Coronavirus (COVID-19) - Conseils

Comité d'action sur l'administration des tribunaux en réponse à la COVID-19 - main content

Services personnels (salons, spas, coiffeurs, barbiers, etc.)

Sur cette page

Introduction

Le présent document est destiné aux employeurs, aux travailleurs et aux clients qui offrent et reçoivent des services personnels. Il donne un aperçu des risques éventuels sur le lieu de travail dus à la COVID-19.

Pour connaître les pratiques de prévention de la COVID-19 à l’intention des employeurs et des travailleurs, veuillez consulter ces documents du CCHST : Protégez-vous et protégez les autres contre la COVID-19, COVID-19 : Planification en santé et sécurité pour les employeurs et Prévention de la COVID-19 chez les travailleurs.

Vous pouvez aussi consulter le document COVID-19 – Conseils du CCHST pour les commerces de détail si vous faites de la vente au détail (p. ex. produits pour les cheveux ou de spa) dans votre lieu de travail.

Respectez vos obligations légales en matière de santé et de sécurité au travail en déployant tous les efforts raisonnables possibles dans les circonstances pour protéger la santé et la sécurité de vos travailleurs. Les directives des autorités de santé publique doivent être suivies à la lettre dans tous les cas. Consultez aussi les directives en vigueur de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), de votre organisme de réglementation SST compétent et des associations commerciales concernées.

Facteurs d’évaluation du risque

Le risque de transmission de la COVID-19 augmente lorsque vous vous trouvez dans des espaces clos mal ventilés et des lieux bondés en compagnie de personnes qui ne font pas partie de votre ménage. Le risque est plus élevé dans les endroits où ces facteurs se côtoient et où l’on tient des conversations rapprochées, où l’on chante, crie ou respire fort (p. ex. pendant l’exercice).

L’offre de services personnels implique généralement un contact étroit avec les clients et les collègues, ce qui peut augmenter le risque de transmission de la COVID-19. Veillez à informer le personnel et les autres des mesures de prévention en place avant leur arrivée. Tenez compte des éléments suivants :

  • la capacité de vos clients à respecter les mesures de prévention personnelles recommandées en fonction de leur état de santé, de leur âge, de leur incapacité, de leur niveau de développement ou d’autres circonstances socioéconomiques et démographiques;
  • le contact fréquent avec des surfaces fréquemment touchées ou des objets communs comme des outils et de l’équipement, des appareils mains libres, des écrans tactiles, des poignées de porte, des chaises, des tables, des robinets, des barrières, etc.;
  • la disponibilité des fournitures et des installations nécessaires pour se laver et se désinfecter les mains fréquemment;
  • le risque de maladie grave que courent vos employés ou clients appartenant à un groupe à risque élevé.

Mesures de maîtrise visant à réduire le risque de transmission de la COVID-19

Chaque lieu de travail est unique. Il est donc important que les employeurs évaluent le risque de COVID-19 propre à leur lieu de travail en consultation avec leur comité de santé et sécurité ou son représentant, le cas échéant. Mettez les mesures de maîtrise des dangers en œuvre en vous basant sur la hiérarchie des mesures de maîtrise (c.-à-d. élimination, substitution, mesures d’ingénierie, mesures administratives et équipement de protection individuelle [EPI]). Adoptez une approche à plusieurs niveaux de mesures de prévention personnelles pour vous protéger et protéger les autres contre la COVID-19.

Communications

  • Informez tous les employés et offrez-leur une formation sur les risques de la COVID­-19, ces symptômes, et les mesures de contrôle de la transmission.
  • Affichez des informations propres au milieu de travail, y compris votre plan de sécurité. Consultez la page de vérification des faits relativement à l’information sur la COVID-19 du CCHST pour des conseils sur la sélection de ressources sur la COVID-19.
  • Offrez des ressources en santé mentale à vos employés, dont l’accès à votre programme d’aide aux employés (PAE), le cas échéant.
  • Encouragez vos employés à parler de leurs préoccupations relatives à la COVID-19 à leur superviseur ou employeur. Ils peuvent aussi s’adresser à leur comité de santé et sécurité ou à son représentant, le cas échéant.
  • Informez à l’avance tous les employés et les clients des nouvelles mesures qui seront mises en place. Ces renseignements peuvent être communiqués au moyen d’annonces en ligne, d’avis à la porte d’entrée ou de vive voix par le personnel. Aidez les clients à comprendre que les mesures de protection sont nécessaires et que leur présente expérience pourrait être bien différente de celle dont ils ont l’habitude. Demandez-leur d’être prévenants envers votre personnel et les autres.
  • Placez des affiches dans vos installations pour encourager l’éloignement physique, le port de masques non médicaux, le nettoyage et la désinfection de l’équipement, une bonne hygiène des mains et le respect de l’étiquette respiratoire.
  • Assurez-vous que l’information est offerte de façon à répondre aux besoins d’accessibilité (âge, niveau de lecture, langue, etc.).
  • Songez à instaurer un système de réservation en ligne ou par téléphone pour gérer le nombre de personnes sur place et réduire le temps d’attente.
  • Envisagez de revoir votre politique d’annulation pour encourager les clients à rester à la maison s’ils présentent des symptômes (p. ex., annulation de rendez-vous sans frais).
  • Si possible, envoyez tout formulaire nécessaire par voie électronique plutôt que de remettre des documents imprimés. Utilisez des méthodes de paiement sans contact, dont par paiement préalable, par transfert électronique et par carte sans contact.
  • Demandez aux clients d’arriver à l’heure de leur rendez-vous et de quitter rapidement les lieux après. Demandez-leur de se présenter seuls, sans invité ni visiteur non essentiel.
  • Conservez un registre des noms et des coordonnées de toutes les personnes qui entrent dans vos installations pour faciliter la recherche des contacts au besoin. Veillez à protéger la confidentialité de ce registre et à ce qu’il ne serve qu’aux fins de la recherche des contacts.

Contrôle

  • Encouragez les employés à rester à la maison s’ils sont malades ou s’ils peuvent l’être. Suivez les étapes d’évaluation personnelle de l’Agence de la santé publique du Canada ou de votre autorité de santé publique locale.
  • Procédez au contrôle de vos employés et clients avant leur entrée dans le lieu de travail en suivant les recommandations de votre autorité de santé publique locale. Les clients pourraient être interrogés sur leurs risques de maladie et d’exposition lorsqu’ils fixent un rendez-vous, et devoir répondre à des questions de nouveau à leur arrivée sur place.
  • Dans certaines provinces et certains territoires, le « contrôle actif » peut être prescrit par la loi et impliquer de poser des questions sur la santé d’une personne et ses éventuelles expositions. Reportez-vous à une liste de contrôle ou au questionnaire fourni par votre autorité de santé publique locale.
  • Des organisations utilisent des tests de détection rapides d’antigènes (TDRA) au point d’intervention dans le cadre de leur processus de contrôle actif. Consultez le document Tests de dépistage rapides de la COVID-19 du CCHST pour en savoir plus. Envisagez dans tous les cas de consigner le nom et les coordonnées des employés qui entrent dans votre lieu de travail aux fins de la recherche des contacts. Assurez-en la confidentialité et veillez à ce que l’information soit recueillie, utilisée, conservée et détruite conformément à vos lois sur la protection des renseignements personnels.
  • Les personnes qui échouent au contrôle ne doivent pas pénétrer dans les installations et elles doivent porter un masque médical, le cas échéant (sinon porter un masque non médical bien conçu et bien ajusté), retourner chez elles en évitant les transports publics autant que possible, contacter leur fournisseur de soins de santé ou leur autorité de santé publique locale et suivre ses conseils.

Éloignement physique

  • Respectez les limites d’occupation établies par votre province ou territoire pour déterminer le nombre de personnes admises dans vos installations.
  • Maintenez la plus grande distance possible (deux mètres au moins) entre vous et les autres partout où c’est possible.
  • Veillez à limiter le nombre d’interactions avec toute personne non essentielle et à les garder aussi brèves que possible.
  • Limitez le nombre de personnes admises dans les aires de travail et communes, dont les salles de pause. Si possible, décalez les quarts de travail, les pauses et les rendez-vous.
  • Réorganisez les postes de travail, les aires communes et de réception, les salles de pause et les chaises pour favoriser l’éloignement physique. Envisagez de proposer plusieurs aires de repos au personnel, dont à l’extérieur si possible.
  • Songez à l’utilisation des espaces communs, dont les couloirs et les toilettes, et à la circulation dans ces espaces. Le cas échéant, créez des passages à sens unique et utilisez des marques au sol, des panneaux et d’autres indications visuelles.
  • Dans la mesure du possible, demandez au personnel administratif de travailler de la maison.

Mesures d’ingénierie

Barrières:

  • Songez à installer des barrières physiques, notamment à la réception et entre les postes de travail, pour séparer les gens et éviter la propagation des gouttelettes.
  • Barrières physiques : il peut s’agir d’écrans en plexiglas, de rideaux ou de partitions fixes ou autonomes. Des murs en bois, en acier ou en verre peuvent aussi être construits. Évitez les plantes, les tissus poreux, le papier, etc., car ces matériaux ne freinent pas adéquatement la transmission de la COVID-19.
  • Veillez à utiliser les barrières conformément aux exigences prévues par la loi (p. ex. codes d’incendie et du bâtiment), et songez à leur impact sur le système de chauffage, de ventilation et de climatisation (c.-à-d. circulation d’air réduite), le cas échéant.
  • Veillez à toujours utiliser les barrières physiques avec d’autres mesures de maîtrise des risques de la COVID-19 (p. ex. occupation réduite, ventilation adéquate, port de masques non médicaux, etc.).

Ventilation

  • Assurez-vous que vos systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation fonctionnent adéquatement.
  • Augmentez la circulation d’air extérieur autant que possible en ouvrant des fenêtres et des portes, ou autrement. Par contre, n’ouvrez pas de fenêtre ni de porte si cela présente un risque pour la sécurité.
  • Vérifiez que les ventilateurs d’extraction des salles de bain fonctionnement pleinement et efficacement, et assurez-vous de les laisser en marche en tout temps.
  • Évitez de souffler ou de faire circuler l’air d’une personne à une autre à l’aide de ventilateurs portables, car cela pourrait augmenter le risque de propagation de la COVID-19. Réglez plutôt les systèmes de ventilation et les unités de climatisation du bâtiment.
  • Réglez les systèmes de ventilation de façon à :
    • optimiser le processus de filtration de l’air en fonction du système;
    • augmenter le débit/pourcentage d’air frais provenant de l’extérieur (augmenter le pourcentage d’air extérieur entrant dans le système de chauffage, de ventilation et de climatisation, ouvrir les fenêtres et les portes, etc.);
    • éviter de recycler l’air intérieur vicié;
    • limiter l’utilisation de la ventilation contrôlée sur demande; maintenir le réglage du système à son fonctionnement optimal;
    • envisager d’utiliser des unités portatives de filtration à haute efficacité des particules d’air (HEPA).
  • Consultez un professionnel en chauffage, ventilation et climatisation avant de modifier votre ou vos systèmes.
  • Pour en savoir plus sur la ventilation, veuillez consulter le site Web du gouvernement du Canada, COVID-19 : Guide de ventilation des espaces intérieurs pendant la pandémie et le document COVID-19 : Conseils sur la ventilation du CCHST.

Hygiène personnelle

  • Placez des affiches aux portes d’entrée, dans les toilettes et ailleurs dans le lieu de travail pour insister sur l’hygiène des mains et le respect de l’étiquette respiratoire.
  • Évitez de toucher votre visage (yeux, nez et bouche), surtout lorsque vous êtes en présence de clients.
  • Les postes de lavage et de désinfection des mains doivent être bien approvisionnés et faciles à trouver, près de l’entrée et à d’autres endroits appropriés.
  • Lavez-vous souvent les mains avec de l’eau chaude et du savon pendant 20 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains contenant au moins 60 % d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et du savon :
    • au début et à la fin de votre quart de travail;
    • avant et après vos pauses;
    • après vous être mouché, avoir toussé ou éternué;
    • avant de toucher ou d’enfiler votre masque non médical et votre équipement de protection individuelle (EPI) et après l’avoir retiré;
    • avant de manger ou de boire;
    • après être allé aux toilettes;
    • avant chaque contact que vous avez avec les autres et entre chaque rendez-vous;
    • après avoir touché des surfaces et des articles communs;
    • après avoir manipulé des serviettes ou des vêtements souillés, etc.;
    • après avoir manipulé des déchets.
  • Les employés doivent enlever leurs vêtements de travail avant de rentrer chez eux. Les vêtements, uniformes, tabliers, etc. doivent être lavés dès que possible après chaque quart de travail.

Nettoyage et désinfection

  • Les virus peuvent rester sur les objets de quelques heures à plusieurs jours selon le type de surface et les conditions environnementales.
  • Fixez un horaire de nettoyage et adhérez à vos procédures opérationnelles normalisées pour le nettoyage et la désinfection des surfaces fréquemment touchées (poignées de porte, interrupteurs, chaises, etc.) et de l’équipement (ciseaux, peignes, pinces à cheveux, etc.) manipulé régulièrement.
  • Nettoyez et désinfectez les aires communes et l’équipement partagé entre chaque rendez-vous. Nettoyez et désinfectez fréquemment chaque côté des barrières mises en place au cours de la journée.
  • Assurez-vous que les toilettes sont nettoyées et désinfectées fréquemment et bien approvisionnées en savon et en papier absorbant.
  • Offrez à votre personnel une formation sur les procédures de nettoyage et de désinfection, y compris la loi applicable sur les produits dangereux en milieu de travail du SIMDUT, et mettez à sa disposition les fournitures et l’équipement de protection individuelle (EPI) adéquats.
  • Espacez suffisamment les rendez-vous pour pouvoir bien nettoyer et désinfecter :
    • Utilisez des désinfectants pour surfaces dures approuvés accompagnés d’un numéro d’identification de drogue (DIN). Ce numéro signifie que l’utilisation du produit au Canada a été approuvée.
    • Lisez et suivez les instructions des fabricants afin d’utiliser de façon sécuritaire les produits de nettoyage et de désinfection (c.-à-d. porter des gants, utiliser les produits dans un endroit bien aéré, laisser le désinfectant suffisamment longtemps sur la surface pour qu’il tue les germes selon le produit utilisé).
    • Si vous n’avez pas de produits de nettoyage désinfectants à usage domestique ou commercial, vous pouvez désinfecter les surfaces dures à l’aide d’une solution de 5 ml d’eau de Javel (concentration d’hypochlorite de sodium à 5 %) et de 250 ml d’eau. Testez les surfaces avant d’utiliser de l’eau de Javel.
      • Ce produit peut être corrosif. Suivez les instructions d’utilisation sécuritaire de l’eau de Javel.
    • Suivez les instructions des fabricants de vos appareils électroniques à contact répété (écrans tactiles, claviers numériques, claviers, tablettes, etc.). S’ils peuvent être lavés à l’aide d’un produit liquide, désinfectez-les avec de l’alcool ou des lingettes à 70 % d’alcool.
  • Les vêtements, serviettes, linges et articles de literie souillés doivent être manipulés avec soin pour éviter toute contamination. Ils doivent être changés entre les rendez-vous et lavés après chaque utilisation.
  • Portez des gants lorsque vous faites la lessive. Ne secouez pas les articles que vous lavez. Utilisez du détergent et ne réutilisez les articles que s’ils sont complètement secs. Nettoyez et désinfectez les paniers et les bacs à linge utilisés pour trier les articles.
  • Remplacez les poubelles par des contenants sans contact ou retirez les couvercles qui s’ouvrent manuellement. Placez un sac dans les poubelles pour pouvoir éliminer les articles contaminés comme les EPI, les mouchoirs et les fournitures de nettoyage de façon pratique et sécuritaire.
  • Jetez les déchets une fois par jour au moins et lavez-vous ensuite les mains et désinfectez-les.

Équipement de protection individuelle (EPI)

  • Continuez d’utiliser l’équipement de protection individuelle (EPI) requis pour vous protéger contre les dangers de sécurité au travail et les urgences conformément aux lois applicables et aux directives de votre employeur.
  • Le personnel doit porter un EPI (p. ex. gants jetables, lunettes de protection) lorsque d’autres mesures de prévention ne sont pas possibles ou n’offrent pas suffisamment de protection, notamment durant les procédures de nettoyage ou de désinfection.
  • Au moment de choisir l’EPI qui convient, évaluez toutes les activités qui seront effectuées et les produits qui seront utilisés. Ce faisant, vous veillerez à ce que la protection appropriée soit offerte et éviterez de créer tout danger supplémentaire.
  • Élaborez des procédures et offrez de la formation au personnel sur la sélection, l’utilisation, le port, le retrait, l’élimination, le nettoyage, l’entretien et l’entreposage de l’EPI. Un mauvais usage de l’EPI peut augmenter le risque d’infection.
  • Aucun EPI ne doit être partagé, sauf sur recommandation du fabricant. Le cas échéant, nettoyez et désinfectez l’EPI ainsi partagé.
  • Lavez-vous les mains avant d’enfiler l’EPI et après l’avoir enlevé.

Port de masques non médicaux (MNM)

  • Suivez les recommandations de votre autorité de santé publique pour le port de masques non médicaux. Les enfants de moins de deux ans ne doivent pas porter de masque non médical ni de couvre-visage. Les enfants âgés de deux à cinq ans peuvent porter un masque s’ils sont surveillés. Les enfants de plus de cinq ans doivent suivre les mêmes conseils que les adultes quant au port de masque non médical ou de couvre-visage.
  • Les masques doivent être bien conçus et correctement ajustés pour pleinement recouvrir le nez, la bouche et le menton. Encouragez les autres à ne pas se toucher le visage ou à ne pas manipuler leur masque avant de s’être lavé les mains.
  • Les personnes qui ne peuvent pas retirer leur masque sans aide (p. ex. en raison de leur âge, de leurs capacités ou de leur niveau de développement) ne doivent pas en porter.
  • Sachez que les masques non médicaux ne sont pas infaillibles et que l’utilisation et l’élimination inadéquates des masques peuvent accroître le risque d’infection.
  • Changez votre masque s’il est humide ou souillé. Par exemple, vous pouvez apporter un deuxième masque et le ranger dans un sac en papier, une enveloppe ou un contenant propre qui ne retient pas l’humidité. Placez les masques réutilisables souillés dans un sac ou un contenant séparé. Ne touchez pas la partie extérieure du masque lorsque vous le retirez et lavez-vous les mains lorsque vous avez terminé.
  • Évitez les risques que votre masque pourrait poser lorsque vous vaquez à d’autres activités (se coincer dans des pièces en mouvement ou s’enflammer en présence d’étincelle ou de flamme, de chandelles de spa notamment).
  • Des personnes vivent difficilement le fait de ne pas pouvoir voir le visage ou la bouche des autres, dont les jeunes enfants, les sourds ou les malentendants. Envisagez d’utiliser un masque transparent en leur présence.
  • Les employés peuvent aussi porter une protection pour les yeux, dont un écran facial, lorsqu’ils ont un contact étroit avec les autres. Restez au courant de l’évolution des directives concernant l’utilisation des écrans faciaux. Ils ne peuvent pas remplacer les masques même s’ils protègent les yeux.

Facteurs supplémentaires

  • L’information disponible sur les risques de transmission de la COVID-19 peut changer au fur et à mesure que la pandémie évolue. Restez au courant en consultant des sources sûres, dont l’Agence de la santé publique du Canada et votre autorité de santé publique locale.
  • Les employeurs doivent continuer d’évaluer les risques de transmission de la COVID-19 dans leur lieu de travail et utiliser la hiérarchie des mesures de maîtrise pour les réduire en adoptant une approche à plusieurs niveaux. Continuez de suivre les directives en vigueur pour l’éloignement physique, les mesures d’ingénierie, la ventilation, le nettoyage, la désinfection et le port d’équipement de protection individuelle (EPI) et de masques non médicaux dans le cadre de votre plan de santé et sécurité. Évitez de créer tout nouveau risque pour la santé et la sécurité (p. ex., en ouvrant des portes-pare-feu).
  • Envisagez d’installer l’application Alerte COVID sur votre téléphone. Elle informe les Canadiens en cas d’exposition possible à la COVID-19. L’application protège votre confidentialité; elle n’enregistre pas votre emplacement géographique et ne le partage pas. Pour la télécharger et pour en savoir plus, veuillez cliquer ici.
  • Discutez des bienfaits de la vaccination contre la COVID-19 avec votre personnel.

Il est important de prévoir des ressources et des mesures de soutien en santé mentale pour tous les travailleurs, y compris l’accès à un programme d’aide aux employés, le cas échéant.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez le site de l’Agence de la santé publique du Canada.

Il convient de noter que la présente fiche de conseils n’aborde que certains changements pouvant être faits par les organisations au cours d’une pandémie. Adaptez la présente liste en ajoutant vos propres pratiques et politiques exemplaires pour répondre aux besoins particuliers de votre organisation.

Avis de non-responsabilité : Comme les renseignements sur la santé et la sécurité au travail sont appelés à changer rapidement, il est recommandé de consulter les autorités locales de santé publique pour obtenir des directives régionales précises. Ces renseignements ne remplacent pas les avis médicaux ou les obligations prévues par la loi en matière de santé et de sécurité. Bien que tous les efforts soient faits pour assurer que les renseignements sont exacts, complets et à jour, le CCHST n’offre aucune garantie et ne s’engage aucunement à cet effet. Le CCHST ne saurait être tenu responsable de toute perte, réclamation ou revendication pouvant résulter, directement ou indirectement, de l’utilisation de ces renseignements ou des conséquences de leur utilisation.

Dernière mise à jour du document le 26 mars 2021