Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Secteur de la construction

Sur cette page

Introduction

Cette fiche-conseil s’adresse aux employeurs du secteur de la construction et donne un aperçu des dangers que pourrait faire peser la COVID-19 sur le lieu de travail, ainsi que des mesures de contrôle correspondantes. Il peut également être utile aux employés, aux corps de métier et aux entrepreneurs.

Pour connaître les pratiques générales de prévention de la COVID-19, les employeurs et les travailleurs peuvent consulter les documents de Ressources en santé et sécurité sur la COVID-19 du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST), y compris « Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19 ».

Dans tous les cas, il est primordial de respecter les directives locales des autorités de santé publique et celles de l’administration dont vous relevez en matière de santé et de sécurité.

Pensez aux risques

  • Le risque de contracter la COVID-19 augmente lorsque les personnes se trouvent dans des espaces fermés (mal ventilés) et dans des endroits bondés lorsqu’elles sont avec des personnes ne faisant pas partie de leur foyer immédiat. Le risque est plus élevé dans les endroits où ces facteurs s’additionnent et dans les zones où l’on discute (conversations rapprochées), chante, crie ou respire fort (lorsque l’on fait des efforts physiques par exemple).
  • Pour un travailleur de la construction, les sources potentielles d’exposition comprennent :
    • avoir un contact étroit avec une personne atteinte de la COVID-19;
    • toucher des surfaces ou des objets qui ont été touchés ou manipulés par une personne atteinte de la COVID-19, puis se toucher la bouche, le nez ou les yeux.
  • Chaque lieu de travail est unique. Les employeurs doivent prendre toutes les précautions raisonnables dans les circonstances pour protéger la santé et la sécurité de leurs travailleurs. Ces précautions incluent une évaluation des risques associés à la COVID-19 pour leur lieu de travail particulier et les activités menées par leurs travailleurs.
  • L’employeur doit ensuite mettre en œuvre des mesures appropriées de gestion des risques en utilisant la hiérarchie des mesures de maîtrise des risques (c.-à-d. élimination, substitution, mesures d’ingénierie, mesures administratives et utilisation d’équipement de protection individuelle). Il faut utiliser plusieurs mesures de prévention personnelles dans le cadre d’une approche multidimensionnelle.
  • Mettez en œuvre un plan écrit de sécurité en milieu de travail qui recense les risques d’exposition à la COVID-19 et les mesures mises en place pour protéger les travailleurs.
  • Les employeurs doivent tenir compte de ce qui suit :
    • Où et quand les travailleurs interagissent ils avec les autres au travail?
    • Quelle est la proximité des interactions? Le risque de transmission augmente avec les contacts étroits et fréquents avec une personne infectée par la COVID-19.
    • Combien de temps durent les interactions? La probabilité de propagation d’une personne à une autre est supérieure au cours d’un contact prolongé.
    • Où les travailleurs prennent ils leurs pauses et où mangent ils leurs repas? L’environnement de travail permet-il de maintenir l’éloignement physique?
    • Peut on installer des barrières là où il n’est pas possible de maintenir l’éloignement physique?
    • À quelle fréquence les surfaces et les objets sont ils nettoyés et désinfectés?
    • Les travailleurs ont ils les connaissances nécessaires pour se protéger eux mêmes et protéger les autres contre la COVID--19?
    • Êtes vous en mesure de déterminer si un travailleur pourrait présenter des symptômes liés à la COVID-19 et de prendre rapidement les mesures appropriées?
    • Des précautions sont-elles en place sur les chantiers de construction?

Directives propres au chantier de construction

  • Assurez-vous d’avoir le nombre approprié de toilettes pour le nombre de travailleurs de la construction sur le chantier avant le début des travaux afin d’assurer une hygiène adéquate.
  • Fournissez des installations adéquates de lavage des mains sur place pour tous les travailleurs et assurez-vous que leur emplacement est bien visible et facilement accessible.
  • Gardez toutes les installations bien approvisionnées, nettoyées et désinfectées.
  • Ne négligez pas les communications quotidiennes sur la sécurité. Optez pour des modes de transmission de l’information qui sont sans danger. Soulignez l’importance de respecter les protocoles relatifs à la COVID-19 à chaque communication.

Communication et formation

  • Fournissez aux travailleurs des renseignements et des directives sur les dangers liés à la COVID-19 et ce qu’ils doivent faire pour se protéger et protéger les autres. Les sujets à couvrir comprennent :
    • une description de la COVID-19 et des symptômes courants;
    • la façon dont le virus se propage;
    • le dépistage et les mesures à prendre si des travailleurs se sentent malades ou ont pu être exposés;
    • les manières de se protéger et de protéger les autres par l’emploi simultané de multiples mesures de maîtrise des risques et mesures de prévention personnelles;
    • la bonne façon de porter, de manipuler et d’entretenir l’équipement de protection individuelle (EPI);
    • l’utilisation sans risque des produits de nettoyage et de désinfection;
    • la façon de rester informé sur la COVID-19 (au moyen de sources fiables);
    • les pratiques et politiques en matière de travail nouvelles ou mises à jour.
  • Pour les lieux de travail à employeurs multiples, assurez-vous que le gestionnaire principal du chantier communique le plan de sécurité lié à la COVID-19 à chaque employeur ou entrepreneur et s’assure qu’ils comprennent leurs responsabilités.
  • Incitez les travailleurs à signaler toute préoccupation concernant la COVID-19 à leur superviseur ou employeur. Les travailleurs peuvent également signaler leurs préoccupations à leur comité ou représentant en santé et sécurité ou à leur syndicat, s’il y en a un.
  • Communiquez régulièrement afin que les travailleurs soient informés des mises à jour et aient la possibilité de discuter de leurs questions et préoccupations.
  • Installez des affiches partout dans le milieu de travail, particulièrement dans les zones très passantes, pour rappeler les précautions à prendre (p. ex. l’hygiène des mains, l’éloignement physique). Pour plus d’efficacité dans les efforts de communication, utilisez un langage clair ainsi que des graphiques et des pictogrammes.
  • Fournissez des ressources de soutien en matière de santé mentale à tous les travailleurs, y compris un accès à un programme d’aide aux employés (PAE), s’il y en a un.
  • Communiquez avec les intervenants intéressés (p. ex. les dirigeants communautaires locaux) pour leur parler des précautions prises en ce qui a trait à la COVID-19.

Dépistage

  • Effectuez un dépistage actif de toutes les personnes qui entrent sur le lieu de travail (travailleurs, visiteurs, entrepreneurs, etc.). Utilisez une liste de vérification, un outil Web ou demandez à une personne désignée de poser des questions de dépistage.
  • Les travailleurs qui présentent des symptômes de la COVID-19 doivent retourner à la maison immédiatement ou rester à la maison s’ils y sont déjà. S’ils commencent à présenter des symptômes au travail, ils doivent mettre un masque médical ou, s’ils n’en ont pas à leur disposition, un masque non médical bien conçu et bien ajusté et aviser leur superviseur. Ils doivent également communiquer avec leur fournisseur de soins de santé et l’autorité locale de santé publique et suivre leurs instructions.
  • Afin d’appuyer la recherche des contacts, tenez un registre des noms et des coordonnées de tous les travailleurs et visiteurs qui entrent dans le lieu de travail, selon les exigences de votre autorité locale de santé publique. Assurez-vous de protéger les renseignements personnels et veillez à ce que l’information soit gardée en lieu sûr. Les renseignements recueillis doivent être éliminés en temps opportun conformément aux lois sur la protection des renseignements personnels.
  • Si un travailleur reçoit un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 et que le cas est lié au travail, l’envoi d’avis pourrait être requis (p. ex. à l’administration de santé et de sécurité et à la commission des accidents du travail dont relève le travailleur). Remplissez un rapport d’incident et commencez un examen de l’incident.
  • Ayez sur place les professionnels de la santé nécessaires à la prise en charge des cas de COVID-19 chez les travailleurs ou un plan prévoyant l’accès immédiat à de tels professionnels.
  • Si un visiteur obtient un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, il ne doit pas entrer dans le lieu de travail. Le visiteur doit alors mettre un masque médical et rentrer immédiatement chez lui.
  • S’il est facile de les obtenir et de mettre en œuvre cette solution, envisagez des tests de dépistage rapide de routine comme mesure de dépistage actif supplémentaire. Réfléchissez à la façon dont vous allez gérer la réponse aux résultats des tests rapides.

Vaccin

  • Encouragez les travailleurs à se faire vacciner.
  • Les travailleurs vaccinés devraient continuer à suivre toutes les précautions de santé publique requises comme le port du masque et l’éloignement physique des autres.
  • Les employeurs doivent maintenir leurs mesures de contrôle de la COVID-19 en milieu de travail, quel que soit le nombre de travailleurs vaccinés, jusqu’à ce que les restrictions imposées par les autorités de santé publique soient réduites.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur les vaccins, veuillez consulter le site Web du gouvernement du Canada.

Réduire les risques d’exposition

  • Désignez un travailleur responsable de coordonner les mesures de prévention et de contrôle des infections et de surveiller les avis de santé publique.
  • Créez des équipes de travailleurs (cohortes) qui travailleront pendant les mêmes quarts de travail, si c’est possible.
  • Déterminez si des travailleurs peuvent travailler à distance (p. ex. ceux qui occupent des postes administratifs). Fournissez un soutien et des ressources ergonomiques aux travailleurs qui installent des bureaux à domicile.
  • Limitez l’accès au lieu de travail aux travailleurs et aux visiteurs essentiels.
  • Éliminez pour tous les travailleurs les déplacements professionnels non essentiels.
  • Demandez aux gens de ne pas avoir de contacts physiques inutiles, comme des poignées de mains.
  • Évitez les réunions et les séances de formation en personne dans la mesure du possible. Utilisez plutôt des méthodes de communication à distance (p. ex. la téléconférence, la vidéoconférence). Lorsque les rencontres en personne sont nécessaires, utilisez un grand espace bien aéré et demandez aux participants de maintenir la plus grande distance physique possible entre eux (au moins deux mètres) et de porter un masque. Limitez le nombre de participants. Organisez des réunions et des formations à l’extérieur si c’est possible.
  • Certaines administrations limitent le nombre de personnes qui peuvent se trouver dans un espace en même temps, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Respectez toujours les exigences locales en matière de santé publique.
  • Réduisez la quantité de documents imprimés ou d’autres éléments échangés entre les travailleurs. Utilisez des méthodes électroniques pour transmettre des documents. Si cela n’est pas possible, lavez vous et désinfectez vous les mains après avoir transmis ou reçu des documents.
  • Évitez les rassemblements en personne comme les activités sociales.

Éloignement physique

  • Tenez-vous le plus loin possible (à au moins deux mètres) des autres.
  • Évitez les interactions en personne non essentielles et gardez les interactions essentielles aussi peu nombreuses et brèves que possible.
  • Repérez les endroits pouvant être bondés (p. ex. une entrée de mine, un vestiaire). Rappelez aux travailleurs de maintenir l’éloignement physique. Au besoin, décalez les horaires des quarts de travail et des pauses pour éviter d’avoir de grands groupes de travailleurs dans la même zone.
  • Éloignez les chaises d’au moins deux mètres dans les cafétérias, les salles de réunion et les aires de pause. Enlevez des chaises au besoin.
  • Affichez les limites de capacité aux entrées des aires communes (p. ex. les toilettes).
  • Maintenez l’éloignement physique pendant les pauses et l’heure du dîner. Comme le retrait du masque est autorisé au moment de manger et de boire, limitez le nombre de personnes qui prennent une pause en même temps. Pour les pauses, prévoyez des espaces plus grands, un lieu extérieur (si les conditions météorologiques le permettent) et des heures décalées.
  • Pour les déplacements souterrains (p. ex. dans un véhicule de transport de travailleurs ou une cage de mine), limitez le nombre de travailleurs, afin de les espacer davantage. Dans la mesure du possible, maintenez une distance de deux mètres entre les travailleurs et évitez que ceux ci se placent face à face.
  • Examinez la façon dont chaque activité est menée, afin de déterminer s’il existe des situations où l’éloignement physique ne peut être maintenu. Les précautions à prendre comprennent la réorganisation de la tâche, l’installation de barrières ou l’utilisation d’EPI comme un masque et une protection oculaire.

Barrières physiques

  • Installez des barrières physiques dans les zones où il n’est pas possible de maintenir l’éloignement physique (p. ex. les zones de dépistage, les aires de repas).
  • La barrière physique doit être faite d’un matériau non poreux, comme le plexiglas, qui peut être facilement nettoyé et désinfecté.
  • Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la ressource du CCHST « Barrières physiques ».

Ventilation

  • Ventilez les chantiers de construction au besoin. Plus l’espace est clos, plus la ventilation est nécessaire. La ventilation dilue les virus présents dans l’air.
  • Si plusieurs personnes doivent partager un véhicule, ventilez le véhicule en ouvrant les fenêtres et en réglant les systèmes de ventilation en mode « non-recirculation », puis nettoyez-le et désinfectez-le entre les utilisateurs.
  • En ce qui concerne les bâtiments (p. ex. des bureaux, un chantier de construction), consultez un spécialiste de la ventilation pour déterminer si des améliorations peuvent être apportées au système de ventilation (p. ex. augmentation du pourcentage d’admission d’air frais, augmentation des taux de renouvellement de l’air et amélioration de la filtration).
  • Vérifiez que les systèmes de ventilation mécanique fonctionnent correctement.
  • Assurez-vous que les inspections régulières et les entretiens préventifs des systèmes de ventilation sont effectués conformément aux instructions du fabricant.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur la ventilation intérieure, consultez les documents suivants :

Hygiène personnelle

  • Encouragez le lavage des mains fréquent à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes. Si l’accès à l’eau et au savon est impossible, utilisez un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool.
  • Placez les distributeurs de désinfectant pour les mains dans les endroits très passants (p. ex. les entrées du lieu de travail). Demandez à toutes les personnes qui entrent dans le lieu de travail de se désinfecter les mains.
  • Lavez-vous les mains au début du quart de travail, avant de manger ou de boire, après avoir touché à des objets publics, après avoir utilisé les toilettes, après avoir nettoyé et désinfecté des objets, avant de mettre de l’EPI ou un masque et après l’avoir enlevé et à la fin du quart de travail.
  • Dissuadez les personnes de se toucher les yeux, le nez ou la bouche s’ils ne se sont pas lavé les mains et de toucher la surface extérieure de leur masque lorsqu’elles le portent ou le manipulent, car il pourrait être contaminé.
  • Faites la promotion d’une bonne hygiène respiratoire. Fournissez des mouchoirs jetables et rappelez aux gens de tousser et d’éternuer dans le coude ou un mouchoir et de jeter les mouchoirs immédiatement, puis de se laver les mains ou d’utiliser un désinfectant pour les mains.
  • Vérifiez que tout le matériel nécessaire est facilement accessible dans le lieu de travail (p. ex. désinfectant pour les mains, poubelles, mouchoirs jetables).

Nettoyage et désinfection

Suivez les directives générales de nettoyage décrites ici.

  • Les opérateurs d’engins de chantier devraient se concentrer sur les commandes des engins, les écrans tactiles, les outils, les toilettes, les échafaudages, les ascenseurs, les treuils et le gréage, les véhicules et les barrières.
  • Les objets et les surfaces qui occasionnent un risque élevé de transmission doivent être désinfectés plusieurs fois par jour.
  • Assurez-vous que les toilettes sont nettoyées fréquemment, qu’elles disposent d’eau courante ou d’une solution de rechange, et qu’elles sont équipées de savon, de serviettes en papier et d’une poubelle sans contact doublée d’un sac de plastique.
  • Assurez-vous que les postes de désinfectant pour les mains sont inspectés, nettoyés et réapprovisionnés chaque jour.
  • Envisagez d’appliquer des produits antimicrobiens de longue durée sur les surfaces souvent touchées dans les remorques ou les roulottes de chantier.
  • Ne dépassez pas l’occupation maximale dans les remorques utilisées comme bureau et pour les pauses.
  • Envisagez des heures d’activité plus longues pour permettre un quart de matin et un quart d’après-midi, ce qui réduira le nombre total de personnes sur place à la fois.

Port du masque

  • Portez un masque bien ajusté et bien conçu lorsque :
    • vous vous trouvez dans un espace partagé (à l’intérieur ou à l’extérieur) avec des personnes ne faisant pas partie de votre ménage;
    • les autorités de santé publique locales le conseillent.
  • Pendant la pause-repas, gardez le masque le plus possible et enlevez-le seulement pour manger ou boire.

Cohortes de travailleurs

  • Selon la nature du travail, l’employeur peut envisager de créer des cohortes (équipes) de travailleurs.
  • Les cohortes devraient fonctionner comme une unité et travailler, se déplacer, manger et vivre ensemble (selon le cas).
  • Chaque cohorte devrait demeurer physiquement éloignée des autres cohortes et devrait éviter de passer de temps avec les autres cohortes (p. ex. pendant les changements de quart).
  • Le recours à des cohortes aide à réduire le risque de transmission de la COVID-19 et facilite la recherche des contacts si un cas confirmé de COVID-19 est découvert au travail.
  • Prévoyez des personnes aux rôles essentiels requis dans chaque cohorte.

Fournisseurs et entrepreneurs

  • Assurez-vous que les fournisseurs et les entrepreneurs sont soumis aux mêmes précautions contre la COVID-19 que les autres travailleurs sur place (p. ex. le dépistage, l’éloignement physique, le port du masque).
  • Communiquez tous les changements aux précautions à prendre contre la COVID-19 aux fournisseurs et aux entrepreneurs. Assurez-vous qu’ils comprennent et respectent les changements.

Application Alerte COVID

  • Fournissez aux travailleurs de l’information sur l’application Alerte COVID, qui peut être installée sur leur téléphone. Grâce à celle-ci, les utilisateurs canadiens sont informés en cas d’exposition possible à la COVID-19.
  • L’application protège vos renseignements personnels; elle n’enregistre ni ne partage votre emplacement géographique.

Plans de continuité des activités

  • Passez en revue et modifiez les plans de continuité des opérations de façon à tenir compte des particularités liées à la COVID-19, comme les mesures à prendre en cas d’éclosion et la coordination des communications avec les intervenants, tels que les organismes de réglementation des secteurs de la santé et de la sécurité et les autorités locales de santé publique.

Plan d’intervention face à un cas de COVID-19

  • La personne symptomatique doit mettre un masque médical (chirurgical) immédiatement (si un tel masque n’est pas disponible, elle doit porter correctement un masque non médical bien conçu et bien ajusté).
  • Isolez immédiatement la personne symptomatique des autres dans une zone ou une pièce désignée.
  • Nettoyez et désinfectez toutes les surfaces et tous les objets qu’elle pourrait avoir touchés ou à proximité desquels elle aurait pu se trouver.
  • Suggérez-lui de s’isoler chez elle dès que possible, de consulter un médecin si nécessaire et de suivre les instructions de son autorité de santé publique locale (qui se trouvent sur le site Web de cette dernière).
  • Demandez-lui d’éviter d’utiliser le transport en commun, le taxi et le covoiturage si possible.
  • Si un travailleur ou un client vous informe d’un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19, signalez-le à votre autorité locale de santé publique et coopérez à toute tentative de recherche de contacts. Vous pourriez également être tenu d’informer les travailleurs qui ont pu être exposés, à moins que votre autorité de santé publique en ait la responsabilité. Conseillez à tous ceux qui ont été exposés de surveiller attentivement leur état de santé. Assurez la protection de la vie privée autant que possible dans un tel cas.
  • Si l’on soupçonne que l’infection s’est produite sur le lieu de travail, il faut contacter les organismes chargés de la SST (santé et sécurité au travail) et de l’indemnisation des travailleurs de l’administration dont le lieu de travail relève pour déterminer si cette maladie doit être signalée. Remplissez un rapport d’incident et commencez une enquête.
  • Si la personne infectée travaille dans un véhicule ou un bureau, envisagez de mettre le véhicule ou le bureau immédiatement hors service pour un nettoyage en profondeur.

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 7 juin 2021