n’est que l’une des nombreuses personnes qui ont une réaction anaphylactique potentiellement mortelle au travail chaque année.

Qu’est-ce que l’anaphylaxie?

L’anaphylaxie est une réaction allergique qui met la vie en danger et qui peut se manifester rapidement, en touchant différents organes et appareils de l’organisme. Les réactions allergiques peuvent être légères et affecter uniquement la peau; elles peuvent aussi être graves et affecter les voies respiratoires ou le cœur, entraînant alors un décès.

Signes et symptômes de l’anaphylaxie

Au cours d’une réaction anaphylactique, vous pouvez ressentir un ou plusieurs de ces signes et symptômes :

  • Rougeur ou pâleur cutanée
  • Autres atteintes cutanées, comme de l’urticaire, des démangeaisons et des éruptions cutanées
  • Enflure des paupières, écoulement et démangeaisons oculaires
  • Picotement ou enflure de la langue ou de la gorge
  • Constriction (resserrement) des voies respiratoires provoquant un sifflement lors de la respiration ou entraînant des difficultés à respirer
  • Pouls faible ou rapide
  • Fréquence cardiaque élevée
  • Étourdissements ou perte de connaissance
  • Nausées, vomissements ou diarrhée
  • Sentiment de mort imminente

Les symptômes se manifestent habituellement quelques minutes après l’exposition; ceux-ci peuvent toutefois n’apparaître qu’après une trentaine de minutes, voire plus. Une deuxième réaction tout aussi intense peut survenir de une à huit heures après la première réaction anaphylactique.

Causes

Voici quelques éléments qui peuvent déclencher une réaction anaphylactique :

  • Certains médicaments
  • Certains aliments, comme les arachides et les mollusques
  • Les piqûres ou morsures d’insectes (venin)
  • Certaines substances chimiques (par exemple les diisocyanates qui sont utilisés dans le polyuréthane et la mousse à mémoire de forme)
  • Le latex

Que peuvent faire les responsables des lieux de travail?

  • Veiller à ce qu’il y ait, sur les lieux de travail, des employés formés à donner les premiers soins, notamment des soins de réanimation cardio-respiratoire (RCR).
  • Informer les employés des dangers de l’anaphylaxie, de la façon de reconnaître les signes d’anaphylaxie et d’y réagir, et des meilleurs moyens d’éviter les allergènes connus.
  • Promouvoir les principes élémentaires de la protection contre les allergènes, notamment le lavage des mains, le nettoyage et la désinfection des surfaces de travail, ainsi que la manipulation et la préparation appropriées des aliments.
  • Savoir quels employés risquent de subir une réaction anaphylactique.
  • Demander aux employés qui ont un auto-injecteur s’ils souhaitent en laisser un au travail et indiquer où ils le gardent.
  • Garder l’épinéphrine dans le contenant fourni, en veillant à ne pas l’exposer à la lumière ou à des températures extrêmes.
  • Les auto-injecteurs d’épinéphrine sont utilisables pendant une période définie (environ 18 mois). Il faut vérifier la date de péremption et remplacer les auto?injecteurs périmés.
  • Remplacer les auto-injecteurs d’épinéphrine immédiatement après leur utilisation.

Si on vous a prescrit un auto-injecteur d’épinéphrine, mentionnez-le à votre employeur. Portez un bracelet ou un collier d’alerte médicale qui indique quelles sont vos allergies et où se trouve votre auto-injecteur, ou alors emportez votre auto?injecteur avec vous en tout temps.

Au cours d’une réaction, vous pourriez ne pas être en mesure de vous administrer l’injection vous-même. Assurez-vous que vos collègues immédiats connaissent les signes d’une réaction, savent où se trouve l’auto-injecteur et savent comment s’en servir. Ces collègues doivent également savoir comment appeler les secouristes ou les services d’urgence externes.

Dans le doute, administrez une injection.

Si une personne vous indique qu’elle est en train de subir une réaction allergique grave, ou si vous soupçonnez qu’une personne subit une telle réaction, administrez-lui immédiatement de l’épinéphrine au moyen de l’auto-injecteur. S’il s’avère que la personne ne subissait pas une réaction allergique, le fait de lui administrer une seule injection d’épinéphrine serait inoffensif.

Voici quelques ressources et renseignements sur les premiers soins à administrer en cas d’anaphylaxie :

Nouvelles sur nos partenariats

#ÀVousLaParole sur la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travailprint this article

Le gouvernement du Canada s’est engagé auprès des Canadiens à faire en sorte que les milieux de travail sous réglementation fédérale, y compris la Colline du Parlement, soient exempts de harcèlement et de violence sexuelle.

Le 24 juillet 2018, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a invité les Canadiens à partager leur point de vue sur le cadre réglementaire proposé qui sera mis en œuvre une fois le projet de loi C-65 est adopté.

Touts les Canadiens sont encouragés à participer à la consultation en ligne; vos idées contribueront à façonner le nouveau cadre. Vous êtes invités à lire le document de consultation avant de remplir le sondage car il fournit un aperçu détaillé du cadre de réglementation proposé.

Pour plus d'informations, suivez le Programme du travail sur Twitter.

 

De la SST pour emporter

Balados : Protection contre les insectes nuisibles de l'étéprint this article

Dans les balados du mois, obtenez des conseils pour la prévention des tiques et des moustiques et une présentation des Conseils de sécurité pour l'été.

Balado en vedette : Protection contre les insectes nuisibles de l’été

Les rencontres désagréables avec les tiques et les moustiques peuvent entraîner des maladies comme la maladie de Lyme et le virus du Nil occidental. Dans cet épisode de baladodiffusion, le CCHST présente des renseignements utiles que les personnes qui travaillent à l’extérieur peuvent utiliser pour se protéger contre les insectes nuisibles de l’été.

La durée du balado est de 5 min 32 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : Conseils de sécurité pour l’été

La fête du Canada marque le début non officiel de l'été et l'occasion de passer plus de temps à l'extérieur. Si vous travaillez ou jouez à l'extérieur, vous êtes plus susceptible d'éprouver un malaise ou d'être atteint d'un trouble attribuable à une exposition excessive au soleil, à la chaleur extrême et aux piqûres d'insectes. Dans ce balado, le CCHST indique des mesures que vous pouvez prendre pour assurer votre sécurité et éviter les blessures pendant la saison estivale.

La durée du balado est de 6 min 51 s. Écoutez le balado maintenant.

 

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d’experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l’endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode.

 

Mot de la fin

SIMDUT 2015 : Nous y sommes presque!print this article

La transition pluriannuelle vers le SIMDUT 2015 sera bientôt achevée. Mais il n’est pas trop tard pour s’assurer que les employeurs et les travailleurs ont reçu la formation et l’information qui les aidera à comprendre le système.

Étapes de transition restantes

Étape 2

Du 1er juin au 31 août 2018

Les distributeurs pourront continuer de vendre des produits dangereux dont l’étiquette et la fiche signalétique sont conformes soit au SIMDUT 1988, soit au SIMDUT 2015, et ceux qui importent de tels produits pour leur propre utilisation pourront continuer de le faire.

Pendant cette étape, les fabricants et les importateurs ne doivent vendre ou importer que des produits dangereux dont l’étiquette et la fiche signalétique sont conformes soit au SIMDUT 2015. Pour les fabricants et les importateurs, la transition vers le SIMDUT 2015 sera jugée terminée.

Étape 3

Du 1er septembre au 30 novembre 2018

À partir de cette étape, les fabricants, importateurs et distributeurs ne devront vendre ou importer que des produits dangereux conformes au SIMDUT 2015. À compter de ce moment, la transition vers le SIMDUT 2015 sera jugée terminée pour tous les fournisseurs.

Mise en œuvre complète du SIMDUT 2015

À compter du 1er décembre 2018, tous les fournisseurs et les employeurs devront respecter la nouvelle Loi sur les produits dangereux (LPD) et du Règlement sur les produits dangereux (RPD).

 

Formation et ressources en ligne du CCHST sur le SIMDUT 2015

  • Le cours SIMDUT 2015 : introduction donne un aperçu général des modifications visant le SIMDUT après son harmonisation au SGH. Gratuit.
  • Le cours SIMDUT 2015 pour les travailleurs offre aux travailleurs une formation sur le nouveau SIMDUT, de même qu’un examen, et un certificat pour les personnes qui le réussiront.

Pour les fournisseurs de substances chimiques

 

Ressources gratuites sur le SIMDUT 2015 offertes par le CCHST :

Besoin d’aide supplémentaire? Communiquez avec le CCHST ou écrivez à WHMIS_SIMDUT@hc-sc.gc.ca.

Pour obtenir des nouvelles du SIMDUT, visitez le https://www.simdut.org/.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Trouvez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur Instagram
  • Écoutez nos balados
  • Inscrivez-vous à notre compte YouTube
  • Suivez-nous sur LinkedIn
  • Suivez-nous sur Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Ajoutez-nous sur Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2018, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail