Le rapport sur la santé et la sécurité
Vol 16, No. 06

Sujet d'actualité

Soulagement des tensions et des douleurs liées à l'entretien ménager dans les hôtelsprint this article

Pousser un chariot de nettoyage de 130 kilogrammes (286 livres), lever les matelas, nettoyer les baignoires, passer l’aspirateur, répéter. L’entretien ménager d’un hôtel est très exigeant physiquement qui comprend de nombreuses tâches variées et répétitives qui, au fil du temps, peuvent causer des douleurs musculosquelettiques ainsi que du stress. Il s’agit d’une occupation exigeante qui emploie plus de 75 000 travailleurs au Canada, et près de 95 % d’entre eux sont des femmes.

Au cours d’un quart de travail typique, le personnel d’entretien peut être responsable du nettoyage allant jusqu’à 16 chambres. La quantité réelle de travail dépend de la taille de la chambre et du nombre de lits. Pour répondre à ce quota, le personnel d’entretien a besoin de quinze à trente minutes pour faire une chambre. Dans chaque chambre, le personnel d’entretien fera les lits, rangera la chambre, remplira les savons, nettoiera et polira toute la salle de bain, enlèvera les taches et passera l’aspirateur. Le travail est exigeant sur le plan physique, et les études montrent que le personnel d’entretien se blesse au travail plus souvent que tout autre travailleur de l’industrie de service. La majorité des blessures sont des blessures musculosquelettiques, des blessures temporaires ou permanentes aux muscles, aux nerfs, aux tendons ou aux ligaments et elles sont souvent causées par l’exécution répétée des mêmes gestes, alors que la personne exerce une force excessive ou est dans une posture inconfortable.

Tensions et douleurs liées à l’entretien ménager dans les hôtels 

Vous serez peut-être surpris d’apprendre les préposés de l’entretien ménager changent de posture toutes les trois secondes pendant qu’ils nettoient une chambre et qu’ils prennent environ 8 000 postures différentes lors de chaque quart de travail. Cette situation, combinée à des mouvements énergiques répétés tels que soulever des objets, s’étirer vers l’avant ou adopter une posture inconfortable nécessaire pour faire le travail signifie que les préposés de l’entretien ménager souffrent couramment de blessures au dos, au cou, aux épaules et aux bras.

Les principaux facteurs de risque de blessures dans l’entretien ménager sont les charges de travail physiquement exigeantes et les mouvements corporels excessifs (augmentation du risque de blessures au dos), ainsi que les mouvements exigeants de la force des membres supérieurs effectués dans des positions inconfortables (risque plus élevé de blessures au cou, aux épaules et aux bras). Les mouvements exigeant de la force réalisés dans des positions inconfortables comprennent : soulever des matelas, nettoyer le carrelage et passer l’aspirateur dans tous les quarts de travail. Se pencher, s’accroupir, s’agenouiller, s’étirer, tendre les bras, se courber, se tourner et se baisser sont toutes des activités exigeant des positions et postures inconfortables dans le cadre du travail.

La pression pour répondre aux quotas de chambres propres et aux audits mensuels qui mesurent l’efficacité du nettoyage des chambres ne fait qu’ajouter à la charge de travail. Des matelas plus larges, des draps et serviettes plus lourds et l’augmentation du nombre d’appareils pratiques qui doivent être nettoyés (telles que les cafetières) risquent de provoquer des blessures chez les travailleurs.

Responsabilités de l’employeur

Les gestionnaires et les superviseurs ont la responsabilité d’effectuer une évaluation des risques afin de déterminer les dangers, et ensuite de les contrôler. Si possible, ils devraient éliminer les dangers et les risques de blessures. Ils ont la responsabilité de s’assurer que leurs employés sont formés pour accomplir leur travail en toute sécurité. Ils devraient expliquer les dangers pour la santé liés aux mauvaises techniques de levage ou aux positions inconfortables et ce que les préposés de l’entretien ménager peuvent faire pour effectuer leur travail de façon plus sécuritaire.

Les gestionnaires doivent répondre aux préoccupations des employés, offrir de la formation et faciliter la communication ouverte qui favorise le mieux-être physique et mental de leurs employés. De nombreux préposés de l’entretien ménager sont de nouveaux arrivants au Canada et ne sont donc pas au courant des droits des travailleurs. Ils doivent savoir comment signaler les problèmes de sécurité et les blessures sans crainte de représailles.

Réduire les risques ergonomiques

Les hôtels sont des milieux de travail uniques en ce sens qu’ils sont conçus, habituellement, pour le confort de leurs clients et non celui du personnel d’entretien ménager. Il est donc très difficile d’améliorer les conditions de travail des préposés de l’entretien ménager par une réingénierie; cependant, choisir un équipement plus approprié peut apporter des améliorations.

Des aspirateurs plus légers (de préférence du type automoteur) et des chariots de nettoyage plus légers avec des roues conçues pour les planchers recouverts de tapis peuvent alléger la charge de travail du personnel d'entretien, à condition de garder cet équipement en bon état. Lors de l’achat de nouveaux aspirateurs, il faudrait arrêter son choix sur les appareils les plus silencieux afin de protéger l’ouïe du personnel de l’entretien ménager.

D’autres façons de réduire les facteurs de risque de blessures causées par des mouvements répétitifs comprennent le travail par rotation où les travailleurs alternent entre les différentes tâches pour offrir un travail musculaire plus varié et réparti plus uniformément. Le travail d’équipe peut aussi permettre la rotation des tâches entre les différents membres de l’équipe.

Conseils de sécurité pour le personnel d’entretien ménager

  • Prendre connaissance des éventuels dangers que présentent le milieu de travail et les activités exécutées.
  • Apprendre et utiliser des techniques sécuritaires de levage.
  • Lors du nettoyage de surfaces, alterner les bras pour les reposer.
  • Lors du déplacement des chariots, pousser en utilisant les deux mains – cela aide à distribuer l’effort (force) et empêche le corps de tourner.
  • Ranger les articles les plus lourds ou les plus utilisés à une hauteur entre la poitrine et les hanches –cette partie du corps a le plus de force.
  • Porter des chaussures confortables.
  • S’étirer le dos, les bras et les épaules avant, pendant et après le travail.
  • Signaler à son superviseur toute douleur que l’on éprouve.
  • Savoir comment signaler des dangers.
  • Prendre des pauses régulières et étirer les pauses au besoin.
  • Donner des conseils et des idées pour faciliter le travail.
  • Manger sainement, faire de l’exercice régulièrement et bien dormir.

Autres risques

Au-delà de l’ergonomie, les préposés à l’entretien ménager des hôtels font face à de nombreux autres dangers et problèmes de santé qui doivent être recensés, et, dans la mesure du possible, éliminés. En voici des exemples :

  • L’exposition à des produits chimiques dans les produits de nettoyage, y compris les réactions cutanées et les maladies respiratoires.
  • L’exposition à des maladies infectieuses biologiques causées par des linges souillés, des seringues sans capuchon ou des liquides organiques.
  • Blessures par glissade, trébuchement ou chute.
  • La fatigue et d’autres problèmes de santé découlant par un travail en rotation ou de longues heures de travail.
  • Le travail en isolement.
  • La violence en milieu de travail.

 

Ressources :

 

Conseils et outils

Travailler avec des chargeuses à direction à glissement en toute sécuritéprint this article

En septembre 2017, un travailleur de la construction œuvrant à un projet de logement en Alberta a succombé à des blessures par écrasement subies lors de l’utilisation d’une chargeuse à direction à glissement.

Les chargeuses à direction à glissement sont de petits véhicules compacts munis d’une lourde benne. Ils sont faciles à manœuvrer et particulièrement utiles dans les secteurs de l’agriculture et de la construction. Cependant, les caractéristiques qui rendent ces véhicules si efficaces représentent aussi des risques de blessure pour les travailleurs.

À propos des chargeuses à direction à glissement

Une chargeuse à direction à glissement (aussi appelée chargeuse à direction différentielle) est un véhicule motorisé compact muni de bras de relevage auxquels on peut fixer une gamme d’outils de simplification du travail. Même s’ils sont parfois munis de chenilles, les chargeuses à direction à glissement sont habituellement des véhicules à quatre roues motrices dont les roues droites et gauches peuvent tourner à des vitesses différentes, voire dans des directions différentes, de manière à réduire le rayon de braquage, ce qui les rend faciles à manœuvrer.

Le siège du conducteur (ou de l’opérateur) et les commandes sont situés entre les bras de levage, devant les points de pivotement de ces derniers. Le conducteur se trouve donc à proximité de la zone de mouvement des bras de levage. Puisque le conducteur d’une chargeuse à direction à glissement doit entrer et sortir par l’avant du véhicule en passant par-dessus la benne, il y a toujours un risque qu’il active accidentellement une commande au pied ou à main, ce qui provoquera le mouvement des bras de levage, de la benne ou d’une autre pièce d’équipement.

Sortie du véhicule en toute sécurité

Le conducteur d’une chargeuse à direction à glissement ne devrait jamais quitter le siège du conducteur lorsque le moteur tourne ou que les bras de levage sont élevés en raison du risque d’activer accidentellement une commande. Une étude de la Occupational Safety and Health Administration (OSHA) montre que de nombreux conducteurs ont été tués ou ont subi des blessures par écrasement en essayant de sortir de la cabine de conduite sans suivre la procédure d’arrêt.

Les employeurs peuvent contribuer à protéger leurs travailleurs en leur donnant une formation complète sur la sécurité relative aux chargeuses à direction à glissement avant l’utilisation de ces dernières, ainsi qu’en leur faisant part des conseils suivants :

  • Veillez à garer le véhicule sur une surface plane.
  • Entrez et sortez de la chargeuse en toute sécurité et seulement lorsque la benne est à plat sur le sol, ou lorsque les supports de bras de levage sont en place.
  • Avant de quitter le siège du conducteur, abaissez la benne au sol, serrez le frein de stationnement et coupez le moteur.
  • Assurez-vous que les commandes sont verrouillées (le cas échéant).
  • Retirez la clé de contact lorsque vous n’utilisez pas le véhicule.
  • Détachez la ceinture de sécurité et soulevez la barre de sécurité.
  • Lorsque vous montez ou descendez, faites face au véhicule et utilisez les marches et les poignées de la chargeuse.
  • Ne sautez jamais sur ou hors du véhicule.
  • Ne tentez jamais de monter ou de démonter d’un véhicule en mouvement.
  • Bloquez les roues s’il y a une possibilité que la chargeuse roule.

Utilisation sécuritaire

  • Gardez les pieds sur les pédales lorsque vous utilisez la chargeuse.
  • Éloignez les autres personnes de la zone de travail.
  • Conduisez prudemment et regardez derrière vous avant de reculer.
  • Maintenez la benne ou les autres pièces d’équipement aussi près du sol que possible lorsque vous déplacez la chargeuse afin de favoriser la stabilité du véhicule et de ne pas avoir la vue obstruée.
  • Chargez la benne uniformément (le poids doit être bien réparti) sans excéder les limites de l’équipement ou la capacité indiquée afin de ne pas perdre de stabilité ni de manœuvrabilité.
  • Chargez, déchargez et tournez sur un terrain plat.
  • Montez et descendez les pentes en ligne droite en vous assurant que l’extrémité lourde de la chargeuse est toujours du côté du sommet. Descendez les pentes lentement. Lorsque la benne est pleine, évitez de descendre une pente en roulant vers l’avant.
  • Méfiez-vous des trous, des roches ou des obstructions qui peuvent causer un renversement ou une perte de contrôle.
  • Si vous devenez confus au sujet du fonctionnement des commandes parce que vous devez exécuter trop de fonctions à la fois, retirez les mains et les pieds des commandes. Toutes les fonctions du véhicule devraient cesser lorsque les commandes sont relâchées.

 

Plus d’information :

 

 

De la SST pour emporter

Balados : Mesures de sécurité en cas de foudre : Que faire lorsque vous travaillez à l'extérieurprint this article

Dans les balados du mois, obtenez des conseils sur mesures de sécurité en cas de foudre l’orientation des jeunes et nouveaux travailleurs et écoutez une présentation en rappel de « Sun Safety at Work with Thomas Tenkate ».

Balado en vedette : Mesures de sécurité en cas de foudre : Que faire lorsque vous travaillez à l’extérieur

Qu’elle vous inspire de la crainte ou de l’émerveillement, la foudre demeure un danger réel, contre lequel il faut se protéger. Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) offre des conseils sur les mesures de sécurité à prendre en cas d’orage lorsque vous travaillez à l’extérieur.

La durée du balado est de 8 min 22 s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du balado : « Sun Safety at Work with Thomas Tenkate »

Le Dr. Thomas Tenkate, professeur agrégé et directeur de l’École de santé au travail et de santé publique à l’Université Ryerson de Toronto, discute de l’importance de la protection solaire au travail, de l’élaboration d’un programme de protection solaire et de son projet en cours, Safety at Work Canada, avec le CCHST.

La durée du balado est de 7 min 11 s. Écoutez le balado maintenant.

 

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d’experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Vous pouvez télécharger le segment audio sur votre ordinateur ou votre lecteur MP3 et l'écouter à votre convenance.

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode.

Nouvelles du CCHST

Inscrivez le forum du CCHST, Le monde du travail en constante évolution, à votre calendrierprint this article

Le monde du travail en constante évolution est une activité nationale unique au cours de laquelle des dirigeants, des agents de changement et des spécialistes du domaine représentants le gouvernement, le milieu syndical et les milieux de travail mettront en commun leurs connaissances et leurs expériences et se pencheront sur les enjeux actuels et émergents en matière de santé et de sécurité.

La table est mise pour le sixième forum du CCHST, qui se tiendra à Winnipeg, les 5 et 6 mars 2019. Dans le cadre de ce forum de deux jours axé sur l’inspiration, l’innovation et la discussion, les participants auront la chance d’entendre divers conférenciers de calibre international et de traiter de différents sujets d’actualité.

#ccohsforum

Inscrivez-vous dès maintenant pour profiter du tarif pour inscription hâtive. Il y a aussi un tarif pour les étudiants.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l’intermédiaire d’un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2018, Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail