Le rapport sur la santé et la sécuritéVol 20, No. 02

Sujet d'actualité

L’air que vous respirez : améliorer la ventilation en milieu de travail print this article

Delano a commencé un nouvel emploi à titre de mécanicien de bicyclette cet hiver. Il travaille aux côtés de deux autres mécaniciens dans un atelier situé à l’arrière d’une boutique de bicyclettes. L’aire de travail est assez spacieuse, mais Delano sait que le risque de propagation de la COVID-19 est accru lorsque des personnes de différents ménages se rassemblent dans des espaces clos et sont en contact étroit.

Delano et ses collègues portent des masques, mais ce n’est qu’une couche de protection. Il se demande si la ventilation dans l’espace est suffisante pour assurer sa sécurité en milieu de travail. Il y a des fenêtres, mais il fait trop froid dehors pour les ouvrir. Il se demande si de l’air frais est apporté dans l’atelier et si l’air chaud qui provient des conduits est filtré.

La ventilation intérieure est une mesure de contrôle essentielle. Les employeurs doivent comprendre comment la COVID-19 se propage et s’assurer d’avoir un milieu de travail adéquatement ventilé.

La ventilation est une mesure de contrôle essentielle

La ventilation est le processus qui consiste à fournir de l’air à un espace ou à en retirer pour aider à contrôler les niveaux de contaminants atmosphériques. Dans les espaces où la ventilation est efficace, la concentration de contaminants dans l’air (notamment les virus) est réduite par de l’air extérieur propre, ce qui élimine l’air potentiellement contaminé.

Le virus qui cause la COVID-19 se propage d’une personne infectée à une autre par des particules respiratoires libérées dans l’air lorsque la personne infectée respire, parle, crie, tousse ou éternue. À l’intérieur, l’accumulation des particules de virus de la COVID-19 dépend du taux de ventilation, de l’humidité, des caractéristiques du mélange de l’air, de la taille de la pièce, du nombre d’occupants infectés et de la quantité de virus qu’ils libèrent.

Maximiser la ventilation intérieure

Il existe deux types de ventilation, soit naturelle et mécanique, et les deux doivent être maximisés dans les espaces de travail intérieurs. La ventilation naturelle permet à l’air extérieur d’entrer et de sortir de l’espace au moyen de l’ouverture de portes et de fenêtres extérieures. La ventilation mécanique est le plus souvent assurée par les systèmes de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air (CVCA). Les systèmes de CVCA font circuler l’air conditionné dans un espace à l’aide de ventilateurs à moteur ou des soufflantes dans des conduits. La recirculation de l’air vicié dans un espace à l’aide de ventilateurs sur pied, de ventilateurs de plafond ou de climatiseurs sans conduites n’est pas une ventilation.

L’amélioration de la ventilation constitue une protection supplémentaire pour les occupants d’un espace. Comme les systèmes de CVCA sont complexes, il est important de consulter un professionnel du CVCA avant d’apporter des changements ou des améliorations.

Posez les questions suivantes :

  • Le système de ventilation est-il inspecté et entretenu régulièrement?
  • Les filtres ont-ils été remplacés conformément aux recommandations?
  • Les filtres ont-ils la valeur confirmée minimale d’efficacité recommandée (MERV) la plus élevée possible pour le système?
  • Le système a-t-il été réglé sur le régime maximal de renouvellement d’air par heure?

Pour maintenir un système de CVCA efficace, utilisez des filtres de système de CVCA avec la MERV la plus élevée qui sont compatibles avec votre système de ventilation.

Régler le taux de ventilation sur le régime le plus élevé du système. Il est bien de faire fonctionner les systèmes de ventilation de façon continue. L’ajustement du système pour maximiser l’apport d’air extérieur permettra une plus grande dilution de l’air dans un espace.

Ouvrir les fenêtres et les portes pour permettre l’entrée d’air extérieur, si les conditions météorologiques le permettent et s’il est sécuritaire de le faire. Le fait de laisser entrer de l’air extérieur, même pendant quelques minutes à la fois tout au long de la journée, peut améliorer la ventilation tout en ayant une incidence minimale sur la température et l’humidité à l’intérieur. Si l’air extérieur est de mauvaise qualité – en raison du pollen ou du smog, par exemple, – il peut être nécessaire de réduire au minimum l’entrée d’air dans un bâtiment ou de filtrer l’air lorsqu’il entre dans le bâtiment.

Des étapes simples comme de faire fonctionner en continu des ventilateurs d’extraction dans les toilettes, les cuisines et les salles de repos peuvent également améliorer la qualité de l’air intérieur.

Entretenir les systèmes de ventilation mécanique

Des systèmes de CVCA bien conçus et fonctionnels maintiennent la circulation de l’air intérieur.

Assurez-vous que votre système de ventilation est correctement calibré et configuré en fonction de l’aménagement de l’espace, du type d’activité et de l’occupation maximale. Évitez que l’air ne soit soufflé directement d’une personne à une autre. Ajustez les bouches d’aération et la direction des ventilateurs, au besoin. Prévoyez des inspections et des entretiens réguliers, y compris le remplacement des filtres et des pièces, pour assurer le bon fonctionnement du système.

Dans les aires de travail où il n’y a pas de ventilation naturelle ou mécanique, l’utilisation de purificateurs d’air portatifs à filtre HEPA est une option qui permet d’améliorer la qualité de l’air. Il convient de souligner que les purificateurs d’air ne sont pas aussi efficaces qu’un système de CVCA qui fonctionne correctement et qu’il n’a pas été précisément démontré que le recours à de tels dispositifs est efficace contre le virus à l’origine de la COVID-19.

À l’atelier de bicyclettes, Delano fait part de ses préoccupations relatives à la qualité de l’air intérieur à son superviseur, qui lui dit que le système de CVCA de la boutique et de l’atelier a été conçu pour l’espace et qu’il est entretenu régulièrement par un technicien certifié. Il lui dit aussi qu’en été, il y a la climatisation, et qu’ils ouvrent habituellement les fenêtres quand il fait beau.

 

Ressources du CCHST :

Vous avez besoin d’aide pour une question de santé et de sécurité au travail? Communiquez avec notre Infoligne sécurité.

Balados

Le travail en position assiseprint this article

Le CCHST diffuse chaque mois de nouveaux balados pour vous permettre de rester informés et au fait des questions de santé, de sécurité et de mieux-être en milieu de travail au Canada.

Balado en vedette: Le travail en position assise

Le travail en position assise comporte son lot de risques de blessures. En fait, on signale davantage de cas de varices, de raideurs de la nuque et d’engourdissements des jambes chez les employés qui travaillent en position assise que chez ceux qui effectuent des tâches plus exigeantes. Une mobilité réduite contribue à des blessures dans les régions du corps responsables des mouvements, à savoir les muscles, les os, les tendons et les ligaments.

Dans cet épisode, vous découvrirez comment reconnaître et prévenir les blessures liées au travail en position assise.

La durée du balado est de 8 min 30 s.  Listen Now

Reprise du Balado: Conseils pour accroître la sensibilisation lors de la Journée sur les LATR

Le 29 février est la Journée internationale de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif (LATR). Seule journée qui ne se répète pas tous les ans, cette date est le moment idéal pour se consacrer à la sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif. Découvrez comment identifier les facteurs de risques et éviter les tendances pouvant mener à ces blessures.

La durée du balado est de 4 min 55 s. Écoutez le balado maintenant.

Consultez la liste complète des sujets de balados, ou mieux encore, abonnez-vous à la série sur iTunes ou Spotify afin de ne pas manquer un seul épisode.

Nouvelles du CCHST

Nouveaux cours sur la création de milieux de travail sains et sécuritaires sur le plan psychologiqueprint this article

L’équilibre entre le travail et la vie personnelle, des responsabilités et des rôles clairement définis ainsi que d’autres facteurs peuvent avoir une influence sur la santé mentale des travailleurs.  Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST) a diffusé deux cours en ligne pour aider les travailleurs et les employeurs à mieux comprendre les rôles et les facteurs liés à la création d’un milieu de travail sécuritaire sur le plan psychologique.

Santé et sécurité psychologiques pour les travailleurs

Les Canadiens passent beaucoup de temps dans leur milieu de travail. Ce dernier peut donc avoir d’importantes répercussions sur leur santé mentale.  

Apprenez à définir la santé et la sécurité psychologiques et la façon dont le milieu de travail influence la santé mentale. Vous déterminerez aussi les facteurs qui influencent la santé mentale et comprendrez votre rôle et le rôle de votre employeur dans la promotion de la santé et de la sécurité sur le plan psychologique dans votre milieu de travail.

Le cours est offert gratuitement jusqu’au 31 mars 2022. Suivez le cours ici.

Santé et sécurité psychologiques pour les employeurs

Comprenez votre rôle à titre d’employeur dans la création d’un milieu de travail sain et sécuritaire sur le plan psychologique.

Apprenez comment reconnaître les raisons pour lesquelles la santé et la sécurité sur le plan psychologique sont importantes, apprenez comment obtenir du soutien pour les initiatives relatives à la santé psychologique au sein de votre organisation et apprenez comment évaluer la santé et la sécurité sur le plan psychologique de votre milieu de travail. Vous apprendrez comment créer un milieu où vos travailleurs se sentent appuyés et comment appliquer les mesures de contrôles permettant d’améliorer la sécurité et la santé sur le plan psychologique de votre milieu de travail.  

Inscrivez-vous ici.

Autres cours sur la santé mentale offerts par le CCHST.

Nouvelles ressources COVID-19

Ressources sur la COVID-19 : politiques de vaccination et réduction de l’anxiété liée au retour au travail print this article

À mesure que la pandémie de COVID-19 évolue, le CCHST continue de diffuser des ressources nouvelles et actualisées pour aider les milieux de travail à poursuivre leurs activités en toute sécurité. Avec la levée des restrictions dans certaines régions du pays, de nombreuses entreprises envisagent un retour sur le lieu de travail, que ce soit à temps plein ou selon un modèle hybride. Quelle que soit la formule retenue, il est important d’intégrer des mesures de contrôle de la COVID-19 dans vos plans de santé et de sécurité. Obtenez des conseils gratuits pour protéger vos travailleurs et vos clients, et réduire les risques liés à la COVID-19 dans votre lieu de travail.

Voici les fiches de conseils nouvelles et actualisées sur la COVID-19 :

Consultez notre collection complète de fiches de conseils, d’infographies, de vidéos et d’autres renseignements. Vous pouvez également télécharger notre application gratuite de ressources sur la COVID-19 ici.

Législation

Demeurer au fait des changements législatifsprint this article

Les lois sur la santé et la sécurité au travail évoluent constamment. Ce mois-ci, il est question de deux nouveaux règlements fédéraux, des modifications au Règlement sur la santé et la sécurité au travail des Territoires des Nord-Ouest, des modifications à la Loi sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail de l’Ontario et du nouveau Règlement sur la santé et la sécurité au travail dans la zone extracôtière de Terre-Neuve-et-Labrador.

Canada

Deux nouveaux règlements fédéraux sont entrés en vigueur le 1er janvier 2022 : 1) le Règlement sur la santé et la sécurité au travail dans la zone extracôtière Canada – Terre-Neuve-et-Labrador (DORS/2021‑247), qui apporte également des modifications au Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation des hydrocarbures dans la zone extracôtière de Terre-Neuve (DORS/95‑100); 2) le Règlement sur la santé et la sécurité au travail dans la zone extracôtière Canada – Nouvelle-Écosse (DORS/2021-248), qui apporte également des modifications au Règlement sur les certificats de conformité liés à l’exploitation des hydrocarbures dans la zone extracôtière de la Nouvelle-Écosse (DORS/95-187).

Territoires du Nord-Ouest

Le Règlement sur la santé et la sécurité au travail (Loi sur la sécurité) : R-074-2021 modifie les valeurs minimales de capacité de charge en ce qui concerne les systèmes antichute personnel et de limitation du déplacement, corrige un renvoi aux tours monte-charges, ajoute de nouvelles annexes dans lesquelles sont définis les agents chimiques et biologiques et énumérés les seuils de contamination. De plus, de nombreuses corrections grammaticales ont été apportées à la version française de la réglementation.

Ontario

La Loi de 1997 sur la sécurité professionnelle et l’assurance contre les accidents du travail : L.O. 2021, chap. 35, annexe 6 est entrée en vigueur le 1er janvier 2022 et apporte des modifications relatives à la caisse d’assurance. L’article 96.1 Plan : actif insuffisant et le paragraphe 97(2) de la Loi sont abrogés. Le nouvel article 97.1 Distribution de l’excédent prévoit que, dans certaines circonstances, la Commission peut ou doit distribuer tout montant de l’actif de la caisse d’assurance dépassant le montant établi entre les employeurs mentionnés à l’annexe 1. Le nouvel article 97.2 Aucun droit à un réexamen ou à un appel prévoit qu’une décision rendue par la Commission conformément à l’article 97.1 ne peut pas être examinée par la Commission ou le Tribunal, ni faire l’objet d’un appel auprès de celle-ci ou de celui-ci. Les autorités réglementaires associées sont ajoutées à l’article 100. L’article 159 de la Loi est modifié de façon à prévoir que la Commission peut conclure une entente avec toute personne ou entité aux fins de l’administration de la partie VII (Employeurs et leurs obligations).

Terre-Neuve

Un nouveau règlement, le Règlement sur la santé et la sécurité au travail dans la zone extracôtière (N.L.R. 79/21), est entré en vigueur le 1er janvier 2022.

Pour obtenir plus de renseignements sur les changements récents à la réglementation, le CCHST offre un service d’abonnement payant, Législation enviroSST canadienne plus Standards, qui regroupe en un seul endroit tous les textes législatifs dont vous avez besoin en matière de santé, de sécurité et d’environnement.

Événements

Webinaires gratuits sur la prévention du harcèlement et de la violence au travail print this article

Participez-vous à l’élaboration d’une politique de prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail? Les lieux de travail de compétence fédérale sont tenus de mettre en place une telle politique en vertu de la partie II du Code canadien du travail

Le CCHST organise deux webinaires destinés à vous aider à comprendre le rôle et les responsabilités de chacun, ainsi que les éléments nécessaires d’une politique de prévention. Vous apprendrez également comment réagir en cas de harcèlement et de violence dans le lieu de travail et les techniques de communication qui favorisent des interactions sûres empreintes de civilité et de respect.

Ces séances de 45 minutes aideront les personnes dans les lieux de travail assujettis à la réglementation fédérale et toute personne qui voudrait en savoir davantage sur la prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail. Chaque séance comprend une présentation et une période de questions et réponses (en direct en anglais, préenregistrée en français).

9 mars : Prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail - Partie 1 : Rôles, responsabilités et intervention 

Inscrivez-vous

10 mars : Prévention du harcèlement et de la violence en milieu de travail - Partie 2 : Civilité, respect et communication 

Inscrivez-vous

Soumettez votre histoire

Faites connaître l’effet favorable que vous avez eu sur la santé et la sécurité dans votre milieu de travail print this article

Faites connaître comment vous avez utilisé les services et les ressources du CCHST pour avoir un effet favorable sur la santé et la sécurité dans votre milieu de travail.  

En retour de votre histoire, votre nom sera ajouté aux participants à un tirage d’une carte-cadeau de 100 $ d’Indigo.

Il est possible de répondre au sondage jusqu’au 24 mars 2022, à 17 h HNE.

Dernière parole

Ressources pour la Journée de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif print this article

Le 29 février (célébrée le 28 février dans les années non bissextiles) est la Journée de sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif (LATR). Seule journée qui ne se répète pas tous les ans, cette date est le moment idéal pour se consacrer à la sensibilisation aux lésions attribuables au travail répétitif.

Le sigle LATR signifie « lésions attribuables au travail répétitif ». Cette expression, ou « troubles musculo-squelettiques », sert à désigner une variété d’affections douloureuses touchant les tendons, les muscles, les nerfs et les articulations au niveau du cou, du dos, de la poitrine, des épaules, des bras et des mains.

Le CCHST a créé un certain nombre de ressources pour vous aider à mieux faire connaître les LATR dans votre milieu de travail, qu'il soit à distance, en personne ou hybride.

Faites-nous part de vos commentaires.
Votre rétroaction et vos idées de sujets sont les bienvenues.

Communiquez avec nous.

Préparé par le Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail, le Rapport sur la santé et la sécurité est un bulletin de nouvelles mensuel qui fournit des renseignements, des conseils et des ressources pour aider à maintenir un milieu de travail sain et sécuritaire, et assurer le mieux-être global des travailleurs.

Vous pouvez annuler votre inscription en tout temps. Si vous avez reçu ce bulletin de nouvelles par l'intermédiaire d'un ami, pourquoi ne pas vous inscrire vous-même?

Le respect de la vie privée vous préoccupe? Le CCHST ne vend pas et ne partage pas vos renseignements personnels. Consultez notre politique en matière de respect de la vie privée.

CCHST, 135, rue Hunter Est, Hamilton (Ontario) L8N 1M5
1-800-668-4284 serviceclientele@cchst.ca
cchst.ca

© 2022, Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail