Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Coronavirus

Qu’est-ce qu’un coronavirus?

Les coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus qui sont courants et sont généralement associés à des maladies bénignes, semblables au rhume.

Un nouveau coronavirus (nCoV) est une nouvelle souche qui n'a pas encore été identifiée chez l'homme. Les maladies graves associées aux coronavirus inclus :

  • Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) (signalé pour la première fois en 2012, tous les cas ont été liés à des pays situés dans la péninsule arabique ou à proximité)
  • Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV)

À la fin de 2019, un coronavirus a été identifié en Chine (ville de Wuhan). On l'a d'abord appelé le « nouveau coronavirus 2019 » (nCoV-2019). Le 31 décembre 2019, un cas de maladie a été signalé et, le 7 janvier 2020, il a été confirmé que le coronavirus était en cause. La maladie est maintenant officiellement appelée maladie à coronavirus ou COVID-19. Le virus responsable de la maladie est connu sous le nom de « coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 » (SRAS-CoV-2).


Quelle est la situation actuelle relativement à la pandémie de coronavirus (COVID-19) ?

Le présent document traite des précautions générales qu'il est possible de prendre en milieu de travail pour aider à réduire la propagation des coronavirus. Pour obtenir des mises à jour sur la pandémie de COVID-19, veuillez consulter :


Que peut faire la gestion en milieu de travail ?

Prendre toutes les mesures possibles, compte tenu des circonstances, pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs et des clients en leur fournissant des renseignements adéquats, en leur offrant de la formation, en assurant le nettoyage et la désinfection des lieux, et en recommandant des mesures comme le port de masques non médicaux ou l'utilisation d'équipement de protection individuelle, selon le cas.

Les milieux de travail doivent avoir une politique qui définit leurs exigences lorsque des personnes sont malades ou absentes pour prendre soin d'autres personnes. Cette politique doit indiquer comment aviser le milieu de travail, et s'il est nécessaire d'obtenir une note du médecin et à quel moment. Les organisations peuvent envisager de suspendre l'obligation de présenter un certificat médical ou une note médicale en cas d'absence dans le but de réduire le fardeau exercé sur le système de santé.

Pendant une pandémie, les entreprises peuvent être contraintes de fermer ou de fonctionner en utilisant des méthodes à faible contact. Permettez aux employés de travailler à distance lorsque cela est possible. Évaluez la nécessité de se présenter directement sur le lieu de travail pour chaque personne ou chaque poste. Évaluez chaque rôle individuel ou professionnel pour déterminer qui peut travailler à distance ou les tâches qui peuvent être exécutées à distance.

Tenez un registre des personnes présentes sur le lieu de travail chaque jour. Si un travailleur ou un client reçoit un diagnostic de COVID-19, consultez les services de santé publique pour obtenir des conseils sur les mesures à prendre.

Incitez les personnes à respecter une distance physique, l'étiquette respiratoire et à se laver les mains en tout temps.

Il est possible d’avoir recours à des méthodes de contrôle, comme l’utilisation de listes de vérification et la prise de la température, lorsque les travailleurs se rendent sur les lieux de travail. Utilisez un questionnaire de contrôle préparé par un organisme de santé publique et rappelez aux travailleurs de rester chez eux s’ils présentent des symptômes de COVID-19, même légers.

Les pandémies comportent souvent des vagues successives. Ainsi, des mesures plus restrictives peuvent être renforcées ou assouplies en fonction du nombre d’infections locales.

Il est possible d'utiliser des méthodes de contrôle, comme l'utilisation de listes de vérification et la prise de la température, lorsque les employés se rendent sur les lieux de travail. Utilisez un questionnaire de contrôle préparé par une autorité de santé publique et rappelez aux employés de rester chez eux s'ils présentent des symptômes de COVID-19, même s'ils sont légers.

Les pandémies comportent souvent des vagues successives. Ainsi, des mesures plus restrictives peuvent être réinstaurées en cas d'augmentation du nombre d'infections.

Il est possible de suivre la situation et d'obtenir de plus amples renseignements en visitant le site des organisations susmentionnées.

Les milieux de travail peuvent aider en ayant un plan de prévention des infections qui prévoit des mesures comme :

  • Utiliser des méthodes pour maintenir une distance physique d’au moins 2 mètres (6 pieds) entre les personnes. Ces méthodes comprennent des écriteaux, des affiches, des cordons pour file d'attente, des cloisons et des marques au sol.
  • Installer des barrières physiques de taille correcte et bien positionnées (p. ex. panneaux en plexiglas) lorsque la distance physique n’est pas possible. Il faut désinfecter ces barrières chaque jour. La taille et l’emplacement des barrières doivent pouvoir empêcher l’exposition de gouttelettes respiratoires entre les personnes. Les barrières ne doivent pas entraîner de risques de trébuchement ou créer des zones d'angle mort.
  • Utiliser des techniques permettant d’assurer une distance physique, comme rester à au moins 2 mètres (6 pieds) d’autrui à tout moment, utiliser toutes les technologies de communication disponibles (p. ex. le téléphone, la téléconférence, ou des solutions en ligne ou infonuagiques) pour effectuer le plus grand nombre d’activités possibles (y compris pour les personnes se trouvant dans le même immeuble), permettre aux travailleurs de travailler à domicile ou d’adopter un horaire flexible afin d’éviter les heures de pointe dans les transports en commun ou de venir en trop grand nombre sur les lieux de travail.
  • Fournir des installations de lavage des mains propres, avec du savon, de l’eau et des serviettes jetables.
  • Mettre à disposition du désinfectant pour les mains à base d’alcool (comprenant au moins 60 % d’alcool) lorsque les installations habituelles ne sont pas disponibles (ou aux personnes qui travaillent sur la route).
  • Nettoyer et désinfecter fréquemment les surfaces, espaces et objets fréquemment touchés ou communs, y compris les salles de repas, les toilettes.
  • Nettoyer et désinfecter plus souvent les éléments et les surfaces fréquemment touchés, comme les boutons de porte, les poignées, les rampes, les bouilloires, avec des désinfectants ou une solution d'eau de Javel (5 ml d'eau de Javel [5 %] pour 250 ml d'eau. Utiliser un désinfectant avec un numéro d'identification du médicament (DIN). Ce numéro signifie que son utilisation a été approuvée au Canada.
  • Désinfecter tous les appareils électroniques fréquemment touchés (claviers, tablettes, claviers intelligents, imprimantes) avec des lingettes imprégnées d’alcool ou de désinfectant, si l’appareil peut résister aux liquides (consulter le manuel du propriétaire).
  • S'assurer que toute personne chargée des opérations de nettoyage et de désinfection a reçu une formation appropriée et utilise l'équipement de protection individuelle requis. L’endroit où le nettoyant est utilisé devrait aussi être suffisamment aéré.
  • Fournir des boîtes de mouchoirs en papier et encourager leur utilisation.
  • Fournir de l’équipement, des outils ou des dispositifs de communication à chaque employé pour usage individuel. Si des articles sont utilisés par plus d’une personne, ils doivent être nettoyés et désinfectés après chaque utilisation.
  • Rappeler au personnel de ne pas partager avec d’autres les tasses, les verres, la vaisselle et les ustensiles; veiller à ce que tous les articles soient lavés à l’eau et au savon après usage.
  • Retirer les magazines et les papiers des salles d'attente ou des pièces communes (comme les coins-café et les cuisines).
  • Veiller à ce que les systèmes de ventilation fonctionnent bien.
  • Nettoyer le poste de travail d’un employé ou d’autres zones, en particulier si une personne qui a ou est soupçonnée d’avoir la maladie y est allée (p. ex. utiliser une lingette désinfectante).
  • Offrir des services au moyen de méthodes nécessitant peu de contacts, comme les commandes en ligne, l’inscription en ligne ou par téléphone, la livraison, le service à l’auto, ou encore remplacer les réunions en personne par des téléconférences ou des vidéoconférences.
  • Ne pas offrir de services qui nécessitent des contacts étroits entre personnes (p. ex. essayage de vêtements), à moins d’utiliser des méthodes rigoureuses pour réduire au minimum les risques de transmission (p. ex. dentiste, massothérapeute) ou d’être chargé d’assurer un service essentiel (p. ex. police, services paramédicaux).
  • Ne pas offrir d’activités telles que le service de boissons ou de nourriture sous forme de buffet, les services de voiturier, les réunions en personne, les grands rassemblements et les conférences

Comment un coronavirus se transmet-il?

Les coronavirus sont zoonotiques, ce qui signifie qu’ils ont généralement une origine animale. Bien que cela soit rare, les coronavirus peuvent évoluer pour ensuite infecter les humains. Par exemple, les enquêtes ont révélé que le SRAS-CoV a été transmis de moufettes tachetées aux humains, et que le MERS-CoV a été transmis de dromadaires aux humains.

Dans certains cas, le coronavirus peut évoluer davantage et se propager de personne à personne. La voie de transmission n’est pas toujours connue, mais on pense généralement que ces virus se propagent par des gouttelettes de salive dans l’air et des aérosols entre des personnes qui sont en contact étroit.

Le SRAS-CoV-2 se propage de la façon suivante :

  • les gouttelettes respiratoires et aérosols générés quand vous toussez, éternuez, respirez, chantez ou criez
  • par contact personnel étroit prolongé avec une personne infectée, comme un contact direct ou une poignée de main
  • le fait de toucher quelque chose où le virus est présent, puis de se toucher la bouche, le nez ou les yeux avec des mains non lavées

Selon Santé Canada, le SRAS-CoV-2 se transmet de personne à personne lors d’un contact étroit.


Qu’entend-on par « contact étroit »?

De façon générale, le contact étroit comprend :

  • Avoir soigné une personne atteinte du virus ou avoir vécu avec elle, y compris s'être trouvé à moins de 2 mètres (6 pieds) ou dans la chambre ou salle de soin d’une personne infectée par le virus.
  • Avoir eu un contact direct avec des gouttelettes de salive propagées par la toux ou les éternuements d'une personne touchée par le virus.
  • Lorsqu’on touche une surface contaminée par l'infection puis que l’on se touche la bouche, le nez ou les yeux.

Quels sont les symptômes d’une infection au coronavirus?

Chaque coronavirus varie en fonction de la gravité de l'infection qu'il provoque. La COVID-19 est connue pour causer une variété de symptômes, avec pour résultat une gamme qui comprend à la fois une maladie très faible pour certaines personnes ou des effets potentiellement mortels pour d’autres. Les signes courants d’infection comprennent des symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés à respirer. 

La COVID-19 se manifeste par de la fièvre et des symptômes d'infection des voies respiratoires inférieures (p. ex. toux ou difficultés à respirer). Les symptômes les plus courants comprennent les suivants :

  • apparition de toux ou aggravation de la toux
  • essoufflement ou difficulté à respirer
  • température égale ou supérieure à 38 °C
  • sensation de fébrilité
  • frissons
  • fatigue ou faiblesse
  • douleurs musculaires ou courbatures
  • perte récente de l’odorat ou du goût
  • mal de tête
  • symptômes gastro-intestinaux (douleurs abdominales, diarrhée, vomissements)
  • importante sensation de malaise général

Selon des données probantes, une personne infectée par le SRAS-CoV-2 peut transmettre le virus même si elle ne présente pas de symptômes, y compris les personnes qui :

  • n’ont pas encore développé de symptômes (présymptomatiques)
  • n’ont jamais eu de symptômes (asymptomatiques)

Le diagnostic de l’infection par le SRAS-CoV-2 se fait à l’aide d’un test médical ainsi que par l’examen des antécédents d’exposition de la personne.


Quelles professions sont à risque?

Les personnes qui s’occupent de patients atteints de la COVID-19 sont les plus à risque de contracter la maladie, comme les travailleurs de la santé dans les hôpitaux de soins actifs, les hôpitaux de réadaptation, les hôpitaux psychiatriques, les établissements de soins de longue durée ou les services d’urgence ainsi que les autres personnes qui travaillent en contact étroit avec leurs clients ou patients.

Les personnes qui vivent avec des gens atteints de la COVID-19 peuvent également être à risque de contracter la maladie. Les personnes âgées (plus de 65 ans), les personnes qui ont un problème de santé sous-jacent ou les personnes ayant un système immunitaire affaibli courent un risque plus élevé de manifester des effets graves de la COVID-19.

Quelles sont les recommandations pour prévenir la transmission du virus de la COVID-19?

Les recommandations types de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) à l’intention du public pour prévenir la propagation de l’infection sont notamment les suivantes  :

  • Procurez-vous le vaccin contre la COVID-19 lorsqu’il vous sera offert.
  • Évitez les espaces clos, les endroits bondés, les situations de contact étroit, les conversations rapprochées et les endroits où
    • l’on chante
    • l’on crie
    • l’on respire fort (p. ex. en faisant de l’exercice).
  • Évitez d’être en contact étroit avec toute personne manifestant des symptômes de la COVID-19.
  • Restez à la maison et à l’écart des autres si vous pensez être malade.
  • Déplacez-vous uniquement en cas de nécessité.
  • Portez un masque non médical ou un couvre-visage adéquat bien conçu et bien ajusté :
    • lorsque vous êtes en public et que vous pourriez entrer en contact étroit avec les autres;
    • lorsque vous êtes dans des espaces intérieurs partagés avec des personnes n’appartenant pas à votre ménage.
  • Limitez le plus possible les personnes avec lesquelles vous avez des contacts prolongés.
  • Tenez-vous en à un petit cercle social régulier et évitez les rassemblements en groupes importants
  • Discutez avec votre employeur de la possibilité de travailler de la maison, si possible.Limitez les contacts avec les personnes présentant un risque élevé de maladie grave, comme
    • les personnes âgées;
    • les personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents;
    • les personnes ayant un système immunitaire affaibli.
  • Ne négligez pas vos soins personnels, prenez le temps de faire de l’exercice (de préférence à l’extérieur) et de surveiller votre santé mentale. Maintenez un réseau de soutien social solide et demandez de l’aide lorsque vous en avez besoin.
  • Gardez une distanciation physique d’au moins deux (2) mètres avec les personnes qui n’habitent pas avec vous.
    • Les membres du ménage (c’est-à-dire qui vivent avec vous) n’ont pas besoin de s’éloigner les uns des autres, sauf s’ils sont malades ou s’ils ont voyagé au cours des 14 derniers jours.
  • Adoptez de bonnes pratiques d’hygiène des mains et d’étiquette respiratoire
    • Lavez-vous les mains fréquemment avec de l’eau et du savon pendant 20 secondes, ou si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon, utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool (au moins 60 % d’alcool).
    • Lorsque vous toussez et éternuez, couvrez-vous la bouche et le nez avec le coude fléchi ou un mouchoir – jetez immédiatement le mouchoir et lavez-vous les mains.
    • Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche avec des mains non lavées.

Les directives générales pour le public et la plupart des lieux de travail (non liées aux soins de santé) sont décrites dans les documents suivants  :

Soyez au courant des procédures d’hygiène et de prévention des infections appropriées et des précautions à prendre si vous utilisez des produits dangereux au travail, comme de l’eau de Javel.

Si vous mettez des gants pour faire le nettoyage, portez toujours le type de gants approprié en fonction du produit utilisé. Le type de gant approprié sera indiqué sur la fiche de données de sécurité (FDS) de ce produit. Si ces renseignements sont manquants, il faut communiquer avec le fournisseur ou le fabricant du produit. Les fabricants de gants et de vêtements de protection contre les produits chimiques peuvent également aider leurs clients à faire le bon choix.


Quelles sont les mesures qui peuvent être prises dans les milieux de travail des soins de santé?

En ce qui concerne les milieux de travail des soins de santé, le fait de prendre les précautions ci-dessous devrait aider à prévenir la transmission. De plus, il convient de se renseigner auprès d'organisations telles que Santé Canada, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui surveilleront toute nouvelle situation et incluront des conseils particuliers de prévention des infections pour les travailleurs à risque, au fur et à mesure que les informations seront disponibles.

Par exemple, des directives à l’intention des milieux de travail dans le domaine des soins de santé sont énoncées dans le document intitulé « Maladie à coronavirus (COVID-19) : Pour les professionnels de la santé » du gouvernement du Canada. Il existe des mesures de prévention et de contrôle des infections pour divers établissements de soins de santé, notamment les soins actifs, les soins de longue durée, les soins à domicile, et les soins ambulatoires

Exemples de mesures à adopter :

  • Effectuer des évaluations des risques, y compris une évaluation au point de service
  • Suivre les pratiques de base, y compris les recommandations sur l’hygiène des mains
  • Établir des points de triage et d’accès aux établissements
  • Effectuer un dépistage actif
  • Exiger que tout le personnel et les visiteurs portent un masque médical, au besoin
  • Fournir des renseignements au personnel, aux visiteurs et aux patients
  • Assurer la sensibilisation et la formation de tout le personnel
  • Établir des procédures pour l’équipement de protection individuelle, y compris les gants, les blouses, les masques/respirateurs et les lunettes protectrices, au besoin
  • Établir des procédures pour gérer l’exposition ou lorsque des signes et des symptômes sont signalés
  • Élaborer des procédures pour gérer les déchets, le linge, le nettoyage et d’autres aspects du milieu de travail
  • Limiter les visiteurs, le cas échéant
  • Surveiller et évaluer les procédures et processus afin d’assurer l’amélioration continue

 

Dernière mise à jour du document le 16 février 2021

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.