Le rapport sur la santé et la sécuritéVol 17, No. 08

Sujet d'actualité

Signes et symptômes liés au textoprint this article

Le télétravail est une tendance lourde, mais les gains de productivité et de commodité qu'il procure peuvent être au prix de notre santé physique. Les blessures liées à l'ergonomie sont de plus en plus courantes, comme le syndrome du cou texto, le syndrome du canal cubital et la fatigue oculaire numérique, alors que nous passons plus de temps en ligne pour travailler et organiser notre vie, sur des appareils portables toujours plus petits.

Les avancées générées par le bureau ergonomique au fil des ans, comme les postes de travail assis/debout, les fauteuils ajustables et des espaces de travail adéquats et bien conçus, font maintenant place à de nouvelles considérations associées au télétravail. Des espaces de travail inusités, du matériel non ergonomique et un accès constant à la technologie posent des défis absents des bureaux traditionnels.

Bien que texter et taper sur écran à l'occasion ne posent pas un risque particulier pour un travailleur, cette activité devient plus critique si elle est pratiquée quotidiennement durant de longues périodes. L'Autorité canadienne pour les enregistrements Internet (ACEI) indique que près des trois quarts des Canadiens passent au moins trois à quatre heures en ligne par jour. Près de la moitié d'entre eux accède à Internet au moyen d'un téléphone intelligent, d'une tablette ou d'un autre appareil mobile, et cette tendance s'accroît avec l'abandon progressif de l'ordinateur de bureau.

Les blessures liées à l'usage de ces appareils portables proviennent rarement d'une cause unique ou d'un événement isolé, mais résultent plutôt d'une combinaison de facteurs, comme des postures fixes - inconfortables, douloureuses et tenues trop longtemps. À cela s'ajoutent des mouvements volontaires répétitifs et un rythme de travail élevé ou constant, qui créent un stress à l'origine de tensions musculaires. Ces tensions augmentent le risque de blessures liées à l'ergonomie.

Syndromes du cou et du pouce texto

Selon Statistique Canada, 76 % des Canadiens possédaient un téléphone intelligent en 2016. Le syndrome du cou texto résulte de la position peu naturelle du cou, généralement penchée, adoptée pour consulter les appareils mobiles. Avec le temps, la pression exercée sur le cou peut se traduire par des douleurs, des nerfs coincés, des disques herniés et d'autres problèmes.

Le textage ou l'envoi de courriels sur un téléphone intelligent durant de longues périodes peut créer le syndrome du pouce texto, blessure de surmenage des tendons du poignet, du côté du pouce. L'enflure, la douleur et une perte de force en sont des symptômes.

Les travailleurs peuvent veiller à garder une bonne posture en tenant leur téléphone plus ou moins à hauteur des yeux, en gardant leurs coudes en position détendue, sous le niveau des épaules. Des pauses régulières, sans utiliser d'appareil, peuvent faciliter le flux sanguin et la récupération. Même des pauses de quelques secondes peuvent être bénéfiques. Des étirements et des exercices peuvent améliorer la posture et procurer un soulagement. Si vous éprouvez de la douleur, parlez-en à votre employeur, à votre comité de santé et de sécurité et à votre médecin.

Syndrome du canal cubital

Les travailleurs qui fléchissent le coude pour tenir leur téléphone durant de longues périodes risquent de comprimer le nerf cubital, à l'intérieur du coude. Le syndrome du canal cubital, aussi appelé « coude du téléphone cellulaire », a pour symptômes des sensations d'engourdissement, de fourmillement et de brûlure ainsi que des douleurs à l'avant-bras et dans la main. Au fil du temps, des sensations de fatigue et de faiblesse peuvent se manifester dans la main et il peut devenir difficile de saisir des objets et d'exécuter certaines tâches motrices. Dans la plupart des cas, les symptômes peuvent être traités efficacement par un changement de posture, l'alternance des mains ou l'utilisation de dispositifs mains libres. Comme pour d'autres blessures, un dépistage et un traitement précoces augmentent les probabilités d'un rétablissement complet.

Fatigue oculaire numérique

Il arrive couramment que des travailleurs passent 20 heures ou plus par semaine devant un ordinateur. Au fil du temps, garder les yeux fixés sur un écran placé trop près peut devenir très exigeant pour les yeux. De plus, avec les écrans toujours plus petits, les locaux faiblement éclairés et l'éblouissement créé par différentes sources lumineuses, les travailleurs peuvent éprouver un trouble de la vue appelé « fatigue oculaire numérique » ou « syndrome de vision informatique ». Les symptômes comprennent la fatigue visuelle, des maux de tête, la vision trouble, la sécheresse oculaire ainsi que des douleurs au cou et aux épaules. Les travailleurs devraient se faire examiner la vue régulièrement, surtout s'ils éprouvent l'un de ces symptômes, ont de la difficulté à lire ou ont des antécédents familiaux de troubles oculaires ou visuels.

Autres conseils pour les employeurs

  • Promouvoir une culture d'équilibre entre le travail et la vie personnelle.
  • Encourager les travailleurs à prendre régulièrement de courtes pauses. Mettre en pratique la règle 20-20-20 : regarder à une distance de plus de 20 pieds, durant 20 secondes, toutes les 20 minutes.
  • Offrir des activités de sensibilisation et de formation sur les bonnes pratiques ergonomiques.
  • Envisager d'utiliser des applications de reconnaissance de la voix, de dictée de texte et de saisie automatique, pour réduire le nombre de frappes sur les appareils.
  • Fournir des accessoires qui améliorent la posture et le confort des travailleurs qui utilisent des dispositifs mobiles. Par exemple, avec un ordinateur portatif, utiliser un clavier et une souris séparés, afin que l'écran puisse être placé à hauteur des yeux, ou fournir un support de tablette, pour que le travailleur n'ait pas à tenir l'appareil dans ses mains.
  • Installer des dispositifs mains libres sur les appareils de la compagnie que les travailleurs doivent utiliser en conduisant.

Seulement 15 % des Canadiens ont déclaré ne pas s'être branchés à Internet durant au moins une semaine, l'année dernière. Il apparaît clairement que nous sommes devenus de plus en plus dépendants de nos appareils intelligents pour notre travail et nos interactions. Les milieux de travail doivent continuer de faire preuve de souplesse et d'innovation, tout en protégeant les travailleurs mobiles des risques de blessures et de tensions, en apportant des changements dans la conception des tâches, des lieux et des pratiques de travail.

Information supplémentaire

Conseils et outils

Redoublez de prudence : les tiques étendent leur territoireprint this article

Les tiques à pattes noires continuent de faire la manchette. Elles sont difficiles à détecter, leur population augmente et leur habitat de prédilection continue de s'étendre au Canada. Même au début de leur vie (au stade de nymphe), alors qu'elles sont aussi petites qu'une graine de pavot, les tiques infectées peuvent s'accrocher à votre peau et transmettre la bactérie qui cause la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme n'est pas nouvelle au Canada; or, ce n'est que depuis 2012 environ que l'on observe une multiplication des tiques porteuses de la bactérie, principalement en raison des hivers plus chauds qui permettent à un plus grand nombre d'entre elles de survivre. Le nombre de cas déclarés de la maladie de Lyme au Canada est passé de 144 en 2009, à 992 en 2016 et à 2 025 en 2017.

Au Canada, on trouve actuellement des populations de tiques à pattes noires dans certaines régions de la Colombie-Britannique, du Manitoba, de l'Ontario, du Québec et du Nouveau Brunswick, et dans toute la Nouvelle-Écosse; ces régions sont donc considérées comme des régions à risque.

La période de risque pour les morsures de tiques s'étend de mai (lorsque les températures se réchauffent) à septembre. Les taux d'infection augmentent au printemps et en été, car, à ce moment-là, les tiques sont encore de petite taille, ce qui les rend plus difficiles à détecter. Les tiques adultes peuvent aussi être actives en hiver si le temps est doux et qu'il y a peu de neige.

Qui présente un risque?

De nombreux travailleurs peuvent être exposés au risque de contracter la maladie de Lyme, notamment ceux qui travaillent dans les secteurs de la foresterie, de l'agriculture, de la construction, de l'aménagement paysager, ou de la gestion des parcs ou de la faune, de même que les vétérinaires, les préposés à l'entretien de terrains et les personnes qui travaillent à l'extérieur ou qui sont en contact avec des animaux susceptibles de transporter des tiques (dont les animaux domestiques, comme les chiens et les chats, et les animaux de la ferme, comme les chèvres, les vaches et les chevaux).

Les personnes qui passent beaucoup de temps en plein air (randonnée pédestre, camping, observation d'oiseaux, golf, chasse ou pêche), en particulier dans les zones herbeuses ou boisées, présentent également un risque de contracter la maladie de Lyme.

Conseils pour réduire le risque

Le meilleur moyen de prévenir la maladie de Lyme est d'éviter les morsures de tiques. Voici quelques façons de vous protéger lorsque vous vous aventurez en forêt ou dans les zones broussailleuses entre les espaces boisés et les espaces découverts :

  • Portez des vêtements qui couvrent la peau pour empêcher que les tiques ne s'y accrochent. Portez des chaussures fermées, une chemise à manches longues serrées aux poignets ainsi qu'un pantalon long rentré dans vos chaussettes ou vos chaussures.
  • Dans la mesure du possible, évitez tout contact avec les buissons bas et l'herbe haute, par exemple en circulant au centre des sentiers au cours des promenades et des randonnées.
  • Portez des vêtements de couleur claire pour faciliter la détection des tiques.
  • Appliquez un insectifuge contenant du DEET ou de l'icaridine sur votre peau et vos vêtements. Lisez et suivez toujours le mode d'emploi figurant sur l'étiquette.
  • Lavez rapidement vos vêtements et mettez-les à la sécheuse à haute température pour tuer toutes les tiques qui auraient survécu.
  • Prenez une douche ou un bain dans les deux heures qui suivent chaque sortie en plein air pour vous débarrasser des tiques non attachées.
  • Inspectez souvent vos vêtements à la recherche de tiques. Les tiques ont tendance à grimper jusqu'à ce qu'elles trouvent une zone de peau exposée.
  • Inspectez tous les jours toute la surface de votre peau ainsi que celle de vos enfants et de vos animaux de compagnie à la recherche de tiques.

Effets de la maladie de Lyme sur la santé

En l'absence de traitement, la maladie de Lyme peut entraîner des maux de tête intenses, des éruptions cutanées, une paralysie faciale, de l'arthrite ainsi que des problèmes cardiaques et neurologiques. Heureusement, si la morsure de tique est détectée rapidement (dans les premières heures ou les premières semaines), il est possible d'administrer un traitement antibiotique pour prévenir la maladie. Si la maladie est diagnostiquée à un stade plus avancé, vous pourriez avoir besoin d'un traitement antibiotique de plus longue durée et présenter des symptômes qui persistent après le traitement.

N'hésitez pas à transmettre cet article à toute personne susceptible d'entrer en contact avec des tiques. Vous contribuerez ainsi à prévenir la propagation de la maladie de Lyme.

Ressources :

De la SST pour emporter

Balados : Réduire les risques : Conseils de santé et de sécurité pour les camionneursprint this article

Le balado de ce mois-ci est intitulé Réduire les risques: conseils de santé et de sécurité pour les conducteurs de poids lourds. Écoutez aussi les astuces sur le harcèlement au travail.

Balado en vedette : Réduire les risques : Conseils de santé et de sécurité pour les camionneurs

Qu'il s'agisse de longues journées de travail, de parcourir de longues distances ou de respecter les délais de livraison, les camionneurs travaillent dans des conditions uniques qui présentent de nombreux défis en matière de santé et de sécurité. Dans ce balado, CCHST présente des mesures que les employeurs et les travailleurs peuvent prendre pour minimiser les risques pour la santé et la sécurité associés au camionnage sur longue distance.

La durée du balado est de 6 min 12s. Écoutez le balado maintenant.

Balado en vendette:   Harcèlement au travail

Commérages, intimidation et comportement offensant. Il ne s'agit que de quelques exemples de harcèlement. Sont-ils présents dans votre milieu de travail? Est-ce que l'un de vos collègues ou vous-même en êtes victime? Écoutez et découvrez des trucs et des conseils à mesure que vous en apprenez davantage sur le harcèlement en milieu de travail.

La durée du balado est de 7 min 42 s.  Écoutez le balado maintenant.

 

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d'experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l'endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode. Écoutez sur Spotify.

Nouvelles du CCHST

La prévention du harcèlement et de la violence commence par la courtoisie et le respectprint this article

Le manque de courtoisie et de respect est souvent à l'origine de la violence, du harcèlement et de l'intimidation en milieu de travail. Comment favoriser un milieu de travail courtois et sain et en faire une priorité avant que ne s'installe une culture toxique remplie de rancœur, d'impolitesse et de violence?

Un élément essentiel de tout milieu de travail sain est un programme de prévention de la violence en milieu de travail qui décrit les mesures préventives contre toutes les formes de harcèlement et de violence, notamment de nature sexuelle, familiale et en milieu de travail. Qu'elles soient dictées par la loi ou motivées par le désir d'agir correctement, les politiques et les procédures doivent être complètes, appuyées par la direction et caractérisées par un environnement qui valorise le respect, la considération et le professionnalisme.

Votre participation à cet atelier pratique d'une journée créé par le CCHST vous permettra d'acquérir des connaissances pratiques et de repartir avec des outils qui vous permettront de prendre des mesures pour réduire au minimum le risque de harcèlement et de violence dans votre milieu de travail.

Des séances auront lieu le 12 septembre, le 18 novembre et le 14 janvier à Mississauga, en Ontario.

Pour en savoir d'avantage et vous inscrire

Mot de la fin

Explorez le leadership, le mieux-être et la sécurité à la << Better Workplace Conference >> print this article

Se présenter au travail éveille un sentiment de passion, de joie et de satisfaction chez les travailleurs motivés. Apprenez comment favoriser une culture organisationnelle positive et une mobilisation accrue en participant à la << Better Workplace Conference >> de La Conference Board du Canada qui aura lieu du 30 septembre au 2 octobre 2019, à Whistler, en C.-B. Sous les thèmes du leadership, du mieux-être et de la sécurité, vous obtiendrez de nouvelles perspectives et les avis d'experts et de chefs de file de partout au Canada et repartirez redynamisé et revigoré, et réitérerez votre engagement envers la création 'espaces plus accueillants, plus sains et plus sûrs dans lesquels tous les travailleurs peuvent s'épanouir.

Renseignez-vous

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l'intermédiaire d'un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2016, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail