Le rapport sur la santé et la sécuritéVol 16, No. 02

Sujet d'actualité

Intimidation et harcèlement au travail print this article

Carol est dans son bureau et discute avec Marco de l'envoi d'un produit. Pendant leur discussion, le gestionnaire de Carol, qui passait par là, lui demande si elle profite bien de sa pause. Son gestionnaire lui fait souvent des commentaires sarcastiques du genre, ce qui mine la confiance de Carol et lui causent du stress. Carol sait qu'elle travaillait et ne comprend pas pourquoi son gestionnaire lui parle ainsi. Elle ne sait pas quoi faire.

Le harcèlement et l'intimidation peuvent se produire dans n'importe quel lieu de travail et avoir d'importantes répercussions. Au-delà de la personne qui en est victime, ils peuvent avoir une incidence sur l'ensemble du milieu de travail de cette personne, ainsi que sur ses amis et sa famille.

Qu'est-ce qui est considéré comme de l'intimidation et qu'est-ce qui ne l'est pas

Les conflits de travail et l'intimidation sont deux choses bien distinctes. Il est possible que des collègues ne s'entendent pas ou ne partagent pas la même opinion. Bien que les conflits au travail soient normaux, naturels, nécessaires et attendus, il n'en est pas de même pour l'intimidation. L'intimidation et le harcèlement sont des formes de violence au travail.

Au travail, l'intimidation peut notamment comprendre les agressions verbales ou les cris, les rumeurs malveillantes, les noms dérogatoires, l'exclusion, l'humiliation au-delà la simple rétroaction, l'établissement de délais impossibles ou la compromission délibérée du travail de quelqu'un. L'intimidation peut être à la fois subtile et évidente, prendre diverses formes et être permanente et persistante. Elle est habituellement considérée comme des gestes ou des commentaires pouvant avoir un effet néfaste sur la santé mentale de quelqu’un ou contribuer à l'isolement de ce dernier. Elle est également décrite comme l'affirmation du pouvoir par l'agression. L'intimidation ne comprend toutefois pas les commentaires, directives ou conseils constructifs au sujet de comportements professionnels.

Répercussions de l'intimidation et du harcèlement

L'intimidation et le harcèlement peuvent avoir des répercussions émotionnelles, physiques et psychologiques sur la victime et, par ricochet, sur le milieu de travail qui peut perdre les compétences et les capacités de cette personne. Les personnes victimes d'intimidation peuvent ressentir divers effets et avoir différentes réactions, comme un choc, de la colère, des sentiments de frustration ou d’impuissance, une perte de confiance, de l'anxiété et divers symptômes physiques et psychosomatiques.

Le milieu de travail peut également ressentir les effets de l'intimidation en raison d'un taux d’absentéisme plus élevé, d'un taux de roulement accru, d'une diminution de la productivité et de la motivation et d'un mauvais service à la clientèle.

Rôle de l'employeur

La prévention de l'intimidation au travail demande l'engagement de la direction. Cet engagement peut être communiqué sous forme de politique écrite qui définit l'intimidation comme étant une forme de violence au travail et qui comprend des directives claires au sujet des comportements acceptables. Cette politique peut contribuer à l'établissement d'une culture organisationnelle fondée sur des normes et des valeurs s'opposant à l'intimidation. Elle doit également comprendre un système de déclaration grâce auquel les employés peuvent signaler les cas d'intimidation et de harcèlement ainsi qu'un énoncé clair des étapes que l'employeur doit prendre pour traiter et résoudre ces cas.

Les employeurs doivent aussi s'assurer de ne pas devenir la source de l'intimidation et de former leurs employés et superviseurs afin que ceux-ci puissent reconnaître les possibles cas d'intimidation et de harcèlement. Chacun devrait agir et suivre la procédure établie pour déclarer l'intimidation.

Carol devrait signaler ce cas de harcèlement à la personne indiquée dans la politique en vigueur dans son lieu de travail. En règle générale, les employés peuvent signaler ces cas à une personne désignée, à leur superviseur ou au gestionnaire des ressources humaines. Si elle croit que ses préoccupations sont prises à la légère et n'est pas satisfaite de la réponse reçue, elle devrait s'adresser au prochain niveau de direction.

Conseils généraux au travail

  • Encouragez tous les employés à faire preuve de respect et de professionnalisme.
  • Établissez une politique comprenant un système de déclaration.
  • Traitez toutes les plaintes avec sérieux. Tentez de résoudre les problèmes avant qu'ils ne deviennent graves et incontrôlables.
  • Soulignez à tous la gravité de l'intimidation et indiquez-leur ce qui est considéré comme de l'intimidation et à qui ils peuvent s'adresser pour obtenir de l'aide.
  • Apprenez aux superviseurs et aux gestionnaires à gérer les plaintes et les problèmes potentiels. Encouragez-les à gérer ces situations rapidement et de façon confidentielle, qu'une plainte officielle ou non ait été formulée.
  • Faites appel à une tierce partie pour résoudre un problème, au besoin.

 

Ressources

Conseils et outils

Sécurité de pointe : Travailler avec des outils print this article

Les lames tranchantes peuvent être dangereuses et devraient toujours être manipulées avec soin. Lorsque vous fixez une lame tranchante à un outil électrique et branchez ensuite ce dernier, vous vous exposez à un risque accru. Pour s'assurer du bon fonctionnement des scies, des raboteuses et des trancheuses, il faut notamment s'assurer que les lames demeurent bien affûtées. Une des préoccupations les plus courantes associées aux lames ou aux bords tranchants est le risque blessure, comme une coupure ou une amputation.

Réduire le risque de blessures

La meilleure façon d'éliminer le risque est d’éliminer le danger, soit l'utilisation d'une lame. Vérifiez si vous pouvez couper le matériel ou ouvrir l'emballage d'une autre façon ou encore si vous pouvez automatiser le processus ou utiliser un autre outil.

Déterminez ensuite s'il existe une autre façon de diminuer le besoin d'utiliser une lame (p. ex., trancher, couper ou tailler). Existe-t-il un autre type de lame ou d'outil plus sécuritaire? Par exemple, des lames couvertes, des dispositifs de protection fixes, des lames non exposées, des lames autorétractables, des séparateurs de ruban, des pinces ou des cisailles.

Si ce n'est pas le cas, les étapes qui suivent contribueront à réduire les risques de blessure.

  • Suivez les instructions du fabricant lorsque vous utilisez, nettoyez et entretenez l'équipement.
  • Assurez-vous que de bonnes procédures de verrouillage et d'étiquetage sont en place et respectées (p. ex. débrancher tout équipement brisé ou non sécuritaire, fixer une étiquette d'avertissement, mettre l'équipement hors service et avertir votre superviseur).
  • Assurez-vous que tous les dispositifs de protection et de sécurité sont en place et fonctionnent correctement.
  • Vérifiez que la lame est tranchante.
  • Gardez vos mains à l'écart des bords de la lame – assurez-vous de pouvoir voir vos deux mains (et tous vos doigts) ainsi que la lame. Surveillez le matériel que vous coupez et sachez en tout temps où se trouvent vos doigts en fonction de la lame.
  • Gardez vos mains à l'écart de toute pièce en mouvement et évitez de nettoyer les pièces mobiles, comme les lames ou les batteurs des mélangeurs.
  • N'insérez pas vos mains dans les trémies d’alimentation et les chutes de sortie – utilisez un poussoir ou un bâton pour charger la machine. Utilisez un couteau pour terminer la coupe lorsque le matériel devient trop mince pour la trancheuse ou la lame.
  • Éteignez et débranchez l'équipement avant de tenter de déloger un morceau et avant de le désassembler et de le nettoyer.
  • Replacez tous les dispositifs de protection et de sécurité après le nettoyage.
  • Si l'équipement comporte des pièces mobiles, couvrez ou attachez vos cheveux, serrer les vêtements lâches ou effilochés et retirer vos gants et vos bijoux. Tous ces objets peuvent se prendre dans l’équipement lorsqu'il bouge ou tourne.
  • Assurez-vous qu'il n'y ait pas de débris ou d'objet sur lequel vous pourriez trébucher autour de l'équipement.
  • Ne contournez pas les dispositifs de protection et de sécurité.
  • N'utilisez pas l'équipement si vous êtes fatigué ou ne vous sentez pas bien.

