Le rapport sur la santé et la sécuritéVol 17, No. 10

Sujet d'actualité

Les opioïdes en milieu de travailprint this article

La crise des opioïdes continue de prendre de l’ampleur au Canada. Chaque jour au pays, 11 personnes meurent d’une surdose d’opioïdes, ce qui a des conséquences dévastatrices sur les personnes, les familles et les communautés.

Les opioïdes comprennent notamment le fentanyl, l’oxycodone, la morphine et l’hydromorphone. Ces médicaments sont prescrits pour gérer la douleur, y compris en cas de blessures subies en milieu de travail. Mais outre le fait qu’ils puissent influencer la perception de la douleur, les opioïdes peuvent aussi agir sur l’esprit, l’humeur et le processus mental, et provoquer chez le consommateur de l’euphorie ou un « high ». Par ailleurs, l’ajout de fentanyl dans certaines drogues illégales contribue de façon importante aux troubles et aux décès liés à l’usage des opioïdes.

Les opioïdes vendus sur ordonnance offrent des bienfaits, mais ils présentent aussi des risques. Les taux élevés d’ordonnance d’opioïdes signifient que de plus en plus de personnes sont exposées aux risques et aux possibilités de dépendance liés à ces substances. Selon l’Institut canadien d’information sur la santé, au Canada, 21,3 millions d’ordonnances d’opioïdes ont été délivrées en 2017, ce qui place le Canada parmi les pays où l’on prescrit le plus d’opioïdes au monde. En 2018, 3,7 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus ont pris des analgésiques opioïdes; de ce nombre, environ 10 % ont déclaré avoir utilisé ces médicaments de façon problématique, c’est-à-dire qu’ils ont pris des doses plus élevées ou plus fréquentes que la dose prescrite, qu’ils ont utilisé leur médicament pour obtenir un « high », ou qu’ils ont utilisé leur médicament à des fins autres que le soulagement de la douleur.

Effets de la consommation d’opioïdes

Les effets secondaires à court terme des opioïdes comprennent la somnolence, les nausées, les vomissements, la sensation d’euphorie, les difficultés respiratoires, les maux de tête, les étourdissements et la confusion. Ces effets peuvent affaiblir les facultés des travailleurs et les empêcher d’accomplir leurs tâches en toute sécurité. La consommation à long terme d’opioïdes peut entraîner une tolérance accrue ou une dépendance à ces substances, des dommages au foie et une aggravation de la douleur.

Une surdose peut survenir lorsqu’une trop grande quantité d’opioïdes est prise. Par exemple, si une personne cesse de prendre un médicament pendant quelques jours et qu’elle recommence ensuite à le prendre à la même dose que d’habitude, cela peut entraîner une surdose. Les opioïdes ont une incidence sur la partie du cerveau qui contrôle la respiration. Lorsqu’une personne prend plus d’opioïdes que son organisme ne peut supporter, sa respiration ralentit. Toute surdose d’opioïdes peut ainsi entraîner une perte de conscience et même la mort.

Les opioïdes : un problème potentiel en milieu de travail

La consommation d’opioïdes peut nuire à la santé et à la sécurité au travail de plusieurs façons. La consommation et l’abus d’opioïdes ont tendance à être plus élevés dans les milieux de travail où il y a moins de congés de maladie payés et moins de sécurité d’emploi, ce qui donne à penser que les employés peuvent se sentir obligés de retourner rapidement au travail après une blessure et de consommer des opioïdes pour réduire la douleur. L’absence de congés de maladie et le peu de sécurité d’emploi peuvent aussi faire en sorte que les travailleurs soient réticents à prendre congé pour se faire traiter adéquatement et se rétablir. 

Dans certains cas, les personnes à qui des médicaments ont été prescrits peuvent utiliser ceux-ci de manière inadéquate, ce qui peut entraîner une dépendance. Il a été constaté qu’une mauvaise utilisation d’une ordonnance d’opioïdes pouvait mener à une consommation illicite de drogue. Lorsqu’une personne développe une dépendance, elle sent le besoin de prendre le médicament et continue de l’utiliser, malgré les effets nocifs. Ce besoin devient le centre de ses sentiments, de ses pensées et de ses activités. Cette préoccupation peut ainsi nuire à sa capacité d’exécuter certaines tâches de façon sécuritaire.

Il est également possible qu’une surdose survienne en milieu de travail, et il peut s’agir d’un consommateur, d’un client, d’un membre du grand public ou d’un collègue de travail. La sécurité du premier intervenant qui est en contact avec la substance au moment de dispenser les premiers soins ou d’appliquer la loi devient également un facteur. 

Mesures possibles en milieu de travail

Le gouvernement fédéral a pris des mesures pour accroître l’accès aux services de traitement et aux sites de consommation supervisée, sensibiliser davantage le public, intercepter les opioïdes illégaux et améliorer les données sur la santé publique afin de guider l’élaboration de stratégies et de méthodes de prévention efficaces. Les employeurs peuvent également jouer un rôle essentiel, notamment en prenant des mesures comme celles décrites ci-après. 

  • Mettre l’accent sur la prévention des blessures attribuables à des pratiques non ergonomiques, qui peuvent entraîner le recours à des analgésiques. Parmi ces blessures, mentionnons celles causées par les glissades, les trébuchements et les chutes ainsi que celles liées au fait de soulever des objets, de travailler dans des positions inconfortables, d’effectuer des opérations manuelles répétitives et de faire des mouvements de traction et de poussée. 
  • Fournir un mécanisme permettant aux travailleurs de signaler toute préoccupation à l’égard de leurs propres facultés ou de celles d’autres travailleurs.  
  • Traiter de la question de l’utilisation de médicaments sur ordonnance dans leur politique sur les facultés affaiblies en milieu de travail. Cette politique peut prévoir une interdiction selon laquelle il est interdit à tout travailleur d’offrir ses médicaments à d’autres personnes, même si ces personnes ont une ordonnance similaire.
  • Encourager les travailleurs à discuter avec leur médecin d’autres options pour contrôler la douleur.
  • Offrir des occasions d’apprentissage et de formation sur les effets de la consommation d’opioïdes, sur la reconnaissance des signes de facultés affaiblies, et sur les façons de discuter de la consommation de substances et d’y faire face avec respect et compassion. La stigmatisation liée à la consommation d’alcool et d’autres drogues peut empêcher les personnes en difficulté d’obtenir l’aide dont elles ont besoin.
  • Veiller à ce que les secouristes reçoivent une formation adéquate et disposent de trousses de naloxone dans le cadre du programme de premiers soins. 
  • Créer un programme de retour au travail pour donner le temps aux travailleurs de se rétablir et de s’adapter avant d’assumer à nouveau la totalité de leurs fonctions. 
  • Offrir des programmes d’aide aux employés pour soutenir les travailleurs aux prises avec des problèmes de consommation de drogues. 
  • Offrir des avantages pour soins de santé qui comprennent un accès à des services comme de la physiothérapie ou de la massothérapie pour traiter la blessure ou la douleur, s’il y a lieu.

Ressources

Conseils et outils

Les déversements d'encre en poudre : un dégât particulierprint this article

Si vous avez déjà renversé une cartouche d'encre en poudre d'un photocopieur ou d'une imprimante laser, vous connaissez le dégât que cet accident occasionne. Mais, en plus du gâchis, les minuscules particules d’encre peuvent constituer un danger pour la santé en étant libérées dans l'air que vous respirez. Bien qu’un déversement comme celui-ci ne se produise pas souvent, il est important de savoir comment le nettoyer en toute sécurité.

L'encre en poudre est faite de particules de plastique extrêmement fines qui peuvent être facilement dispersées dans l'air. Bien que les particules d'encre en poudre soient généralement considérées comme des poussières nuisibles, les particules peuvent être un irritant respiratoire qui peut aggraver les affections pulmonaires existantes. L’encre en poudre peut aussi être irritante pour les yeux. Il est préférable d’éviter d’utiliser un aspirateur standard pour nettoyer les déversements, car un aspirateur sans filtre à haute efficacité pour les particules de l’air (HEPA) provoquera la diffusion des particules dans l’air.

Il est également important d’utiliser un aspirateur spécialisé pour prévenir l'accumulation d’électricité statique, accumulation qui peut entraîner une explosion dans de rares cas.

De plus, étant donné que les particules d’encre en poudre sont conçues pour fusionner au papier lorsqu'elles sont chauffées, utilisez toujours de l’eau froide pour nettoyer les dégâts. N’utilisez pas d'eau tiède ou chaude ni de produit de nettoyage tiède ou chaud. L'eau chaude peut aussi coller l’encre à votre peau, à vos vêtements ou à toute autre surface qu’elle touche.

Étapes de nettoyage

  1. Protégez-vous. L'encre en poudre est composée de particules très fines. Avant de nettoyer, assurez-vous de mettre un masque à usage unique et des gants pour réduire le risque d'inhalation ou de fusion avec votre peau.
  2. S'il s'agit d'une grande quantité de poudre libre, ramassez-la soigneusement (en la dispersant la moins possible dans l'air), placez-la dans un sac et scellez-la. Vérifiez les règlements locaux pour voir si ce matériel est interdit et éliminez-le en conséquence. 
  3. Lorsqu'il reste très peu d'encre en poudre, vous pouvez utiliser un aspirateur spécialisé muni d'un filtre HEPA pour piéger les particules restantes. 
  4. Dans le cas où le déversement se serait fait sur un tapis ou un tissu, si l'aspirateur n'enlève pas toute la poudre déversée, épongez l'encre à l’aide d'une serviette propre imbibée d'un produit de nettoyage. L'utilisation d'eau pourrait colorer le tapis. Sinon, appelez un technicien du service de photocopieur, surtout s'il reste une grande quantité de poudre. 
  5. Pour les autres surfaces, mouillez une serviette en papier avec de l'eau froide et essuyez les surfaces touchées.
  6. Vérifiez si votre photocopieur a un cycle de nettoyage. Si c'est le cas, utilisez cette fonction pour enlever toute poudre libre qui reste dans le photocopieur.
  7. Si de la poudre est restée collée à vos mains, rincez à l'eau froide ou tiède et utilisez du savon au besoin.
  8. Si de l'encre se dépose sur vos vêtements ou tout autre tissu, sortez l'article à l'extérieur et secouez-le par-dessus une poubelle avec soin tout en portant votre masque. S'il reste de l’encre, vous pouvez laver l’article dans une machine à laver à l'eau froide pour éviter de le tacher. De plus, n'utilisez pas de sécheuse ou de fer à repasser sans vous assurer que toute la poudre a été enlevée, sinon, le reste de la poudre y restera de façon permanente.

Assurez-vous que la fiche de données de sécurité de l'encre en poudre est accessible à titre de référence. La fiche fournit des renseignements sur les dangers et des conseils sur les mesures de sécurité.

Ressources du CCHST :

Nouvelles sur nos partenariats

L'appel de résumés pour le XXII Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail est maintenant ouvertprint this article

safety2020canada

Un Forum mondial sur la prévention

Le XXII Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail 2020: Forum mondial pour la prévention ouvre ses portes au monde tous les trois ans. Cette fois-ci, il est le tour du Canada d'accueillir la communauté mondiale de la prévention à la Metro Toronto Convention Centre les 4-7 octobre 2020.

Le Congrès, qui se déroulera sous le thème « la prévention à l'ère numérique », constitue un événement de grande importance qui permettra aux chefs de file, aux responsables des politiques, aux employeurs et aux défenseurs du domaine de la santé et de la sécurité au travail de demeurer au fait des défis émergents, des solutions novatrices et des pratiques exemplaires associées à la prévention des maladies et des blessures au travail.

Appel de résumés

Les participants du monde entier  sont  invités à soumettre des résumés .  La date limite pour la soumission des résumés est le 15 décembre, 2019.

Cliquez ici t o pour en savoir plus et visiter le Portail Soumission des résumés à soumettre maintenant.

Le Congrès mondial de 2020 est organisé par l'Organisation internationale du travail et l'Association internationale de la sécurité sociale, et est coprésenté par le CCHST et l'Institut de recherche sur le travail et la santé (IRTS).

De la SST pour emporter

Balados : « Supporting Workers with a Comprehensive Return to Work Program » print this article

Le balado de ce mois-ci est intitule « Supporting Workers with a Comprehensive Return to Work Program ». Aussi, novembre est le mois de Radon, écoutez « Recognizing Radon ».

Balado en vedette : « Supporting Workers with a Comprehensive Return to Work Program »

Sonya Tonkovich, du Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST), donne des conseils sur les éléments à inclure dans un programme complet de retour au travail, et sur la façon dont les organisations peuvent appuyer les travailleurs qui retournent au travail à la suite de congés de maladie en raison de troubles physiques ou mentaux.

La durée du balado est de 5min 56s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du Balado : « Recognizing Radon »

Le radon est un gaz incolore, inodore et insipide libéré lorsque l'uranium, qui se trouve naturellement dans la roche et le sol, se dégrade. On le classe parmi les substances cancérigènes connues et parmi les premières causes du cancer du poumon chez les non-fumeurs. Au Canada, on trouve du radon dans les habitations (nouvelles ou vieilles), dans les immeubles publics et dans les lieux de travail souterrains. Dans ce balado, la Dre Cheryl Peters, boursière postdoctorale à l'Université de Carleton et chercheuse principale en expositions professionnelles chez CAREX Canada, nous parle du radon, des lieux où on le trouve, des effets qu'il peut avoir sur notre santé et des moyens que nous pouvons prendre pour limiter notre exposition à ce gaz.

La durée du balado est de 8 min 22 s. Écoutez le balado maintenant.


Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l’endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode. Écoutez sur Spotify.

Nouvelles du CCHST

Bourse nationale : Invitation aux futurs porte parole de la santé et de la sécurité au travailprint this article

Le CCHST est à la recherche d’étudiants consciencieux et engagés, inscrits à un programme d’études en santé et sécurité au travail, pour poser leur candidature à la  bourse d'études Dick Martin de 2020. Cette bourse nationale est offerte chaque année aux étudiants inscrits à un cours ou un programme d’études du domaine de la santé et de la sécurité au travail dans un établissement d’enseignement (collège ou université) canadien reconnu, et qui mène à l’obtention d’un certificat, d’un diplôme ou d’un grade dans ce domaine. Parmi les programmes admissibles : sécurité minière, santé et sécurité professionnelle ou industrielle, hygiène industrielle, gestion de la sécurité, ou tout autre programme connexe menant à l’obtention d’un grade.

Deux bourses de 3000 $ chacune seront accordées à deux étudiants, une pour chaque niveau d’enseignement (collégial et universitaire). Un prix de 500 $ sera aussi remis à l’établissement fréquenté par les étudiants gagnants.

Les étudiants de niveau postsecondaire qui veulent présenter leur candidature doivent soumettre une composition de 1200 mots sur un de deux sujets liés à la santé et la sécurité au travail. https://www.cchst.ca/scholarship

  • Prévention : Choisissez un danger à risque élevé en milieu de travail. Que feriez‑vous pour régler la situation et faire connaître le problème?
  • Technique : Faites des recherches sur un danger ou un risque existant ou nouveau (peut comprendre l’identification, l’évaluation et la maîtrise des risques).

Les compositions seront jugées en fonction de leur contenu, de leur valeur pratique et théorique, de la présentation et du style.

Règles de candidature, critères, conseils et autres directives sur le site  https://www.cchst.ca/scholarship.

Vous n'êtes pas étudiant mais vous en connaissez un? Faites suivre l'invitation!

La période de mise en candidature se termine à 23 h 59 (HNE) le 31 janvier 2020. Les gagnants seront annoncés pendant la Semaine de la sécurité et de la santé, en mai 2020.

Mot de la fin

Créer un programme de prévention du harcèlement et de la violenceprint this article

Le manque de courtoisie et de respect est souvent à l’origine de la violence, du harcèlement et de l’intimidation en milieu de travail. Comment favoriser un milieu de travail courtois et sain et en faire une priorité avant que ne s’installe une culture toxique remplie de rancœur, d’impolitesse et de violence?

Un élément essentiel de tout milieu de travail sain est un programme de prévention de la violence en milieu de travail qui décrit les mesures préventives contre toutes les formes de harcèlement et de violence, notamment de nature sexuelle, familiale et en milieu de travail. Qu’elles soient dictées par la loi ou motivées par le désir d’agir correctement, les politiques et les procédures doivent être complètes, appuyées par la direction et caractérisées par un environnement qui valorise le respect, la considération et le professionnalisme.

L’atelier d’un jour élaboré par le CCHST vous permettra d’acquérir des connaissances pratiques et des outils pour prendre des mesures pour réduire la possibilité de harcèlement et de violence dans votre milieu de travail. Il reste quelques places pour la séance du 18 novembre et davantage pour la séance du 14 janvier, à Mississauga (Ontario).

Pour en savoir davantage et vous inscrire

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l'intermédiaire d'un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2019, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail