Le rapport sur la santé et la sécuritéVol 18, No. 02

Sujet d'actualité

Nouvelles pressions en vue sur la santé des travailleursprint this article

Ben avait hâte à ses longues vacances pour rendre visite à sa famille en Chine. Malheureusement, trois jours après son arrivée là-bas, Ben et le monde entier apprenaient l’apparition d’un nouveau coronavirus. Ben s’est alors demandé comment se protéger et protéger sa famille, et s’est mis à s’inquiéter de son retour à la maison et au travail. Quelle était la chose la plus prudente à faire dans les circonstances?

L’identification du nouveau coronavirus 2019 (causant la maladie COVID-19) en Chine à la fin de 2019 a mis en évidence le besoin d’établir des pratiques exemplaires dans les lieux de travail afin de réduire les risques d’infection. Les coronavirus font partie d’une grande famille de virus courants qui se traduisent généralement par de légers malaises. Cependant, les nouvelles souches peuvent se transformer en maladies graves. Il n’y a qu’à penser au syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV).

Les coronavirus sont courants chez les animaux, mais dans de rares cas, un virus peut évoluer et infecter les humains pour se transmettre ensuite de personne à personne. La voie de transmission n’est pas toujours connue, mais on pense généralement que le virus se transmet par des gouttelettes de salive lors de contacts étroits entre personnes.

Les personnes qui prennent soin de personnes atteintes d’un coronavirus sont les plus à risque de contracter la maladie, comme les travailleurs de la santé et autres intervenants qui travaillent de près avec leurs clients ou leurs patients. Cependant, nous pouvons tous adopter de bonnes pratiques d’hygiène pour diminuer le risque d’infection.

Prévenir la propagation

L’adoption de diverses pratiques d’hygiène éprouvées devrait être préconisée dans les lieux de travail pour aider à prévenir la propagation des virus ou des infections, y compris la grippe. L’habitude la plus importante à prendre chaque jour consiste à se laver les mains fréquemment et correctement avec de l’eau et du savon. Il faut utiliser un mouchoir, ou se couvrir le nez et la bouche avec le bras (et non les mains) lorsqu’on tousse ou éternue, tout en se détournant des autres. Il faut jeter les mouchoirs utilisés et se laver les mains immédiatement. Il faut éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche, surtout après avoir touché à des surfaces comme des poignées de porte et des rampes, souvent porteuses de germes. Il faut aussi éviter de se prêter tasses, verres, vaisselle et ustensiles et il faut laver sa vaisselle à l’eau savonneuse immédiatement après l’avoir utilisée. S’il existe un vaccin, tout le monde doit être incité à se faire vacciner, ou il faut envisager l’établissement d’une mini-clinique pour des raisons pratiques et pour cibler tous les employés.

Établir une politique

Tous les lieux de travail devraient disposer d’une politique décrivant les exigences à respecter lorsque les employés sont malades, ou lorsqu’ils s’absentent pour prodiguer des soins à une personne malade. Cette politique devrait leur indiquer comment informer leur  lieu de travail de leur situation. Les employés doivent savoir qu’ils peuvent et qu’ils devraient rester à la maison s’ils ne se sentent pas bien. Les lieux de travail doivent disposer d’un plan pour prévoir ces absences, l’augmentation ou la diminution possible des activités et les changements aux façons d’exercer les activités. Une formation polyvalente devrait être offerte aux employés pour leur permettre de remplacer les personnes absentes et leur éviter de se sentir démunis par rapport à ces tâches et responsabilités supplémentaires. Les employeurs doivent aussi rester au fait des dernières nouvelles en parcourant le site Web de l’Agence de la santé publique du Canada, et ils doivent tenir les employés informés de la situation.

Élaborer un plan de prévention des infections

En plus de disposer d’une politique, les lieux de travail (autres que les établissements de santé) peuvent établir un plan de prévention des infections qui prévoit la mise en place d’installations propres pour le lavage des mains ou de distributrices de désinfectant à base d’alcool lorsqu’il n’y a pas d’eau courante pour se laver les mains, par exemple pour les employés qui travaillent sur la route. Les objets fréquemment manipulés, comme les poignées de porte, les autres poignées et les rampes, doivent être nettoyés plus souvent au moyen de désinfectants réguliers ou d’eau et de savon. Si une personne présente les symptômes d’une infection, ou que son infection est confirmée, son employeur doit veiller au nettoyage de son poste de travail, de même que des autres secteurs qu’elle a fréquentés. Il doit aussi y avoir une vérification des systèmes de ventilation pour assurer leur bon fonctionnement.

Des boîtes de papiers-mouchoirs doivent être déposées un peu partout dans le lieu de travail, et leur utilisation doit être favorisée au moyen d’affiches décrivant les bonnes pratiques d’hygiène. Le retrait temporaire des revues et des journaux des salles d’attente ou des aires communes doit être envisagé. Les techniques de distanciation sociale doivent être utilisées au besoin pour réduire les contacts. Il faut promouvoir le travail par téléphone ou en ligne. Il convient d’inviter les employés à travailler chez eux ou à travailler selon un horaire variable pour éviter les périodes de pointe du transport en commun et restreindre le nombre d’employés sur les lieux de travail.

 

Ressources

Conseils et outils

Travailler en toute sécurité en milieu agricoleprint this article

En passant devant une exploitation agricole, beaucoup ne voient pas tout le travail qui s’y déroule. Bourdonnant d’activités, les exploitations agricoles sont des lieux où les travailleurs sont confrontés quotidiennement à des dangers, dont certains peuvent être mortels. Les employeurs ont l’obligation légale de s’assurer que tout lieu de travail est sain et sécuritaire, et il en va de même pour les exploitations agricoles. Les producteurs doivent établir des procédures de travail sécuritaire pour leurs employés, les informer des dangers, et leur offrir des activités de sensibilisation et de formation pour leur permettre d’accomplir leur travail en toute sécurité.

Mesures de prévention que peuvent prendre les producteurs agricoles

Voici quelques conseils de santé et de sécurité à l’intention des producteurs et des travailleurs :

  • Lire les instructions du fabricant et se renseigner sur la façon d’utiliser l’équipement de façon sécuritaire.
  • Inspecter tous les outils et l’équipement, et veiller à ce qu’ils soient en bon état avant de les utiliser.
  • Comprendre le comportement des animaux, y compris leurs réactions. Toujours prévoir un plan d’évacuation pour le travail dans un enclos avec des animaux.
  • Déterminer quels sont les produits dangereux, respecter les consignes de manipulation sécuritaire et étiqueter les produits de façon appropriée.
  • Rester à l’affut des dangers associés à diverses matières ou à divers articles utilisés en lien avec le stockage de grains, le fumier, le foin, les produits chimiques, les pesticides, les herbicides, et les insecticides.
  • Connaître les dangers associés au travail en hauteur, en particulier lorsque la hauteur est supérieure à 3 mètres (10 pieds), et utiliser les précautions appropriées.
  • Connaître les dangers associés à l’accès aux espaces clos et suivre les procédures relatives au travail dans des espaces clos.
  • Ne pas entrer dans une trémie de stockage, particulièrement si elle contient des matières libres, à moins de prendre les précautions nécessaires au préalable.
  • Porter de l’équipement de protection individuelle (EPI) (p. ex. gants, chaussures, dispositifs de protection auditive, appareil de protection respiratoire, système de protection contre les chutes, etc.).
  • Se laver les mains fréquemment pour prévenir l’infection, de même qu’après tout contact avec des produits chimiques ou du bétail.
  • Maintenir des niveaux d’éclairage appropriés dans les aires de travail.
  • Conserver et maintenir des trousses de premiers soins.
  • Élaborer des plans de préparation et d’intervention en cas d’urgence, y compris un plan d’évacuation des animaux.
  • Prendre régulièrement des pauses.
  • Rester à l’affut de la propagation des maladies du bétail.
  • Être conscient de la manière dont la contamination des réserves en eau et en nourriture peut se produire (p. ex. risques biologiques, produits chimiques, pesticides, etc.).
  • Préparer un plan de communications en cas de travail en isolement (p. ex. transporter un téléphone mobile ou un appareil de radio bidirectionnelle, toujours avertir quelqu’un de son emplacement de travail et de l’heure de retour prévue).

La Semaine canadienne de la sécurité en milieu agricole se déroule du 15 au 21 mars 2020. Pour en savoir davantage sur les Causeries sécurité, les outils destinés aux producteurs et les activités prévues, visitez le site Web de l’Association canadienne de sécurité agricole.

Ressources du CCHST

Nouvelles sur nos partenariats

Le Congrès mondial sur la santé et la sécurité au travail invite les intervenants mondiaux à participer à sa prochaine rencontre grâce à son programme de boursesprint this article

World Congress 2020

Le XXIIe Congrès mondial sur la santé et la sécurité au travail, qui aura lieu du 4 au 7 octobre 2020 à Toronto, Canada, offre un programme de bourses pour permettre aux professionnels de la santé et de la sécurité au travail des pays en développement de participer à cet événement mondial de prévention.

Les candidats retenus recevront des fonds pour couvrir leurs frais de déplacement, d’hébergement et d’inscription. Des bourses partielles pourront aussi être accordées.

Le processus de demande de bourses est ouvert jusqu’au 15 avril. Pour de plus amples informations, consultez le site Web du Congrès.

Le Congrès mondial sur la santé et la sécurité au travail de 2020 est organisé par l’Organisation internationale du travail et l’Association internationale de la sécurité sociale. Il est coprésenté par le CCHST et l’Institut de recherche sur le travail et la santé.

De la SST pour emporter

Balado : << Bridging the Gap Between Caregiving and Work >>print this article

Le balado en vedette ce mois-ci s’intitule « Bridging the Gap Between Caregiving and Work ». Par ailleurs, la semaine du 16 au 22 mars est la Semaine internationale de la sensibilisation au cerveau. Contribuez à sensibiliser les gens et écoutez le balado Comprendre les commotions cérébrales en milieu de travail.

Balado en vedette : << Bridging the Gap Between Caregiving and Work >>

La norme Organisations favorisant et appuyant les aidants naturels de l’Association canadienne de normalisation (ACN) vise à aider les employeurs à soutenir les personnes au Canada qui prodiguent des soins et offrent leur aide à des membres de leur famille ou à des amis qui vivent avec une maladie, tout en occupant un emploi. Dans cet épisode, Allison Williams, présidente du comité qui a créé cette norme, explique comment les milieux de travail peuvent soutenir les aidants naturels de plus en plus nombreux.

La durée du balado est de 14 min 37s. Écoutez le balado maintenant.

Reprise du Balado :   Comprendre les commotions cérébrales en milieu de travail

Une commotion cérébrale peut se produire n’importe où, y compris au travail. Selon les statistiques, le nombre de demandes d’indemnités pour commotions cérébrales liées au travail a augmenté. Le balado offre des conseils et des renseignements pour aider à comprendre les commotions et les façons de les gérer en milieu de travail.

La durée du balado est de 6 min 29 s. Écoutez le balado maintenant.

 

Le CCHST produit chaque mois des balados GRATUITS conçus pour vous informer des derniers renseignements, conseils, études et avis d’experts diffusés en ce qui concerne la santé, la sécurité et le mieux-être des travailleurs canadiens. Cette collection de balados que vous pouvez télécharger et écouter au moment et à l’endroit de votre choix vous offre vraiment De la SST pour emporter!

Parcourez la liste complète des sujets traités dans les balados. Mieux encore, abonnez-vous sur iTunes afin de ne pas manquer un seul épisode. Écoutez sur Spotify.

 

Mot de la fin

Nous sommes à l'écoute! Donnez-nous votre opinion et vous pourriez gagnerprint this article

C'est le temps de l'année où nous vérifions auprès de nos lecteurs notre performance. Nous apportons assidûment des améliorations au Rapport à partir des commentaires reçus de nos lecteurs. Le Rapport est transmis chaque mois par courriel à plus de 20 000 lecteurs, disséminés dans plus de 100 pays distincts à travers le monde.

Nous avons besoin de votre aide
Prenez quelques minutes pour répondre à notre Sondage sur le Rapport sur la santé et la sécurité auprès des lecteurs et dites-nous ce que vous pensez. Vous courrez la chance de gagner un Carte-cadeau de 100 $ Canadian Tire. Gift Card

Voici l'occasion de nous dire ce que vous désirez voir dans le bulletin et ce dont vous avez besoin pour vous aider et aider les autres à travailler de façon sécuritaire.

Inscrivez-vous au tirage
N'oubliez pas d’inclure votre nom et adresse de courrier électronique pour vous inscrire au tirage. Les renseignements fournis demeureront confidentiels et ne serviront à aucune autre fin. Le tirage aura lieu le 31 mars 2020.

Merci – grâce à votre aide, nous pourrons améliorer davantage le Rapport sur la santé et la sécurité.

Prenez le sondage sur le Rapport sur la santé et la sécurité auprès des lecteurs.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

Préparé par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l'intermédiaire d'un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2020, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail