Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Variole simienne

Qu’est-ce que la variole simienne?

La variole simienne, ou variole du singe, est une maladie causée par un virus de la famille des Poxviridae. Le virus responsable de cette maladie s’apparente étroitement au virus de la variole, maladie qui a été déclarée éradiquée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en 1980. 

Selon Santé Canada, la variole simienne est une maladie habituellement bénigne, et la plupart des malades se rétablissent d’eux-mêmes en quelques semaines.


Quels sont les symptômes de la variole simienne?

En général, la période d’incubation (période entre l’infection et l’apparition des symptômes) de la variole simienne varie de 5 à 21 jours. Les symptômes se manifestent en deux phases et durent habituellement de deux à quatre semaines.  

Les symptômes suivants peuvent être observés au cours de la première phase de la maladie : 

  • fièvre;
  • frissons;
  • gonflement des ganglions lymphatiques;
  • maux de tête;
  • douleurs musculaires;
  • douleurs dorsales;
  • manque d’énergie.

La deuxième phase de la maladie, qui survient de un à trois jours après l’apparition de la fièvre, est caractérisée par des éruptions (ou lésions) cutanées, généralement concentrées sur le visage, les mains et les pieds. Des lésions peuvent également apparaître au niveau de la bouche, des yeux et des organes génitaux. L’éruption cutanée dure entre 14 et 28 jours et passe par différents stades avant de former une croûte qui tombera.  

La plupart des malades se rétablissent sans traitement. Les nouveau-nés, les enfants et les personnes immunodéprimées sont plus susceptibles de développer une forme grave de la maladie et de souffrir de complications. 


Comment la variole simienne se transmet-elle?

Les personnes atteintes de la variole simienne sont contagieuses tant qu’elles présentent des symptômes. Une personne est considérée comme contagieuse à partir du moment où les premiers symptômes apparaissent jusqu’à ce que les croûtes tombent d’elles-mêmes et que la peau soit guérie.  

Le virus peut se transmettre : 

  • par morsure ou griffure d’un animal infecté;
  • par contact avec des produits provenant d’animaux infectés (p. ex. la fourrure ou la peau) ou en consommant de la viande insuffisamment cuite d’animaux infectés;
  • par contact avec des plaies, des croûtes, des lésions, des liquides corporels (tels que le sang, la salive ou le pus provenant des lésions) ou des muqueuses (p. ex. yeux, bouche, gorge, rectum)  
  • par contact avec des objets contaminés (comme les draps ou les vêtements d’une personne symptomatique ou en partageant les objets personnels d’une personne infectée); 
  • par le placenta (de la femme enceinte au fœtus); 
  • par les gouttelettes respiratoires (projetées par une personne infectée lorsqu’elle tousse ou éternue). 

Quelles sont les personnes à risque?

La variole simienne touche généralement les pays d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest. Les cas observés à l’extérieur de ces régions auraient été transmis par des voyageurs ou des animaux infectés. 

En 2022, des cas de variole simienne ont été confirmés au Canada et dans plusieurs autres pays du monde. Le risque d’infection est considéré comme faible pour la population générale.  

Les personnes qui interagissent de près avec des personnes symptomatiques, notamment les travailleurs de la santé, les personnes qui vivent dans la même maison et les partenaires sexuels, courent un plus grand risque d’infection. Les travailleurs tels que les médecins, les infirmières et le personnel de laboratoire sont exposés dans les situations suivantes : 

  • lorsqu’ils entrent en contact physique avec une personne malade ou avec des surfaces ou des objets communs;
  • lorsqu’ils travaillent avec des personnes infectées dans des espaces clos et mal ventilés, surtout s’ils sont à proximité de la personne pendant des périodes prolongées;
  • lorsqu’ils manipulent des animaux ou des échantillons susceptibles d’être porteurs du virus.  

Quelles sont les mesures de prévention?

La meilleure façon d’éviter de contracter la variole simienne est de limiter l’exposition aux personnes infectées. À l’heure actuelle, on ne sait pas si les personnes asymptomatiques (c.-à-d. qui ne présentent aucun symptôme) peuvent transmettre la maladie. Il est recommandé aux personnes infectées : 

  • de s’isoler tant et aussi longtemps qu’elles présentent des symptômes;
  • de couvrir leurs lésions cutanées (d’un vêtement ou d’un pansement léger par exemple), si possible;
  • de porter un masque médical lorsqu’elles sont en présence d’autres personnes, surtout si elles toussent ou éternuent, ou si elles ont des ulcères ou des plaies dans la bouche;
  • d’éviter de toucher les autres (personnes prodiguant des soins, activités sexuelles, etc.).

Toute personne qui doit être en contact physique avec une personne infectée (ou avec des objets que celle-ci a touchés) devrait : 

  • porter des gants; éviter tout contact direct avec des lésions cutanées ou des sécrétions;  
  • porter un masque N95 ou un respirateur de niveau supérieur, une protection oculaire et une blouse (pour le personnel de la santé qui doit entrer dans la chambre d’un malade); 
  • se laver (avec de l’eau et du savon) ou se désinfecter régulièrement les mains, en particulier après avoir touché une personne infectée ou après avoir manipulé des objets contaminés (p. ex. des vêtements, des serviettes, des ustensiles ou d’autres objets qui ont été en contact avec les sécrétions du malade). 

Il faut éviter de réutiliser de l’équipement de protection individuelle (EPI) contaminé.  

Il est important de nettoyer et de désinfecter les objets et les surfaces touchées par une personne infectée et de garder les objets contaminés à l’écart des objets et surfaces propres.


Que faire si je pense avoir attrapé la variole simienne?

Communiquez immédiatement avec un professionnel de la santé si vous présentez des symptômes de la maladie, en particulier des éruptions cutanées ou un gonflement des ganglions lymphatiques, ou si vous avez été en contact avec un cas confirmé ou soupçonné de variole simienne. Décrivez vos symptômes et expliquez comment vous avez pu être en contact avec une personne infectée (voyage récent dans un endroit où il y a une éclosion de variole simienne, contact étroit avec des personnes dans un lieu où il y a eu des cas soupçonnés, etc.). Le personnel de la santé vous indiquera les prochaines étapes à suivre. 

Si vous avez reçu un diagnostic de variole simienne, isolez-vous jusqu’à ce que tous vos symptômes aient disparu, c’est-à-dire jusqu’à ce que toutes les croûtes soient tombées et que la peau soit guérie. 


Existe-t-il un traitement contre la variole simienne?

La plupart des personnes atteintes de la variole simienne ne nécessitent aucun traitement spécifique. Habituellement, les symptômes sont légers et un traitement de soutien suffit. Les professionnels de la santé peuvent surveiller et ajuster le traitement en fonction de la gravité de l’infection. 


Où puis-je obtenir de plus amples renseignements sur la variole simienne?

Vous trouverez de plus amples renseignements auprès des organismes suivants : 

 

Dernière mise à jour du document le 26 juin 2022

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.