Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Gymnases et centres d’entraînement physique

Sur cette page

Introduction

Cette fiche de conseils s’adresse aux employeurs et aux gestionnaires de gymnases et de centres d’entraînement physique et s’applique à tous les travailleurs, entrepreneurs, fournisseurs, fournisseurs de services, membres et invités (remarque : les membres, invités et visiteurs seront appelés « membres » dans cette fiche de conseils). Elle donne un aperçu des dangers potentiels en milieu de travail qui sont attribuables à la COVID-19 et recommande des mesures de contrôle.

Dans tous les cas, les directives en matière de santé et de sécurité au travail des autorités locales de santé publique et celles de votre organisme de réglementation provincial ou territorial doivent être respectées.

Pour connaître les pratiques générales de prévention de la COVID-19, consultez les documents suivants du CCHST :
Ressources en santé et sécurité sur la COVID-19
Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19
COVID-19 : Planification en santé et sécurité pour les employeurs
Prévention de la COVID-19 chez les travailleurs
Foire aux questions sur la COVID-19

Les gymnases et les clubs d’entraînement physique peuvent offrir des services supplémentaires auxquels des restrictions et des recommandations différentes pourraient s’appliquer. Si elles s’appliquent à votre lieu de travail, consultez les fiches de conseils du CCHST suivantes :

Tenir compte des risques

Voici les facteurs qui augmentent le risque de transmission de la COVID-19 :

  • la durée et la fréquence accrues des interactions entre les personnes, surtout lorsque la distance est inférieure à 2 mètres et que les personnes proviennent de différents ménages;
  • les lieux bondés et les grands rassemblements;
  • la génération de gouttelettes respiratoires et d’aérosols (p. ex. pendant l’effort physique, en parlant, en toussant, etc.);
  • les milieux intérieurs;
  • une mauvaise ventilation;
  • une mauvaise hygiène des mains et une mauvaise étiquette respiratoire ou un accès inadéquat aux installations et aux produits de nettoyage;
  • les surfaces souvent touchées et les objets partagés contaminés (matières contaminées);
  • un nombre élevé de cas de COVID-19 dans la communauté (ou une éclosion);
  • un faible taux de vaccination contre la COVID-19 chez les travailleurs et les membres;
  • la plus grande transmissibilité des variants de la COVID-19.

Le risque de transmission devient plus élevé lorsque plusieurs de ces facteurs de risque sont présents en même temps.

La participation aux activités et l’obtention de services dans un gymnase ou un centre d’entraînement physique peuvent entraîner l’exposition à une combinaison de ces risques et à d’autres risques propres au milieu. Tenez compte de tous les scénarios d’exposition possibles à la COVID-19 et effectuez une évaluation des risques relatifs à la COVID-19. Utilisez une liste de vérification pour l’évaluation des risques existante (ou dressez-en une) pour documenter et évaluer toutes les caractéristiques du milieu de travail, les activités, les rôles professionnels et les répercussions sur les membres.

Voici des exemples de questions pour vous aider à déterminer les risques liés à la COVID-19 :

  • Le milieu est-il intérieur, extérieur ou une combinaison des deux?
  • La ventilation convient-elle au milieu?
  • Le nombre de cas de COVID-19 est-il actuellement élevé ou à la hausse dans la communauté?
  • Quel est le pourcentage de personnes vaccinées?
  • Une preuve de vaccination est-elle requise de la part des travailleurs, des visiteurs, des clients, etc.?
  • Dispose-t-on de suffisamment d’espace pour permettre l’éloignement physique (au besoin)?
  • Quelles sont les activités offertes aux membres? Par exemple, entraînement en salle de musculation, yoga, cours de cardiovélo, etc.
  • Les activités des membres sont-elles réparties dans des pièces ou sur des étages différents?
  • Des cours en groupe sont-ils offerts?
  • Quelles tâches les travailleurs accompliront-ils? Par exemple, accueillir les clients et leur poser des questions de dépistage, donner des séances d’entraînement individuelles, offrir un service à la clientèle, nettoyer et désinfecter, etc.
  • Quelles seront la fréquence et la proximité physique des interactions?
  • Quels sont les objets ou les surfaces souvent touchées?

Mesures de contrôle

Pour offrir le niveau maximal de protection aux travailleurs et aux membres, utilisez plusieurs mesures de santé publique et mesures de contrôle en milieu de travail dans le cadre d’une approche multidimensionnelle, puisqu’aucune mesure prise isolément n’est complètement efficace. Assurez-vous de ne pas créer de nouveaux dangers dans le milieu de travail et évitez d’entraver les mesures de sécurité existantes. Examinez et modifiez les programmes au besoin en consultation avec le comité de santé et de sécurité au travail ou le représentant en matière de santé et de sécurité.

Un plan écrit de sécurité relatif à la COVID-19, appuyé par une évaluation des risques, documente les mesures de contrôle que vous avez mises en place ou que vous mettrez en place pour protéger les travailleurs et les membres contre les risques de transmission de la COVID-19. Un plan écrit peut être exigé par la loi de la province ou du territoire où vous exercez vos activités. Consultez les autorités locales pour savoir ce qui doit être inclus dans le plan, si celui-ci doit être affiché, etc.

Remplissez vos obligations légales en matière de santé et de sécurité au travail en faisant tout ce qui est raisonnablement possible dans les circonstances pour protéger la santé et la sécurité de vos employés. Mettez en œuvre des politiques et des programmes pour fournir des mesures d’adaptation aux travailleurs qui présentent un risque élevé de maladie grave ou de complications s’ils contractent la COVID-19 (c.-à-d. les personnes âgées, les personnes qui ont des problèmes de santé chroniques, les personnes immunodéprimées ou qui ne peuvent être vaccinées contre la COVID-19). Certains services, comme les séances d’entraînement individuelles, peuvent être offerts à distance.

Les sections ci-dessous offrent des conseils sur la manière d’appliquer les mesures de contrôle concernant la COVID-19.

Ventilation

  • Ventilez adéquatement les espaces intérieurs; en général, plus l’espace est clos, plus la ventilation est nécessaire. Demandez conseil à un spécialiste du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC) sur les façons d’augmenter le taux de renouvellement de l’air à l’heure et de réduire ou d’éliminer l’air recirculé; demandez-lui des renseignements sur les moyens possibles d’améliorer la filtration et la désinfection de l’air ainsi que sur l’entretien et le nettoyage des systèmes CVC.
  • Les ventilateurs d’extraction doivent évacuer l’air vers l’extérieur et fonctionner à basse vitesse pour éliminer l’air contaminé sans entraîner de changements de pression importants.
  • Assurez-vous que les ventilateurs à circulation d’air ou de refroidissement ne dirigent pas le flux d’air d’une personne à l’autre.
  • Ouvrez les fenêtres et les portes pour améliorer la ventilation, mais soyez conscient des limites liées aux conditions météorologiques et au système CVC.
  • Si les systèmes de ventilation existants ne peuvent être améliorés, envisagez d’installer des appareils portatifs de filtration de l’air dotés de filtres à haute efficacité contre les particules (HEPA).
  • Maintenez l’humidité relative entre 30 % et 50 %. Une humidité plus faible (air sec) peut faire en sorte que les gouttelettes respiratoires demeurent en suspension dans l’air plus longtemps, tandis que l’air plus humide fait augmenter la taille des gouttelettes et les fait tomber plus rapidement au sol.

Barrières physiques

Installez des barrières, comme du plastique acrylique transparent ou du plexiglas, lorsque cela est possible et approprié, en vous assurant de ne pas bloquer les allées ou les sorties (p. ex. sorties d’urgence). Les barrières doivent être placées de façon à bloquer les gouttelettes respiratoires. Nettoyez et désinfectez les barrières au moins une fois par jour. Elles peuvent être installées :

  • à la réception pour séparer les travailleurs et les membres;
  • entre les pièces d’équipement qui ne permettent pas le respect des exigences d’éloignement physique;
  • entre les urinoirs dans les vestiaires.

Éloignement physique

L’éloignement physique exige que les gens :

  • maintiennent une distance sécuritaire les uns des autres (au moins deux mètres dans toutes les directions);
  • évitent les interactions en personne non essentielles;
  • limitent le plus possible le nombre de contacts et leur durée.

Pour obtenir des recommandations générales sur l’éloignement physique, consultez le document du CCHST intitulé COVID-19 et éloignement physique.

Voici quelques conseils pour améliorer la sécurité :

  • Respectez les limites d’occupation établies par les autorités de santé publique locales ou les autorités gouvernementales et le code de prévention des incendies applicable (les limites s’appliquent tant aux travailleurs qu’aux membres). Tenez compte de la façon dont ces limites s’appliquent aux petites zones, comme les salles d’exercice en groupe, les salles d’entraînement individuel, les vestiaires, les toilettes et les ascenseurs. Les limites d’occupation s’appliquent aux travailleurs et les membres combinés.
  • S’il est difficile de respecter le nombre de personnes autorisé, envisagez de mettre en place un système qui permet aux membres de réserver leurs séances à l’avance et limitez la durée de chaque séance.
  • Positionnez l’équipement de manière à ce que les membres se trouvent à au moins 2 mètres les uns des autres et ne soient pas face à face. Il peut être nécessaire d’empêcher l’accès à une partie de l’équipement si l’éloignement physique ou la mise en place de barrières s’avèrent impossibles.
  • Une seule personne ou un seul ménage devrait utiliser l’équipement ou l’espace d’entraînement à la fois.
  • Les services impliquant un contact étroit, comme les entraînements individuels ou les consultations en physiothérapie sportive, pourraient devoir être suspendus si l’éloignement physique et d’autres mesures ne permettent pas d’assurer une protection adéquate.
  • Limitez le nombre de personnes dans les zones étroites comme les escaliers et les corridors. Dans la mesure du possible, instaurez une circulation à sens unique.
  • Limitez l’accès aux éviers, aux urinoirs, aux casiers, aux sièges, etc. qui se trouvent à moins de 2 mètres les uns des autres en alternant les unités accessibles et les unités hors d’usage (p. ex., interdisez l’accès avec du ruban adhésif ou des affiches).
  • Suspendez les activités dans les espaces clos comme les saunas ou limitez leur usage à une personne ou aux membres d’un ménage à la fois.
  • Prévoyez du temps entre chaque séance de groupe ou l’utilisation d’une petite pièce, d’une cabine de douche ou d’un sauna pour permettre la ventilation, le nettoyage et la désinfection.
  • Prévoyez des exceptions aux consignes d’éloignement, par exemple pour quiconque vient au secours d’une personne en détresse, fournit les premiers soins ou effectue la réanimation cardiorespiratoire (RCR).

Mesures d’hygiène

  • Encouragez un lavage des mains minutieux et fréquent, ainsi que l’observation de l’étiquette respiratoire.
  • Prévoyez des postes de lavage des mains dans les vestiaires et les toilettes.
  • Fournissez des distributeurs de désinfectant pour les mains (teneur minimale de 60 % en alcool) dans les endroits très passants comme les entrées, les comptoirs de service, les salles de repos, les ascenseurs et dans l’ensemble de l’installation.
  • Tous doivent se désinfecter les mains avant d’entrer.
  • Fournissez dans toute l’installation des lingettes désinfectantes ou des distributeurs de désinfectant avec des serviettes en papier qui serviront à désinfecter l’équipement. Le désinfectant utilisé contre la COVID-19 doit être approuvé par Santé Canada et ne doit pas être nocif pour la peau lorsqu’il n’est pas dilué.
  • Fournissez des serviettes en papier pour nettoyer et désinfecter l’équipement et essuyer la transpiration.
  • Les membres doivent désinfecter l’équipement avant et après chaque utilisation.
  • Prévoyez suffisamment de contenants à déchets doublés d’un sac pour les lingettes utilisées.
  • Réduisez le nombre de surfaces fréquemment touchées :
    • portes automatiques activées par le mouvement;
    • robinets automatiques activés par mouvement de la main;
    • toilettes et urinoirs à chasse d’eau automatique;
    • distributeurs de savon, de serviettes et de désinfectant activés à la main ou au pied;
    • contenants à déchets doublés d’un sac de plastique et activés à la main ou au pied;
    • méthodes sans contact pour le suivi des présences des travailleurs, comme les cartes-clés ou les messages électroniques;
    • modes de paiement sans contact et réduction au minimum des paiements en espèces.
  • Envisagez d’exiger que les travailleurs portent des uniformes ou des vêtements fraîchement nettoyés pour chaque quart de travail.
  • Encouragez les membres à mettre leurs vêtements d’entraînement avant leur arrivée afin qu’ils n’aient pas à utiliser les vestiaires.
  • Demandez à chacun de ranger ses effets personnels (comme les manteaux) dans des casiers distincts, dans des bacs ou sacs scellés et étiquetés ou dans des espaces qui ne permettent pas le contact physique entre les effets personnels des différentes personnes ou avec des surfaces partagées.
  • Envisagez de ne pas fournir de service de serviettes et de blanchisserie. Demandez aux membres d’apporter leurs propres serviettes ou utilisez des serviettes de papier jetables. Si vous fournissez des serviettes et un service de blanchisserie, ne secouez pas le linge sale, utilisez des gants à usage unique et pratiquez l’hygiène des mains par la suite.
  • Fermez les fontaines à boire ou n’en permettez l’utilisation que pour remplir les bouteilles d’eau (pas de consommation directe). Chaque personne devrait avoir sa propre bouteille. Découragez le partage de nourriture et de boissons.
  • Demandez aux gens de ne pas chanter ni crier. Demandez aux instructeurs de cours d’entraînement physique d’utiliser un microphone pour amplifier leur voix et de baisser le volume de la musique afin de réduire le besoin de crier.

Les travailleurs doivent effectuer les tâches suivantes selon un horaire établi :

  • Nettoyer et désinfecter les surfaces et l’équipement fréquemment touchés comme les claviers d’identification personnelle et les écrans tactiles. Si possible, le faire entre chaque utilisateur.
  • Utiliser des gants jetables pour manipuler l’argent comptant et se laver périodiquement les mains à l’eau et au savon ou les désinfecter.
  • Vérifier et réapprovisionner l’agent d’assainissement, le désinfectant, les lingettes et les serviettes de papier.
  • Vérifier et vider les poubelles pour éviter tout débordement.
  • Si possible, éviter de partager du matériel de travail comme des planches à pince, des stylos, etc.

Communication et formation

Pour obtenir des recommandations générales, consultez le document Communication et formation sur la COVID-19 du CCHST.

Communiquez les règles du milieu de travail, du gymnase ou du centre d’entraînement (y compris les mesures de santé publique en place) à tous les travailleurs et membres. Les communications doivent être rédigées dans des langues que tous peuvent comprendre et être facilement accessibles (en ligne, courriel, message texte, communications verbales, affiches ou infographies placées bien en vue).

La formation portant sur la COVID-19 doit inclure :

  • les symptômes courants de la COVID-19 et la façon de réagir lorsque les symptômes sont détectés;
  • que faire en cas de maladie et comment passer un test de dépistage de la COVID-19;
  • comment et quand signaler un cas de COVID-19;
  • les avantages, les options et les exigences en matière de vaccination;
  • comment prévenir la propagation de la COVID-19 et se protéger et protéger les autres;
  • comment se tenir au courant grâce à sources fiables telles que l’Agence de la santé publique du Canada et les autorités locales de santé publique;
  • les politiques, les plans et les procédures (comme la politique sur le port du masque, la politique de vaccination, le calendrier de nettoyage et de désinfection, le plan de sécurité contre la COVID-19). Communiquez-les de nouveau chaque fois que des changements sont apportés;
  • les façons de désamorcer les situations difficiles avec les travailleurs ou les membres. Par exemple, former les travailleurs sur les techniques de résolution de conflits au cas où ils devraient intervenir auprès de personnes qui réagissent de façon agressive aux mesures de santé publique liées à la COVID-19 ou à la limitation des services;
  • les conséquences pour tout membre qui refuse de se conformer aux règles et règlements; par exemple, l’accès à l’installation pourrait lui être interdit, et son adhésion pourrait être révoquée;
  • le Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT). Assurez-vous que les travailleurs comprennent ce qu’ils doivent faire pour se protéger lorsqu’ils utilisent des produits nettoyants et désinfectants.

Apposez des affiches et des infographies à la vue des travailleurs et des participants, par exemple :

Vaccination

  • Respectez les exigences gouvernementales applicables en ce qui concerne la vaccination des travailleurs comme condition d’emploi ou la présentation d’une preuve de vaccination comme condition d’entrée dans l’établissement.
  • L’employeur, le comité de santé et de sécurité ou le représentant en matière de sécurité et de santé et le syndicat doivent établir une politique sur la vaccination contre la COVID-19 et discuter de toute préoccupation relative aux exigences de vaccination obligatoire contre la COVID-19, y compris les exemptions valides et le besoin d’adaptation.
  • Encouragez les travailleurs admissibles à être entièrement vaccinés contre la COVID-19. Prenez note du fait que certaines personnes peuvent ne pas être admissibles au vaccin (une preuve d’exemption peut être requise).
  • Offrez du soutien aux travailleurs afin qu’ils puissent se présenter à la clinique de vaccination locale si leurs rendez-vous ont lieu pendant les heures de travail.
  • Toutes les règles du milieu de travail et toutes les mesures de santé publique liées à la COVID-19 doivent être respectées même si tous les travailleurs sont entièrement vaccinés.
  • Pour obtenir des renseignements détaillés sur la vaccination, consultez les documents suivants sur le site Web du gouvernement du Canada : Vaccins contre la COVID-19, Les faits sur les vaccins contre la COVID-19, et le document du CCHST intitulé Vaccins contre la COVID-19.

Dépistage et recherche des contacts

  • Demandez une preuve de vaccination au besoin.
  • Encouragez le dépistage passif des symptômes si le risque de propagation de la COVID-19 est faible :
    • Les personnes doivent surveiller et signaler la maladie ou leur exposition à des cas positifs de COVID-19.
  • Mettez en place un dépistage actif des symptômes en cas de risque élevé de propagation de la COVID-19 :
    • Posez des questions de dépistage sur la santé à tous les travailleurs et membres avant qu’ils ne soient admis dans l’installation. Incluez les symptômes actuels de la COVID-19 (le cas échéant), les voyages récents et les expositions potentielles à la COVID-19.
    • Créez votre propre liste de questions, utilisez une liste de vérification générique ou utilisez une liste fournie par votre autorité de santé publique locale.
    • Demandez aux travailleurs d’effectuer le dépistage à l’aide d’un portail ou d’une application de l’entreprise avant de se présenter au travail.
  • Des tests rapides peuvent être effectués en plus du questionnaire de dépistage et, dans les administrations qui le permettent, à la place de la vérification de la vaccination contre la COVID-19 pour les personnes exemptées de vaccination. Assurez-vous que tous les protocoles de sécurité pour les tests rapides (EPI, formation, etc.) sont en place.
  • Recueillez les coordonnées (nom, numéro de téléphone, adresse courriel) de toutes les personnes qui entrent sur les lieux ainsi que la date et l’heure. Ces renseignements doivent être fournis à l’autorité locale de santé publique sur demande aux fins de recherche des contacts. Tous les renseignements doivent être stockés et détruits en toute sécurité, conformément aux lois sur la protection des renseignements personnels.
  • Les travailleurs et les membres qui réussissent le test de dépistage peuvent entrer dans l’installation.

Plan d'intervention pour les cas de COVID-19

  • Consultez l’infographie intitulée Répondre à la COVID-19 sur le lieu de travail pour connaître les mesures à prendre si un travailleur ou une autre personne présente des symptômes ou a été exposée à la COVID-19.
  • Toute personne qui échoue au test de dépistage ne doit pas être autorisée à entrer dans l’installation.
  • Les travailleurs qui ne satisfont pas aux critères devraient rester à la maison (ou y retourner) et communiquer avec leur superviseur. Ils doivent également communiquer avec leur fournisseur de soins de santé et l’autorité locale de santé publique et suivre leurs instructions.
  • Si une personne présente des symptômes de la COVID-19 alors qu’elle se trouve déjà dans l’installation :
    • Demandez-lui de porter un masque médical (chirurgical). S’il n’y a pas de masque médical disponible, elle doit porter correctement un masque non médical bien conçu et bien ajusté.
    • Demandez-lui de partir dès qu’il est sécuritaire de le faire. Au besoin, isolez-la dans une zone désignée, loin des autres travailleurs et des membres, jusqu’à ce qu’elle puisse partir.
  • Composez le 911 pour obtenir des soins médicaux si les symptômes mettent sa vie en danger. Avisez la personne à contacter en cas d’urgence.
  • Si le cas est lié au travail et concerne un travailleur, des avis supplémentaires peuvent être requis. Communiquez avec votre organisme de réglementation de la SST et la commission des accidents du travail pour obtenir des conseils. Remplissez un rapport d’incident et entamez une enquête.
  • Adoptez des politiques souples sur les congés de maladie et envisagez de fournir du soutien aux travailleurs qui sont en congé de maladie (c.-à-d. ne pas pénaliser les travailleurs qui ne se présentent pas au travail lorsqu’ils se sentent malades).

Nettoyage et désinfection

Dressez un calendrier de nettoyage et de désinfection et suivez la procédure opérationnelle normalisée pour les surfaces fréquemment touchées. Le calendrier doit indiquer quand le nettoyage doit être effectué et quand il a eu lieu.

Utilisez un désinfectant pour surfaces dures approuvé, suivez les instructions du fabricant ou la fiche de données de sécurité (FDS) et portez toujours l’équipement de protection individuelle recommandé (au minimum, un masque et des gants sont recommandés). Concentrez le nettoyage et la désinfection sur :

  • les objets et les surfaces qui posent un risque élevé de transmission et qui doivent être désinfectés plusieurs fois par jour, notamment :
    • l’équipement
    • les poids libres et les disques
    • les portes
    • les rampes
    • les boutons d’ascenseur
    • les casiers;
  • les secteurs où les membres et les travailleurs passeraient la majeure partie de leur temps;
  • les toilettes, y compris les robinets et les mécanismes de chasse d’eau qui nécessitent un contact;
  • les barrières;
  • l’équipement partagé avec les utilisateurs ou les travailleurs de différents quarts de travail;
  • les distributeurs (assainisseur, désinfectant, serviettes de papier, etc.) dont le fonctionnement nécessite un contact;
  • les bacs.

Les membres doivent également nettoyer l’équipement, les poids libres et les disques avant et après chaque utilisation.

Après le nettoyage et la désinfection, tenez compte des points suivants :

  • Manipulez correctement les chiffons de nettoyage, les serviettes, etc., afin de prévenir la contamination; lavez-les ou jetez-les après chaque utilisation.
  • Déposez les articles jetables ou fortement contaminés (serviettes en papier, lingettes, gants, etc.) dans des contenants à déchets doublés d’un sac de plastique.
  • Jetez les ordures au moins une fois par jour et lavez-vous les mains tout de suite après.

Port du masque

Consultez les documents du gouvernement du Canada Masques non médicaux et du CCHST Obtiens les faits sur les masques pour obtenir des renseignements détaillés sur le port et l’entretien adéquats des masques.

  • Respectez les exigences relatives au port du masque de votre autorité de santé publique locale. Dans les cas où il n’est pas obligatoire, le port du masque peut être une mesure supplémentaire en cas de risque élevé de propagation de la COVID-19 (p. ex. faible couverture vaccinale, propagation communautaire accrue, variants préoccupants) ou lorsque l’éloignement physique n’est pas possible.
  • Les masques doivent être bien conçus et bien ajustés et couvrir le nez, la bouche et le menton.
  • Si la législation applicable et la politique sur le port du masque le permettent, les membres peuvent enlever leur masque lorsqu’ils font de l’exercice seuls ou exclusivement avec les membres de leur ménage, mais ils doivent les garder lorsqu’ils se déplacent dans l’installation.
  • Invitez les personnes à ne pas toucher leur visage ou leur masque avec des mains non lavées.
  • Le personnel peut également utiliser une protection oculaire (comme un écran facial) en plus d’un masque lorsqu’il est en contact physique étroit avec d’autres personnes ou qu’il utilise des produits chimiques. Notez que les écrans faciaux n’offrent pas une protection équivalente aux masques.
  • Toute personne qui ne peut pas retirer son masque sans aide (p. ex. en raison de son âge, de ses capacités ou de son niveau de développement) ne devrait pas en porter.
  • Demeurez conscient que les masques non médicaux ont des limites et qu’une utilisation et une élimination inadéquates de ces masques peuvent accroître le risque d’infection. Bien que les masques non médicaux soient utiles pour réduire la propagation de la COVID-19, ils ne sont pas considérés comme des équipements de protection individuelle, car ils ne satisfont pas aux essais réglementés et aux normes de certification.

Équipement de protection individuelle (EPI)

Consultez les ressources Équipement de protection individuelle contre la COVID-19 : Aperçu (Santé Canada) et COVID-19 et équipement de protection individuelle (EPI) (CCHST) pour obtenir des renseignements détaillés sur l’EPI.

  • L’EPI comprend des articles comme des gants, des dispositifs de protection oculaire (p. ex. écran facial) et des chaussures de sécurité.
  • Continuez à utiliser l’EPI requis pour les risques et les situations d’urgence existants en matière de sécurité au travail. Les politiques relatives à l’EPI contre la COVID-19 ne doivent pas interférer lorsqu’un niveau de protection plus élevé est nécessaire pour la tâche à accomplir.
  • Les employeurs doivent évaluer les dangers et s’assurer que les travailleurs disposent de l’équipement de protection individuelle approprié pour les tâches et les activités qu’ils effectuent.
  • Les travailleurs peuvent avoir besoin d’un EPI lorsqu’ils utilisent des produits de nettoyage et de désinfection (voir les instructions de manipulation sécuritaire des fabricants) ou qu’ils donnent des premiers soins d’urgence.
  • Les travailleurs doivent également avoir suivi une formation sur l’utilisation et l’entretien adéquats de leur EPI.

Application Alerte COVID

  • Encouragez les travailleurs à installer l’application Alerte COVID sur leur téléphone. Cette application permet d’informer les Canadiens d’une possible exposition à la COVID-19.
  • L’application protège vos renseignements personnels; elle n’enregistre ni ne partage votre emplacement géographique.

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 15 novembre 2021