 

Ressources du CCHST :

Nouvelles sur nos partenariats

Évaluez la santé et la sécurité psychologiques et intervenez grâce à un outil gratuit offert en ligne print this article

Les employeurs comme les employés profitent d'un milieu de travail psychologiquement sain. Mais pour de nombreuses organisations, les efforts nécessaires pour faire face aux dangers psychologiques peuvent sembler décourageants. Le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail (CCHST), en partenariat avec le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West, aide les milieux de travail au Canada à prendre des mesures en matière de santé et de sécurité psychologiques grâce à la trousse d'outils en ligne nouvellement remaniée, Protégeons la santé mentale au travail.

Protégeons la santé mentale au travail est conçu pour évaluer et traiter la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail; il convient à toutes les organisations, grandes ou petites, du secteur public ou du secteur privé. Cet outil accompagne les employeurs tout au long d'un processus en huit étapes pour effectuer une vérification approfondie de la santé mentale au sein de leur organisation, à l'aide de feuilles de travail, de sondages et de rapports qui évaluent les facteurs de risque psychosociaux dans leur milieu de travail.

Protégeons la santé mentale au travail est un outil gratuit, offert en français et en anglais, qui sert de point de départ pour comparer les organisations avec un échantillon représentatif des industries à l'échelle nationale en 2016. Il peut également être utilisé pour aider les organisations à mettre en œuvre la Norme nationale du Canada sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail.

On peut consulter l'outil Protégeons la santé mentale au travail à l'adresse suivante : Protégeons la santé mentale au travail.

De la SST pour emporter

Balados : Prévenir les problèmes de pied liés au froid : la marche à suivreprint this article

Le balado en vedette de ce mois-ci est une entrevue avec Michelle Tew, infirmière en santé du travail aux Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario, qui discute du syndrome des vibrations mains-bras et comment on peut le prévenir.

Balado en vedette : «Hand Arm Vibration Syndrome »

Qu’est-ce que le syndrome des vibrations mains-bras et comment peut-on le prévenir? C’est que vous découvrirez dans cet épisode avec l’invitée spéciale du CCHST, Michelle Tew, infirmière en santé du travail aux Centres de santé des travailleurs(ses) de l’Ontario.

La durée du balado est de 8 min 22 s. Écoutez le balado maintenant.

 

Reprise du balado : Ne laissez pas les lève-patients devenir un poids pour vous

Le personnel soignant et les travailleurs de la santé devant soulever des patients dans le cadre de leur travail quotidien peuvent être confrontés à des difficultés lorsqu’ils accomplissent cette tâche particulière. S’il est vrai que les dispositifs de levage mécaniques facilitent grandement le déplacement et le levage des patients et qu’ils s’avèrent une solution ergonomique aidant à réduire les risques liés à la manipulation de patients, ils présentent également d’autres dangers en milieu de travail. Écoutez ce balado pour obtenir des conseils sur la façon de réduire les risques liés à l’utilisation de lève-patients.

La durée du balado est de 7 min 20 s. Écoutez le balado maintenant.

 

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d’experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l’endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode.

Nouvelles du CCHST

Recherchées : photos de monuments dédiés aux travailleurs print this article

Dans de nombreuses collectivités au Canada et à travers le monde, des monuments ont été érigés en mémoire des personnes ayant perdu la vie au travail. Y a-t-il un monument du Jour de deuil près de chez vous? Faites parvenir vos photos numériques à designlab@ccohs.ca et nous les afficherons sur notre page Web consacrée aux monuments du Jour de deuil, afin que tous puissent les voir.

Aidez-nous à améliorer notre page Web consacrée aux monuments du Jour de deuil : faites-nous parvenir vos photos et nous les ajouterons à notre collection afin que tous puissent les voir.

Envoyez vos photos numériques par courriel à designlab@ccohs.ca et nous les afficherons sur notre site Web.

  • Veuillez indiquer le nom du monument ainsi que le lieu où il se trouve.
  • Les photos doivent être de préférence en format JPEG ou PNG.

 

Mot de la fin

Inscrivez ces activités de santé et de sécurité à votre calendrierprint this article

Jour de deuil national, le 28 avril

Au Canada, le 28 avril est désigné Jour de deuil national.

Cette journée a été désignée pour rendre hommage aux travailleurs canadiens qui ont perdu la vie, qui ont été blessés ou qui sont devenus invalides en raison de leur travail, ou qui souffrent d’une maladie professionnelle. Le Jour de deuil est non seulement une occasion de se souvenir, mais aussi une occasion pour les employés et les employeurs de renouveler publiquement leur engagement à prévenir les blessures, les maladies et les décès liés au travail et à créer des milieux de travail sains et sécuritaires pour tous.

Montrez votre engagement grâce à la nouvelle affiche que vous pourrez télécharger en ligne gratuitement. De nouvelles épinglettes et de nouveaux autocollants commémoratifs seront également disponibles.

Randonnée « Un pas pour la vie », le 28 avril

La randonnée « Un pas pour la vie », qui se déroulera dans différentes villes canadiennes à compter du 28 avril, préparera le terrain en vue de la Semaine nord-américaine de la sécurité et de la santé au travail (SNASST). En plus d’être amusant, cet événement aide à faire passer le mot que les maladies et les blessures en milieu de travail peuvent être évitées. La randonnée « Un pas pour la vie » est la principale activité de financement de l'organisme de bienfaisance Fil de vie, un organisme national qui vient en aide aux familles ayant été éprouvées par un décès en milieu de travail, une maladie entraînant une incapacité ou une maladie professionnelle.

Le 6 mai, notre équipe du CCHST participera à nouveau à l'événement organisé à Hamilton sur les rives du lac Ontario. La date et l'heure des randonnées varient selon l'endroit au pays. Trouvez celle la plus près de chez vous et formez une équipe. Ce sera une journée mémorable.

Renseignez-vous sur la façon dont vous pouvez participer en consultant le site Web Un pas pour la vie.


Semaine nord-américaine de la sécurité et de la santé au travail (SNASST), du 6 au 12 mai

Des organisations des quatre coins de l'Amérique du Nord planifient des activités pour faire écho au thème « Faire de la sécurité une habitude » de la Semaine de la sécurité et de la santé au travail. C'est une période au cours de laquelle nous portons toute notre attention sur l’importance de prévenir les blessures et les maladies sur les lieux de travail, à la maison et dans la collectivité en général. Vous pouvez afficher votre activité sur le site NAOSH.ca ou y trouver une activité à laquelle participer. L'équipe du CCHST sera à Ottawa à l'occasion du lancement national afin d'annoncer les gagnants du concours de vidéo pour les jeunes « Objectif : sécurité ». Toutes les vidéos reçues pourront être vues en ligne. Pourquoi ne pas organiser une séance de visionnement de ces vidéos informatives et créatives? D'autres renseignements sur la façon dont le CCHST peut vous aider à célébrer la SNASST dans votre lieu de travail vous seront communiqués sous peu.

Pour en savoir plus

Pour en savoir davantage sur le Jour de deuil national.

Téléchargez les affiches gratuites du Jour de deuil et commander des autocollants et des épinglettes du Jour de deuil.

Visitez le site Web de la Semaine nord-américaine de la sécurité et de la santé au travail et soyez inspirés.

Pour en savoir plus sur Fil de vie.

Pour en savoir plus sur le concours de vidéo pour les jeunes

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

  • Find us on Facebook
  • Follow us on Twitter
  • Listen to our Podcasts
  • Subscribe to our YouTube channel
  • Follow us on LinkedIn
  • View our pins on Pinterest
  • Subscribe to our RSS feeds
  • Add us on Google+

Préparé par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l'intermédiaire d'un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2019, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail