Fiches d’information Réponses SST

Des fiches d’information faciles à comprendre, présentées sous forme de questions et de réponses, couvrent une vaste gamme de sujets liés à la santé et à la sécurité au travail, des dangers aux maladies, en passant par l’ergonomie et la promotion de milieux de travail sains. PLUS SUR >

Téléchargez l’application gratuite Réponses SST
Télécharger dans l’App Store Disponible sur Google Play

Recherche toutes les fiches d’information:

Vous pouvez taper un mot, une expression ou poser une question

Travail près de l'eau ou sur l'eau

Quelles sont les tâches ou les professions liées au travail près de l'eau ou sur l'eau?

Tâches ou professions qui nécessitent de travailler près de l'eau ou sur l'eau :

  • Pêche commerciale
  • Autres activités à bord d'un navire ou d'un bateau (p. ex., excursions, etc.)
  • Sauveteurs
  • Construction (p. ex. travaux sur des ponts, des quais, des ponts de navire, des embarcadères, etc.)
  • Échantillonnage de l'eau
  • Application de la loi/sauvetage (p. ex. recherche et sauvetage, garde côtière, police, etc.)

Ce document ne porte pas spécifiquement sur les fonctions de sauveteurs ou sur les opérations d'application de la loi, de sauvetage ou de plongée. Ces professions exigent une formation et des qualifications particulières qui vont au-delà des renseignements généraux fournis ici.


Y a-t-il des lois sur la santé et la sécurité au travail qui portent sur la protection contre la noyade?

Oui. Les quatorze administrations du Canada peuvent légiférer au sujet de la protection contre la noyade. Elles exigent toutes le port d'un gilet de sauvetage ou d'un vêtement de flottaison individuel (VIF) lorsqu'il y a risque de noyade et qu'il n'y a pas d'autres mesures en place qui éviteraient une chute dans l'eau (p. ex. autres mesures de prévention des chutes ou de protection comme les glissières de sécurité, le baudrier complet et les cordages de sécurité, les filets de sécurité, etc.). Dans certains cas, la loi peut imposer le port d'un gilet de sauvetage (dispositif capable d'autoredressement d'une personne) ou viser des situations particulières. Consultez toujours les organismes de réglementation de votre région pour connaître les exigences précises.

Il convient de signaler que Transports Canada prescrit aussi certains types de dispositifs à bord de certaines embarcations précises ou à proximité de l'eau. Transports Canada prescrit, par exemple, les types de gilets de sauvetage ou de VFI pour différents navires, y compris les dispositifs obligatoires pour assurer la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS), tous les autres navires, les petits bateaux, les embarcations récréatives ou personnelles et les embarcations à propulsion humaine (y compris les planches à pagaie).

Veuillez consulter la fiche d'information Réponses SST sur la protection contre la noyade pour obtenir de plus amples renseignements sur les gilets de sauvetage et les vêtements de flottaison individuels.

En plus de la protection contre la noyade, la législation peut également traiter du matériel de sauvetage et des procédures de sauvetage, notamment :

De la formation, qui peut comprendre :

  • un nombre approprié de travailleurs doivent être formés pour les opérations de sauvetage
  • les travailleurs sont désignés pour exécuter les tâches de sauvetage
  • les travailleurs sont informés des procédures de sauvetage appropriées
  • les travailleurs sont formés aux procédures de sauvetage et à l'utilisation du matériel de sauvetage
  • il se peut que les travailleurs aient besoin d'une formation en réanimation cardiorespiratoire (RCR) et en secourisme

Du matériel de sauvetage, qui peut comprendre :

  • une bouée de sauvetage
  • une gaffe
  • un filin de sécurité
  • des gilets de sauvetage, dont un pour chaque membre de l'équipe de sauvetage
  • un avertisseur sonore
  • un bateau adéquat qui est accessible pour un sauvetage sécuritaire et rapide

Lorsqu'il y a un fort courant, une ligne munie de bouées ou d'objets flottants semblables pouvant soutenir une personne doit être étendue sur l'eau en aval du lieu de travail et solidement ancrée à chaque extrémité.


Que disent les lois sur la santé et la sécurité au travail au sujet de la préparation aux situations d'urgence lorsqu'on travaille sur l'eau ou au-dessus de l'eau?

Un plan d'intervention d'urgence écrit adapté aux situations d'urgence potentielles doit indiquer quand le travail est effectué sur l'eau ou au-dessus de l'eau. Cela est particulièrement nécessaire dans certaines administrations lorsqu'on travaille sur l'eau ou au-dessus de l'eau (p. ex. en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve). Le Québec exige une description des travaux exécutés près de l'eau ainsi qu'un plan de transport à examiner avec les travailleurs et les entrepreneurs concernés au moins 48 heures avant le début des travaux, en particulier pour l'industrie de la construction et du cinéma.

Encore une fois, vérifiez toujours auprès de l'administration dont vous relevez quelles sont les exigences exactes.

Au moment d'élaborer un plan de préparation aux situations d'urgence, examinez les éléments suivants :

  • le lieu de travail
  • la nature et le type de travail effectué
  • le type de plan d'eau (p. ex. y a-t-il des marées ou des courants? Quelle est la profondeur de l'eau, la température de l'eau, etc.?)
  • les mesures en place pour protéger les travailleurs contre les chutes
  • le nombre de travailleurs
  • les horaires de travail
  • les conditions météorologiques
  • les plateformes de travail, les bateaux, etc. qui seront présents
  • le transport de travailleurs et de l'équipement
  • la procédure à suivre lorsqu'un travailleur tombe dans l'eau (p. ex. type de bateau, équipement nécessaire, premiers soins, etc.)

Pourquoi la sécurité est-elle importante lorsqu'on travaille près de l'eau ou sur l'eau?

Le travail près de l'eau ou sur l'eau soulève de nombreuses préoccupations, notamment les suivantes :


Que se passe-t-il lors d'un choc hypothermique et de l'immersion en eau froide?

On trouve de l'eau froide dans de nombreux océans, lacs et rivières du Canada. Même si le délai peut varier selon la température réelle de l'eau, la masse corporelle de la personne et les vêtements qu'elle porte, le corps passe par plusieurs étapes pendant l'immersion en eau froide.

Lorsque le corps est immergé dans l'eau froide, il a le réflexe de chercher à respirer. Si vous êtes sous l'eau, vous inspirerez de l'eau.

L'hyperventilation suivra, c'est-à-dire que la respiration sera de 6 à 10 fois plus rapide que la normale. Cette étape durera environ une minute. Il est très important de se concentrer sur une respiration constante et de ne pas paniquer. Le port d'un vêtement de flottaison individuel vous aidera à tenir votre bouche au-dessus de l'eau.

Après 10 à 30 minutes, il sera plus difficile d'utiliser vos bras et vos jambes à cause du froid. Votre corps perdra l'usage des doigts, des bras et des jambes. Ce changement affectera votre capacité à attraper une ligne de sauvetage ou à vous tirer hors de l'eau. Si vous le pouvez, commencez les étapes d'autosauvetage dès que possible. Sinon, concentrez-vous sur votre respiration en attendant les secours.

Dans les 30 à 60 minutes qui suivent, vous pourriez perdre connaissance en raison de l'hypothermie. Le corps perd de la chaleur beaucoup plus rapidement lorsqu'il est dans l'eau. Essayez de sortir votre corps le plus possible hors de l'eau. Montez sur le bateau chaviré ou sur un autre objet flottant. Si vous êtes avec d'autres personnes, rassemblez-vous en vous tenant les bras et les jambes, et serrez-vous les uns contre les autres pour vous réchauffer. Si vous êtes seul, flottez sur le dos et essayez de serrer vos jambes près de votre corps. Ces positions visent à ralentir la perte de chaleur.

Après le sauvetage, il est important de surveiller la santé de la personne, de la bouger doucement et de commencer à la réchauffer lentement. Obtenez des soins médicaux.


Quelles sont les façons de réduire les risques liés au travail près de l'eau ou sur l'eau?

Il faut prendre des mesures pour éliminer ou réduire le risque de chute dans l'eau. Les solutions comprennent l'utilisation de garde-corps, d'équipement antichute et de filets de sécurité. Cet équipement doit être installé et utilisé conformément aux exigences de votre administration et aux instructions du fabricant.

Pour augmenter les chances de survie des travailleurs qui peuvent entrer dans l'eau, il faut utiliser des gilets de sauvetage ou des VFI, ainsi qu'une protection thermique (combinaisons d'immersion), au besoin.

Le matériel doit être immédiatement accessible pour aider une personne à sortir de l'eau. Le matériel de sauvetage doit également être fourni et entretenu. Toute corde de sauvetage utilisée avec des bouées de sauvetage ou du matériel semblable doit être de taille et de longueur appropriées et être faite de matériau flottant. D'autres exemples comprennent des échelles fixes qui peuvent être fournies le long du quai. En Colombie-Britannique, par exemple, ces échelles ne doivent pas être espacées de plus de 30 mètres (100 pieds); elles doivent aller du dessus du quai jusqu'à une distance d'au moins un mètre (3,3 pieds) en dessous du plus bas niveau de l'eau, être exemptes de crustacés et de salissure, et être repérables grâce à une peinture de haute visibilité.


Quels sont les autres conseils à suivre lorsqu'on travaille près de l'eau?

Lorsque vous travaillez sur un pont, un quai ou une surface semblable :

  • Assurez-vous que toutes les aires de marche et les surfaces de travail sont propres, sèches, exemptes de débris, etc.
  • Gardez toutes les pièces d'équipement bien en place lorsqu'elles ne sont pas utilisées.
  • Gardez les escaliers, les échelles, les portes, les rampes, les allées et les passerelles libres.
  • Fixez solidement les rampes ou les passerelles pour le chargement et le déchargement.
  • Vérifiez s'il y a des objets comme des planches lâches ou des clous qui dépassent sur les quais et réparez-les au besoin.
  • Portez des chaussures à semelles antidérapantes.
  • Dans la mesure du possible, utilisez un revêtement de pont antidérapant.
  • Peignez les bords du quai et tout objet qui présente un risque de trébuchement d'une couleur contrastante.
  • Lorsque de l'équipement mobile est utilisé, il faut installer un parapet ou une rampe sur les côtés ouverts de chaque flotteur, quai, appontement, jetée ou aire semblable.

Lorsque vous travaillez à côté d'un bateau :

  • Assurez-vous que les défenses sont en place du côté de l'accostage. Vérifiez régulièrement l'état des défenses.
  • Ne placez aucune partie de votre corps entre le quai et le bateau. 

Lorsque vous marchez près de l'eau ou dans l'eau :

  • Soyez prudent lorsque vous marchez dans l'eau. Les roches peuvent être très glissantes.
  • Soyez conscient de votre environnement, y compris des changements de niveau d'eau et des débris flottants.
  • Utilisez le système de jumelage dans des situations difficiles.
  • Évitez les courants et les zones d'eau profonde.

Que doit-on faire lorsqu'on transporte des travailleurs par bateau?

Tous les bateaux et tous les navires doivent respecter les exigences de Transports Canada en matière de transport maritime. Les exigences couvrent de nombreux domaines, y compris les gilets de sauvetage, les pagaies, les ancrages, l'écope/la pompe, l'extincteur, le dispositif de signalisation, la lampe de poche étanche ou le signal de détresse, les lignes d'attrape flottantes, etc.

Dernière mise à jour du document le 7 septembre 2018

Ajoutez un badge à votre site Web ou à votre intranet afin que vos travailleurs puissent trouver rapidement des réponses à leurs questions sur la santé et la sécurité.

Avertissement

Bien que le CCHST s’efforce d’assurer l’exactitude, la mise à jour et l’exhaustivité de l’information, il ne peut garantir, déclarer ou promettre que les renseignements fournis sont valables, exacts ou à jour. Le CCHST ne saurait être tenu responsable d’une perte ou d’une revendication quelconque pouvant découler directement ou indirectement de l’utilisation de cette information.