Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Compagnies aériennes, équipages au sol et exploitants d’aéroports

Sur cette page

Introduction

La présente fiche-conseil s’adresse aux employeurs des compagnies aériennes, des aéroports et des entreprises connexes qui exercent leurs activités dans les aéroports. Elle fournit une vue d’ensemble des risques liés à la COVID-19 et recommande des mesures de contrôle pour empêcher la propagation du virus. Ces conseils et ces orientations peuvent également s’avérer utiles pour les travailleurs, les voyageurs et les visiteurs.

La présente fiche-conseil ne traite pas des restrictions de voyage de Transports Canada. Pour des renseignements à ce sujet, veuillez consulter les sites suivants :
COVID-19 : voyage, dépistage, quarantaine et frontières
(Transports Canada)
Entrer au Canada par voie terrestre et par voie aérienne pendant la pandémie de COVID-19 (Agence de la santé publique du Canada)

Dans tous les cas, il est primordial de respecter les directives de l’autorité locale de santé publique et de l’organisme de réglementation de la santé et de la sécurité dont vous relevez. Respectez vos obligations juridiques en matière de santé et de sécurité au travail en déployant tous les efforts raisonnables possibles au vu des circonstances pour protéger la santé et la sécurité de vos travailleurs.

Il faut savoir que les niveaux de risque peuvent varier en fonction des circonstances régionales. Les recommandations et les mesures de contrôle peuvent être adaptées aux conditions locales (p. ex. le nombre de nouveaux cas de COVID-19, les variants, un faible taux de vaccination au sein de la communauté). Dans certaines circonstances, les autorités de santé publique (ASP) régionales/locales peuvent recommander de durcir ou d’assouplir les mesures de santé publique. Les employeurs peuvent décider de mettre en œuvre des mesures de santé plus rigoureuses que celles qui sont recommandées par l’ASP locale.

Les employeurs devraient également consulter les documents d’orientation actuels de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) : Réduire le risque de COVID-19 en milieu communautaire : Un outil pour les exploitants et Adaptation des mesures de santé publique dans le cadre de la vaccination contre la COVID-19. Ils sont aussi invités à lire les lignes directrices de Transports Canada et des associations professionnelles concernées. Pour connaître les mesures générales de prévention de la COVID-19, voir les documents du CCHST ci-dessous :
Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19
COVID-19 : Planification en santé et sécurité pour les employeurs
Prévention de la COVID-19 chez les travailleurs
COVID-19 : Foire aux questions (FAQ)

Les aéroports et les compagnies aériennes fonctionnent 24 heures sur 24. Ce sont des structures complexes qui comptent de nombreux employeurs, chacun ayant sa propre main-d’œuvre et ses propres horaires de travail. Les nombreux conseils fournis tiennent compte de cette réalité. Évaluez votre lieu de travail et appliquez ceux qui sont les mieux adaptés.

Prise en compte des risques

Les employeurs doivent évaluer les risques de propagation de la COVID-19 au regard de leurs activités particulières. Ils peuvent élaborer une liste de contrôle de l’évaluation des risques ou utiliser une liste existante pour consigner et évaluer les zones de travail, les activités ordinaires et extraordinaires, les rôles professionnels et les particularités locales.

Les facteurs ci-dessous augmentent le risque de transmission de la COVID-19. Le risque de propagation augmente lorsque plusieurs de ces facteurs de risque se vérifient en même temps. Les travailleurs des compagnies aériennes ou des aéroports peuvent être exposés à certains de ces facteurs de risque.

  • Proximité immédiate (moins de deux mètres) et interactions avec des personnes extérieures à leur foyer, y compris des conversations rapprochées.
  • Interactions en personne plus longues et plus fréquentes.
  • Contact direct (p. ex. poignée de main, accolade, bise).
  • Lieux bondés et grands rassemblements, à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • Activités qui génèrent des gouttelettes respiratoires et des aérosols (p. ex. en parlant, en toussant, en éternuant, en chantant, en criant et pendant des activités exigeantes telles que des activités physiques).
  • Mauvaise ventilation dans des espaces fermés (causant une accumulation de particules virales dans l’air).
  • Pratiques ou installations d’hygiène personnelle inadéquates.
  • Surfaces contaminées fréquemment touchées et objets partagés (vecteurs passifs de transmission).
  • Utilisation de modes de transport partagés ou publics (p. ex. avions, autobus, etc.)
  • Niveaux élevés de cas de COVID-19 dans la communauté locale.
  • Faibles taux de vaccination contre la COVID-19 dans le milieu ou la communauté locale.
  • Voyages interrégionaux, y compris en provenance de zones présentant des variants préoccupants du virus de la COVID-19.

Voici des exemples de questions qui peuvent être posées pour vous aider à déterminer les facteurs de risque liés à la COVID-19 et les mesures de contrôle adaptées à votre lieu de travail :

  • Comment et où la COVID-19 est-elle plus susceptible de se propager parmi vos travailleurs?
  • Vérifiez-vous régulièrement et respectez-vous les directives les plus récentes de l’autorité de santé publique de votre région?
  • Quels sont les types d’environnements de travail?
  • Combien d’interactions étroites les travailleurs ont-ils avec d’autres personnes?
  • Quelle est la durée de ces interactions?
  • Les travailleurs sont-ils souvent en contact avec des surfaces ou des objets fréquemment touchés? Peut-on minimiser ou éliminer ces contacts?
  • Combien de personnes sont présentes en même temps sur le lieu de travail?
  • Le port du masque est-il obligatoire? Vérifiez-vous que les masques sont appropriés et correctement portés?
  • Quels sont les risques liés aux lieux de travail mobiles (p. ex. un avion en vol)?
  • Êtes-vous à même d’évaluer si une personne est malade ou a été exposée à la COVID-19 et de prendre rapidement les mesures appropriées?
  • Disposez-vous de plans en cas d’urgence, en particulier si un cas actif suspecté de COVID-19 nécessite une attention médicale immédiate?
  • La ventilation des bâtiments et des avions est-elle adéquate?
  • Les barrières linguistiques, le niveau de compréhension ou le handicap peuvent-ils avoir une incidence sur la capacité des personnes à comprendre les risques et à suivre les mesures de contrôle?
  • Y a-t-il des facteurs personnels qui pourraient compliquer la mise en place des mesures de contrôle et leur respect (p. ex. état de santé, capacités physiques, âge et degré de maturité ou autres facteurs socioéconomiques et démographiques)?
  • L’existence de facteurs de risque liés à la COVID-19 sur le lieu de départ ou d’arrivée du vol peut-elle nuire à vos opérations ou exposer les travailleurs et les voyageurs à un risque accru?

Mesures de contrôle

Chaque lieu de travail est unique. En consultation avec le comité de santé et de sécurité au travail ou avec le représentant en la matière, déterminez les mesures appropriées pour limiter la propagation de la COVID-19 en mettant en œuvre un plan de sécurité relatif à la COVID-19 sur le lieu de travail. Il peut être exigé qu’un plan écrit soit affiché et mis à disposition des inspecteurs réglementaires sur demande.

Pour offrir le meilleur niveau de protection aux travailleurs et aux voyageurs, adoptez une approche multidimensionnelle qui combine de multiples mesures de santé publique (MSP) et contrôles sur le lieu de travail. Aucune mesure de contrôle liée à la COVID-19 n’est totalement efficace à elle seule; il est donc important d’en superposer plusieurs en même temps.

Mettez en œuvre des politiques et des programmes, comme la possibilité de travailler à distance, afin que les travailleurs qui présentent un risque élevé de développer une forme grave de la maladie ou des complications s’ils contractent la COVID-19 (c.-à-d. les personnes immunodéprimées, ayant des problèmes de santé chroniques ou qui ne peuvent pas être vaccinées) bénéficient de l’obligation d’adaptation.

Assurez-vous que les nouvelles mesures de contrôle ne créent pas de nouveaux risques et ne compromettent pas les contrôles de sécurité existants. Examinez régulièrement la pertinence des mesures de contrôle et modifiez-les au besoin.

Révisez et adaptez le plan de continuité des activités, soyez prêt à :

  • proposer des modes de travail non conventionnels;
  • faire face à des pénuries de personnel;
  • gérer les restrictions ou interdictions de voyage entraînant des annulations de vols;
  • communiquer avec les intervenants (tels que l’autorité locale de santé publique), avec les tierces parties de l’aéroport et des compagnies aériennes et avec les clients.

Considérations particulières à l’exploitation des aéronefs

Directives dans les aéronefs

  • Assurez-vous que les systèmes de circulation et de filtration de l’air de la cabine fonctionnent correctement. Inspectez-les et entretenez-les selon les recommandations.
  • Si quelqu’un tombe malade en plein vol :
    • Séparez la personne malade des autres passagers/membres de l’équipage. Réduisez au minimum les contacts entre la personne malade et les autres personnes présentes à bord. Si cela est possible et approprié, placez la personne malade (et ses compagnons de voyage) dans une partie plus isolée de la cabine.
    • Assurez-vous que la personne malade porte correctement son masque. Si la personne malade ne tolère pas son masque, demandez-lui de tousser ou d’éternuer dans son coude ou dans un mouchoir en papier.
    • Après le vol, toutes les surfaces touchées par la personne malade devraient être soigneusement nettoyées et désinfectées. Tous les articles qui ne peuvent pas être nettoyés devraient être jetés. Informez le personnel de nettoyage précisément des zones qui sont contaminées.
    • Pour des instructions plus détaillées sur la prise en charge d’une personne malade en plein vol, consultez le Guide sur la COVID-19 à l’intention de l’industrie aéronautique du Canada (Transports Canada).
  • Mettez en œuvre des protocoles minutieux de nettoyage et de désinfection pour tous les aéronefs et véhicules. Accordez aux équipes de nettoyage plus de temps pour nettoyer et désinfecter correctement toutes les surfaces potentiellement contaminées telles que les plateaux de siège et les toilettes.
  • Encouragez les passagers à se débarrasser de leurs déchets.
  • Assurez-vous que le personnel navigant dispose de l’équipement de protection individuelle et des fournitures nécessaires à bord, conformément aux recommandations des autorités de santé publique et des organismes de réglementation.
  • Envisagez de suspendre certains services (comme la fourniture d’oreillers et de couvertures) s’ils augmentent le risque d’exposition des travailleurs.

Directives dans les aéroports (travail avec les voyageurs/le public)

  • Limitez l’accès aux terminaux et aux bâtiments de l’aéroport aux seuls travailleurs et voyageurs, et réduisez les exceptions au strict minimum.
  • Soutenez la réglementation applicable aux aéroports en matière de dépistage de la COVID-19, selon les besoins.
  • Formez les travailleurs pour qu’ils se lavent les mains après avoir manipulé des bagages et des documents. Veillez à ce que des installations pour le lavage des mains ou du désinfectant pour les mains soient disponibles.
  • Faites en sorte que l’éloignement physique soit possible dans toutes les zones de l’aéroport telles que les hangars, les bureaux, les centres de contrôle ainsi que les zones de départ, d’arrivée et de récupération des bagages.
  • Encouragez l’utilisation des options d’enregistrement automatique et de carte d’embarquement électronique afin de réduire les points de contact entre les travailleurs et les voyageurs.
  • Faites des rappels réguliers sur les comportements sûrs, les meilleures pratiques et les protocoles de sécurité actuels en utilisant les systèmes d’annonce de l’aéroport.
  • Pour les services à l’intérieur de l’aéroport :
    • fournissez toute la nourriture et les boissons dans des récipients jetables;
    • retirez l’accès aux articles en libre-service (p. ex. les condiments, les ustensiles et les serviettes de table); fournissez ces éléments sur demande;
    • mettez les fontaines à eau hors service; installez des stations de remplissage de bouteilles et faites-en la promotion;
    • installez des distributeurs de lingettes désinfectantes à chaque station de chariots à bagages.
  • Assurez-vous que les dispositifs de communication, tels que les radios, sont correctement désinfectés après chaque utilisation.
  • Les membres des équipes au sol doivent garder une distance de sécurité entre eux. Évitez les interactions étroites entre les travailleurs en fournissant à chaque travailleur son propre véhicule, si possible.
  • Limitez le nombre de passagers dans les transports collectifs pour permettre le maintien d’une distance de sécurité entre ceux-ci et nettoyez souvent les surfaces fréquemment touchées. Maximisez l’air frais à l’intérieur du véhicule en ouvrant les fenêtres (si le temps le permet) ou en réglant les systèmes de ventilation.

Communication et formation

  • Tenez-vous au courant et respectez les directives des autorités locales de santé publique et de l’organisme de réglementation.
  • Communiquez toutes les pratiques et politiques nouvelles ou mises à jour aux travailleurs et aux visiteurs.
  • Rédigez toutes les communications et formations dans un format facile à comprendre et dans plusieurs langues, selon les préférences des travailleurs.
  • Affichez les limites de capacité des pièces à l’entrée des salles de repos, des toilettes, des zones de réception, des bureaux et des salles de réunion.
  • Tenez à jour tous les renseignements publiés.
  • Encouragez les travailleurs à faire part de leurs préoccupations en matière de sécurité, y compris celles relatives à la COVID-19, à leur employeur, à leur superviseur, à leur comité de santé et de sécurité au travail ou au représentant en la matière, ou à leur syndicat, le cas échéant.
  • Informez les travailleurs au sujet de la COVID-19 et sur ce qu’ils doivent faire pour se protéger et protéger les autres. Les sujets à couvrir sont les suivants :
  • Vérifiez la conformité et répétez les communications et les formations aussi souvent que nécessaire.
  • Demandez aux travailleurs de rester à la maison s’ils se sentent malades, même si les symptômes sont légers.
  • Formez les travailleurs pour qu’ils évitent les contacts physiques inutiles tels que les accolades, les poignées de main et les « top-là ».
  • Découragez l’échange d’objets personnels tels que les téléphones portables ou les briquets.
  • Expliquez l’importance de nettoyer et de désinfecter les postes de travail, les commandes, les écrans, les outils, les radios, les appareils personnels (p. ex. les téléphones portables) au début de chaque quart de travail, ou selon les besoins.
  • Montrez aux travailleurs les techniques de résolution des conflits pour qu’ils soient prêts à gérer les personnes qui réagissent de manière agressive aux mesures de santé et autres changements relatifs à la COVID-19.
  • Formez les travailleurs sur le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). Assurez-vous que les travailleurs comprennent comment se protéger des produits qu’ils utilisent (y compris les produits de nettoyage). Consultez toujours la fiche de données de sécurité pour connaître les exigences spécifiques en matière de ventilation et d’équipement de protection individuelle.
  • Fournissez un soutien et des ressources en matière de santé mentale à tous les employés.
  • Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Communication et formation sur la COVID-19 (CCHST).

Dépistage et recherche des contacts

  • Protégez les travailleurs en dépistant toutes les personnes avant qu’elles n’entrent sur le lieu de travail. Consultez les autorités locales de santé publique pour obtenir des conseils lors de la détermination des procédures de dépistage appropriées, actives ou passives.
  • Pour le dépistage actif, demandez à chaque personne si elle présente des symptômes de la COVID-19 ou si elle a été récemment exposée au virus.
  • Utilisez une liste de vérification ou un outil Web, ou demandez à une personne désignée de poser des questions de contrôle.
  • Refusez l’accès aux personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 ou qui ont été exposées au virus. Recommandez-leur de rester à la maison et de surveiller leur état de santé ou leurs symptômes. Invitez les personnes à communiquer avec leur fournisseur de soins de santé ou les autorités locales de santé publique si elles manifestent des symptômes ou si ceux-ci s’aggravent;
  • Utilisez le dépistage passif comme autre moyen de contrôle. Le dépistage passif comprend la pose de panneaux aux points d’entrée, indiquant qui peut et ne peut pas entrer, et des politiques exigeant que les travailleurs évaluent leur état de santé avant de se présenter au travail.
  • Afin d’appuyer la recherche des contacts, tenez un registre des noms et des coordonnées de toutes les personnes qui entrent sur le lieu de travail et des véhicules, selon les exigences de l’autorité locale de santé publique. Assurez-vous de protéger les renseignements personnels, et veillez à ce que l’information soit gardée en lieu sûr. Les renseignements recueillis doivent être éliminés en temps opportun conformément aux lois sur la protection des renseignements personnels.
  • Encouragez les employés à installer l’application Alerte COVID sur leur téléphone. Grâce à celle-ci, les utilisateurs canadiens sont informés en cas d’exposition possible à la COVID-19. L’application protège vos renseignements personnels; elle n’enregistre ni ne partage votre emplacement géographique.
  • Les méthodes de dépistage actif (p. ex. les tests par PCR, les trousses de tests rapides et les tests autonomes) peuvent permettre de détecter et de freiner rapidement la propagation de la COVID-19, en particulier lors d’une éclosion locale. Le lieu de travail doit suivre les conseils de l’autorité locale de santé publique sur les méthodes et stratégies de test appropriées.

Plan d’intervention relatif à la COVID-19

  • Lorsqu’une personne déclare avoir des symptômes de la COVID-19, demandez lui immédiatement de porter un masque (de préférence un respirateur ou un masque médical s’il n’est pas disponible, ils devraient porter un masque non médical bien construit et bien ajusté).
  • Appelez le 911 pour obtenir une assistance médicale si les symptômes mettent la vie de la personne en danger. Si le cas survient en transit (ou en vol), collaborez avec les services d’urgence locaux pour l’amener le plus rapidement possible dans un établissement médical.
  • Pour les visiteurs :
    • Demandez-leur de partir dès qu’ils peuvent le faire en toute sécurité.
  • Pour les travailleurs :
    • Demandez à la personne d’arrêter le travail immédiatement. Isolez-la des autres dans une zone ou une pièce désignée. (Remarque : Après le départ de la personne, nettoyez et désinfectez toutes les surfaces et objets que la personne symptomatique a pu toucher ou dont elle a été proche.)
    • Renvoyez le travailleur chez lui pour qu’il commence sa période d’isolement. Demandez-lui d’éviter les transports en commun, les taxis et le covoiturage, si possible.
    • Demandez-lui de consulter un médecin, si nécessaire, et de suivre les instructions de l’autorité locale de santé publique.
    • Le retour au travail doit être déterminé par des professionnels médicaux ou des responsables de la santé publique et dépendra du type, de la durée et de la gravité des symptômes et, le cas échéant, du résultat d’un test de dépistage de la COVID-19.
  • Si un travailleur vous informe d’un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, signalez-le à l’autorité locale de santé publique et coopérez à toute tentative de recherche des contacts. Vous pourriez également être tenu d’informer les travailleurs qui ont pu être exposés, à moins que la responsabilité incombe à l’autorité de santé publique. Conseillez à tous ceux qui ont pu être exposés de surveiller attentivement l’apparition de symptômes de la COVID-19.
  • Si le cas est lié au travail et implique un travailleur, des notifications supplémentaires peuvent être requises; communiquez avec votre organisme de réglementation de la santé et de la sécurité au travail et la commission des accidents du travail pour obtenir des conseils. Remplissez un rapport d’incident et lancez une enquête.

Vaccins contre la COVID-19

  • Assurez-vous que les travailleurs se conforment aux mandats de vaccination (p. ex. du gouvernement ou de l’organisation).
  • Sauf indication contraire des autorités de santé publique ou des organismes de réglementation professionnelle, continuez à exiger des travailleurs qu’ils respectent toutes les mesures de contrôle des risques liés à la COVID-19, même s’ils sont vaccinés.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les ressources suivantes :

Réduction de l’exposition potentielle

  • Créez des procédures de travail sécuritaires propres à la COVID-19 et assurez-vous qu’elles sont respectées.
  • Adoptez des politiques de congé de maladie souples et envisagez d’apporter un soutien aux travailleurs qui sont en congé de maladie (c.-à-d. ne pénalisez pas les travailleurs qui ne viennent pas travailler lorsqu’ils sont malades).
  • Envisagez de faire travailler à distance le personnel non essentiel (lorsqu’il est possible de le faire en toute sécurité). Assurez-vous que les rôles essentiels tels que les superviseurs et les membres de l’équipe de premiers secours ou d’intervention d’urgence sont présents à chaque quart de travail. Formez des travailleurs polyvalents afin qu’ils puissent remplacer en toute sécurité les travailleurs absents.
  • Désignez des groupes de travailleurs qui travailleront ensemble selon le même horaire. Tenez les groupes séparés le plus possible.
  • Effectuez les réunions de sécurité et d’équipe de manière virtuelle, par téléphone ou par vidéoconférence, ou en petits groupes, dans le respect des consignes d’éloignement physique, de préférence en plein air ou dans de grands lieux bien ventilés.
  • Modifiez les zones d’entreposage communes telles que les placards pour que les travailleurs rangent leurs articles personnels dans des casiers séparés ou dans des bacs ou des sacs étiquetés et fermés.
  • Réduisez les niveaux de bruit autant que possible (p. ex. éteignez les équipements qui ne sont pas activement utilisés) pour limiter les cris.
  • Fournissez à chaque travailleur son propre jeu d’outils, si possible. Exigez que tout outil partagé soit nettoyé et désinfecté avant de changer de mains.
  • Lorsque vous utilisez des ventilateurs à circulation d’air ou de refroidissement, veillez à ce qu’ils ne soufflent pas l’air d’une personne vers une autre.
  • Réduisez le nombre de points de contact :
    • Installez des ouvre-portes automatiques ou maintenez ouvertes les portes qui ne sont pas coupe-feu. Veillez à ne pas créer de nouveaux risques (p. ex. trébuchement ou incendie).
    • Installez des dispositifs d’éclairage, des robinets d’eau, des distributeurs de désinfectant, des chasses d’eau pour toilettes et urinoirs, des distributeurs de serviettes en papier et des poubelles automatiques (p. ex. avec détecteur de mouvement ou minuteur) et sans contact.
    • Remplacez les poubelles dont les couvercles doivent être ouverts manuellement par des poubelles à ouverture automatique ou à pédale.
    • Utilisez des méthodes sans contact pour permettre aux travailleurs d’activer le suivi de leurs heures travaillées, comme des cartes d’accès électroniques, des messages, des courriels ou des appels par un superviseur.
    • Réduisez le partage des objets par les travailleurs (p. ex. attribuez les outils, l’équipement ou les radios aux travailleurs pour toute leur période de travail).
    • Désactivez ou retirez les écrans tactiles publics.
    • Utilisez des méthodes de paiement sans contact, comme le prélèvement par carte de débit ou de crédit et le paiement par téléphone intelligent.

Éloignement physique et barrières physiques

Si les autorités locales de santé publique le recommandent, mettez en place des mesures d’éloignement physique et installez des barrières.

  • L’éloignement physique consiste pour les gens à :
    • maintenir une distance de sécurité avec les autres (au moins deux mètres dans toutes les directions);
    • éviter les interactions non essentielles en personne;
    • limiter le plus possible le nombre et la durée des interactions;
    • interagir avec les personnes appartenant à d’autres foyers en maintenant une distance de sécurité;
    • éviter les endroits bondés (p. ex. les entrées principales, les vestiaires);
    • respecter les marques au sol montrant la distance minimale de sécurité.
  • Installez des panneaux rappelant aux gens de respecter l’éloignement physique.
  • Repérez les endroits susceptibles d’être bondés (p. ex. l’entrée principale, les comptoirs de service). Au besoin, décalez les horaires des quarts de travail et des pauses pour éviter d’avoir de grands groupes de travailleurs dans une même zone.
  • Modifiez les tâches pour éviter tout contact direct.
  • Augmentez l’espacement des postes de travail et des meubles.
  • Préparez-vous à des situations d’urgence telles qu’une évacuation ou une mise à l’abri sur place, le sauvetage d’une personne en détresse, la fourniture des premiers soins ou une réanimation cardio-pulmonaire (RCP).
  • Modifiez les files d’attente pour assurer une distance de sécurité entre les personnes.
  • Installez des barrières physiques pour séparer les personnes les unes des autres lorsque cela est possible et approprié. Assurez-vous que les barrières ne bloquent pas les allées ou les sorties (p. ex. une issue de secours).
  • Les barrières doivent avoir une taille et une position appropriées pour bloquer la transmission par gouttelettes respiratoires.
  • Nettoyez et désinfectez les barrières au moins une fois par jour ou selon les besoins.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les ressources suivantes :

Ventilation

  • Ouvrez les fenêtres et les portes donnant sur l’extérieur, si possible et si la température le permet.
  • Assurez-vous que les systèmes de ventilation fonctionnent correctement et qu’ils sont régulièrement inspectés et entretenus.
  • Consultez un spécialiste de la ventilation pour déterminer si la qualité de l’air intérieur peut être améliorée. Étudiez des options telles que l’augmentation du taux de renouvellement de l’air et l’amélioration de la filtration.
  • Assurez-vous que les bouches de circulation d’air ne dirigent pas le flux d’air d’une personne vers une autre.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter les ressources suivantes :

Mesures de prévention individuelles

  • Encouragez une hygiène des mains et une hygiène respiratoire adéquates.
    • Lavez-vous les mains au savon et à l’eau pendant au moins 20 secondes (ou utilisez un désinfectant pour les mains).
    • Toussez ou éternuez dans le pli du coude ou dans un mouchoir en papier et jetez immédiatement les mouchoirs souillés, puis lavez-vous les mains.
  • Affichez des infographies expliquant l’hygiène des mains et l’hygiène respiratoire dans l’ensemble du lieu de travail.
  • Fournissez des postes de lavage des mains ou un désinfectant pour les mains à base d’alcool (au moins 60 %) à toutes les entrées et dans toutes les zones fréquemment touchées. Veillez à ce qu’ils soient accessibles aux personnes handicapées.
  • Expliquez aux travailleurs les moments où il convient de se laver ou de se désinfecter les mains, comme au début du quart de travail, avant de manger ou de boire, après avoir touché des objets communs, après avoir utilisé les toilettes, après avoir nettoyé et désinfecté des objets, avant de mettre ou de retirer l’équipement de protection individuelle (EPI) ou un masque, et à la fin du quart de travail.
  • Dissuadez les gens de se toucher les yeux, le nez ou la bouche sans s’être d’abord lavé les mains.
  • Vérifiez que toutes les fournitures nécessaires sont facilement accessibles sur le lieu de travail (p. ex. désinfectant pour les mains, produits de nettoyage, sacs en plastique, mouchoirs jetables).
  • Exigez des travailleurs qu’ils portent des uniformes ou des vêtements qui viennent d’être nettoyés pour chaque quart de travail. Les vêtements doivent être mis dans un sac et lavés après chaque quart de travail.

Nettoyage et désinfection

  • Les compagnies aériennes doivent se concentrer sur les objets et surfaces à haut risque de transmission, tels que les verrous des avions, les commandes, les écrans tactiles, les poignées, les tablettes, les accoudoirs et les sièges. Désinfectez-les plusieurs fois par jour.
  • Les exploitants d’aéroport doivent prendre en compte l’ensemble des surfaces et objets fréquemment touchés tels que les bagages et les chariots, le matériel et les bacs des points de contrôle, les rampes d’accès, les poubelles, les accessoires et surfaces des toilettes, etc.
  • Augmentez la fréquence de nettoyage et de désinfection de toutes les salles de contrôle, des zones d’attente et de transit des passagers, de la passerelle d’embarquement des passagers, des wagons à bagages et des autres espaces publics, surtout si ces systèmes et ces zones sont utilisés par plusieurs travailleurs et par le grand public.
  • Assurez-vous que les toilettes sont nettoyées fréquemment, qu’elles disposent d’eau courante, et qu’elles sont équipées de savon, de serviettes en papier et d’une poubelle sans contact doublée d’un sac de plastique.
  • Envisagez d’utiliser des aspirateurs dotés d’un filtre à haute efficacité (HEPA) pour les sièges d’avion et les surfaces intérieures.
  • Envisagez d’appliquer des produits antimicrobiens de longue durée sur les surfaces fréquemment touchées.
  • Envisagez de désinfecter l’extérieur des bagages à l’aide de nettoyants en aérosol ou à pulvériser pour rendre les points de contact plus sûrs.
  • Pour obtenir davantage de conseils, veuillez consulter les ressources suivantes :

Port du masque

  • Le port du masque peut contribuer à limiter la propagation de la COVID-19 sur le lieu de travail. Référez-vous aux autorités locales de santé publique et envisagez de mettre en place une politique sur le port du masque.
  • Les politiques sur le port du masque doivent préciser où et quand porter le masque et quel type de masque porter.
  • Lorsque des masques sont exigés, veillez à ce qu’ils soient correctement portés (c.-à-d. qu’ils couvrent le nez, la bouche et le menton sans espace), bien conçus et bien ajustés.
  • Informez les travailleurs des limites des masques, notamment du fait qu’une utilisation et une élimination incorrectes des masques peuvent augmenter le risque d’infection.
  • Si des respirateurs (p. ex. un masque N95) sont nécessaires pour certaines tâches, continuez à les utiliser et n’autorisez pas l’emploi d’autres masques à leur place. Veillez à ce que les travailleurs suivent une formation sur les respirateurs et effectuent un test d’ajustement avant d’utiliser un respirateur.
  • Mettez à jour votre programme sur le stress thermique, si votre organisation en a un. Le port du masque peut favoriser l’apparition du stress thermique chez certains travailleurs.
  • Envisagez l’utilisation de masques transparents ou utilisez des instructions écrites pour communiquer avec les personnes sourdes ou malentendantes.
  • Apprenez aux travailleurs à :
    • changer leur masque s’il est mouillé ou souillé (avoir des masques supplémentaires à portée de main à cet effet);
    • conserver les masques réutilisables souillés dans un récipient propre (laver les masques avant de les réutiliser);
    • éviter de toucher l’extérieur du masque lorsqu’ils le portent ou le retirent (le manipuler uniquement par les attaches);
    • se laver les mains au savon et à l’eau (ou se désinfecter les mains) avant de mettre le masque et après l’avoir enlevé.
  • Pour obtenir davantage de conseils, veuillez consulter les ressources suivantes :

Équipement de protection individuelle (EPI)

  • Continuez à utiliser l’équipement de protection individuelle (EPI) pour les urgences et les risques existants en matière de santé et de sécurité au travail, conformément aux lois applicables.
  • De l’EPI supplémentaire, notamment des protections oculaires (c.-à-d. des lunettes de protection étanches ou des écrans faciaux) et des gants, peut être nécessaire lors de l’utilisation de certains produits de nettoyage ou d’autres articles. Consultez la fiche de données de sécurité (FDS) ou l’étiquette du produit pour connaître l’EPI recommandé.
  • Envisagez de rendre le port de protections oculaires (p. ex. lunettes, lunettes de protection étanches et écrans faciaux) obligatoire pour les travailleurs afin de fournir une protection supplémentaire. Remarque : Les écrans faciaux ne doivent pas être utilisés en remplacement des masques.
  • Élaborez des procédures et formez les travailleurs pour qu’ils sachent comment choisir, utiliser, porter, retirer, éliminer, nettoyer, entretenir et entreposer l’EPI. Une mauvaise utilisation de l’EPI peut augmenter le risque d’infection.
  • Nettoyez-vous les mains avant de mettre et après avoir enlevé l’EPI.
  • Pour obtenir des conseils supplémentaires, consultez la page COVID-19 et équipement de protection individuelle (EPI) (CCHST)

Ressources

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 4 janvier 2022